Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. Birago Diop» 

Fonds des Nations Unies pour la population : Une revue annuelle des activités menées au cours de l’année 2017

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Yvette Zongo • vendredi 29 décembre 2017 à 18h00min
Fonds des Nations Unies pour la population : Une revue annuelle des activités menées au cours de l’année 2017

Les membres du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) ont fait la revue annuelle des différentes activités menées au cours de l’année 2017. A l’occasion de cette revue tenue le vendredi 29 décembre 2017 à Ouagadougou, ceux-ci se pencheront sur les activités menées afin de faire un bilan partiel des attentes et des réalisations. En plus de cela, il sera également question de prendre des mesures pour le programme de 2018.

A la fin de chaque année, il est de coutume pour les membres du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) de faire une revue annuelle des activités afin de marquer un arrêt et de se pencher sur le nouveau programme. C’est dans cette perspective que ceux-ci se sont réunis le vendredi 29 décembre 2017 à Ouagadougou. Une rencontre qui, selon Mme la représentante adjointe de l’UNFPA Burkina, Dr Olga Sankara, permettra de faire le bilan des réalisations de l’année.
Et pour ce faire, elle a présenté quelques activités réalisées au cours de l’année.

Dr Olga Sankara, Représentante adjointe de l’UNFPA Burkina

Parlant de ces réalisations, Dr Sankara a souligné qu’il y a eu un taux d’exécution de 84,2% des activités planifiées pour ladite année. Quant aux ressources mobilisées pour la réalisation de ces activités, elle a montré qu’elles s’élèvent à plus de 4,5 milliards de FCFA sur 3,3 milliards FCFA dépensés. A titre d’exemple, le programme a permis la prise en charge de 28 172 cas de complications obstétricales directes, d’éviter 299 633 grossesses non désirées et 107 868 avortements, 155 femmes ont été soignées des séquelles et des complications des mutilations génitales féminines (MGF), 700 femmes ont eu accès à la contraception et satisfaire leur espacement en matière de naissance.

M. Salam Kafando, Directeur de la coopération Métier Latéral

Et pour le directeur de la coopération Métier Latéral, M. Salam Kafando d’ajouter qu’en plus de ce qui a été cité par la représentante adjointe de l’UNFPA, leur coopération aura contribué à renforcer la capacité de plusieurs cadres en santé maternelle, en statistique d’équipement et de formation pour sauver la vie des femmes, etc. Outre ces faits, M. Kafando a souligné que « cette revue marque également la fin du 7e programme de coopération et donne suite à une nouvelle phase, celle du 8e programme qui va commencer à partir de 2018 ».

Au-delà de ces réalisations, il faut dire que le 7e programme a connu des contraintes et des difficultés dans sa mise en œuvre. Et pour la représentante adjointe de l’UNFPA Burkina, la revue permettra à cet effet de mettre ces difficultés sur la table de discussion et de proposer des solutions afin d’améliorer la mise en œuvre du 8e programme. A cet effet, le 8e programme mettra l’accent « sur le renforcement de ce qui est déjà fait en matière de la santé de la reproduction afin de permettre aux femmes d’avoir plus accès à la planification familiale et aussi sur le leadership des jeunes pour qu’ils puissent s’affirmer sur ce qui entrave leur scolarité, etc. », a-t-elle expliqué.

Pour ce qui est du 8e programme de coopération, c’est plus de 20 millions de dollars qui ont été mobilisés pour sa mise en œuvre, a laissé entendre le directeur de la coopération Métier Latéral.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bruno Dipama, directeur général du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales : « L’heure du citoyen local a sonné »
Boucle du Mouhoun : « La situation sécuritaire se dégrade de jour en jour », selon le MBDHP
30e anniversaire de l’Ecole des jeunes aveugles : Des perspectives pour une éducation inclusive
Nutrition : Désormais des données fiables sur le Burkina
Emploi : Environ un milliard pour l’insertion professionnelle des jeunes
Moussa Thiombiano alias Django, responsable des Koglwéogo de l’Est : « Le ministère de la Sécurité n’a pas joué son rôle … »
Mgr Pierhierge Debernardi : « L’avenir de l’Eglise, c’est l’Afrique »
Filière anacarde : Les producteurs plaident leur cause au Premier ministère
Education au Burkina : « Presque 100 000 enfants ne vont plus à l’école », soutient Anne Vincent, représentante de l’UNICEF
Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays
Marche de protestation contre les violences à Yirgou : Le collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés demande justice pour les victimes
Répression d’une manifestation d’élèves à Dori : La section MBDHP du Séno exprime son désarroi
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés