Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

1e édition de Ouaga Fashion Week : « Rendre la mode burkinabè plus accessible à tous », selon le commissaire général, Alex Zabsonré

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Yvette Zongo • vendredi 2 février 2018 à 13h30min
1e édition de Ouaga Fashion Week : « Rendre la mode burkinabè plus accessible à tous », selon le commissaire général, Alex Zabsonré

Les promoteurs du 1er magazine de mode au Burkina Faso dénommé « ALAMOD » ont lancé la 1e édition de « Ouaga Fashion Week » ce vendredi 02 février 2018 dans la salle Laafi de l’Hôtel Bravia à Ouagadougou. Et c’est à travers une conférence de presse que l’information a été donnée par les organisateurs de cet évènement. Placé sous le thème « La mode, source d’entrepreneuriat pour la jeunesse », cette 1e édition se déroulera les 06,07 et 08 avril prochains à Ouagadougou.

Célébrer et promouvoir la mode africaine en général et plus particulièrement la mode burkinabè, c’est l’objectif visé par ce festival de mode « Ouaga Fashion Week ». Pendant trois jours, les stylistes et créateurs de mode présenteront leurs dernières collections de prêt à porter à l’Hôtel Bravia et à la Maison du peuple. Et ce, à travers des défilés de mode, des panels, etc. Et pour ce faire, M. Alex Zabsonré, directeur de publication de ALAMOD magazine et commissaire général de l’organisation de « Ouaga Fashion Week », a indiqué que ce festival représentera la mode burkinabè dans toute sa splendeur. « C’est aussi une occasion de montrer que la mode est une entreprise à prendre au sérieux, un secteur très important ainsi que la seule chose qui peut nous permettre de bien vendre et exporter notre culture » a-t-il affirmé. Et selon lui, ce festival aidera également à montrer que l’on peut créer des activités et industrialiser la mode burkinabè.

Alex Zabsonré, Commissaire général de Ouaga Fashion Week

Un fait que son adjoint, Abdoulaye Bamba a appuyé en soulignant que cet évènement s’inscrit dans le but de promouvoir et créer du business autour de la mode burkinabè. Et à cet effet, « nous avons décidé de faire de l’entrepreneuriat, notre chemin de bataille parce que la jeunesse doit prendre l’entrepreneuriat comme sa première option de travail » a-t-il indiqué. Et au commissaire général de marteler que c’est d’ailleurs pour cela que le thème choisi s’inspire de la jeunesse. « Un fait qui permettra de montrer qu’aimer la mode, ce n’est pas juste utiliser un ciseau ou être un designer, styliste ou créateur mais de savoir qu’il y a plusieurs entrées dans la mode et plusieurs manières de développer ce secteur », a-t-il expliqué. Outre cela, celui-ci a laissé entendre que « Ouaga Fashion Week » s’inscrit dans le même combat que les autres festivals de mode existant au Burkina Faso.

Par ailleurs, il faut dire que pour la participation à cette 1e édition, cinq pays ont été invités. L’on a en effet enregistré le Ghana, le Togo, le Mali, le Benin et le Sénégal. Mais au-delà de ces pays, il y a aussi la cote d’ivoire qui a été retenue comme pays invité d’honneur.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Portfolio

  • Une vue des journalistes présents à la 1re conférence de presse de la 1re (...)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Industries culturelles : Des journées portes ouvertes pour renforcer la visibilité du secteur
Cinéma numérique : La 4e édition du « Festival écran à ciel ouvert » aura lieu du 5 au 9 décembre 2018
Institut des peuples noirs : Le ministre de la Culture milite pour sa réhabilitation
Récréâtrales 2018 : Quand la pièce « Formidable » de Wilfrid Ouédraogo fait parler d’elle !
Cinquantenaire du FESPACO : « On sera obligé de casser certains codes pour la bonne cause » (Yacouba Traoré, président du comité d’organisation)
SIAO 2018 : Le pavillon de la créativité porte désormais le nom Thomas Sankara
Festival feu de bois de Niou : A la découverte du mystère « des choses et des êtres »
Société : Moussa Sinon décortique le monde de l’invisible chez les Mossi
Récréatrales 2018 : Quand le chef de l’Etat "tresse son courage" à Gounghin
15e édition du SIAO : « Entreprendre au féminin » valorise les produits locaux
SIAO 2018 : Les réfugiés maliens font de bonnes affaires
Un trophée d’honneur à Naaba Saaga 1er
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés