Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Fondation Lucie-Kaboré-Traoré : Une kermesse pour scolariser des orphelins

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 28 septembre 2020 à 23h38min
Fondation Lucie-Kaboré-Traoré : Une kermesse pour scolariser des orphelins

La Fondation Lucie-Kaboré-Traoré a organisé, le dimanche 27 septembre 2020 à son siège à Ouagadougou, un « Dassandaaga » (kermesse). Elle a voulu en ce jour joindre l’utile à l’agréable, en rassemblant les membres de ladite Fondation et en permettant aux veuves d’exposer plusieurs mets locaux. Les bénéfices obtenus leur permettront de scolariser leurs enfants.

La rentrée scolaire a toujours été une source de stress pour les parents, en particulier pour les populations vulnérables. Dans cette situation, les veuves se retrouvent souvent toutes seules à chercher des ressources pour scolariser leurs progénitures.

Hélène Simporé, l’une des veuves membre de la fondation

Consciente de cette lourde charge qui pèse sur elles, la Fondation Lucie-Kaboré-Traoré a décidé de leur venir en aide. Le dimanche 27 septembre 2020, elle a organisé une kermesse pour leur permettre de récolter des fonds pour financer la scolarité des orphelins dont les mères sont dans des conditions de vie précaires. Les femmes ont proposé des plats made in Burkina aux participants : tô, tomousso, gonré, zamné, babenda, sans oublier les boissons locales comme le dolo. En outre, des enveloppes surprises ont permis aux plus chanceux de repartir avec des lots.

Selon la coordonnatrice de la Fondation Lucie-Kaboré-Traoré, Dr Alice Zoungrana/Kaboré, cette kermesse entre dans le cadre des activités génératrices de revenus des veuves. « Les représentantes des veuves de Ouagadougou et de l’intérieur du pays ont proposé des plats. A la fin de l’activité, elles se partageront les bénéfices en parts égales », a-t-elle expliqué.

Docteur Alice Zoungrana-Kaboré,coordonnatrice de la Fondation Lucie Kaboré-Traoré,

Marie-Joseph Saré/Zoungrana est la responsable des activités génératrices de revenus au sein de la fondation. Il s’agissait, selon ses dires, de joindre l’utile à l’agréable en rassemblant les membres et en favorisant le travail pour que les veuves récoltent de l’argent nécessaire pour assurer la rentrée scolaire de leurs enfants.

« La fondation m’a aidée »

Hélène Simporé est l’une des exposantes à la kermesse. Veuve depuis plusieurs années, elle affirme que depuis le décès de son époux, c’est la Fondation Lucie-Kaboré-Traoré qui lui vient en aide. « La fondation m’a aidée avec mes orphelins. J’espère récolter assez d’argent aujourd’hui pour mieux subvenir aux besoins de ma famille », ajoute-t-elle.

B.S.
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Violences basées sur le genre : Stop au fléau dans les sites des déplacés internes (VIDÉO)
Yirgou, deux ans après : Le MBDHP Seno interpelle les autorités et les acteurs judiciaires
Eglise du Burkina Faso : La vie et la formation des futurs prêtres au cœur de l’Assemblée plénière ordinaire de la Conférence épiscopale Burkina-Niger
Réconciliation nationale : « Au Burkina, personne ne semble prêt à confesser quoi que ce soit », regrette Moriba Traoré (SG du SBM)
Histoire du Burkina : Le CREDD apporte sa contribution à travers une conférence publique sur le passé sociopolitique et culturel du pays
Lotissement : Des populations de la commune de Liptougou s’insurgent contre les attributions anarchiques de parcelles
Fada N’Gourma : Le réseau pour la communication sur le pastoralisme (RECOPA) vole au secours des déplacés internes
Eau potable à Tangaye (Région du Nord) : USAID réhabilite 10 forages pour les habitants
Burkina : Éducation sans délai va aider 800 000 enfants affectés par les crises
Fada N’Gourma : Les journalistes et communicateurs outillés pour la promotion du dialogue interreligieux, interculturel et le vivre ensemble harmonieux
Allaitement maternel exclusif : Une campagne régionale lancée à Fada N’Gourma
Mouvement d’humeur à l’ENSP : « Le fond du problème, c’est les réformes, l’universalisation et l’harmonisation des curricula », selon Dr Emile Paré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés