Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si chacun faisait ce qu’il dit, on ne manquerait point d’honnêtes gens.» Proverbes danois

Gestion de vos finances personnelles : Comment composer avec les sollicitations financières ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Chronique Gestion de vos finances personnelles • • samedi 16 mars 2019 à 19h13min
Gestion de vos finances personnelles : Comment composer avec les sollicitations financières ?

L’un des sujets sensibles en matière de finances est celui des sollicitations financières ! Ces sollicitations réfèrent aux demandes d’aides financières entre membres de familles et amis. Elles englobent une sphère large pouvant aller des sollicitations provenant de l’oncle que l’on vient de rencontrer pour la première fois, aux enfants adultes qui continuent de dépendre des parents, sans oublier les collègues de travail qui demandent des aides ou des prêts pour arrondir les fins de mois.

Plusieurs en souffrent, mais très peu osent en parler ouvertement. La question des sollicitations ne relève pas tant de la rationalité, mais elle est surtout un problème émotionnel. En effet, de nombreuses personnes sont très conscientes du tort que les multiples sollicitations causent à leurs finances, mais elles continuent néanmoins à y répondre en raison d’un mélange d’émotions qui vont au-delà du jugement rationnel.
Dans cette chronique, je vous propose d’entreprendre une introspection personnelle afin de trouver des solutions pour sortir du marasme financier dans lequel vous pouvez être embourbés.

1.) Connaissez votre capacité réelle d’aide

On ne le dira jamais assez, mais l’une des clés pour composer avec les sollicitations financières consiste à tenir un budget. Un budget vous permettra de connaître votre capacité réelle, de savoir à quoi vous en tenir sans nuire à votre santé financière. Un budget vous aidera à planifier le montant que vous pourrez allouer à la générosité envers des causes, des personnes, etc.

La générosité est une valeur essentielle que j’encourage à prévoir durant mes formations. Le montant que vous prévoirez à cet effet variera proportionnellement à vos capacités. Malgré ses vertus bienfaisantes, la générosité doit être maintenue dans des proportions bien définies comme pour toute autre rubrique de votre budget. Autrement nous courons le risque de tomber dans des pièges émotionnels qui pourraient s’avérer fatals à long terme.

L’entraide ne devrait pas être une raison de vous endetter, de ne pas épargner, et de ne plus prendre soin de votre foyer. Il peut être difficile pour certains d’entre nous de résister à la tentation d’aller outre mesure en raison des émotions qui agissent en nous lorsque nous sommes sollicités. Toutefois, l’une des analogies que je trouve intéressantes est celle des consignes de sécurité données dans les avions. Il nous est toujours recommandé de mettre premièrement notre masque à oxygène avant d’aider notre voisin à mettre le sien advenant une dépressurisation de la cabine. Si vous vous asphyxiez financièrement vous ne serez plus en mesure d’aider quiconque autour de vous. En revanche en gardant de l’oxygène dans vos finances, vous pourrez aider plus d’une personne. En aidant financièrement dans des proportions gardées, vous préserverez votre santé financière et serez en mesure d’aider beaucoup plus longtemps. L’entraide est une vertu, mais elle doit être saine, c’est-à-dire faite dans des proportions bien gardées. Cela suppose d’avoir des limites.

2.) Établissez et acceptez de vivre selon des limites

L’un des principes clés en matière de gestion de sollicitations a été le concept des « limites » développé par les auteurs Cloud & Townsend. Selon ces auteurs, tout comme nos maisons ont des murs pour délimiter ce qui nous appartient d’avec ce qui appartient à nos voisins, nous devons aussi dans la vie avoir des limites. Les limites protègent et permettent d’avoir de saines cohabitations. Pour composer sainement avec les sollicitations nous devons avoir des limites, c’est-à-dire savoir distinguer ce qui est de notre responsabilité, de ce qui ne l’est pas.

Être responsable signifie répondre de ses actes. Personne d’autre que vous ne répondra de vos actes. De même, chaque adulte autour de vous demeure responsable de sa vie et de ses finances. Lorsqu’une personne vit en ne développant aucune habitude de planification, tout devient une surprise. La date de la rentrée scolaire devient une surprise, les fêtes à organiser deviennent des surprises, etc. Le problème n’est pas tant la situation, mais nos comportements. L’Homme sage sait que la vie est faite d’imprévus. Il apprend à planifier et à épargner pour les jours difficiles (maladies, bris de voitures, etc.) et pour ses projets.

En tant que donateur, vous avez une responsabilité double. La première est que vous devez être responsable avec vous-même et vos finances pour ne pas vous mettre à risque financièrement. Votre seconde responsabilité est de vous assurer que toute aide financière accordée ne constitue pas un encouragement à déresponsabiliser le demandeur de son besoin de changer. Comme le disent la plupart des spécialistes du sujet, la meilleure chose que l’on puisse parfois faire à une personne, c’est d’arrêter l’aide financière afin de l’amener à changer.

Avoir des limites c’est donc savoir parfois dire non. Dire non ne signifie pas que vous n’aimez pas une personne. Dire non signifie que vous ne pouvez pas l’aider tel qu’elle le voudrait. Dire non n’est jamais facile en raison de la pression et des émotions telles que la peur du rejet ou la peur de décevoir qui nous amène à laisser autrui franchir les limites de nos terres. Cependant, si votre voisin se mettait à construire dans votre cour, il y aurait des problèmes. Les problèmes liés aux sollicitations viennent du fait que nous laissons nos limites être franchies. Toutes relations familiales ou amicales qui se veulent saines, ont besoin de limites physiques, émotionnelles, financières, etc.

Certaines personnes l’ont compris. C’est le cas d’un couple qui après avoir consulté une organisation avec laquelle je collabore, a choisi de donner sa permission pour rendre son récit public afin d’aider d’autres personnes. Ce couple avait décidé de remettre leurs finances en ordre en rencontrant un conseiller. Durant le processus, le patriarche de la famille (devenu très âgé) tomba gravement malade, nécessitant des soins coûteux. Comme dans bien de cas, les autres membres de la famille (frères, sœurs, oncles, etc.) s’attendaient à ce que ce couple prenne en charge le problème parce que ces derniers étaient plus nantis, du moins en apparence. La réalité est que ce couple avait comme chacun de nous, leurs propres défis financiers. Ils avaient des dettes à rembourser, en plus d’avoir à se préparer pour envoyer leur enfant à l’université. Émotionnellement, ce couple était déchiré parce qu’il voulait aider, mais la réalité de leur budget indiquait qu’il était impossible qu’ils assument les traitements, s’ils voulaient atteindre les objectifs financiers de leur foyer. Il fallait du courage pour baliser les limites et affronter le reste de la grande famille. Après réflexion, ils décidèrent de rencontrer les différents membres de la famille (frères, sœurs, oncles, etc.) pour leur indiquer qu’ils aimaient le patriarche, mais ils ne pouvaient pas assumer l’entièreté des soins s’ils voulaient être responsables avec eux-mêmes. Cela signifiait que si rien n’était fait, le patriarche risquait de mourir. Chacun était mis devant ses responsabilités. Subitement, tous ceux qui se disaient moins nantis et sans argent eurent de l’argent ! Chacun mit le « peu » qu’il pouvait de sorte que ce ne soit un fardeau pour personne. La situation trouva un dénouement convenable pour tous. L’utilisation d’un budget et l’établissement des limites furent déterminants afin de préserver la santé financière et relationnelle de tout un chacun.

Avoir des limites, me disait un mentor, c’est se respecter et se faire respecter.

De nombreuses choses pourraient être dites sur ce sujet, mais tenir un budget constitue une étape importante dans le processus. Si vous n’avez pas encore de budget, procurez-vous-en un en suivant ce lien : https://goo.gl/kRv9D2

Cedric Zongo
Conférencier, formateur en finances personnelles
www.cedriczongo.com

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés