Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • lundi 6 juillet 2020 à 22h02min
Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

Le véhicule du maire de Pensa (Région du Centre Nord), Souleiman Zabré, escorté par des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) est tombé dans une embuscade sur l’axe Barsalogho-Pensa ce lundi autour de 8h a appris lefaso.net.

Des VDP ont pu se replier sur Pensa mais le corps du maire (élu Rassemblement pour la démocratie et le socialisme, RDS), enlevé par les assaillants, a été retrouvé criblé de balles au cours du ratissage entrepris par les Forces de défense et de sécurité (FDS).

Dans la même journée de lundi autour de midi, un accrochage a eu lieu également entre les FDS et des individus armés non identifiés non loin de Pensa. Pas encore de bilan ni de réaction officiels, mais selon nos sources au moins 6 militaires et 3 VDP ont été tués.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 juillet à 20:27, par kiriki En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Vraiment c’est terrible. Et nous sommes fatigués. J’ai une peine qui me ronge de l’intérieur. J’ai envie de dire mon Président je vous soutiens. Mais je pense à Zephirin DIABRE. Qu’ est ce que tu prévois comme armement et déploiement sur le terrain pour libérer le Burkina du terrorisme et du banditisme ? Zephirin DIABRE quel est ton programme politique détaillé quand a la sécurité de notre pays. Chers internautes. S’il vous plaît commencez à poser les questions à ces gens là dès maintenant on va les entendre.
    Personne n’est a l’abris dans cette histoire. Personne

    Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 08:11, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

      - Cher Kiriki, en attendant c’est RMCK qui est au pouvoir et non ZEPH. Va donc lui poser d’abord à lui la question de savoir qu’est-ce qu’il a fait depuis les 5 ans qu’il est au pouvoir pour améliorer la sécurité dans notre pays ! N’est-ce pas lui RMCK qui accusait Blaise Compaoré partout jusque devant la Chancellière allemande Angela Merkel en disant que c’est Blaise Compaoré qui soutenait les terroristes ? On en est où aujourd’hui ? En tout cas même si je ne suis pas un adepte de Blaise Compaoré, je n’ai pas encore vu une seule preuve ou semblamt de preuve tendant à l’accuser de soutenir les terroristes sous le mandat de RMCK. Donc je ne suis pas d’accord avec RMCK ici ! Quand on gouverne sur la base du mensonge on fini toujours par l’avoir en pleine fugure.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 7 juillet à 09:02, par GUESSADE En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

        Mon cher Kôrô Yamyélé ,laisse moi t’emprunter cette phrase:Quand on gouverne sur la base du mensonge on fini toujours par l’avoir en pleine figure,PAN,PAN,PAN.
        Le vote est secret,mais en 2020,je voterais une autre personne autre que Roch Marc Christian KABORE,s’il s’en tête à se présenter et je demande a tout le monde d’en faire autant.
        Que Dieu bénisse le Burkina Faso !!!!

        Répondre à ce message

      • Le 7 juillet à 11:04, par Tokouma En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

        "Kôrô Yam Yélé", si vous attendez de voir des preuves que c’est X ou Y qui soutient les terroristes, vous allez attendre longtemps et même TRES LONGTEMPS.
        Ou alors vous savez déjà comment depuis 4, bientôt 5 ans qu’on a encerclé ces terroristes et les isoler dans les mêmes zones au Mali, au Burkina, au Niger, au Nigéria, au Tchad, etc. Ils continuent d’avoir des armes, des munitions, de la nourriture, etc.
        Où selon vous, pourraient-ils avoir stocké des armes à DJIBO, ARBINDA et autres et on ne voit pas ?
        Ayez un peu de retenu quand vous dites certaines choses pour tant assez claires que vous pensez ne pas exister du tout.
        Nous avons quand même des preuves Kôrô :

        - c’est le Burkina qui a été le seul Pays à avoir accueilli les rescapés du Front Islamique du Salut (FIS) d’Algérie en 1995 et les loger DANS OUAGADOUGOU. aujourd’huit ils sont plus que présents car leurs enfants qui sont nés au BURKINA ont entre 0 et 25 ans. Et si vous appliquez le taux d’accroissement de la population au BURKINA à leur nombre de départ (depuis 1995), vous verrez combien ils sont de nos jours.

        - Le gouvernement BURKINABE est le seul de la sous-région à avoir réussi des négociations avec les terroristes pour libérer des otages qu’ils ont pris.
        Et là je suis obligé de nommer Blaise COMPAORE et compagnie....suivez mon regard.

        - Quand de 2005 environ à 2015, sous la bannière d’un certain richissime de notre pays les investissements de construction de Mosquées cossues même dans nos hameau où il n’y avait même pas de maison 10 tôles, vous croyiez que quoi ?
        - Quand à un certain moment le ton montait entre les membres d’une certaine communauté qui commençait à se diviser, vous ATTENDEZ TOUJOURS DES PREUVES Kôrô ????

        ATTENDEZ TOUJOURS et bonne attente.

        Répondre à ce message

        • Le 7 juillet à 14:47, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

          - GUESSADE, j’ai remarqué que tes interventions sont souvent stupides et sans fondement ! Si nous avons accueilli des rescapés du Front Islamique du Salut (FIS) d’Algérie en 1995, c’est sur demande de la France et notre Gouvernement est souverain à ce que je crois. Si tu ne le sais pas il avait été dit qu’on les accueille par humanisme et celà faite partie du Droit International Humanitaire qui est une branche du Droit International tout court. OK ? ET nous sommes un État member de l’ONU !!!

          - Et le gouvernement BURKINABE est le seul de la sous-région à avoir réussi des négociations avec les terroristes sous Blaise COMPAORÉ parce que la CEDEAO don’t le Burkina Faso est member a nommé Blaise COMPAORÉ comme médiateur dans la crise terroriste qui était limitée au Mali en son temps ! Sache-le aussi puisque tu es sous-informé monsieur la mayonnaise ’’Je-connais-tout’’.

          - Quant aux constructions des mosquées par X ou Y ou encore aux tons qui montent comme dans un marché de Zabre-daaga, moi je ne me fie par aux rumeurs de cabarets comme toi parce que les rumeurs abrutissent les citoyens intélligents et honnêtes comme moi !

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 08:55, par GUESSADE En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

      Mon cher Kiriki,je suis encore plus peiné que toi et je m’interroge chaque jour comme tu le fais.
      Mais la réponse est plus simple,c’est l’orgueil du Président Roch Marc Christian KABORE qui est entrain de nous ruiner.Alors,je m’explique:Il y’avait bien une équipe avant moi qui arrivait à assurer la sécurité des burkinabé avant moi et j’ai la chance que les gens de cette équipe vivent toujours.Donc la tâche me devait être simple : ALLER PRENDRE DES CONSEILS AUPRÈS DE SES PERSONNES POUR POUVOIR RÉUSSIR CETTE MISSION.
      S’il n’a pas aussi les mots,je l’aide aussi avec les mots pour sauver les burkinabé de cette souffrance.Il suffit d’aller les rencontrer et dire ceci : CHERS MESSIEURS DE L’ANCIENNE EQUIPE,EN ARRIVANT AU POUVOIR,j’AVAIS UN PROGRAMME SOLIDE POUR CONSTRUIRE DES ROUTES,DES PONTS,PASSER DES PASSER DE GRÉ A GRÉ,LAISSER DÉTOURNER MES AMIS,TERMINER VOS CHANTIERS.MAIS JE VOUS ASSURE QUE JE N’AI PAS DE PROGRAMME POUR ASSURER LA SÉCURITÉ DES BURKINABÉ COMME VOUS L’AVEZ FAIT.DONC JE SUIS VENU VOUS VOIR POUR AVOIR CETTE STRATÉGIE.
      Après cette démarche très simple,les burkinabé dormiront en paix.
      Bon,je suis allé trop fort,mais le Président Roch Marc Christian KABORE doit changer son conseillers en sécurité,ses ministres de la défense et de la sécurité.
      Que Dieu bénisse le Burkina Faso et protège tous les burkinabé.

      Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 20:38, par RV En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Sincères condoléances aux familles éplorées, à SA commune et à la nation. Paix à son âme. Vivement de la retenue et l’apaisement des cœurs. J’ai mal pour mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 20:57, par Mogo En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Très très triste ce qui se passe au Faso. Malheureusement, les politiciens ne voient que les élections et oublient que nous avons perdu une grande partie de notre territoire qui sera difficile à reconquérir, quel que soit le parti qui va gagner les élections. Paix aux âmes de tous les disparus et promis rétablissement aux blessés

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 22:13, par lefaso va mieux En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Le problème que nous vivons aujourd’hui est l’œuvre des politiciens. Il n’y a pas de franchise. Les opposants applaudissent du fait que Roch a échoué de gérer la crise. Cependant ils oublient que même si elle parvenait au pouvoir eux même vont échouer. Pour la question sécuritaire, pendant que vous montrer aux yeux du monde que vous êtes divisés, les terroristes profitent gagner du terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 22:51, par Sacksida En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    De mon point de vue, les elections ne sont pas une priorite, il faut bien sur convoquer une Conference Nationale des Forces Vives de la Nation et mettre une Transition Politique Consensuelle avec des gens competents en la matiere durant deux ou trois ans pour la Securisation et la Stabilisation du pays. Ensuite, l’on pourrait organiser des elections generales car nos politiciens ne sont a la hauteur des grands defits actuels. Or une vraie equipe de techniciens et de specialistes ou de technocrates chacun dans son domaine ayant la capacite et bien determines pourront obtenir des resultats probants et juguler ce terrorisme de cause des centaines voir des milliers de morts de notre peuple. Il n’y’aura pas de vide juridique car la conference des forces vives tracera la marche a suivre. De surcroit une Transition reunira tout le peuple autour de nos valeurs essentielles du vivre ensemble ; mieux que les politiciens qui ont tendance consciemment ou inconsciemment a diviser le peuple dans des partis ou partitions. A situation exceptionnelle, il nous faut des mesures patriotiques exceptionnelles. Ains, lorsque nous aurons regle ce probleme de terrorisme et pacifier notre territoire, nous pourrons relancer dans toute sa dimenssion nationale et organisatiomnelle le jeu democratique dans un contexte paisible. Que chacun y reflechisse car on fait la politique pour vivre et non pas causer tout le temps des morts. Nous sommes pas le seul pays dans le Sahel et s’en est trop. Arretons un instant et reflechissons chers compatriotes Burkinabe.

    Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 06:46, par Sidpassata Veritas En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

      Bonjour Sacksida. Parfois les choses sont belles sous formes de propositions, mais inacceptables dans leurs réalisation. Vous pensez que c’est mieux mettre en place une Transition Politique Consensuelle, au lieu de faire l’élection présidentielle de novembre. Mais quand on réfléchit davantage, on se demande si un gouvernement formé à la suite d’un vote de tous les électeurs n’est pas plus consensuelle, plus légitime et plus légal que la Transition que vous proposez ?
      C’est un peu comme la belle idée de réconciliation nationale que certains agitent comme nécessaire avant les élections et indispensable pour la paix. C’est beaux, mais peu réaliste parce que il y a toujours ce problème de légitimité et de légalité qui fait qu’on voit pas comment on obligerait qui que ce soit à ce genre de proposition difficilement consensuelle !
      Le meilleur consensus national, c’est quand tous les citoyens peuvent se prononcer. Dans ce sens, je préfère un pouvoir légal soumis à la constitution qu’un pouvoir d’exception dont les obligations seraient trop vagues. Le gros du problème de notre pays, c’est, à mon avis, la qualité de l’engagement des hommes qui le gouvernent.

      Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 07:59, par said En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

      je suis d’accord avec votre analyse.

      Pendant cette transition, les pelletons exécutions doivent être rétablis pour les politiciens ou toute personne dépositaire de l’autorité publique en cas de corruption active ET passive représentant un crime contre le peuple et la nation.

      La conscience patriotique doit revenir, de grès ou de force.

      seul un vrai relent de patriotisme sauvera notre pays.

      Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 08:34, par Atrap Le Moize En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

      Mon cher Sacksida, votre appel aurait trouvé des oreilles attentives si la chose politique n’était pas devenue le seul gagne pain pour beaucoup dans notre pays. Mieux, elle est devenue le seul moyen de s’enrichir impunément en narguant le reste des citoyens qui pourtant constituent l’électorat des politiques. On dira que les gens méritent les dirigeants qu’ils ont. Certes ; on sait aussi comment se passent les élections dans nos pays. Les politiciens d’aujourd’hui ne sont pas prêts à écouter la voix de la raison. Ils ne sont prêts que d’une chose, conduire le pays dans un abîme sans fond, selon qu’ils sont ou ne sont pas aux affaires. Votre proposition de ce fait, loin d’être irréaliste est je dirais, l’une des voies de salut qui nous reste pour ne pas enterrer le pays tout entier vivant.

      Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 12:12, par Vérité En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

      Vue la persistance de la terreur mieux vallait même décharger ce régime de façon anticipée. Ils n’ont jamais réussi en la matière sauf dans des discours vide en condamnant la terreur. Il faut vite une nouvelle équipe pour réconcilier les burkinabè et affronter avec bravoure la situation. Ce régime a perdu tout crédit auprès de son peuple. Les gens dont divisés la population en partie occupée la fronde sociale à tous les niveaux tandis que les dirigeants s enrichissent et s’en moquent. Vivement que les élections arrivent pour qu’on les chasses démocratiquement. Sinon on n’est pas loin du cas malien

      Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 23:20, par Raso En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Cette zone n’est pas frontalière. Cela veut dire que ces terroristes ne se replient pas ailleurs mais vivent bien dans la zone. Comment s’approvisionnent ils en carburant, minutions ? Ou se cachent-ils une fois leur forfais fait. Comment depuis 3 ans que ces attaquent ont lieu, il n y a pas de réponses à ces questions ?

    Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 08:13, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

      - Raso c’est pas mieux que tu y ailles pour te rendre comte comment ils font et tu viendras nous le dire sur lefaso.net ici ?

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 09:17, par Tokouma En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

      "Raso", une des réponses à vos questions est : l’exagération de la question des droits de l’homme dans notre pays.
      Qu’est ce à dire ?
      - Certains Etats occidentaux voire la quasi totalité de ces Etats qui disent nous aider, EXIGENT de nous ce que eux même n’arrivent pas à faire chez eux. Plus clairement, ils nous dictent la THEORIE des droits de l’homme, en se servant de certaines OSC (valets locaux qui ne vivent que de ça) qui assurent leur veille politique chez nous.
      - Certains de ces Etats qui tiennent notre ECONOMIE sinon notre SOUVERAINETE en main sinon "PAR LA GORGE" nous posent leurs conditions ignobles qui font la part belle aux terroristes qui en réalité travaillent pour eux (en mettant le pays dans l’instabilité, eux ils profitent pour nous piller. C’était le cas de la Cote d’Ivoire et c’est le cas pour les pays comme RDC, GUINNE, NIGERIA, etc).

      Notre Armée aurait bouclé un village comme PINSA en une journée et fouiller les habitations case par case, individu par individu, on va arrêter pas mal de coupables.
      Mais si on fait ça, vous entendrez et vous verrez les soit disant défenseurs des droits de l’homme vociférer.
      Alors qu’à la 2ème guerre mondiale à côté, vous avez vu qu’AUCUN Pays engagé dans la guerre ne respectait LE MOINDRE DROIT de l’homme ; les images nous le montre toujours et de jour en jour on continue de découvrir les atrocités de ces deux (2) guerres et il n’y a rien.
      Ceux qui sont partis en Europe de l’Ouest surtout (France, Belgique, Allemagne, etc) dans les année 1999 - 2000...) savent comment les aéroports et les lieux publics bondaient de militaires qui ne respectaient RIEN, à la recherche des traces de BEN LADEN.
      Pour quoi chez nous ils nous empêchent de sécuriser notre pays ?
      Nos Etats ont BEL et BIEN la possibilité d’anéantir ces terroristes si ces occidentaux là nous laissent tranquilles.
      La preuve : de 2012 à 2014 -2015, les pays du sahel se sont coalisés avec """soit disant l’aide""" de la France pour soit disant neutraliser ANSARDINE, LE MUJAO, le MNLA, etc. Mais le TCHAD à lui seul, avec 500 hommes a fait PLUS de victoire que tous les autres. Et ce sont les TCHADIEN qui ont BEL et BIEN TUE Moctar Ben Moctar que la France jusqu’à présent refuse de reconnaître car c’était l’homme le plus recherché et comme c’est pas la France qui l’a tué ALORS : IL Y A DOUTE qu’il soit mort.
      En résumé : TOUT CE QUI N’EST PAS FAIT PAR LA FRANCE ""ce n’est pas BON"".

      Répondre à ce message

      • Le 7 juillet à 11:36, par Le Sage En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

        "... l’armée va fouiller case par case et arrêter pas mal..de COUPABLES". Voilà, exactement le type de raisonnement qui fait que nous avons du mal à nous en sortir ! Au Burkina Faso ici, qui décide de qui est COUPABLE ou non, de quelque chose ? C’est la justice ou l’armée. A-t-on besoin que les "occidentaux" viennent nous rappeler ces principes basiques ? À ce que je sache, personne, au Burkina Faso ici, ne s’oppose à ce que l’armée fouille "case par case". Seulement, une fois que vous avez fouillé "case par case" et arrêter des personnes, vivant, il est formellement interdit de les tuer. Même quand on est en guerre. Cette règle ne vise pas seulement le Burkina Faso. Quand on ne peut pas prendre suffisamment de recul et de la hauteur pour se prononcer sur un sujet aussi sensible, il faut s’abstenir, sagement, de parler. Donc c’est pas une histoire d’"occidentaux" et de "droits de l’homme". C’est une simple question de bon sens. Merci. Sagement !!

        Répondre à ce message

      • Le 7 juillet à 17:21, par Maryse En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

        "Tokouma", le sujet est brûlant et le débat passionnant. Mais soyons objectif dans nos analyses et conclusions. Dans le triste cas d’espèce, ya eu des ambuscades, sans que personne, même pas les services de renseignement, qui font pourtant correctement leur boulot, n’ait été alerté. Ensuite, y a eu des combats au cours desquelles, les nôtres ont malheureusement perdu de nombreux FDS et VDP. Et ça, c’est la faute des OSC ? Il est indéniable que nos éléments sur le front sont convenablement équipés pour faire face à l’ennemi. Mais si on pouvait encore améliorer, ce serait mieux. Évitons de chercher et trouver des boucs émissaires. Formulons des critiques objectives et surtout, proposons des solutions qui permettent de nous sortir de cette situation difficile, au lieu de réagir de façon épidermique. Merci.

        Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 00:13, par Matt En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Très très triste. Il faut relever le défi, coûte que coûte. Pour cela il faut se mettre ensemble, en laissant tomber les aprioris négatifs, les accusations gratuites, les insinuations malveillantes, etc. Comment ces tueurs ont pu se préparer, s’organiser, se déplacer...sans que personne, dans toute la zone là- bas, ne le sache et ne les dénonce !!? L’impression qu’on a, c’est que les FDS et les VDP sont isolés de la grande masse des populations. C’est pas normal ! Y a un problème ! Il faut rassurer cette grande masse de personnes et renouer la confiance et favoriser les renseignements. Sinon ça sera difficile.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 08:50, par OUEDRAOGO En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Paix à l’âme du disparu et que Dieu protège sa famille.
    Très triste pour ma région le Centre-Nord.

    Que Dieu tout-puissant protège tout le territoire Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 09:20, par KingBaabu En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Et les VDP ont deserte laisser le maire entre les mains des assaillants ? Cela ne vaut-il pas le peloton d’execution ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 10:25, par caca En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Je commence par pleurer concernant le décès de ce chef local et responsable communale parce qu’il est mossi. Ce que vous cherchez au Burkina vous ne l’auriez pas. Parce qu’il une ONG a écrit que le Burkina sera un seconde Rwanda, vous revenez tuer un chef mossi comme Yirgou pour révolter les koglweogo, votre projet a échoué, vous serez bannis tôt ou tard dans ce pays.
    Il est vrai que le régime actuel avait passer tout son temps à diffamer l’ancien régime. Les FDS aussi avaient sous-estimés le djihadisme, mais là où nous arrivés maintenant il faudrait bien avec ce mal et je ne sais combien d’années encore. Tant que ce Koufa maudit n’est mort, il nous sera difficile de déloger ces mécréants qui logent de la frontière où le voisin malien ne fait aucun effort pour sécuriser la frontière. inutile aujourd’hui de jeter l’opprobre qui que ce soit la responsabilité, mais la recherche commune de solution devait être une union nationale. Nos peulhs sont influencés par leur cousins du Mali et je ne sais pour quelle raison. Ils sont cependant un minoritaire,mais ils font plus de dégât. Difficile d’avoir leur complice dans les grandes villes et en plus les droits de l’homme empêche l’action militaire sous peine des sanctions. Maintenant quel programme présidentiel pour les 5 ans à venir quand on sait que le problème ne se réglera comme un cessez de feu des rebelles ? Comment le président sortant compte faire pour la suite si il est réélu ? Quels seront la compréhension de tous les burkinabé dans cette épreuve ?
    Non le territoire burkinabé n’est pas occupé par les terroristes, mais ils sont infiltrés dans la population et interagissent avec des complicités redoutables. Pour moi, le Burkina nouveau devait changer de politique traditionnelle connue depuis l’indépendance pour les 30 années à venir pour une nouvelle élaboration du développement intégré des populations. Nous sommes un petits territoire donc les cinq régions où sévissent le mal doivent connaître une réelle volonté politique d’accommodation pas seulement des secteurs prioritaire comme il a toujours été mais un réajustement de transfère des pôles de croissance. Si le gouvernement de transition n’avait pas bannie le projet de pole de croissance du sahel voulu par l’ancien régime peut être nous serons pas là. Il faut que les gouvernements ou régimes à venir pensent beaucoup à ce défi économique et social. Il faut que les économies de ces localités profitent les paysans. Il faut que les peuhls qui ont perdus l’élevage à cause de multiples raisons soient récompensés d’une autre manière de transfère d’activité. Je ne sais pas mais il doit exister d’autre modèle dans le monde.
    Mes sincère condoléances !

    Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 17:30, par Nabiiga En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

      @ Caca

      Bonjour Caca, laisse-moi te montrer combien tu n’es qu’un apologiste de ceux qui endeuillent notre pays : tu dis :

      Il est vrai que le régime actuel avait passer tout son temps à diffamer l’ancien régime

      Faux, c’est archi faux. Le régime n’a pas passé tout son temps à diffamer l’ancien régime mais a passé le clair de son temps à réparer à la fois, le dégât laissé par le régime de Blaise et mettre un terme à la structure bien rodée de corruption qui prévalait au Burkina Au Burkina de Blaise, François contrôlait tout. Aucun business ne pouvait jamais voir le jour au Burkina sans que François soit partenaire ou actionneur. Les ministres et ministères furent les propriétés privées de ces frères. Toute commande - et des commandes il y en avait - de tous les ministères passait par le bureau de François. Face à une telle corruption à ciel ouvert, le gouvernement a passé du temps pour démanteler ce système qui étouffait le pays.

      Tant que ce Koufa maudit n’est mort, il nous sera difficile de déloger ces mécréants qui logent de la frontière où le voisin malien ne fait aucun effort pour sécuriser la frontière.

      Ahh là tu te trompes d’individu. Ce n’est pas Kouffa qui est maudit mais Blaise. Mieux, Kouffa ne doit pas perdre sa vie afin que nous puissions aspirer à une vie meilleure au Burkina. Tout ce que ça prend est un coup de téléphone à ce prénommé Kouffa de Blaise et les attaques cesseront belle

      mais la recherche commune de solution devait être une union nationale.

      Oui, en effet, la recherche de toute situation nationale à un problème national doit être nationale. Dit autrement, qui dit solution nationale à un problème national dit l’implication honnête et sincère de tous les fils et filles de ce pays-là. Puisque ce que nous vivons quotidiennement est un problème national créé de toute pièce par Blaise, son frère leur CDP, qu’est-ce qu’ils attendent pour faire ce qui est le leur à faire en tant que fils de ce pays même si Blaise est désormais Ivoirien et donc fait partie de la diaspora Burkinabè. La diaspora Burkinabè fait beaucoup de bonne chose pour le pays tout de même.

      Si le gouvernement de transition n’avait pas bannie le projet de pole de croissance du sahel voulu par l’ancien régime peut être nous serons pas là

      Faux, c’est archi faux. Le gouvernement de transition n’a pas bannie aucun projet de pôle de croissance du sahel. Le gouvernement de transition n’a bannie qu’une chose : la participation aux élections de ceux qui ont mis à genou notre pays, ont mis notre pays à feu et à sang et ont voulu convertir le pays en une monarchie contre la volonté du peuple et ce, avec raison car qui dit gouvernance, dit peuple.

      Caca, nous refusons que tu nous endormes
      Merci

      Répondre à ce message

      • Le 8 juillet à 11:08, par caca En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

        Sacre Nabiiga
        Je vois que tu persiste dans l’art de confondre tout sujet à ta propre névrose pour partager la haine contre des individus. Caca est un simple forumiste humaniste qui se laisse parfois exprimer l’émotion face cette épreuve inédite que notre pays vit depuis alors. J’exprime parfois dans le forum en l’homme libre dont mon pseudo caca et j’aime les contradictions de tout bord, mais à condition de dominer sa nervosité. J’aime beaucoup la familiarité des frères sus-cités qui sont devenus l’objet de toutes expressions démocratiques dans notre pays. Votre frustration exprime vos attendent déçus par ses frères que vous aimez tendre. Nabiiga, je veux te répondre en me servant la psychanalyse sur la dépression dont tu souffre à propos des frères. Je ne suis pas un caca simple qui s’exprime, mais analytique psychique. Nabiiga, dès ses premiers textes, Freud repère une dépression, des affects dépressifs, tant caractérisés par le chagrin que l’abaissement de la conscience de soi, la perte de la capacité d’amour. Dans Deuil et mélancolie, Freud compare le processus de travail psychique douloureux faisant suite à la perte d’un proche, à la mélancolie. Le schéma est celui du désinvestissement d’un objet pulsionnel qui soutenait le moi, auquel ce dernier s’était identifié. La personne se croyait un moi, et ce moi était inspiré de l’extérieur. Une fois cet extérieur perdu, c’est l’unité de la personne qui déchoit — déchéance face à la qualité de l’image moïque, et déchéance face aux fonctions du moi.
        La mélancolie diffère du deuil en ce qu’il y a auto-reproche, culpabilité violente. La dépression reprend ce modèle : elle est une petite mélancolie. Le désir existe encore, le moi survit, mais il y a pensée douloureuse, désinvestissement de la relation ; les symptômes de la mélancolie y sont simplement réduits. Cette qualification de la dépression comme petite mélancolie reprend d’ailleurs le modèle psychiatrique. Nabiiga, comme Freud repère la dépression chez Léonard de Vinci, de même caca repère une dépression mélancolie chez toi. La dépression survient dans l’enfance au sujet de la curiosité sexuelle, de l’origine : l’enfant se demande d’où il vient et effectue quelques investigations. Mais rapidement il se trouve en danger : s’il découvrait provenir de son père — son grand rival — il en découvrirait un élément bien pénible. Lorsqu’il pressent que cette réponse, qu’il attendait tant, serait si difficile, l’enfant ne peut que faire face à la dépression. Je note que chez Freud, l’expression sexuelle est plutôt une recherche de plaisir et jouissance sans aucune génitalité. Il montre par là que la non satisfaction est un souffrance névrotique dont beaucoup de sujets souffrent. A chaque fois que j’ai l’occasion de te lire, je remarque que les frères Compaoré deviennent votre bouc émissaire de compenser ce désir non satisfait dans la gestion de la cause politique de notre pays. Tout sujet rappelle vos attentes déçus et dont la manifestation une certaine frustration. Nabiiga, pour me faire comprendre, voici une définition de la frustration : État d’insatisfaction provoqué par le sentiment de n’avoir pu réaliser un désir. La frustration place l’individu dans l’attente de la réalisation de quelque chose qui ne se fera pas. Elle est toujours provoquée par quelqu’un ou par quelque chose. La frustration, comme conflit intérieur, peut entraîner un manque de confiance en soi. Elle réveille des émotions telles que l’impatience, la colère ou la tristesse. Plus grave, elle peut mener à la dépression. Devenue une obsession, elle ne permet plus à l’individu de mener une réflexion claire. Mais pour le psychanalyste Freud, la frustration trouverait toute son utilité à l’épanouissement de l’individu. Elle serait à l’origine des plaisirs, et susciterait ainsi le désir. Mais pour Jung, la frustration est un état mental d’insatisfaction caractérisé par un déséquilibre entre un désir ou une attente, et sa réalisation du fait qu’il n’est pas (encore) réalisé. Nabiiga permet moi de conclure par les sources de la frustration. Cela dit, les sources de frustration peuvent être internes ou externes.
        Les sources internes proviennent de déficiences personnelles : insatisfaction, manque de confiance, peur, etc.
        Les causes externes sont générées par une interférence ou un conflit avec une autre personne, qui empêche d’atteindre le but désiré : jalousie, rancune, orgueil, etc.
        Enfin, la frustration génère une souffrance chez la personne frustrée, qui peut alors s’enfuir dans l’obsession, l’addiction, la dépression, ou d’autres comportements inadaptés.
        Nabiiga, je voulais que tu comprends que chez caca, il s’exprime en pleine liberté de conscience que lui donne les lois burkinabé dans la matière. Sans rancune et Bon mercredi

        Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 10:26, par Yarbila En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Repose en paix El Hadji Souleiman ZABRE. Homme de Dieu, Aimable travailleur au service de ton pays meme après plusieurs d’années de loyaux services rendu à l’Etat. Que Dieu t’accueil en dans son royaume et que tes sacrifices et combats ne soit pas vains pour ton pays et ta famille. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 10:36, par nanoukda En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    C’est vraiment désolant ! Que Dieu console les proches et le peuple épris de paix ! Paix aux âmes des défunts !
    Je pense qu’il faut recentrer les réflexions pour trouver des solutions durables ! Posons nous les questions suivantes :
    Pourquoi le terrorisme prend du terrain ? Parce qu’il trouve des adeptes et des combattants, des complices et des moyens financiers et logistiques !
    D’où viennent ces combattants ? D’ailleurs et parmi nous !
    Et les complices ? Parmi nous !
    Comment ça ? Parce que certainement que beaucoup de gens ont marre de travailler sans gagner leur vie, d’espérer des gouvernants qui n’ont jamais fini de voler pour s’occuper d’eux ! Et les exemple de pillage sont lésion ! Et des preuves d’organisation systémique de plus en plus visibles avec tous ces faits de détournements impunis devenus divers !
    Il nous faut donc des responsables intègres qui s’occuperont ce pays ! Et comme la perle est rare (ne comptons pas nous plus sur l’opposition qui jouera au même jeu, il ne me parait pas insensé que NOUS COTISIONS POUR LES DIRIGEANTS AFIN QU’ILS N’AIENT PLUS BESOIN DE CONSACRER DU TEMPS A VOLER MAIS DE SE CONCENTRER MIEUX SUR LEURS MISSIONS POUR LESQUELLES BEAUCOUP ONT DES QUALITES ! ! JE SUIS SERIEUX ! AVEC 500 FCFA DE COTISATION PAR BURKINABE, ON REUNIRA PAR EXEMPLE 10 MILLIARDS POUR CES GENS QUI N’ONT NI HONTE, NI HONNEUR A DEFENDRE !

    ON IRA PEUT ETRE VERS LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 11:03, par Paligba En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    "J’ai ordonné le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie dans les zones sous menace"
    Le probleme des volontaires se trouve dans cette phrase de RMCK. Dans les zones sous menace il est dangereux de se porter volontaire pour combatre ces terroristes qui vivent deja avec vous.
    Toutes les zones risques d’etre sous menace tot ou tard. Il faut donc mettre en place les volontaires dans les zones qui ne sont pas sous menace pour les empecher de progresser en fournissant les renseignements et laisser les professionnels s’occuper des zones sous menace.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 11:37, par le nomade En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Vraiment triste, toutes mes condoleances aux familles des victimes. Il est difficile de comprendre que dans une zone aussi réduite que le centre nord nos FDS n’arrivent pas à bout de ces criminels. Comme a dit un internaute, nous ne sommes pas sur une frontière, la zone n’est pas si vaste ou très boisée ! Alors comment comprendre la répétition de ces attaques toujours sur les mêmes axes, la même zone et les crminels se retirent tranquillement ! Est-ce un manque de moyens, ? manque d’hommes, manque de motivation des troupes ? problème de strategie ou tactiques militaires ? On n’y comprend rien, on est perdu. S’il y a des gens qui comprennent qu’ils m’expliquent. Les VDP on fui c’est évient et c’est compréhensible ils ne sont pas formés pour les combats ! Si les FDS des professionnels ne résistent pas ne demandez pas aux VDP de le faire ! Par ailleurs les droits de l’Homme n’ont rien à voir. Communeauté internationale ou pas, le Burkina doit veiller au respect de tous les droits de toutes ses populations, on le fait pour nous mêmes, pour notre intérêt !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 11:38, par Nabiiga En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Qui est ce Burkinabè qui ne peut pas identifier la personne responsable de tout ce qui se passe dans notre pays et pourtant, c’est le Président qui est indexé. Blaise Compaoré !!! Tout ce que Blaise doit faire est de siffler la fin de la recréation et ce sera chose faite. S’il y a un rêveur avéré sur cette terre, c’est sans doute ce dernier. Dans un premier temps, il s’est imposé l’exil. Comme si cela ne suffisait pas il a déshonoré tous les mossis en se cachant chez les beaux-parents. De son exil, il rêve qu’on va envoyer des délégations pour lui supplier de rentrer en gloire pour donner des conseils, pour s’impliquer ci et là dans la vie quotidienne des Burkinabè sans être inquiété par quoi que ce soit. Nous le savons tous, il est en communication permanente avec ceux qui nous endeuillent, et sait ce qu’il faut faire mais comme les délégations tardent à arriver chez ses beaux-parents, l’hémorragie peut continuer belle. Il s’enfiche éperdument des souffrances des populations déplacées tant et aussi longtemps que le gouvernement ne fait rien pour que son rêve devienne une réalité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 13:00, par Le Burkinabé intègre En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Paix aux âmes de tous les disparus du terrorisme..Le malheur des Burkinabé c’est de vouloir à tout moment jeter l’opprobre sur son prochain.Ce pays, nous l’avons hérité de nos ancêtres et nous avons la responsabilité de le protéger pour les générations à venir.Peu importe ce que tu es,tu peux contribuer à sauver ce pays.Demarquons-nous de l’hypocrisie politicienne et changeons notre manière de voir les choses.Tous les maux qui minent notre société actuelle c’est nous qui les avons installés parce que nous avons choisi la facilité au détriment de l’integrite.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 14:53, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOIS En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    A CETTE ALLURE ILS VONT TOUS NOUS ZIGOUILLER.
    MON DIEU ! MON DIEU ! MON DIEU !

    PS REPOSEZ EN PAIX

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 16:06, par SOUS LA CROIX En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    SEUL DIEU POURRA NOUS FAIRE SORTIR DE CETTE CRISE !
    Je ne reconnais plus mon pays ,havre de paix jadis est entrain de devenir l’enfer.Doit-on passer le temps à chercher les coupables ? Doit-on continuer à rester dans la léthargie ? ou mener des luttes sectaires ?
    aujourd’hui les burkinabés sont d’accord sur une seule chose : c’est leur désaccord .Tout le monde est in-animent que ça ne va pas mais personne n’est près à faire la moindre concession.
    Ni les politiciens ni les OSC , ni les syndicats même la chefferie traditionnelle et coutumière sont rentrées dans cette danse macabre.
    Comment peut-on comprendre qu’en ce temps de grandes crises sécuritaires, humanitaires et sanitaires nous ne puissions pas aplanir notre divergence pour aller à l’essentiel ?
    laissant ainsi les pauvres populations dans le désarroi et l’armée seule au front qui se bat pour empêcher la digue de céder.
    nous faisons exactement le jeux du lion qui en s’attaquant à un troupeau bœuf tenait chaque fois ce discours : je ne suis pas contre vous tous, c’est le bœuf noir et les autres laissent faire, demain il dit c’est le blanc ainsi de suite jusqu’à manger à tour de rôle tout le troupeau.C’est ce qui s’est passé avec la conquête coloniale chacun attendait le colon dans son village.
    Si nous ne prenons pas garde les conspirateurs auront raison de nous et en ce moment nous n’aurons que nos yeux pour pleurer.Et ce asservissement sera pire que tous ce que nos aïeuls ont vécu.Et ceux là qui jouent aux leaders aujourd’hui, s’envolérons comme des rapaces demain, nous laissant dans la désolation.
    C’est à nous de nous réveiller pour dire non à cette situation ; c’est soi-disant HANI ou terroristes sont certainement soutenus par des burkinabés ou sont eux même burkinabés.
    aucun pays ne recouvre la paix sans le concours de ses filles et fils.personne ne pourra venir asseoir la paix au FASO sans ses fils.
    IL COMMENCE A SE FAIRE TARD RÉVEILLONS NOUS !
    NOUS POUVONS GAGNER CETTE GUERRE ET J’AI FOI AU SURSAUT PATRIOTIQUE DE MON PEUPLE ; J’ AI FOI EN L’ÉTERNEL ; NOTRE LUTTE EST NOBLE ET NOUS VAINCRONS.
    QUE L’ÉTERNEL DES ARMÉES NOUS Y CONDUISE ! AMEN !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 16:06, par FASO DAN BE En réponse à : Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés

    Très triste et plus triste encore quant nos autorité ne montre aucune perspective de la fin de cette tuerie.
    Posons les bonne questions SVP. Qui approvisionne les terroristes ? Ils utilisent quelle marque d’arme ? L’armée a besoin de combiens d’homme pour assurer une éfficacité irréprochable et avec quel armement ? Bon sang, Monsieur Le président Roch la solution, s’il vous plait arretez de perdre votre temps sur d’autres sujet et informer le peuple du Burkinabè a travers l’assemblée nationale de la réalité sur le sujet du terrorisme là et si nécessaire demandez la contribution obligatoire de tous ceux qui ont les moyens d’apporter des moyens financiers. Remplacer notre devise de "Unité-Progrès-Justice" par la "Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons" car nous sommes en guerre et le peuple n’en est pas conscient et vous n’allez pas en que Président déclarer que le Pays est en Guerre et réquisitionner tout ce qui peut l’être ? Un homme ne meure pas deux fois et de toutes les façon l’homme est appelé à mourir mais pour l’amour de Dieu que nous dirigeants ne laisse pas mourir ainsi les Jeunes du Pays de même que notre honneur et dignité. Quant le combat devient inévitable, et que tu force a éviter, la paix sera un rêve utopique.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Forces armées burkinabè : Le Général Miningou galvanise les détachements militaires au front
Force Barkhane : Le point des opérations du 24 juillet au 3 août 2020
Région de l’Est : Couvre-feu prorogé jusqu’au 2 octobre 2020
Opérations de sécurisation hebdomadaire : les Forces de défense et de sécurité aux côtés des populations déplacées
Tankoualou (région de l’Est) : Deux morts et cinq blessés dans l’attaque du détachement militaire
Opérations de sécurisation des forces armées nationales : Huit opérations aériennes et 271 patrouilles menées du 13 au 19 juillet 2020
Lutte contre le terrorisme : La Task Force Takuba lancée pour compléter les actions de Barkhane
Lutte contre le terrorisme : Les Forces armées maliennes reprennent le contrôle de la localité de Labbézanga, avec l’appui de Barkhane
Opérations de sécurisation des forces armées nationales : 269 patrouilles et 27 escortes menées du 6 au 12 juillet 2020
Rapport de Human Right Watch sur les exactions des FDS : L’Union européenne invite les autorités à faire toute la lumière
Terrorisme : "Les appeler djihadistes, salafistes ou takfiristes c’est leur donner une excuse pour défendre leurs actes", selon Issa Bâ
Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés