Coupe du maire de Siglé : Le village de Boukou impose sa suprématie

lundi 28 mai 2018 à 23h38min

Lancée le 21 avril 2018, la 4e édition de la coupe du maire de Siglé a connu son épilogue dans l’après-midi du samedi 26 mai 2018, sur le terrain municipal de ladite commune rurale située dans le Boulkiemdé (région du Centre-Ouest) et à une cinquantaine de kilomètres à l’Ouest de la capitale. Cette compétition sportive, qui a aussi concerné les minimes des primaires et les femmes en cyclisme, avait pour patron le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat ; et pour parrain le directeur de cabinet du président du Faso.

Coupe du maire de Siglé : Le village de Boukou impose sa suprématie

Cadre de trouvailles, de partage et de frottement entre les jeunes des 18 villages administratifs de Siglé, cette initiative sportive a concerné plusieurs couches sociales de la commune. Il s’agit d’abord des minimes avec les élèves du primaire des écoles de la commune dont la finale à a eu lieu la veille (vendredi 25 mai) ; ensuite des femmes avec la course cycliste (courue plus tôt dans la matinée du samedi) et de la compétition de football inter-villages.
« En organisant ces compétitions, nous avons voulu animer la commune et offrir un cadre sein de divertissement à nos jeunes et femmes », a situé le maire de Siglé, Bertin Ouiya.

Le maire, Bertin Ouiya (à droite) et le parrain, Seydou Zagré (à gauche), remettant le trophée au capitaine de l’équipe de Boukou.

Le parrain, Seydou Zagré, au nom du patron de la cérémonie, a félicité le maire et son conseil municipal pour l’initiative. Car, poursuit-il, le sport est un facteur de brassage, de cohésion, de mobilisation sociale et de santé qui doit être un élément important de la gouvernance locale. Il s’est également félicité de la quête de bonne gouvernance du maire et son équipe dont la redevabilité est le pilier (http://lefaso.net/spip.php?article82802). Il a également salué la cohésion et la stabilité du conseil municipal qui, selon lui, est le socle de la bonne gouvernance et le préalable à toute action réussie de développement économique et social.

L’AS Siglé et Boukou dans le carré d’as

Après un mois de compétition entre les 18 villages administratifs que compte la commune, 22 matchs livrés, ce sont les villages de Boukou et de Siglé qui se sont hissés en finale. Et l’occasion a mobilisé, aux côtés des invités et personnalités, un grand public composé des populations et ressortissants de la commune dans les autres localités du pays. Après les actes d’usage, le coup d’envoi donné par le maire et le parrain, les deux équipes sont appelées sur le terrain pour deux fois 35 minutes. Ainsi, après un moment d’observation, c’est l’équipe de Boukou qui réussit à scorer contre le cours du jeu. En effet, sur une faute de main dans la surface de réparation, l’arbitre désigne le point de pénalty. Le tir est transformé par Nadounba Badoun. Nous sommes à la 20e minute. Boukou manque, à la 25ème, de corser l’addition sur une balle toute faite, mais l’attaquant n’a pas pu cadrer son tir face au gardien.

La mi-temps intervient sur ce score avantageux pour Boukou. Tandis que les staffs des équipes s’attèlent aux ultimes conseils et instructions, le comité d’organisation de cette initiative sportive profitait pour faire la remise des prix aux lauréates de la course cycliste féminine, intervenue plutôt dans la matinée sur une distance de cinq kilomètres. Les cinq premières arrivées s’en tirent chacune avec un « vélo panier » et une enveloppe financière.

Dès la reprise du jeu, l’AS Siglé, piquée dans son orgueil, appuie sur l’accélérateur et parvient à l’égalisation à la 1e minute par Salif Kantagba, sur une balle relâchée par le gardien adverse. Les 35 dernières minutes s’animent avec la volonté affichée de part et d’autre de prendre le devant. Les changements se font du côté des deux équipes, chacune jetant son va-tout. Surtout pour éviter l’étape des tirs au but. Les minutes s’égrènent, et avec elles, la détermination des joueurs. Entre prudence (pour ne pas encaisser à la dernière minute) et engagement (pour surprendre l’adversaire), le jeu s’intensifie...avec une légère domination de l’AS Siglé qui s’est procuré plus d’occasions qu’en première mi-temps.
Le temps réglementaire prend fin par ce score de parité de 1-1.

Place à l’épreuve fatidique des tirs au but. Chaque équipe est appelée à désigner cinq tireurs. En attendant le résultat..., les commentaires de spectateurs donnent la faveur à Boukou qui s’est hissée à la finale grâce à sa dextérité en demi-finale dans les épreuves de tirs au but.
Boukou est la première à tirer. Le premier tireur voit son coup arrêté par le gardien. Le premier tireur de l’AS Siglé subit le même sort avec le gardien de Boukou. Les deuxièmes tireurs de chacune des équipes marquent. Le troisième tir de Boukou est réussi. Idem pour celui de l’AS Siglé. Le quatrième tireur de Boukou réussit, de même que l’autre côté. Nous sommes à 3-3 pour quatre tireurs de part et d’autre. Le dernier tireur de Boukou, le gardien, marque le quatrième but avant de réussir à arrêter le dernier tir de l’équipe adverse. Boukou est championne de la 4e édition de la coupe du maire de la commune.

Le capitaine de Boukou, Seydou Zoungrana, est désigné meilleur joueur de la compétition.
Quant aux récompenses collectives, le 4e prix (maillots et enveloppe) est revenu au village de Bologo, le 3e prix (maillot et enveloppe) à Semtenga. Le finaliste malheureux, AS Siglé, se console avec un jeu de maillots et une somme de 50 000 francs CFA. Le vainqueur de la 4e édition, Boukou, repart avec un jeu de maillots, la coupe et la somme de 75 000 francs CFA.

Appréciant la qualité du jeu, le parrain n’exclut pas que dans les années à venir, il y ait des jeunes de cette commune pour défendre les couleurs nationales. En attendant, c’est dans une belle ambiance que rendez-vous est pris pour la 5e édition en 2019.

Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés