Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Coopération bilatérale : Présentation des Lettres de créance de SEM Dieudonné Kéré à la Présidente Croate

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Ambassade du Burkina Faso à Vienne • mardi 19 décembre 2017 à 14h30min
Coopération bilatérale : Présentation des Lettres de créance de SEM Dieudonné Kéré à la Présidente Croate

Son Excellence Monsieur Dieudonné Kéré, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burkina Faso auprès de la République de Croatie avec résidence à Vienne en Autriche, a présenté ses Lettres de créance, le lundi 18 décembre 2017, à Son Excellence Madame Kolinda Grabar-Kitarović, Présidente de la République de Croatie.

La cérémonie s’est déroulée au Palais présidentiel situé à Zagreb. Ce fut l’occasion pour l’Ambassadeur Dieudonné Kéré de traduire à son hôte ainsi qu’à son pays l’amitié du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, et du peuple burkinabè.
La Présidente croate qui fait partie des jeunes chefs d’Etats européens est diplomate de carrière. Avec celle qui fut entre autres, Ambassadrice de la Croatie aux Etats-Unis, Ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration européenne, Ministre de l’Intégration européenne et Députée, SEM Kéré a échangé sur des sujets d’intérêt et particulièrement sur les axes de coopération qui pourraient être bénéfiques aux deux pays.

Le diplomate burkinabè a souhaité voir se renforcer les relations entre la Croatie et le Burkina Faso, à travers une étroite et fructueuse coopération. Si de par le passé, notamment en 2008 et 2009, Zagreb et Ouagadougou ont œuvré ensemble au renforcement de la paix et de la sécurité internationale au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies, de nombreuses perspectives s’ouvrent aujourd’hui dans divers domaines. Aussi Son Excellence Madame Kolinda Grabar-Kitarović a-t-elle montré toute sa disponibilité à œuvrer avec l’Ambassadeur Kéré en vue d’identifier et de promouvoir des secteurs de coopération porteurs au bénéfice des populations de la Croatie et du Burkina Faso.

La République de Croatie est un pays d’Europe Centrale et du Sud. Elle est entourée par la Slovénie, la Hongrie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro. République parlementaire, démocratique et multipartite, la Croatie a déjà connu trois alternances depuis son indépendance le 25 juin 1991, même si la décennie 1990 – 2000 a été dominée par l’Union démocratique croate (HDZ) et Franjo Tudman, ancien résistant et dissident, premier Président de la République de Croatie indépendante. Tudman fut avec Slobodan Milosevic, l’un des principaux artisans de la disparition de la Yougoslavie et du renouveau du nationalisme en Croatie.

Il faut souligner que le système politique croate établi par la Constitution de 1991, était à l’origine présidentiel. Il a été rééquilibré en 2000, lors du tournant européen pris par le pays, pour devenir un régime parlementaire où le Premier ministre, issu de la majorité au Parlement, conduit la politique nationale. L’élection présidentielle du 11 janvier 2015 a été remportée par Madame Kolinda Grabar-Kitarović, dont la candidature avait été présentée par l’Union démocratique croate de Bosnie et Herzégovine (HDZ), le parti conservateur, affilié au Parti populaire européen. La Présidente a été élue pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois.

Le pays a organisé des élections législatives anticipées, le 11 septembre 2016, qui ont vu la victoire du parti conservateur HDZ (61 sièges) et de ses alliés, dont Most (14 députés). Les représentants des minorités (8 députés) et le parti paysan croate (HSS) (5 députés) ont accordé leur soutien à l’ancien diplomate et député européen, Andrej Plenkovic. Quant à la Coalition populaire conduite par le parti social-démocrate de Croatie (SDP), elle a obtenu 54 mandats.

M. Plenkovic a été investi Premier ministre par le Parlement le 19 octobre 2016. Il a mis en place un gouvernement de coalition avec le parti Most. Il s’est engagé à mettre en œuvre d’ici 2020 un programme ambitieux qui repose sur quatre objectifs principaux : une croissance économique stable et durable, la création de nouveaux emplois, un renouveau démographique et le découragement des départs massifs vers l’étranger, l’équité sociale et la solidarité. Le gouvernement a également décidé de poursuivre les négociations en vue de l’adhésion du pays à l’espace Schengen et s’attèle à la préparation de la présidence croate de l’Union européenne, qui devra intervenir au cours du premier semestre de 2020.

Peuplée de 4,2 millions d’habitants, la Croatie est l’une des économies les plus avancées en Europe du Sud-est. Le pays a connu une crise en 2008-2009 qui a entraîné une récession économique. Mais il s’en est sorti en 2015, et en 2016, la croissance aura été supérieure aux prévisions initiales.

En 2018, les prévisions de croissance sont également bonnes. La façade maritime de la Croatie, son réseau d’autoroutes ainsi que la qualité des services (banques, télécommunications, ressources humaines…) en font une destination touristique et une plate-forme logistique potentielle pour l’hinterland d’Europe centrale, de l’est et des Balkans.

Il faut enfin indiquer que la République de Croatie est membre de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) depuis 2000, de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) en 2009 et de l’Union européenne, le 1er juillet 2013. Elle a également obtenu au Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), tenue à Ouagadougou les 26 et 27 novembre 2004, le statut d’observateur au sein de l’Organisation, malgré le faible nombre de personnes parlant le français dans le pays.

Ambassade du Burkina Faso à Vienne

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Institut 2iE : « Un outil précieux au service du développement socio-économique de notre continent » (président tchadien Idriss Déby Itno)
Coopération : « Le Burkina et le Maroc se sont accordés à supprimer la formalité du visa à leurs ressortissants respectifs » (Farhat Bouazza, ambassadeur du Maroc)
Coopération sino-burkinabè : Séjour instructif pour 29 journalistes à Pékin
Une demi-douzaine de recommandations pour promouvoir l’industrie extractive dans les Etats membres de la CEDEAO
Interdiction des armes chimiques : Le Burkina veut créer un centre de compétence
Relations sino-burkinabè : Bilan satisfaisant après six mois de coopération
Coopération : Bientôt l’ouverture de la chancellerie du Burkina à Pékin
Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel : Partenaires et bailleurs de fonds ont délié le cordon de la bourse !
Espace G5 Sahel : La parole à la jeunesse des pays membres
Sécurité transsaharienne : Les parlements du G5 Sahel renforcent leur coopération
UEMOA : Le Conseil du travail et du dialogue social examine l’égalité en milieu professionnel
Coopération Burkina-Allemagne : 11,4 milliards de F CFA pour appuyer le secteur de l’eau et de l’assainissement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés