Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Ministère de l’Economie : Le Comité de revue du programme budgétaire présente le bilan de ses activités

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Issoufou Ouédraogo (stagiaire) • jeudi 20 décembre 2018 à 22h29min
Ministère de l’Economie : Le Comité de revue du programme budgétaire présente le bilan de ses activités

Procéder à l’examen et à l’adoption du rapport de 2018, définir les Plans de travail et du budget annuel (PTBA) du comité de revue du programme budgétaire « Pilotage et soutien des services du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement ». C’est le but de la session ordinaire dudit comité, ce jeudi 20 décembre 2018 à Ouagadougou. Le Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS) vise à contribuer à améliorer l’efficacité des politiques et la gestion des moyens de l’Etat. En plus de promouvoir la bonne gouvernance, le comité de revue a pour ambition de rationaliser la gestion des projets et programmes de développement.

10 649 462 895 de francs CFA, c’est le coût global de la mise en œuvre du Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS). A mi-parcours, le bilan de la mise en œuvre du Plan de travail et du budget annuel (PTBA) 2018 du Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS) a affiché, au 31 octobre 2018, un taux d’exécution physique de 62,29% et un taux d’exécution financière de 35,42%.

Des résultats jugés satisfaisants par les responsables du département. Cependant, ils invitent tous les acteurs à redoubler d’efforts au regard des nombreux défis à relever. Cette rencontre a permis aux responsables de rappeler les objectifs du programme et d’affirmer leur volonté d’améliorer leur contribution pour plus d’impact des projets de développement. Pour la responsable du programme budgétaire, Aissata Sané, « le projet a enregistré d’importants résultats et a permis d’améliorer la gestion des finances publiques. Ce qui va permettre une meilleure gouvernance ».

Sane Aissata ,responsable programme budgétaire pilotage et soutien aux services du MINEFID

Pour apporter de l’oxygène et booster les résultats du PAGPS, les responsables du département sont en session pour adopter le rapport et faire des rectifications pour l’année 2019.Constituant le seul élément du portefeuille du programme budgétaire « Pilotage et soutien des services du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement », le PAGPS apporte de la qualité et améliore l’impact des projets et programmes de développement au Burkina Faso.

Le programme permet de renforcer les capacités de gestion de la politique de l’administration fiscale, les capacités en matière de contrôle de la gestion publique et la lutte contre la corruption. En plus, c’est un outil pour effectuer des prévisions macroéconomiques. Financé par l’Union européenne, le PAGPS s’inscrit dans l’objectif du nouveau référentiel de développement économique et social afin de rationaliser la gestion des projets et programmes de développement pour plus d’efficacité.

Mis en œuvre depuis décembre 2017 à travers le sous-programme Finances et le sous-programme Statistiques, le programme contribué à faire la promotion d’une gestion saine des finances publiques, en soutenant la convergence vers les normes régionales, le renforcement du système statistique national et des prévisions macroéconomiques. Cette première session servira de cadre pour faire des propositions afin de disposer d’éléments objectifs de prise de décisions qui vont concourir au renforcement et à la réussite du programme budgétaire.

Le programme budgétaire est un levier pour les structures du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement qui en sont les bénéficiaires, tout comme d’autres entités dont l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la corruption (ASCE-LC), certaines organisations de la société civile et l’ensemble du système statistique national. Cette rencontre marque la phase de croisière de la mise en œuvre du programme pour l’année 2019 afin de consolider les acquis et corriger les faiblesses constatées.

Issoufou Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
UEMOA-Burkina : Les projets et programmes communautaires passés à la loupe
Crise du fonds commun : Faut-il licencier ou renégocier ? Les internautes se prononcent
Emprunt Obligataire : l’Etat burkinabé veut mobiliser 75 milliards de F CFA à travers la SGI Coris Bourse
Banque africaine de développement : Plus de 1 000 milliards de F CFA accordés au Burkina depuis 1970
Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités
Bobo-Dioulasso : Les douaniers s’imprègnent du système d’interconnexion Burkina-Côte d’Ivoire
PATIA 2019 : La Chambre de commerce lance une compétition pour entreprises
Propos tenus par des commerçants sur la SAP : La clarification de la Direction générale
Développement : La Banque mondiale renforce son soutien aux Centres d’excellence régionaux africains
Transit : La douane burkinabè veut réduire de moitié le temps de passage aux frontières
Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales : Le DG fait le bilan de ses 100 premiers jours
Economie : La BCEAO note une résilience de l’économie burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés