Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Complexe scolaire Joseph Cardin de Kokologho : C’est parti pour la 4ème édition de la compétition sportive inter-classes en football

Accueil > Actualités > Sport • • mercredi 14 février 2018 à 17h50min
Complexe scolaire Joseph Cardin de Kokologho : C’est parti pour la 4ème édition de la compétition sportive inter-classes en football

C’est dans une grande mobilisation des élèves, enseignants et d’autres invités, que l’édition 2018 de la compétition inter-classes en football (filles et garçons) a été lancée en cet après-midi de samedi, 10 février 2018 sur le terrain dudit établissement. Cette 4èmeédition a choisi pour parrain, le président-directeur général de Batiz BTP, Amadou Sibalo.

Selon les promoteurs de l’établissement, cette compétition existe depuis la création du complexe scolaire Joseph Cardin en 2014. Il s’agit par là, selon le directeur des études, Patrice Kaboré, représentant le fondateur, le sport a toujours occupé une place importante dans la vie de l’établissement car, permettant aux élèves d’alterner chemin des études et celui de l’effort physique. M. Kaboré voit donc en cette initiative, un moyen de plein épanouissement pour les élèves.

"Cette compétition inter-classes vise aussi la culture du civisme, de partage, de citoyenneté. C’est aussi promouvoir les valeurs de fraternité, de cohésion, d’amitié, de tolérance", a expliqué le directeur des études.

Le directeur des études, Patrice Kaboré, représentant le fondateur.

C’est pourquoi, pour le délégué général de l’établissement, Ousmane Sakandé, l’intégration de cette activité dans le programme est une bonne chose pour l’ensemble des élèves. "En plus de l’enthousiasme que suscitent ces moments, c’est aussi une occasion de raffermir nos liens d’amitié et de fraternité ", a mis en exergue Ousmane Sakandé. C’est pourquoi, tout comme les responsables de l’établissement, le porte-parole des élèves a salué l’engagement et le soutien du parrain de cette édition.

Jeune entrepreneur évoluant dans le domaine des BTP, promoteur de Batiz BTP, Amadou Sibalo s’est réjoui d’être aux côtés des centaines d’élèves et enseignants pour promouvoir les valeurs véhiculées par le sport, le football en particulier. Pour lui, le sport à l’école participe déjà à l’épanouissement des élèves sur plusieurs plans.

Le parrain de la 4e édition, Amadou Sibalo, s’est engagé à accompagner l’initiative sur du long terme pour le bonheur des élèves.

En effet, indique-t-il, cette initiative permet de faire des élèves, des hommes sains de corps et d’esprit pour plus de rendement et d’efficacité. La pratique du sport à l’école exhorte également, poursuit-il, les élèves à cultiver des valeurs chères à la société à savoir, le partage, la tolérance, l’esprit d’équipe et solidraité. "C’est donc un facteur du vivre-ensemble", précise le PDG de Batiz BTP, Amadou Sibalo, pour qui, hormis ces aspects, le sport renforce la préservation de l’intégrité physique des élèves.

Fort de sa conviction, le parrain a institué des prix spéciaux au grand dam des centaines d’élèves que compte l’établissement. Il s’agit du "Prix Civisme et Paix" et celui de la "Meilleure fille’’ pour, dit-il, non seulement encourager la gent fémnine à s’adonner au sport, mais aussi promouvoir le genre.

Déjà en levée de rideaux, deux rencontres ont offert un bel spectacle au public. Ainsi, en première partie, les spectateurs ont assisté à une rencontre entre filles de 6ème (en vert et rouge) et celles de la classe de 3ème. La seconde rencontre en graçons a mis aux prises les classes de 2nde (maillot bleu) à celle de la 5ème.

Avant la finale prévue pour mai 2018, élèves, encadreurs et populations de Kokologo (commune située à une soixantaine de kilomètres à la sortie ouest de la capiatle, sur la route nationale, RN°1), la compétition inter-classes du complexe scolaire Joseph Cardin sera une attraction dans cette cité.

OL
Lefaso.net

Portfolio

Messages

  • Bravo pour cette initiative...La santé des élèves est un facteur déterminant pour la réussite scolaire

  • Comme d’habitude, il n’y a que pour les garçons. Aucune activité pour les filles. Or. Les filles et les garçons apprennent la même chose. Mais lorsqu’ arrive la valorisation, la gloire et le loisir on exclut les femmes. C’est vraiment nul cette société patriarcale.

    • Enfant de Boussé, calme-toi, il y a bien pour les filles, c’est une compétition garçons et filles. ya même prix spécial de la meilleure fille. Donc, tu peux applaudir pour ça et tu es invitée (je suppose que tu es féminin) à la finale, on te te réserve un accueil chaleureux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés