Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Energie solaire : « Une fierté nationale » expliquée à la JED

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par Soumana A. Loura (Stagiaire) • vendredi 29 décembre 2017 à 17h38min
Energie solaire : « Une fierté nationale » expliquée à la JED

Dans le cadre de la tenue de la quatrième édition de ses journées, l’association des Journalistes et Communicateurs pour les Energies et le Développement durable(JED) a effectué ce 28 décembre 2017, une visite à la centrale photovoltaïque de Zagtouli pour mieux comprendre les enjeux de celle-ci.

Le Burkina Faso qui ne dispose pas d’immenses sources d’énergie « conventionnelles » est en permanence contraint d’en importer des pays voisins, notamment le pétrole pour alimenter ses centrales électriques, ce qui lui revient cher et son grand enclavement n’est pas pour faciliter cette situation. C’est pourquoi, l’idée d’une centrale solaire a été émise bien avant 2010.

En 2010, l’Union Européenne et l’Agence Française de Développement (AFD) manifestent leur intérêt pour le projet dont le montant s’élève à plus de 47 millions d’Euros (environ 30 milliards de F CFA). Après des études environnementales et de faisabilité, les travaux - qui ont mobilisé quatre-cents (400) personnes dont plus de 90% de Burkinabé - finirent par commencer en juin 2014 pour durer quatorze(14) mois. Même si l’inauguration officielle n’a été effectuée que le 29 novembre 2017 par les présidents français et burkinabè, « l’énergie de Zagtouli est dans tous les ménages connectés à la SONABEL depuis le 11 septembre 2017 » selon Saidou Nana, chef de projet de la centrale. Elle s’étend sur 55 hectares(ha) avec un périmètre de 4 kilomètres et demi matérialisé par un mur d’une hauteur de deux mètres. Pour assurer la sécurité du site, des agents qui ont jadis fait leurs preuves dans la police ou l’armée sont mis à contribution pour effectuer des patrouilles quotidiennes, sans oublier les dix-sept (17) caméras de surveillance qui ont été placés.

Réalisée par Vinci, la Centrale de Zagtouli, c’est un effectif de 129 600 modules (panneaux solaires) répartis sur 1800 tables à raison donc de 72 modules par table qui sont capables de résister à des vents de 120 km/h explique le chef de projet qui se plait à décrire Zagtouli comme une « fierté nationale ». Les modules sont orientés plein sud à hauteur de 15 degrés. Cinq (05) campagnes de nettoyage sont effectués chaque année. En cas de dommage, les panneaux seront acheminés en Tanzanie pour réparation.

A noter que les panneaux solaires quant à eux sont réalisés par l’entreprise Solar. Avec 33,7 Mégawatts-crêtes(mWc), soit cinquante-six gigawattheures (56Gwh) par an, la centrale produit 17% des besoins en énergie de la ville de Ouagadougou et 5% des besoins de l’ensemble du pays. L’énergie solaire coute 45 F CFA /kWh. Les onduleurs dont le rôle est de transformer le courant continu en courant alternatif sont au nombre de seize (16). Une extension de la Centrale à 50mWc est prévue d’ici à la fin 2018.

En rappel, d’autres centrales de 20 et 10 MW sont prévues respectivement à Koudougou et Kaya sur financement de la Banque Mondiale. Un autre projet de 50 MWC dénommé « Yeleen » a été annoncé par le président du Faso. Ce qui ne sera pas de trop puisque la proportion des personnes ayant accès à l’électricité s’élève actuellement à moins de 20% au Burkina-Faso.

Soumana Loura
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mine d’or d’Essakane : L’objectif « Zéro incident » au cœur des Journées santé sécurité et environnement
Leasing de matériels miniers : IAMGOLD Essakane et la BICIAB signent une convention
Industries extractives : Afric Carrière lance les travaux d’exploitation de sa 4ème carrière
Travail des enfants sur les sites aurifères : Les acteurs à la recherche d’alternatives durables
Artisanat minier au Burkina : Eau vive examine la situation des droits humains sur les sites d’orpaillage
Mines : Les nouveaux membres de la Commission consultative du travail renforcent leurs connaissances sur le secteur
Mils d’or 2018 : Karim Namaono remporte le premier prix
Transparence dans l’exploitation de l’or : Namissguima prend connaissance du rapport 2016 de l’ITIE-BF
Exploitation de l’or : À Yalgo, les inquiétudes et incompréhensions du maire
Iamgold Essakane SA : Une décennie « dorée », ça se fête !
3e édition de la SAMAO : Pour faire du secteur minier un moteur de croissance et de développement durable en Afrique
Transparence dans les industries extractives : Matinée de redevabilité à Gogo, dans le Zoundwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés