Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Culture : c’est parti pour la 6e édition de « Je slame pour ma patrie »

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • vendredi 31 août 2018 à 23h45min
Culture : c’est parti pour la 6e édition de « Je slame pour ma patrie »

Le comité d’organisation de la compétition culturelle « Je slame pour ma patrie » a animé une conférence de presse, le vendredi 31 août 2018 à Ouagadougou. Il s’est agi pour lui de donner les grands axes de la 6e édition qui va commencer le 8 octobre prochain.

Pour cette édition, chaque candidat doit joindre à ses dossiers un texte original slam en français (deux pages format A4 maximum) avec le thème de son choix. C’est l’une des principales informations données par le comité d’organisation de « Je slame pour ma patrie ».
Parlant des inscriptions, l’un des membres du comité d’organisation, Tony Ouédraogo, a indiqué qu’elles ont débuté le 30 août et vont prendre fin le 30 septembre 2018. Et de préciser que le comité a opté de réceptionner les dossiers de candidatures de manière physique. Autrement dit, les candidatures via Internet sont irrecevables. Toujours pour les inscriptions, les amateurs et professionnels de 18 à 35 ans peuvent prendre part à cette compétition.

Dans la foulée, les conférenciers ont détaillé l’agenda de cette 6e édition. En effet, les manches éliminatoires vont s’étendre du 8 au 16 octobre 2018 dans les villes de Tenkodogo, Ouahigouya, Bobo-Dioulasso, Manga et Ouagadougou. La demi-finale est prévue pour le 17 novembre et la finale aura lieu en marge des activités du 11-Décembre à Manga.

Selon le directeur des arts appliqués, Daouda Kindo, c’est un opérateur culturel qui va se charger de l’organisation de la présente édition. L’objectif est, selon lui, de permettre aux opérateurs culturels de se professionnaliser. Le choix est porté sur Ombr Blanch Label. Et pour le responsable de ce label, Apollinaire Ouédraogo, les finalistes de cette édition vont bénéficier d’un coaching à la hauteur de leur projet artistique. C’est dans cette optique qu’il a annoncé le parrainage artistique à la finale.

Initié en 2013, « Je slame pour ma patrie » s’est inscrit dans des thématiques visant à permettre à la jeunesse de fédérer autour d’un idéal patriotique et constructif pour le Burkina Faso. « Aujourd’hui, ‘Je slame pour ma patrie’ est devenu un label et une valeur sûre de promotion culturelle, en témoigne tout l’engouement de toutes les couches sociales de notre population », a conclu Tony Ouédraogo.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festival international de danse « Dialogues de corps » : C’est parti pour la 12e édition
Musique : Le slam burkinabè s’exporte avec Modibo Sangaré
FESPACO 2019 : La Chine offre 16 millions de francs CFA et 60 tablettes au comité d’organisation
Poésie : La marquisante au maquisard
Tourisme au sein de l’espace UEMOA : Vers la communautarisation des textes
Biens culturels africains : « Nous ne pouvons pas écrire notre histoire sans ces objets » (Pr Jean-Baptiste Kiethéga)
Festival warba de Zorgho : 48 heures pour magnifier la danse warba
Restitution des biens culturels africains : Le Burkina trace sa feuille de route
Musique : Eva 1er, désormais dans votre bac à disques !
Le FESPACO lauréat du prix "Miriam Makeba de la créativité artistique"
Restitution du patrimoine culturel africain : En attendant le lancement du processus par le gouvernement burkinabè
4e édition du Festival écran à ciel ouvert (FECO) : La sélection officielle dévoilée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés