Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’angoisse est la disposition fondamentale qui nous place face au néant.» Martin Heidegger

Foire aux semences améliorées de l’INERA : La 9e édition met l’accent sur les légumineuses

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Moussa Diallo • jeudi 31 mai 2018 à 17h23min
Foire aux semences améliorées de l’INERA : La 9e édition met l’accent sur les légumineuses

La 9e édition de la foire aux semences de variétés améliorées de plantes se tient du 31 mai au 3 juin 2018, à Ouagadougou. Organisée par l’Institut de l’environnement et de recherches agricoles (INERA), la présente édition a pour thème : « Contribution des semences légumineuses à la création d’emplois et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ». La cérémonie officielle d’ouverture de ladite foire s’est déroulée, le 31 mai, dans les locaux de l’INERA, sis à Gounghin. Cette manifestation a pour but d’inciter les producteurs à utiliser davantage de semences de variétés améliorées de qualité.

Le secteur de la production agro-sylvo-pastorale emploie 86% de la population et fournit environ 45% des revenus des ménages agricoles. Sa contribution à la formation du Produit intérieur brut (PIB) sur la période 2005-2015 est comprise entre 28 et 30,1% pour les productions végétales. Pour la campagne écoulée (2017-2018), la superficie occupée par les légumineuses a été de 1,2 million d’hectares, soit 20% des superficies totales cultivées. La 9e édition de la foire aux semences de variétés améliorées de plantes s’est donc donnée pour but d’inciter les producteurs à utiliser davantage de semences de variétés améliorées de qualité. D’où le choix du thème : « Contribution des semences de légumineuses à la création d’emplois et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ». « Ce thème est d’une importance capitale compte tenu du rôle joué par les légumineuses dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle et l’opportunité qu’offre la production de semences dans la création d’emplois surtout pour les femmes et les jeunes », a confié Hamidou Traoré, le directeur de l’INERA.

Dr Hamidou Traoré, Directeur de l’INERA

L’objectif de cette foire est de promouvoir les semences de variétés améliorées de plantes par l’information, la sensibilisation des principaux acteurs, pour une intensification durable de la production agricole au Burkina. De ce fait, quatre jours durant, le site de l’INERA à Gounghin abritera des expositions-ventes de semences de variétés améliorées de légumineuses, mais aussi de céréales. Aussi, trois communications sont prévues pour le premier jour de la foire. Elles portent respectivement sur : « Contribution des légumineuses à la sécurité alimentaire », « Contribution des légumineuses à la nutrition » et « Contribution des semences de légumineuses à la création d’emplois pour les femmes et les jeunes ».

quelques participants à la cérémonie officielle de lancement

Les légumineuses contribuent à la sécurité alimentaire, à la nutrition, à la santé et à la lutte contre la pauvreté. Et cette foire aux semences entend donc promouvoir l’adoption à grande échelle des semences de variétés améliorées certifiées pour une augmentation de la productivité agricole, en vue d’assurer la sécurité alimentaire, la transformation agricole et la commercialisation des produits. « Les légumineuses, de par leur précocité et leur adaptation aux différentes agro-écologies et aux sols arides, sont des spéculations à promouvoir dans le contexte du changement climatique.

mil, niébé, sorgho, maïs...

L’approvisionnement des producteurs et productrices en semences de légumineuses en quantité et de qualité est une opportunité de création d’emplois pour les femmes et les jeunes. Ceux-ci peuvent être formés et appuyés pour produire les semences en tant qu’acteurs individuels ou en groupements pour le marché national et sous-régional », a rappelé Alassane Guiré, directeur général des productions végétales, représentant le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques.

quelques produits exposés

Présidant la cérémonie officielle d’ouverture de la foire aux semences de variétés améliorées de plantes de l’INERA, le conseiller technique du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Dr Dieudonné Ilboudo, n’a pas manqué de rassurer les acteurs du secteur de l’accompagnement de son ministère, aussi bien en termes d’infrastructures, de recrutement de personnel, que d’équipements. Toute chose qui permettra à l’INERA et aux autres entreprises semencières nationales de répondre à la demande du marché national et régional. « Le thème de la présente édition nous interpelle pour exhorter davantage l’INERA, ses équipes pluridisciplinaires, à poursuivre leurs efforts dans la création de variétés améliorées », a souligné Dr Dieudonné Ilboudo.

Le directeur de l’INERA, lui, dit fonder l’espoir que cette foire participe davantage à l’utilisation à grande échelle des semences de variétés améliorées de plantes par les producteurs du Burkina, contribuant ainsi à l’augmentation de la production agricole.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Portfolio

  • l'information scientifique y est aussi partagée afin d'orienter les (...)
  • ici des semences améliorées de céréales
  • semences de maïs

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Recherche : Le quinoa, une plante pour lutter contre les changements climatiques
Soutenance de thèse : Nicolas Ouédraogo propose les résidus de tubercules pour combattre la malnutrition et la pollution
Innovation : Etudiant en droit, Jonathan Ouédraogo invente du carburant à base d’huile usagée de moteur
Education à la paix : Marceline Yaméogo suggère l’instauration de la « gouvernance scolaire » dans les écoles
Master II en Topographie et Systèmes d’information géographique : Neysa, première femme diplômée de l’ESUP-Jeunesse
Institut national des sciences des sociétés (INSS) : Les mérites des chercheurs reconnus
Repenser le système de vulgarisation au Burkina Faso pour favoriser l’adoption des innovations agricoles
Plateforme d’innovation-Lait de Banfora : un outil de développement local au Burkina Faso
Soutenance de Thèse Université Nazi Boni : Ida Ouèbounga Bénagabou, désormais Docteur en développement rural
Recherche scientifique : Des physiciens burkinabè peaufinent leurs projets
Soutenance de thèse : Diane Horélie PALGO Docteur en droit de l’Université de Bourgogne Franche-Comté (France)
Education et développement des collectivités territoriales au Burkina Faso : La nécessaire prise en compte des potentialités locales
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés