Burkina Faso-Taïwan : Les experts se prêtent à l’exercice d’évaluation à mi-parcours du programme de coopération 2017-2018

LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • mardi 28 novembre 2017 à 20h00min

Sous la présidence de l’ambassadeur Dieudonné Sougouri s’est ouverte, le lundi 27 novembre 2017 à Ouagadougou, la première réunion de suivi des conclusions de la 11e session de commission mixte de coopération entre le Burkina Faso et la République de Chine Taïwan tenue les 22 et 23 septembre 2016. Cette activité se tient dans un contexte marqué par une forte demande sociale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina Faso-Taïwan : Les experts se prêtent à l’exercice d’évaluation à mi-parcours du programme de coopération 2017-2018

C’est désormais une tradition. La Taïwan et le Burkina Faso célèbrent l’excellence des liens d’amitié et de coopération qui les unissent à travers les concertations régulières autour de la Commission mixte de coopération. Et aujourd’hui, 27 novembre 2017 marque l’ouverture de la réunion d’évaluation des projets de la 11e commission mixte de coopération entre les deux pays. « Lors de cette session tenue les 22 et 23 septembre 2016, nous avons arrêté un programme de coopération composé de 26 projets, pour la période 2017-2018 », a rappelé l’ambassadeur Dieudonné Sougouri, précisant qu’ils concernent les domaines de la formation professionnelle, la santé, l’environnement, l’agriculture, des échanges commerciaux (…). Le tout estimé à 43 702 000 euros soit environ 28.650.000.000 FCFA.

« Au-delà des montants, c’est l’adéquation parfaite entre les différents projets financés par la république de Chine Taïwan et les besoins de nos populations qui mérite d’être saluée », a dit le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur (MAECBE).

Au cours de la présente session, les deux délégations auront essentiellement pour tâche d’apprécier l’état d’exécution à mi-parcours des 26 projets afin de dégager les forces et les faiblesses qui se dressent à la mise en œuvre efficiente des projets. Il s’agira également pour les experts, de proposer des solutions idoines pour assurer un succès à tous les projets en fin décembre 2018. Puis à M. Sougouri de signifier que c’est par ce moyen, qu’ils pourront faire des recommandations conséquentes aux autorités afin de prendre les dispositions nécessaires pour l’atteinte des objectifs qu’ils se sont fixés, à travers le programme de coopération 2017-2018.

Selon l’ambassadeur de la République de Chine Taïwan auprès du Burkina Faso, la mise en œuvre à mi-parcours des projets et programmes est satisfaisante.
« Certains projets sont exécutés à 100% ; d’autres sont en cours mais presque terminés », s’est-il réjoui. Cependant, quoique salutaire, certains projets ont rencontré des difficultés. Il s’agit, en effet, de l’énergie renouvelable et de la coopération militaire. A ces difficultés, des solutions sont proposées. En ce qui concerne, le premier point, le ministère en charge de l’énergie ambitionne installer un central solaire dans trois hôpitaux de la ville de Ouagadougou qui, du reste, ne sont pas encore connus.
« Face aux attaques terroristes qu’a connu le pays, le ministère de la défense à changer ses priorités. On le respecte (…) », ajoute l’ambassadeur Shen Cheng-Hong faisant allusion à la coopération militaire. Rattraper le retard accusé. Tel est son vœu pour le ministère l’année prochaine.

Mais qu’à cela ne tienne, « tous les projets seront exécutés à 100% d’ici décembre 2018 ». D’ores et déjà, le chef de la délégation de Chine (Taïwan) a salué le regain de vitalité des comités de pilotage qui assurent un encadrement et un soutien aux équipes de mise en œuvre des projets et programmes. S’inscrivant dans cette lancée, il a souhaité que les projets qui n’en ont pas encore, se dotent de cet organe.
En plus des projets retenus par la commission mixte, la coopération entre les deux pays se tonifie avec des projets supplémentaires tels que la mise en place d’une unité de cardiologie, de coronarographie au CHU-Blaise Compaoré, les appuis aux forces de défense et de sécurité.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés