Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’espoir c’est comme les dominos, dès qu’il y en a un qui est tombé, les autres le suivent…» Tokyo dans la Série télévisée La Casa de papel

Stratégies de développement pour l’Afrique : Christophe Zouré propose le modèle endogène

Accueil > En librairie • LEFASO.NET • vendredi 4 juin 2021 à 16h00min
Stratégies de développement pour l’Afrique : Christophe Zouré propose le modèle endogène

Comment développer le continent africain ? Cette question ne concerne pas uniquement des hommes politiques. Christophe Zouré, à travers un ouvrage de 128 pages, apporte sa contribution. Il compare deux modèles de développements (Chine et USA) et propose le développement endogène pour l’Afrique. La dédicace du livre est intervenue le jeudi 3 juin 2021 à Ouagadougou.

« Les stratégies de développement pour l’Afrique à cheval entre le consensus de Washington et le consensus de Beijing ou vers un nouveau paradigme du développement ». C’est le nouveau-né des ouvrages. Il porte la signature de Christophe Zouré.

Dans cet ouvrage, l’auteur rappelle les historiques du consensus de Washington et celui de Beijing (Chine). « A travers cet essai, j’ai analysé deux modèles de développement ou deux prétentions. Face à ces deux prétentions de développement, j’explore la question du développement endogène comme perspective de développement pour l’Afrique », a affirmé l’auteur.

Christophe Zouré a dédicacé son ouvrage.

Pour Christophe Zouré, des précurseurs comme le Pr Joseph Ki-Zerbo ont tracé des sillons que les Africains doivent essayer de suivre. « J’arrive à démontrer que ces deux prétentions ne sont pas faites pour l’Afrique et que l’Afrique doit penser son propre développement. Le développement endogène se présente comme une très belle perspective de développement pour l’Afrique parce qu’elle permet aux Africains de construire un modèle de développement basé sur leurs ressorts culturels », a-t-il justifié.

« …la voie du salut du Burkina Faso »

Selon le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, parrain de la cérémonie de la dédicace, les Africains, et particulièrement les Burkinabè, doivent se développer en fonction de leurs réalités au lieu de continuer dans le mimétisme. « Le développement endogène est la voie du salut du Burkina Faso », a-t-il déclaré.

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, parrain de la cérémonie (à gauche).

Le parrain du livre encourage les amoureux des lettres et surtout ceux de la question du développement à se procurer l’ouvrage, car « il apporte ses pistes sur la base d’une analyse cohérente et vigoureuse ».

La couverture de l’ouvrage.

L’invité d’honneur de la cérémonie, Luther Yaméogo, le responsable principal du plaidoyer pour l’engagement avec la société civile à la Banque africaine de développement (BAD), a eu les mêmes mots d’encouragement. Etant absent, il s’est fait représenter par Azize Bamogo, le vice-président du Conseil supérieur de communication (CSC). Le porteur du message a déclaré que l’ouvrage est une véritable mine d’informations et une feuille de route de développement que chacun devrait s’approprier.

La photo de famille des officiels.

Le livre est disponible au prix de 10.000 FCFA dans les librairies de la place et sur internet. Christophe Zouré n’est pas à son premier ouvrage. Le doctorant en lettres modernes à l’Université Joseph Ki-Zerbo est actuellement chargé de programme de gouvernance et de développement institutionnel à l’ambassade de Suède au Burkina. Par le passé, il était le chargé de programme à l’ONG Diakonia.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 juin à 20:57, par KingBaabu En réponse à : Stratégies de développement pour l’Afrique : Christophe Zouré propose le modèle endogène

    Christophe, bravo ! Mes respects aussi aux frères Luther, Aziz et le min H kaboré. Je n’ai pas encore lu le livre et mon post est inspiré de cette nouvelle sur lefaso.net, donc je m’excuse en avance pour toute “errance”. Mon avis est que si on en est encore à explorer les modèles de development, c’est qu’on refuse d’être concret. Oui ou non au Burkina Faso la corruption-je dis bien la corruption, sous toutes déclinaisons : affairisme, détournements, népotisme, etc doit être réellement punie !!?? Oui ou non l’impôt doit être proportionnel au revenus de chacun, en réduisant le plus possible les exceptions à cette règle ? Comment l’Etat peut-il mobiliser plus de ressources. Soyons concrets.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 10:46, par AKR En réponse à : Stratégies de développement pour l’Afrique : Christophe Zouré propose le modèle endogène

    Toutes mes félicitations M. ZOURE, que Dieu bénisse l’œuvre et qu’elle porte des fruits au sein du peuple burkinabè au cœur de pierre et phobie de changements.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Terrorisme au Sahel : Nabons Laafi Diallo propose « un regard à partir du Burkina Faso »
Littérature religieuse au Burkina : Père Basile Paré exhorte les chrétiens à faire un dépassement « du San Gôlô au Christ Vainqueur »
Réconciliation nationale et économique : Les leçons et perspectives de l’ancien député Amadou Traoré
Littérature : Delwende Nabayaogo écrit pour "Rendre notre nation forte et prospère"
Littérature/Burkina : Mariam Ouédraogo veut transmettre les valeurs traditionnelles à travers le conte
Littérature : Sabari Christian Dao invite à préserver le patrimoine culturel immatériel du Burkina
Littérature : Dr Poussi Sawadogo rend hommage au Pr Jean-Baptiste Kiethéga, le père de l’archéologie burkinabè
Littérature : Touwindé Simon Tarnagda présente « Noms et prénoms bissa »
En librairie : SAMBARÉ, UNE HISTOIRE, DEUX VIES
Burkina : « La pratique de la saisie-attribution des créances en Droit OHADA », un nouveau guide pour les praticiens de Droit
« Moah, le fils de la folle », une œuvre qui défend les laissés-pour-compte
Littérature : Pr Vincent Ouattara donne à lire "Éthnologie et littérature, symbolique du cola dans la littérature"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés