Procès du journal « Mutations » : Le verdict de l’appel attendu le 30 juillet prochain

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • mardi 26 juin 2018 à 23h21min

Le procès en appel du journaliste de l’organe de presse « Mutations », en la personne de Touwendinda Zongo, a eu lieu le lundi 25 juin 2018 à la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso. Après avoir écouté les deux parties pendant plus de 5 heures, le juge a décidé de rendre son verdict le 30 juillet 2018.

Procès du journal « Mutations » : Le verdict de l’appel attendu le 30 juillet prochain

Le bimensuel Mutations avait publié, courant le mois d’octobre 2017, dans sa parution N°135, un écrit sur la personne du Dr Ervé Daboné, suite à la décision de la Chambre de contrôle de l’instruction du Tribunal militaire, ordonnant la mise en liberté provisoire du général Bassolé. Le contenu de cet article avait ainsi amené le magistrat Ervé Daboné à citer le journal et son directeur de publication devant le Tribunal correctionnel de Ouagadougou « pour restituer la vérité des faits ». La délocalisation du procès à Bobo-Dioulasso avait été demandée par le prévenu qui avait invoqué la suspicion légitime de la formation de la Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou.

L’audience a finalement eu lieu devant le TGI de Bobo-Dioulasso. La Chambre correctionnelle de cette juridiction a rendu son verdict le 19 mars 2018, en reconnaissant le journaliste Touwendinda Zongo coupable de faits de diffamation à l’endroit du magistrat Daboné et en le condamnant à une amende ferme de 6 millions de francs CFA. En outre, l’entreprise de presse Mutations doit verser des dommages et intérêts de 10 millions de francs CFA et payer les frais non-compris dans les dépens à hauteur de 1,5 millions de francs CFA.

Insatisfaits par ce verdict, les conseils du prévenu Touwendinda Zongo ont décidé de faire appel du jugement, relativement au fond du dossier. Le dossier a été ainsi jugé recevable et les deux parties ont comparu ce lundi 25 juin 2018 devant la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso. Le juge a ainsi décidé d’écouter les deux parties. L’avocat du journaliste, maître Hervé Kam, a évoqué une fois de plus la procédure qui, selon lui, avait été faite par le procureur de Bobo-Dioulasso en lieu et place de maître Ervé Daboné.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés