Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

On Murmure : Un jeune homme se suicide à Tougan

Accueil > Actualités > On en parle... • • jeudi 6 décembre 2012 à 00h34min

Kantigui a ouï dire qu’un drame s’est produit le mercredi 27 novembre dernier à Tougan. Entendu par la justice dans le cadre de l’incendie de la maison de l’ex-députée Saran Sérémé, un jeune homme s’est donné la mort en buvant de l’acide.

Selon les sources de Kantigui, il aurait d’abord été arrêté à son domicile et acquitté au bénéfice du doute, parce que n’ayant pas été vu parmi les marcheurs qui ont été tentés de libérer leurs camarades au commissariat. Peu après, il a été interpellé dans le cadre de l’enquête sur l’incendie du domicile de la députée. Il a été relâché mais devait se présenter régulièrement à la justice. Il se serait confié à ses parents qui lui ont dit de ne pas s’inquiéter.
Mais l’homme qui avait la trentaine a commis l’irréparable avec de l’acide. Kantigui, tout en déplorant cette disparition, souhaite le retour de l’entente et la paix des cœurs à Tougan.


L’Eglise biblique organise la grande croisade régionale du Centre

L’Eglise biblique de la vie profonde organise, du jeudi 6 au samedi 8 décembre 2012, la IVe édition de la grande croisade régionale du Centre. Selon les informations confiées à Kantigui, cet évènement aura lieu sur le plateau omnisports du secteur n°27, côté-nord de l’échangeur de l’Est, derrière le lycée Newton, chaque jour, à partir de 18h et sera placé sous le parrainage du gouverneur de la région du Centre. Le thème retenu cette année est : « La réponse implacable de Dieu aux multiples interrogations des hommes ». Parallèlement à cette manifestation, une conférence des couples se tiendra au CBC avec pour thème : « Stopper ou prévenir les tempêtes dévastatrices pour rayonner dans la vie de couple ».


Le 30e album de Kisto Koinbré sur le marché, ce samedi 8 décembre 2012

Kantigui a ouï dire que Kisto Koinbré, porte-flambeau de la musique traditionnelle burkinabè, mettra sur le marché du show-biz, son 30e album, le samedi 8 décembre 2012.
Cet album baptisé « Spécial indépendances : historique du Burkina de la colonisation à nos jours », contient quatre titres, à savoir : « Pinde pagba » ; « Boudou » ; « Zamsgo » et « Mane Warba ». L’événement se déroulera au Remdogo,
en présence de nombreux fans et amis de l’artiste.
Comme l’union fait la force, Kantigui s’est rendu compte que le doyen de la musique traditionnelle a réalisé son album, en collaboration avec Kouanda Saïdou dit « Zaksoba », un autre artiste bien connu du public burkinabè. Kantigui souhaite bon vent à ces artistes.


Des lauriers pour un Burkinabè

Il est parvenu à Kantigui que les mérites d’un homme d’affaires burkinabè viennent d’être reconnus. Le P-DG de SODIGAZ-APC, Amidou Bolly, sera honoré le 15 décembre prochain lors du gala annuel de la Conférence internationale des managers africains (CIMA) à l’hôtel méridien à Paris. Kantigui a ouï dire que le patron de SODIGAZ, leader dans la distribution du gaz au Burkina, a été retenu comme lauréat de l’Oscar vermeil du leadership des managers africains « pour son leadership et la bonne gouvernance dont il fait preuve dans son domaine d’activité ». Le CIMA, qui a 26 ans d’existence, entend être la locomotive d’une Afrique qui gagne et qui célèbre l’excellence africaine. En marge du gala, se tiendra la conférence annuelle du forum économique de l’Afrique gagnante, du 14 au 15 décembre 2012, sous le thème « Afrique, continent d’opportunités et de potentialités ».


Recul de l’hygiène au Burkina, une négligence à combattre

Kantigui constate, avec amertume, le recul sensible de l’hygiène dans les pratiques quotidiennes des citoyens burkinabè, malgré les nombreuses sensibilisations des populations. Cet état de fait, se remarque à tous les niveaux de la société, mais il se pose avec acuité et de façon générale, dans les milieux gastronomiques. En effet, certains bars, gargotes, cafés, cabarets... des villes et campagnes fonctionnent sans la moindre précaution d’hygiène. Ainsi, Kantigui voit régulièrement dans ces lieux publics, des repas à découvert, beaucoup de cuisine au sol fangeux, des salles ou des tables à manger insalubres. Le gérant et des serveuses crasseux se présentent aux clients sans tenue de travail, sous un "look" répulsif. Kantigui se demande comment les gens arrivent à s’accommoder à cet environnement malsain, dans un mutisme coupable. Pourtant, nul n’ignore que le manque d’hygiène constitue inéluctablement la première source de maladie, surtout celle dite des "mains sales". Sur ce plan, Kantigui a ouï dire que les responsables des services sanitaires de Dori font face à ce moment, à quelques cas de choléra. Soucieux de la santé de ces concitoyens, Kantigui souhaite que les responsables des services d’hygiène s’investissent pleinement pour préserver la santé des populations, des maladies liées au manque d’hygiène, en luttant efficacement contre l’insalubrité. Pourquoi ne pas traquer les maniaques d’insalubrité en les faisant payer des contraventions ?


L’Ombudsman du Danemark au Burkina Faso

Il est parvenu à Kantigui que dans le cadre des relations de coopération entre le Burkina Faso et le Royaume du Danemark, l’Ombudsman danois, Jorgen Steen Sorensen, effectuera un séjour de travail auprès de son homologue burkinabè, les jeudi 6 et vendredi 7 décembre 2012. A ce qui se dit, cette visite sera une occasion d’échanges fructueux et le Médiateur du Faso s’inspirera de l’expérience de près de deux siècles d’existence de l’Ombudsman danois.


10e édition du festival « Dialogues de corps », du 14 au 22 décembre

Le centre de développement chorégraphique, la Termitière, organise du 14 au 22 décembre 2012 à Ouagadougou, la 10e édition du festival de danse dénommé « Dialogues de corps ». Selon les sources de Kantigui, cette édition est considérée comme celle de la maturité. Et pour marquer cet anniversaire, le comité organise, le samedi 15 décembre 2012 à partir de 14 h, sur le terrain René-Monory, un tournoi sportif dans trois disciplines : maracana, tennis de table et pétanque (les deux dernières se jouent dans la mi-journée à partir de 9 h au siège du CDC la Termitière). L’objectif recherché est de créer des rencontres- partages, la fraternité et le renforcement des liens entre acteurs de la culture. Il a été dit à Kantigui que les organisateurs souhaitent vivement impliquer le maximum de personnes à la fête. Les meilleurs de chaque discipline seront primés.
Pour une bonne organisation des activités, les inscriptions sont attendues au plus tard le jeudi 6 décembre 2012 au secrétariat du CDC la Termitière ou au 50 41 00 50 et 70 26 76 54.


Le SIAO remercie les Editions Sidwaya

Kantigui a vu circuler un message de remerciements du commissaire général du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou adressé aux Editions Sidwaya. Dans cette missive, le commissaire général du SIAO se félicite du travail médiatique abattu par l’organe de presse. La lettre dit ceci, en substance : « Monsieur le Directeur général, comme suite à la couverture médiatique appréciable, par votre média, de la 13e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), je viens par la présente, vous traduire, au nom du Commissariat général du salon (CGS) et au mien propre, nos sentiments de gratitude et de reconnaissance. Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur général, l’expression de mes sentiments respectueux ».


Violences basées sur le genre : les forces de l’ordre dans la danse

Dans le cadre de ses activités de lutte contre les Violences basées sur le genre (VBG) et pour la prise en charge des victimes, l’Organisation internationale pour les droits et la solidarité en Afrique (OIS-Afrique) organise une cérémonie de remise d’attestations de participation aux agents des forces de défense et de sécurité, le vendredi 7décembre 2012, à Ouagadougou.
Selon les sources de Kantigui, cette cérémonie sanctionne des séances de formation initiées par l’ONG OIS-AFRIQUE afin de mieux organiser
le circuit de la prise en charge des
victimes.


L’Union nationale des étudiants du Faso a un nouveau bureau

Les informateurs de Kantigui lui ont savoir que, le 7 novembre 2012, s’est tenue, dans la salle n°3 de l’UFR/SEG, à l’Université de Ouagadougou, une assemblée générale extraordinaire de l’Union nationale des étudiants du Faso (UNEF). La rencontre avait à son ordre du jour : le bilan des activités de l’année 2010-2012 ; un débat général et l’élection des membres du bureau entrant. Selon les sources de Kantigui, après l’épuisement des deux premiers points de l’ordre du jour, un nouveau bureau a été mis en place et se présente comme suit : président : Fabrice Sawadogo ; secrétaire général : Yacouba Ouattara ; trésorier général : Ouisseni Kabré ; secrétaire à l’organisation et à la formation : Aboubakar Drabo ; secrétaire adjoint à l’organisation et à la formation : Allassane Drabo ; responsable à l’information : Aboulaye Compaoré ; secrétaire aux relations extérieures : San Brama Traoré et responsable à la mobilisation féminine : Sella Sita Traoré.

KANTIGUI

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 6 décembre 2012 à 10:26 En réponse à : On Murmure : Un jeune homme se suicide à Tougan

    Parlant de violence faite aux femmes, j’interpelle le ministre de la promotion de la femme à se pencher sur le cas de cette pauvre femme déshabillée publiquement dans la rue par des hommes à Yagma. Je ne la connais pas, je ne sais non plus pour quelle raison, mais seulement j’ai vue les images sur le net et je dis non à cette manière de bafouer la dignité de la femme. J’attends vraiment la réaction de la ministre ainsi que de toutes les femmes du burkina sur cet état de fait. Unies nous vaincrons ! Bonne journée à vous

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2012 à 10:43 En réponse à : On Murmure : Un jeune homme se suicide à Tougan

    j’ai aussi vu cette vidéo sur internet et j’en ai pleuré, c’est très très choquant. d’aucun parle d’une adjointe au maire de boulmiougou, d’autres de la femme d’un adjoint au maire de boulmiougou. dans tous les cas, rien ne justifie ce qu’on lui a fait et je suis vraiment désolé pour mon pays.
    Sur la vidéo on voit des visages dans la foule pourquoi ne pas commencer par là ?
    Je manque de mots pour qualifier cela, c’est inhumain, c’est ......
    Mon DIEU !!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés