Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 5 juillet.

Opposition du Mouhoun : "Evitez de dévoyer le R14 à travers une compromission calamiteuse"

 mardi 15 juin 2004

L’auteur de l’écrit ci-après réagit à une interview parue chez notre confrère Le Pays dans son édition n°3140 du 7 juin 2004 et relative à l’organisation de l’opposition politique dans le Mouhoun. Lisez plutôt.
C’est avec grand intérêt que nous avons pris connaissance de l’interview accordée au quotidien « Le Pays » par monsieur Pierre BONZI, représentant des partis politiques de l’opposition du Mouhoun, parue dans sa livraison n°3140 du lundi 07/06/04.
Cet entretien portait essentiellement sur la définition (...)

Article 37 de la constitution : Et si le débat était ailleurs ?

 lundi 14 juin 2004

Notre ami Charles (Guibo) nous revient. Et on a toujours du plaisir à le retrouver même si travailler avec ce perfectionniste au pointillisme de bénédictin n’est jamais une partie de plaisir. Il corrige, il recorrige, il barre, il modifie, la copie devient de la "sauce tomate" avec le bic rouge et tant qu’on n’a pas monté le papier, on a toujours peur qu’à la dernière minute, il le redemande à nouveau pour y apporter d’ultimes modifications.
Ainsi est Charles Guibo qui semble ignorer que l’article (...)

La place et le rôle de la chefferie traditionnelle dans la société burkinabè d’aujourd’hui

 lundi 14 juin 2004

Avant la colonisation, chaque chef traditionnel ou ce qui tenait lieu de chef traditionnel était le premier responsable politique, administratif et culturel de sa juridiction. Avec la colonisation puis l’indépendance, la chefferie traditionnelle a, dans une certaine mesure, perdu ou partagé son rôle politique et administratif avec le gouvernement, mais en conservant pratiquement son rôle culturel compris dans le sens de gestion de la coutume.
Autrement dit la chefferie traditionnelle a vu son (...)

MESSRS : Le SYNTER se dit méprisé

 lundi 14 juin 2004

Le Syndicat des travailleurs de l’enseignement et de la recherche se sent marginalisé par son ministre de tutelle. Dans la lettre ouverte ci-dessous, il rapelle ces faits et menace d’appeler ses troupes à la mobilisation.
Le 10 décembre 2003, vous avez bien voulu accorder une audience au Bureau national du SYNTER. Les différents points de la plate-forme revendicative du syndicat ont fait l’objet de discussions entre votre département et notre organisation, entre autres la question des (...)

Présidentielle de 2005 : l’UNDD et le PDP ont la clé du succès

 vendredi 11 juin 2004

Après la réaction, à son écrit sur la candidature unique de l’opposition, de Hassane Wérémé, secrétaire national à la communication du PDP/PS agissant cependant à titre personnel, Robert Niangané, militant dudit parti, revient à la charge. Pour demander à son contradicteur de ne pas être plus royaliste que le roi, car s’il a imploré Ki-Zerbo de se ranger derrière Me Hermann Yaméogo, c’est pour empêcher Blaise de franchir la ligne rouge qui conduirait, selon lui, à une guerre certaine.
C’est avec un grand (...)

Présidentielle 2005 : Norbert Tiendrébéogo proposé comme candidat

 jeudi 10 juin 2004

Poursuivant dans ses analyses sur les stratégies que l’opposition peut déployer pour assurer l’alternance, Nabaloum Bruno Bauer s’intéresse, cette fois-ci, sur la candidature idéale pour l’opposition et propose celle du président du FFS, Norbert Tiendrébéogo.
Faisant suite à la précédente réflexion en guise d’appel à notre opposition véritable à faire effectivement sienne la thèse norberiste prônant le primat de la stratégie sur les moyens en politique, nous voudrions la renforcer davantage cette (...)

Présidentielle de 2005 : « L’ADF/RDA et le CDP font cause commune »

 jeudi 10 juin 2004

La passe d’arme entre Laurent Bado et Me Bénéwendé Sankara samedi dernier sur Canal 3 et les propos jugés malheureux de Mgr Jean-Marie Compaoré dans Sidwaya, telles sont les deux articulations de l’écrit dont teneur suit où l’auteur fustige les « opposants gâteaux » et « les hommes de foi qui entrent bruyamment dans le sérail partisan ».
Monsieur le directeur de publication , Je voudrais joindre ma voix aux débats en cours pour simplement marquer mon indignation face aux propos et actes suicidaires de (...)

Présidentielle 2005 : L’alternance est-elle une fin en soi ?

 mardi 8 juin 2004

"Hermann est notre Wade", tel était le titre d’un point de vue sur la candidature unique de l’opposition paru récemment. L’auteur, M. Robert Niangané, y demandait notamment au président de son parti , le Pr Joseph Ki-Zerbo, de se ranger, lui et le PDP/PS, derrière Me Hermann Yaméogo qui représenterait, à ses yeux, les meilleures chances d’alternance face à Blaise Compaoré. C’est à cela que répond Hassane Wéréme, secrétaire national à la Communication de ladite formation politique.
J’ai lu avec une (...)

Du rang du chef de file de l’opposition dans le protocole d’Etat

 mardi 8 juin 2004

Le débat qui se mène actuellement sur la lettre d’information du président de l’Assemblée nationale au président de l’ADF-RDA sur le fait qu’il soit le chef de file de l’opposition, est un débat insensé du moment où il ne devrait pas avoir lieu :
1 - Il ne devrait pas avoir lieu parce que la référence à la désignation du chef de file de l’opposition, c’est d’abord et avant tout "les dernières élections législatives", c’est-à-dire les élections législatives du 5 mai 2002 où l’ADF-RDA est le deuxième parti, (...)

Présidentielle de 2005 : "...les présidents ne courent pas les rues !..."

 lundi 7 juin 2004

Juste une phrase et le monde de l’opposition politique burkinabè est en ébullition, du moins cette "opposition gâteau" qui tente de se faire des habits neufs avec de vieilles étoffes sous le vocable d’"opposition vraie". Comme l’a dit l’autre : "au Burkina, on se sait".
Et c’est parce que dans ce pays de savane, tout le monde "se sait" que le citoyen Jean-Marie Compaoré bien qu’élu de Dieu en sa qualité d’archevêque de Ouagadougou a voulu être "sel" et "lumière" en apportant un témoignage de vérité, (...)

Opposition burkinabè : Quelle stratégie pour être porteuse d’espoir d’une véritable alternance Démocratique ?(suite)

 lundi 7 juin 2004

Faisant suite à la précedente réflexion (Cf notre édition n°6152 du lundi 31 mai 2004) en guise d’appel à notre opposition véritable à faire effectivement sienne la thèse NORBERISTE pronant le primat de la stratégie sur les moyens en politique, nous voudrions la renforcer davantage cette fois- ci.
Si dans la dernière nous faisions cas des avantages certains que celle-ci tirerait effectivement à cours terme en l’appliquant réellement, par la présente, nous nous évertuerons à montrer ceux que le R14 (...)

Présidentielle de 2005 : "Arrêtez cette campagne d’intoxication !"

 jeudi 3 juin 2004

Le débat sur la vie de la nation se cristalise de plus en plus sur l’élection présidentielle de 2005. Le président du Comité exécutif du Cercle d’éveil, Evariste Faustin Konsimbo, estime qu’il est "grand temps que la campagne d’intoxication et d’insulte cesse" et que le peuple jouisse pleinement de ses droits et devoirs électoraux.
"Au lendemain du drame de Sapouy, la révision de la Constitution en date du 11 avril 2000 reposait sur un consensus politique dont la disparition est quasi entérinée (...)

"Le pouvoir nous en a trop fait voir, je demande pitié à l’opposition vraie"

 jeudi 3 juin 2004

"Mettre le régime Compaoré hors d’état de continuer à nuire", c’est le but que doit viser, selon Fabrice Baguira, "l’opposition vraie" lors de la présidentielle de 2005. A travers cet écrit, il dénonce les dérives de ce régime et propose à ladite opposition sa stratégie : une unité sans faille. Il estime qu’Hermann Yaméogo et Joseph Ki-Zerbo doivent faire front commun.
Je prends aujourd’hui mon stylo pour écrire au nom de ces millions de Burkinabè qui sont fatigués du pouvoir en place. Comme eux, je subis (...)

Présidentielle : Les atouts de l’opposition

 mercredi 2 juin 2004

Dans la réflexion ci-dessous, Bruno B. Nabaloum tente de répondre à cette question lancinante : "Quelle stratégie porteuse d’espoir d’atternance pour l’opposition " ?
Le débat politique de nos jours connaît un regain d’intérêt. Et pour cause ! Les enjeux politiques de 2005 sont tellement importants. C’est dans ce contexte justement que des voix se sont déjà élevées, d’autres s’élèvent encore et certaines s’élèveront toujours dans l’optique de soutenir et d’orienter davantage l’opposition véritable (...)

Présidentielle de 2005 : "Hermann est notre Wade"

 mercredi 2 juin 2004

Que faire face à la candidature quelque peu inéluctable de Blaise Compaoré à la présidentielle de 2005 ? Pour l’alternance, Robert Niangané, militant du PDP/PS, demande à son président, Joseph Ki-Zerbo, de se désister en faveur de la candidature d’Hermann Yaméogo, qui, en dépit des défaut qu’on lui connaît, est pour ce militant convaincu le seul capable de remporter une victoire à la Wade.
Cher président,
Je m’appelle D. Robert Niangané, élève en 1re D au lycée Bogodogo. J’ai 22 ans, je suis militant du (...)

Les universités tranformées en prison ?

 lundi 31 mai 2004

Adama Saba, professeur à l’Université de Ouagadougou, s’inquiète des dispositions prises pour le déploiement d’une police spéciale sur les campus. Il pense surtout que ces mesures risquent de transformer les universités en prison.
Ce qui caractérise une prison, c’est le cantonnement et la surveillance sans faille de toute personne incarcérée en ce lieu. Toute action jugée non conforme à son statut de détenue est sévèrement réprimée. Pour mieux assurer une telle discipline, on déploie un arsenal (...)

Présidentielle de 2005 : Trois candidats pour l’alternance

 vendredi 28 mai 2004

Plus que jamais, l’opposition burkinabè doit transcender ses divergences et au nom des intérêts supérieurs de la nation s’unir pour battre par la voie des urnes le président Blaise Compaoré et son CDP. C’est la substance de cet écrit qui ne manque pas d’intérêt, que Neebnoma Boniface Ouédraogo, étudiant de son état, a fait parvenir à notre rédaction.
Bravo à l’Observateur paalga pour son analyse du 24 mai courant relative aux éventuelles candidatures de l’opposition. Je dis bravo, parce que ladite analyse est (...)

Insécurité au Burkina : Leurres et lueurs

 jeudi 27 mai 2004

Dans le cadre de ses activités, l’Association culturelle pour la promotion du Pulaaku, ACPP, a organisé du 18 au 21 mars 2004 les 6e journées du pulaaku, dont le thème central était : « Education islamique, scolarisation/alphabétisation et banditisme ».
La rencontre, qui a eu lieu dans la Kompienga, a connu la participation de leaders d’opinion de 8 provinces et a permis de mener des réflexions sur l’insécurité au Burkina Faso. Des réflexions découle le présent écrit qui est une contribution à la lutte (...)

Presidentielle 2005 : Quand Blaise Compaoré sent du pétrole...

 mercredi 26 mai 2004

Ceci est une declaration de soutien de l’assemblée générale du comité régional du nord de l’Action de soutien des jeunes à la candidature du président Blaise Compaoré à l’élection présidentielle de 2005. " Nous n’avons pas de pétrole mais nous avons Blaise Compaoré", déclare-t-elle.
Le Burkina Faso est un pays à ressources économiques très limitées et continental ; ce qui rend difficile les échanges commerciaux. Son sous-sol est pauvre ; sans pétrole sans gisement important et de minerais et les quelques (...)

Candidature de Blaise Compaoré : "Le mentor du CDP aime-t-il la nation ?"

 lundi 24 mai 2004

L’éventuelle candidature de Blaise Compaoré à la présidentielle de 2005 a suscité la réaction ci-dessous d’un militant de l’UNIR/MS.
Le CDP par le truchement du ministre Salif Diallo, fidèle lieutenant du président Blaise, annonçait dans les médias nationaux, l’éventualité de la candidature du président Blaise. Ainsi le CDP voudrait-il jauger l’opinion politique burkinabè afin de permettre au président de briguer un troisième mandat ?
Toute chose qui n’est pas sans conséquence, car elle ouvrait et (...)

Pages : 0 | ... | 4280 | 4300 | 4320 | 4340 | 4360 | 4380 | 4400 | 4420 | 4440 | 4460

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« 4+1 » DU 13/07/2018
ARR : 5 - 14 - 9 - 16 - 1 NP : 00
ORD : NEANT
DES : 7 013 000 FCFA
TIERCE V :
COUPLE V :
C G : 35 000
C P A : 8 000
C P B : 21 500
C P C : 5 000

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés