Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On est bien ingénieux à accréditer des illusions de toute espèce pour organiser lе рillаgе еt lе mаssасrе, mаis οn n’еn imаginе аuсunе рοur lе bοnhеur du grаnd nombre» Charles Fourier

FESTICO 2019 à Bobo-Dioulasso : Pari gagné pour les organisateurs

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Haoua Touré • mardi 26 février 2019 à 18h13min
FESTICO 2019 à Bobo-Dioulasso : Pari gagné pour les organisateurs

Après 4 jours de manifestations artistiques et culturelles, qui se sont déroulées du 21 au 24 février 2019 dans l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso, le Festival de danse et de musique traditionnelles de Colsama (FESTICO) 2019, 3e édition, a tenu toutes ses promesses, malgré le contexte sécuritaire difficile que vit le Burkina Faso.

Du 21 au 24 février 2019, le Festival de danse et de musique traditionnelles de Colsama (FESTICO), organisé par l’association Woka-Kuma en partenariat avec la mairie de l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso, a connu un engouement particulier aussi bien au Burkina Faso qu’au-delà de ses frontières.

Ont effectué le déplacement de Bobo-Dioulasso aux fins de vivre cet événement culturel, des représentants du gouvernement burkinabè, des délégations allemande (avec 14 personnes), belge, française et malienne (dont les maires de Kati et de Ségou) ainsi que les populations de la commune de Bobo-Dioulasso. Ensemble, ils ont soutenu cette belle initiative de l’association Woka-Kuma, basée en Allemagne et qui milite activement pour le brassage culturel entre les peuples.

Pour mémoire, le FESTICO, selon ses initiateurs, a pour objectifs entre autres, « de créer et renforcer les conditions nécessaires à l’épanouissement des capacités créatrices dans le secteur des arts vivants, d’amener la jeunesse à s’approprier les valeurs culturelles et artistiques de la danse et de la musique traditionnelles dans toutes ses dimensions et aussi de sensibiliser les collectivités locales sur l’importance de leur rôle dans la promotion culturelle et artistique ainsi que dans la valorisation de l’apport des artistes dans le développement local ».

Alpha Barry ministre des Affaires étrangères

C’est autour du thème ’’Les expressions Culturelles et Artistiques au service du développement local’’ que cette 3e édition du FESTICO s’est tenue. Elle était placée sous le patronage du président du Conseil régional, Célestin Koussoubé et les Co-parrainage du ministre en charge des Affaires étrangères Alpha Barry, et du maire de la commune de Bobo, Bourahima Sanou.

A la clôture du FESTICO 2019, les différents acteurs et organisateurs ont exprimé leur entière satisfaction quant au bon déroulement du festival, une manifestation qui a gagné en galons et en notoriété. Comme l’ont soutenu les principaux organisateurs de cette 3ème édition, « le FESTICO 2019, a gagné son pari et marque ainsi un grand pas pour la cohésion sociale au Burkina Faso. Sa bonne tenue est le témoignage parfait que la destination Burkina n’est pas aussi alarmante et dégradée comme certaines personnes la présente ».

Le parrain du FESTICO 2019, le ministre Alpha Barry, a pour sa part, adressé ses remerciements et les salutations du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à tous ceux et toutes celles qui ont contribué à l’organisation du FESTICO dont la réussite est indéniable. Pour lui cet événement participe du rapprochement entre le Burkina Faso et l’extérieur. On se souviendra qu’à la récente visite en Allemagne du Président du Faso, il a reçu de ce pays un soutien pour la relance économique et sécuritaire.

Le ministre Alpha Barry, dans son intervention, a particulièrement remercié les femmes de l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso qui se sont mobilisées activement pour prendre part au festival. Du ministre Barry, elles ont sollicité de l’aide notamment à celles qui évoluent dans la production et la commercialisation du Soumbala et du beurre de karité. Cela leur permettra de pouvoir fructifier leurs activités.

Abdoul Aziz Sinka président de l’association Woka Kuma

Pour sa part, le président de l’association Woka Kuma et initiateur du FESTICO, Abdoul Aziz Sinka, s’est montré enthousiasmé du déroulement « des festivités qui se sont tenues dans une certaine harmonie, preuve que le Burkina reste toujours debout ».

Le maire de l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso, Herman Sirima, lui aussi, a salué la réussite du FESTICO 2019 qui a connu une ampleur internationale de par la présence des différentes délégations qui ont effectué le déplacement et qui prouve que le Burkina se porte très bien et reste une destination sure. ‘’Avec tout ce que nous avons vu avec le brassage des différentes communautés et troupes (Ouest, Centre Est…), nous avons eu l’occasion de voir sur scène le brassage de ces communautés et nous allons tenir haut le flambeau du Burkina Faso’’ a-t-il souligné.

Herman Sirima maire de l’arrondissement 7 de Bobo

Au-delà des discours, la soirée de clôture du festival a été marquée par des prestations d’artistes et de troupes de danse ; mais surtout par la remise d’attestations de reconnaissance aux personnalités du Conseil Régional, du Gouvernorat, de la mairie de Bobo-Dioulasso et du ministère des Affaires étrangères plus.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tourisme : Il faut sauver la mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé
Kundé 2019 : Le plateau artistique dévoilé
Musique : « Yêrê Boy Prod » réveille le hip-hop au Burkina
Cinéma : Sortie officielle du film « Non loti » de Abdoul Karim Bagué
Syndicat national des artistes musiciens : Une nouvelle équipe pour de nouvelles batailles
Décès de Saint Pierre Yaméogo : « C’était un artiste atypique », témoigne Ardiouma Soma, délégué général du Fespaco
Musique : L’artiste Djozi dédicace « Djama », son nouvel album
Agences d’hôtesses : « II y a souvent des participants qui nous proposent sans détour de l’argent pour coucher avec eux », confie une hôtesse
VITHRO 2019 : Pour une politique touristique commune de l’espace UEMOA
Promotion du Tourisme au Burkina : La 2e édition de la VITHRO se tiendra du 29 mars au 5 avril 2019
Semaine songhay du Burkina : La langue et la culture songhay célébrées à Ouagadougou
Kundé d’or 2019 : Les grands absents
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés