Entrée en vigueur du RGDP : Cinq (5) principes fondamentaux à mettre en œuvre

Communiqué • vendredi 1er juin 2018 à 13h10min

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est une règlementation européenne qui est entrée en vigueur le 25 mai dernier. Outre les principes de protection des données personnelles contenus dans la législation, cinq (5) principes nouveaux sont à mettre en œuvre.

Entrée en vigueur du RGDP : Cinq (5) principes fondamentaux à mettre en œuvre

Les économies africaines doivent s’adapter au RGDP pour permettre aux entreprises du continent de réussir leur business avec l’Europe. Pour ce faire, elles doivent travailler à mettre en œuvre les cinq (05) principes suivants :

-  le RGPD introduit une logique de responsabilisation, l’Accountabililty, selon ce principe, il revient à l’entreprise de prendre toutes les dispositions pour garantir sa conformité au RGPD, mais elle doit aussi être capable de démontrer qu’elle a bien rempli ses obligations en terme de protection des données ;

-  la démarche de Privacy by design signifie que la protection des données personnelles doit être prise en compte dès la conception du produit ou du service, mais aussi dans le système d’informations de l’entreprise, au sein d’une base de donnée ou lors de la conception d’une application ;

-  le principe de Security by default ou la sécurité par défaut consiste à renforcer le rôle de la sécurité dans le système d’information. En effet, le système d’information de l’entreprise doit être sécurisé à tous les niveaux, du physique au logique, avec par exemple, des contrôles d’accès ou des systèmes de prévention contre les failles éventuelles de sécurité ;

-  la désignation d’un Data Protection Officer (DPO) ou délégué à la protection des données personnelles. Le DPO doit être associé aux différentes questions et problématiques de protection des données à caractère personnel de l’entreprise ; son rôle est de veiller à la conformité au RGPD et d’être le point de contact avec les autorités de contrôle ;

-  la réalisation d’une étude d’impact : le RGPD demande aux entreprises de réaliser une étude d’impact sur la protection des données personnelles avant la mise en œuvre de nouveaux traitements de données qui pourraient potentiellement présenter des risques d’atteinte aux droits et aux libertés individuelles ; l’étude d’impact devrait aussi prévoir des mesures pour diminuer l’impact des dommages potentiels à la protection des données personnelles.

CIL

Messages

  • C’est très bien tout ca. Ca va dans la logique de l’évolution de l’économie internationale. Vieux informaticiens, mettez vous à jour ou perissez !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés