Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

ON MURMURE : Le secrétariat exécutif national du CDP en tournée

Accueil > Actualités > On en parle... • • mercredi 4 avril 2012 à 02h28min

Il est parvenu à Kantigui que les membres du Secrétariat exécutif national (SEN) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ont entamé, depuis le lundi 2 avril 2012, une visite de courtoisie aux différentes composantes de la société burkinabè. Cette visite aux différentes personnes-ressources, aux partis politiques, aux organisations de la société civile, aux chefs coutumiers, aux religieux et aux médias, vise, d’une part, à faire le point des conclusions du cinquième congrès ordinaire et d’autre part, à présenter la nouvelle équipe dirigeante du parti. Selon les sources de Kantigui, les entités déjà visitées ont prêté une oreille attentive à la délégation du SEN.

Cela, parce que, toujours selon les informations parvenues à Kantigui, les membres du SEN étaient porteurs d’un message de paix, de dialogue et d’union pour la construction d’un Burkina Faso paisible et émergent. Kantigui s’est rendu compte que la démarche du SEN du CDP entre dans les attributions d’un parti politique qui veut « être au service du peuple ».


Une enquête pour déterminer le niveau de régression de la filariose lymphatique dans la région du Centre

Kantigui a été chargé, dans le cadre de la mise en œuvre des activités de la lutte contre la filariose lymphatique, d’informer la population de la région du Centre que le ministère de la Santé réalisera une enquête pour déterminer le niveau de régression de la maladie. Ceci, en vue de l’arrêt des campagnes de traitement de masse dans la région sanitaire du Centre. Selon les informations de Kantigui, l’enquête concernera, dans un premier temps, les enfants scolarisés de 6 à 7 ans des écoles des secteurs de la ville de Ouagadougou et dans un deuxième temps, ceux de 6 à 7ans vivant dans les villages de la région du Centre. Il est revenu à Kantigui que la durée de l’enquête est de 10 jours et couvrira la période du 4 au 13 avril 2012. Les responsables du Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA), les enseignants et les parents des enfants des écoles et des villages sélectionnés, sont invités à faciliter le travail des équipes de santé.


Financement des partis politiques, fournir des efforts !

Kantigui a aperçu un rapport publié, le jeudi 29 mars 2012 à Washington DC, par l’organisation Global Integrity. 29 sur 31 pays évalués ne parviennent pas à faire appliquer les lois sur le financement des partis politiques, quelles que soient les réglementations en vigueur. Selon le rapport 2011 publié par Global Integrity, peu importe que les lois soient fortes ou faibles, très peu de pays arrivent à réglementer le financement des partis politiques. « Sur 100 points, vingt-neuf des 31 pays ont obtenu moins de 60 points sur les questions relatives à l’efficacité des lois régissant les dons des particuliers et des entreprises aux partis politiques, ainsi que l’origine de ces dons et des dépenses de campagne.

Les organismes de surveillance du gouvernement chargés de faire respecter les lois sur le financement des partis politiques, n’ont généralement pas le pouvoir d’enquêter et ont souvent peu ou pas le pouvoir d’imposer des sanctions. Le Burkina Faso a obtenu une note de 0 sur 100. Ce résultat s’explique par le fait que le pays n’a aucune loi réglementant les dons et autres financements des partis politique », a pu lire Kantigui dans le rapport disponible sur le site www.globalintegrity.org/report.


Une partie de Solenzo plongée dans le noir

Il est revenu à Kantigui qu’une panne du groupe électrique qui alimente Solenzo, chef-lieu de la province des Banwa, a plongé une bonne partie de la ville dans l’obscurité. Selon les sources de Kantigui, depuis quelques jours, c’est le centre commercial qui dispose de l’électricité en cette période de canicule. Les services administratifs publics seraient, quant à eux, privés du « jus ». Kantigui espère que les choses rentreront vite dans l’ordre pour le bonheur des populations.


Accidents de la circulation à Manga : quand les animaux domestiques s’y invitent

Il est tombé dans l’oreille de Kantigui que dans la cité de l’Epervier, la divagation des animaux domestiques n’est pas sans causer des dégâts dans la circulation. En effet, il est revenu à Kantigui que bon nombre d’accidents, dans la ville de Manga, sont causés par les animaux en divagation, tels les chiens, les porcs et surtout les ânes. En espace de deux jours, selon les sources de Kantigui, ces animaux errants auraient provoqué deux accidents graves et dont l’une des victimes aurait été conduite, illico presto, aux urgences de l’hôpital universitaire Yalgado Ouédraogo.

Au regard de ces faits, Kantigui, tout en appelant les propriétaires des motocyclistes de Manga à beaucoup plus de prudence, ose espérer que les autorités municipales, soucieuses de la sécurité des populations, prendront les dispositions idoines qui s’imposent, en vue d’interdire l’errance des animaux domestiques sur les artères de la belle cité de Naaba Silga.


Sortie de promotion à l’ULB

Il est parvenu à Kantigui que les étudiants en année de maîtrise de l’Université libre du Burkina (ULB), respectivement dans les Facultés de langues et communication (Relations publiques internationales, sciences de l’information et de la communication) et gestion (gestion et administration des entreprises/GAE, gestion financière et bancaire/GFB), organisent leur sortie de promotion, les 27 et 28 avril 2012. Selon les sources de Kantigui, les grands plats sont en train d’être mis dans les grands pour le succès de l’événement. Il est revenu à Kantigui que l’ULB est un établissement privé d’enseignement supérieur qui a pour mission, la recherche de l’excellence dans l’enseignement supérieur et universitaire, la recherche scientifique, le savoir-faire et le savoir-être, la participation à une ouverture sur le marché de l’emploi et au milieu de la production.


Cérémonie de fin de lecture du Coran, ce dimanche

Kantigui a ouï dire que le Cercle d’étude, de recherche et de formation islamiques (CERFI) organise une cérémonie de fin de lecture du Coran pour les apprenants de l’institut, le dimanche 8 avril 2012, à heures. Selon les sources de Kantigui, la cérémonie aura lieu au siège du CERFI (1200 logements, face aux Editons « Le Pays ». Il a été dit à Kantigui que pendant plusieurs années, les élèves du CERFI ont fait montre d’assiduité aux cours et de sérieux dans l’apprentissage. D’où cette cérémonie qui revêt une importance capitale dans la vie du musulman, prévue pour se tenir, le dimanche 8 avril 2012.


Une rencontre pour les préparatifs des états généraux du BTP

Dans son édition du 28 mars dernier, Kantigui a donné une information sur une rencontre portant sur les préparatifs des états généraux du BTP, qui devraient se tenir, le samedi 31 mars 2012 à 9 heures, dans la grande salle du Palais de la jeunesse et de la culture, Jean Pierre Guingané. L’information provenait des présidents du Syndicat national des petites et moyennes entreprises du bâtiment et des travaux publics (SNPME/BTP), du Syndicat national des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics (SNEBTP), de l’Association des femmes entrepreneurs du Burkina (AFEB-BTP) et de l’Association des entrepreneurs du Faso (AEF/BTP. Mais, Kantigui a été surpris de recevoir un communiqué du président du Syndicat national des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics (SNEBTP), disant que son organisation n’a pas convoqué d’assemblée générale à cet effet.

Et Kantigui de s’entendre dire qu’une rencontre est maintenant prévue, le 9 avril 2012, à partir de 15 heures à la Chambre de commerce, avec comme ordre du jour : préparatifs des états généraux du BTP. Kantigui veut juste souligner aux uns et aux autres, qu’il n’a rien inventé, car il s’est fondé sur une invitation à une couverture médiatique pour livrer l’information qu’il avait publiée. Il appartient donc aux acteurs du BTP d’accorder leurs violons, afin de parler le même langage pour la survie de leur secteur.

Kantigui

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés