Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

SNC Bobo 2018 : Les rideaux de la 19eme édition sont tombés

Accueil > Actualités > Culture • • dimanche 1er avril 2018 à 15h15min
SNC Bobo 2018 : Les rideaux de la 19eme édition sont tombés

Les rideaux de la 19e édition de la Semaine nationale de la culture sont tombés dans la cuvette de la Maison de la culture Mgr Anselme Titianma Sanon ce vendredi 30 mars 2018. C’était en présence du Chef de l’État Roch Marc Christian Kaboré, des membres du gouvernement et d’illustres personnalités venues des pays voisins comme le ministre malien de la culture. Après le coup de balafon du chef de l’État sur la scène, le rendez-vous a été pris pour la 20eme édition qui se tiendra du 21 au 28 mars 2020.

Initialement prévue le 31 mars 2018, la cérémonie officielle de clôture de la semaine nationale de la culture a finalement été anticipée le vendredi 30 mars pendant la nuit des partenaires et des lauréats. Cette nuit a été une occasion pour magnifier les lauréats ainsi que les partenaires et sponsors qui ont contribué à la réussite de la 19eme édition de la SNC. Ainsi, entre remises d’attestations de reconnaissance, prestations d’artistes et défilé de mode, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et les milliers de festivaliers ont pu découvrir la richesse culturelle artistique du Burkina Faso. Les artistes lauréats du Grand prix national des arts et des lettres (GPNAL) se sont succédé sur la scène pour le plaisir du public. Nathanaël Minoungou, le meilleur de la catégorie slam, a ainsi émerveillé le public à travers sa prestation. Il a rendu hommage au peuple burkinabè qui est victime des attaques terroristes ces derniers temps. Il fut acclamé haut et fort par le président du Faso et toute la salle qui d’ailleurs, s’est tenue débout pour éprouver leur respect à ce jeune artiste prometteur. Des attestions de reconnaissance ont aussi été décernées aux deux co-parrains de cette 19eme édition de la Semaine nationale de la culture, Messieurs Mahamoudou Ouédraogo, ancien ministre de la Culture du Burkina Faso et Lassiné Diawara, opérateur économique.

Dans son discours de clôture, le Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Monsieur Abdoul Karim Sango, a rappelé que des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants se sont mobilisés pendant sept jours pour porter encore plus haut l’immensité des savoirs faire burkinabè et sa richesse culturelle à travers leur créativité et une saine émulation. Il a fait remarquer que « l’édification d’une nation forte ne peut se réaliser qu’à travers le brassage fraternel, l’amitié entre les communautés et l’engagement individuel et collectif pour cette noble cause ».

« La culture peut et doit contribuer à l’accroissement de la richesse nationale et par ricochet à la lutte implacable contre le chômage », a-t-il laissé entendre. Il a de ce fait demandé qu’un « accent particulier soit mis sur la formation des acteurs, la protection et la diffusion de leurs œuvres ».

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, au terme de la cérémonie de clôture, a exprimé sa satisfaction pour le bon déroulement de la 19eme édition de la Semaine nationale de la Culture (SNC Bobo 2018). Il a tenu à remercier tous ces acteurs et actrices qui ont contribué à faire de cette 19eme édition de la SNC, un véritable succès. Le chef de l’État a également remercié aussi bien les parrains qui n’ont ménagé aucun effort pour soutenir cette activité, que les Forces de sécurité qui ont assuré le maintien d’ordre et la sécurité de cette manifestation, de même que la presse qui a couvert tout au long de cette semaine les activités de la SNC, tous ceux et en particulier les populations de Bobo-Dioulasso pour leur participation massive aux différentes activités.

« Je voudrais également remercier la Ministre de la Culture du Mali qui est venue soutenir également cette activité. Je crois que les rapports entre le Mali et le Burkina Faso ne sont plus à démontrer en ce qui concerne leur qualité et j’espère que ce sera une occasion de pouvoir échanger chaque fois qu’il y aura des activités culturelles dans l’un ou l’autre des pays », a laissé entendre le Président du Faso. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tourisme au sein de l’espace UEMOA : Vers la communautarisation des textes
Biens culturels africains : « Nous ne pouvons pas écrire notre histoire sans ces objets » (Pr Jean-Baptiste Kiethéga)
Festival warba de Zorgho : 48 heures pour magnifier la danse warba
Restitution des biens culturels africains : Le Burkina trace sa feuille de route
Musique : Eva 1er, désormais dans votre bac à disques !
Le FESPACO lauréat du prix "Miriam Makeba de la créativité artistique"
Restitution du patrimoine culturel africain : En attendant le lancement du processus par le gouvernement burkinabè
4e édition du Festival écran à ciel ouvert (FECO) : La sélection officielle dévoilée
Rencontres internationales de la photographie de Ouagadougou : Mahamoudou Naon sacré meilleur photographe
Restitution d’œuvres d’art à l’Afrique : Le rapport qui crée la polémique
Exposition d’œuvres d’art : C’est parti pour la 2e édition de « BICIAB, Amie des arts »
Mode : JoSaBi Mariées, l’entreprise qui donne vie à vos rêves
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés