Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Assises nationales de l’Eglise-famille de Dieu du Burkina : Les Communautés chrétiennes de base au cœur des échanges

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Tambi Serge Pacôme Zongo • vendredi 16 novembre 2018 à 17h00min
Assises nationales de l’Eglise-famille de Dieu du Burkina : Les Communautés chrétiennes de base au cœur des échanges

Placées sous l’égide de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, les premières assises nationales sur les Communautés chrétiennes de base (CCB) ont ouvert leurs portes ce jeudi 15 novembre 2018 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie présidée par monseigneur Paul Ouédraogo.

« Les CCB au Burkina Faso, une chance pour notre Eglise, une chance pour notre société ». Ainsi s’intitule le thème retenu pour ces premières assises nationales sur les Communautés chrétiennes de base (CCB). Prévues pour s’étendre sur plusieurs jours, soit du 15 au 18 novembre 2018, elles visent à redonner un souffle nouveau aux CCB pour un approfondissement de l’Eglise-famille de Dieu et une meilleure qualité de vie en société au Burkina Faso.

Leur importance, des dires de Marius Ouédraogo, président du Conseil national du laïcat du Burkina (CNL/B), n’est autre que l’évaluation de la réalité des CCB au Burkina depuis leur institution, c’est-à-dire depuis l’appel des pères évêques, le 15 avril 1977.

Cardinal Philippe Ouédraogo, président de la commission épiscopale pour le Laïcat

Il s’agira plus exactement de dresser l’état des lieux des CCB plus de 40 ans après leur institution ; de redécouvrir les CCB à travers leurs fondements théologiques et implications pastorales ; de partager les expériences des autres églises d’Afrique et d’ailleurs ; et enfin de repérer et analyser les grandes problématiques qui subsistent au sein des CCB, pour que soient trouvées des pistes de solutions.

Pour le cardinal Philippe Ouédraogo, président de la Commission épiscopale pour le laïcat, la tenue de ces assises constitue un événement ecclésial de grande importance pour l’Eglise-famille de Dieu du Burkina Faso. De fait, il a imploré l’aide de la Vierge Marie afin que le déroulement et les conclusions des travaux puissent avoir l’effet escompté.

Président de la conférence épiscopale Burkina-Niger, monseigneur Paul Ouédraogo

Le président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, monseigneur Paul Ouédraogo, après un rappel de l’historique de l’institution des CCB au Burkina Faso, a déploré l’absence d’un bilan après toutes ces années. « (…) Depuis lors, aucun bilan n’a encore été fait ». « De même, les pratiques en matière de CCB se présentent diversement d’un diocèse à l’autre… », a-t-il poursuivi.

Fort d’un tel constat, il dit avoir, lui et les autres pères évêques de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, approuvé et porté le projet de ces assises. « Nous, vos pères évêques de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, avons approuvé et porté le projet de ces assises car nous avons foi qu’elles permettront un approfondissement de la pastorale d’Eglise-famille de Dieu sur la question des CCB », a indiqué monseigneur Paul Ouédraogo avant de dire l’importance de ces communautés de base pour l’Eglise-famille de Dieu.
« C’est la CCB qui nous permet de continuer d’être chrétiens quand on a quitté l’église… La vie des CCB, c’est de faire couler l’évangile au quotidien dans les relations humaines qui nous lient les uns aux autres, avec nos voisins et voisines », a déclaré l’évêque.

Ce sont environ 300 personnes, venues des quinze diocèses du Burkina Faso et de cinq autres pays (Allemagne, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire et Niger), qui prennent part à ces assises nationales.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université de Ouagadougou : Les étudiants des années 1995-2000 ne veulent pas être en marge de l’évolution sociopolitique du Burkina
PADEL : Des promoteurs de micro-projets reçoivent du matériel et des chèques
Mariage d’enfants au Burkina : Il faut intensifier la lutte
Consommation des drogues par injection : Des journalistes outillés sur la réduction des risques
Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya : Une journée de salubrité pour des soins de qualité
1re édition de la foire agro-sylvo-pastorale de Diabo : La commune valorise ses potentialités
Boucle du Mouhoun : Le projet PROMIRIAN dote sept communes de matériel pour la mise en place de services sociaux
Coordination nationale des associations d’enfants et de jeunes travailleurs du Burkina : Le bilan des activités de 2018 passé à la loupe
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés