Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On est bien ingénieux à accréditer des illusions de toute espèce pour organiser lе рillаgе еt lе mаssасrе, mаis οn n’еn imаginе аuсunе рοur lе bοnhеur du grаnd nombre» Charles Fourier

Acheminement des courriers de l’Etat : La Poste et les ministères réfléchissent à une amélioration de la qualité de service

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • mardi 9 avril 2019 à 18h24min
Acheminement des courriers de l’Etat : La Poste et les  ministères  réfléchissent à une amélioration de la qualité de service

La direction générale de La Poste du Burkina Faso a célébré ce mardi 9 avril 2019, la Journée de l’acheminement postal des courriers de l’Etat. C’est le conseiller technique ministère du Développement, de l’économie numérique et de la poste qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

Pour mémoire, en 2012, la SONAPOST (rebaptisée La Poste du Burkina Faso), sous l’égide du ministère de l’Economie, des finances et du développement, signait une convention avec l’Etat pour l’acheminement des courriers de l’Administration. Sept ans plus tard, le constat est peu reluisant. « A ce jour, on fait le constat que la convention n’est pas connue de l’ensemble des acteurs. Egalement, il y a une méconnaissance des activités de la Poste du Burkina Faso », a indiqué le conseiller technique du ministère du Développement, de l’économie numérique et des postes. Face à cette situation, l’entreprise a décidé d’étendre son cadre de concertation sur l’acheminement postal au département de l’Etat. C’est à cet effet que la Journée de l’acheminement postal des courriers de l’Etat a été initiée, le mardi 9 avril 2019, à Ouagadougou.

Cadre d’échange et de recherche de solutions pour une amélioration durable et continue des délais d’acheminement et de distribution, cette journée permettra, entre autres, aux partenaires des différents départements ministériels de faire connaissance des pans de cette société d’Etat qu’est la Poste du Burkina Faso notamment dans son volet courrier.

« Tous les départements ministériels devraient s’appuyer sur la Poste du Burkina Faso pour l’acheminement du courrier qui regorge en son sein des professionnels en la matière. Et comme l’Etat voudrait que ses courriers soient acheminés à temps réel avec moins de perte possible, il a décidé de confier le marché à la Poste du Burkina Faso pour que cela puisse se faire », a expliqué Abdoul Condé, conseiller technique ministère du Développement, de l’économie numérique et de la poste.

De son côté, le directeur général de La Poste Burkina Faso, Issa Nabi Coulibaly, dira que le courrier désigne tout ce qui est lettre, document ou paquet (gros colis). « Aujourd’hui, nous gérons tout cet ensemble de courrier que ce soit au profit de particuliers, d’entreprises et éventuellement de l’Etat. C’est grâce à cet éventail de produits que la poste a survécu à ses malédictions que nous avons entendues par le passé qui, aujourd’hui, nous pensons relèvent d’un passé lointain », a confié M. Coulibaly, notant au passage qu’il était important pour eux de faire comprendre ce que c’est que le courrier et ce qu’ils font comme activité à La Poste aux partenaires des départements ministériels.

Ce qui facilite les interactions entre les deux parties. « Cela aussi va leur permettre de se concentrer sur leur travail et nous permettre aussi de faire notre travail, parce qu’à La Poste nous avons compris que nous ne transportons pas seulement des documents. Nous transportons des sentiments, des émotions, de la joie, de la valeur et également nous voulons transporter la qualité », ajoute le DG de La Poste.

A La Poste du Burkina Faso, des dispositions sont prises afin de satisfaire aux exigences de la clientèle. « Aujourd’hui, à travers notre organisation, nous avons des moyens humains, matériels qui certainement vont encore être renforcés dans le cadre de l’exécution de notre budget 2019-2020 », a confirmé le Directeur général, annonçant que La Poste va œuvrer à avoir un bon maillage du territoire national en terme de collecte, d’acheminement et de distribution du courrier de l’Etat et éventuellement pour les autres clients qui sont dans son portefeuille d’affaires.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Télécommunications : 48 heures de conclave pour les régulateurs ouest-africains
Carte de presse : « Il y a un travail de sensibilisation à faire au préalable », selon Cheick Beldh’or Sigué, président du Comité technique
Journalisme d’investigation : La CENOZO à la rencontre du journal Lefaso.net
NQI 2019 : « Faire de Ouagadougou, la capitale de la qualité et des innovations en Afrique de l’ouest »
Liberté de la presse : Le Burkina Faso en progression
Digitalisation des entreprises burkinabè : De nouvelles solutions pour mieux sécuriser les réseaux et offrir de meilleurs services aux clients
Internet Puissance Plus : Le haut débit sur mesure pour les entreprises et les ménages au Burkina Faso
Médias : La radio rurale célèbre le 2e anniversaire de sa réouverture
TIC et agriculture : Des experts à Ouagadougou pour promouvoir l’utilisation des données géographiques
TIC : Un cap franchi dans le processus de numérisation au Burkina Faso
Modernisation du secteur postal au Burkina Faso : Le Plan d’investissement de la couverture postale en cours de validation
Médias : 38 promoteurs de radios renouvellent leurs conventions avec le CSC
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés