Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Littérature : Dr Poussi Sawadogo rend hommage au Pr Jean-Baptiste Kiethéga, le père de l’archéologie burkinabè

Accueil > En librairie • LEFASO.NET • vendredi 6 août 2021 à 13h04min
Littérature : Dr Poussi Sawadogo rend hommage au Pr Jean-Baptiste Kiethéga, le père de l’archéologie burkinabè

5 août 2020- 5 août 2021, un an jour pour jour que le Pr Jean-Baptiste Kiethéga n’est plus de ce monde. Dr Poussi Sawadogo lui a rendu un hommage à l’occasion du 1er anniversaire de son décès à travers la dédicace d’une œuvre biographique intitulée « Jean-Baptiste Kiethéga, un panafricain de principes au service de l’histoire, de l’archéologie, de la culture et de l’éducation ».

Dr Poussi Sawadogo, par ces lignes de 83 pages, veut accomplir un devoir de reconnaissance à ce « baobab » de l’archéologie burkinabè et africain, Pr Jean-Baptiste Kiethéga pour son service rendu à l’humanité. Archéologue, historien, homme de culture et éducateur, il a marqué sa vie et reste le modèle parfait du maître conscient, rigoureux et passionné par la noble mission de construire des hommes pour servir l’humanité.

« De l’enfant bien éduqué au père ferme et préoccupé par l’avenir de ses enfants en passant par l’élève brillant, l’étudiant curieux, l’enseignant rigoureux, le chercheur compétent et l’avocat de la culture et de la dignité africaines, la vie du Pr Kiethéga illustre à l’évolution parfaite de l’être humain qui se résume en un voyage allant du développement personnel au statut de symbole en passant par le leadership transformateur », a exalté Dr Poussi Sawadogo, qui porte également la casquette d’historien.

Dr Poussi Sawadogo, auteur du livre biographique sur le Pr Jean-Baptiste Kiethéga

« Cet ouvrage, un acte de consolation pour la famille Kiethéga »

Cette œuvre biographique sur le Pr Jean-Baptiste Kiethéga est vue par l’auteur comme un geste de reconnaissance de ses mérites. Il a déclaré à cet effet : « Cet ouvrage, par son existence, est un acte de consolation pour la famille Kiethéga, et pour ses héritiers, archéologues et historiens que nous sommes. Cet enseignant, cet éducateur et ce formateur infatigable mérite notre reconnaissance ». Au-delà de ce livre, Dr Sawadogo a invité ses lecteurs et, partant, la Nation entière, à faire connaître, reconnaître et pérenniser l’œuvre de ce « baobab » de l’archéologie burkinabè et africaine, car dit-il : « Plus qu’un ouvrage sur le parcours d’un homme, il s’agit d’une réflexion sur une vie de don et de contre-don, une vie de service et d’action qui laisse un héritage pour la postérité ».

Andréas Kiethéga, porte-parole de la famille Kiethéga

Andréas Kiethéga, porte-parole de la famille, a traduit sa reconnaissance à l’auteur qui, par ailleurs, fait partie de la première promotion des historiens « made in Burkina » formé par son père. « Nous sommes contents qu’il ait pensé à rendre hommage à son maître », s’est-elle réjouie.

Qui est Pr Jean-Baptiste Kiethéga ?

Il est né le 10 mai 1947 à Yako et décédé le 5 août 2020 à Ouagadougou. Professeur titulaire en archéologie, il a consacré 42 ans à l’enseignement et à la recherche. D’abord, il a passé quatre (4) ans comme professeur d’histoire-géographie au lycée Philippe Zinda Kaboré et 38 ans à l’Université Joseph Ki-Zerbo. « La métallurgie lourde du fer au Burkina Faso, une technologie à l’époque précoloniale » est l’un des écrits majeurs de Jean-Baptiste Kiethéga.

Photo de famille ( famille Kiethéga, historiens, diplômantes, etc.)

Quant à Dr Poussi Sawadogo, il est historien, diplomate, communicateur et formateur-animateur de changement. Il dispose de plusieurs productions biographiques (22) qui retracent des parcours inspirants. Le livre sur la vie du Pr Jean-Baptiste Kiethéga est disponible à l’Institut d’accompagnement des carrières diplomatiques et internationales (IACDI), à la librairie Mercurie et à Ecovie au prix unitaire de 5000 FCFA.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 août à 19:50, par Yameogo En réponse à : Littérature : Dr Poussi Sawadogo rend hommage au Pr Jean-Baptiste Kiethéga, le père de l’archéologie burkinabè

    Pr. Tiethéga, un monument de la culture. Il a mis en évidence dans la mine d’or de Poura, une technique ancestrale de production d’or, utilisée et signalant le passage de Samori Touré dans cette partie du Burkina. La technique utilisée a été l’exploitation d’un gîte d’or par puits. Cette révélation historique du Pr. Tiethéga a permis à la mine de Poura, en activité durant la période 1987, de poursuivre des travaux d’exploration pour aboutir à la découverte du reste du gisement qui a été mis en exploitation à travers une carrière qui y a été ouverte.
    Dans ses travaux de recherche et de caractérisation des hauts fourneaux de l’Antiquité destinés à la fonte des minerais de fer, il était resté à côté du Bumigeb avec quelques uns de ses étudiants d’histoire, en maîtrise, dans la recherche des hauts fourneaux et le Bumigeb parallèlement dans la recherche de gisements de Fer qui éventuellement, auraient pu fournir la matière première aux forges.
    Pr. Tiethéga demeure un des illustres passionnés d’archéologie et de culture. Il s’est beaucoup donné. Il a pleinement jouer son rôle dans la discrétion ; les meilleurs réussites se réalisent souvent dans le silence pensant.
    Que sa mémoire nous rappelle combien exaltant le travail bien fait pour la postérité. Il demeure un modèle.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Littérature religieuse : Partir du corps humain dans la Bible pour édifier l’homme, des pièges de la mort
Commission épiscopale de la pastorale de la santé : Un livre pour alerter sur les dangers des méthodes contraceptives artificielles
Terrorisme au Sahel : Nabons Laafi Diallo propose « un regard à partir du Burkina Faso »
Littérature religieuse au Burkina : Père Basile Paré exhorte les chrétiens à faire un dépassement « du San Gôlô au Christ Vainqueur »
Réconciliation nationale et économique : Les leçons et perspectives de l’ancien député Amadou Traoré
Littérature : Delwende Nabayaogo écrit pour "Rendre notre nation forte et prospère"
Littérature/Burkina : Mariam Ouédraogo veut transmettre les valeurs traditionnelles à travers le conte
Littérature : Sabari Christian Dao invite à préserver le patrimoine culturel immatériel du Burkina
Littérature : Dr Poussi Sawadogo rend hommage au Pr Jean-Baptiste Kiethéga, le père de l’archéologie burkinabè
Littérature : Touwindé Simon Tarnagda présente « Noms et prénoms bissa »
En librairie : SAMBARÉ, UNE HISTOIRE, DEUX VIES
Burkina : « La pratique de la saisie-attribution des créances en Droit OHADA », un nouveau guide pour les praticiens de Droit
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés