Coopération : La Suisse octroie une subvention d’environ 17 milliards de francs CFA au Burkina

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • jeudi 23 novembre 2017 à 23h55min

30 millions de francs suisses, soit 16,902 milliards de francs CFA. C’est la valeur du montant que la Suisse vient d’octroyer au Burkina sous forme de subvention. Ce financement s’inscrit dans le cadre du programme conjoint d’aide budgétaire dénommé « cadre général d’organisation des appuis budgétaires en soutien à la mise en œuvre du PNDES ». La signature de l’accord entre la ministre burkinabè de l’Economie, des finances et du développement et le directeur de la coopération suisse au Burkina est intervenue, le 23 novembre 2017, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Coopération : La Suisse octroie une subvention d’environ 17 milliards de francs CFA au Burkina

A travers cet appui, la Suisse confirme son engagement d’accompagner le processus de réformes économiques du Burkina, réformes entreprises par le gouvernement burkinabè à travers la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). Ce financement de 16,902 milliards de francs CFA couvre la période 2017-2020. Non ciblé et non remboursable, cet appui budgétaire permettra de soutenir entre autres :

- la consolidation du programme du gouvernement burkinabè en matière de stabilisation économique ;
- le renforcement de la gestion budgétaire ;
- la mise en œuvre de politiques favorables au développement du secteur privé.

Au cours de l’année 2017, la coopération entre le Burkina et la Suisse s’est traduite par la signature de quatre conventions. Les trois précédentes, d’un montant de plus de 15 milliards de francs CFA, permettront de financer les domaines de l’éducation, la formation professionnelle et l’environnement. La 4e convention dont la signature est intervenue, le 23 novembre, concerne le domaine des finances publiques. « Il s’agit donc d’une tradition de partenariat qui se perpétue avec la convention qui vient d’être signée pour un montant de 30 millions de suisses, soit environ 16,902 milliards de francs CFA pour la période 2017-2020. Au moment où certains partenaires sont réticents à s’engager dans les appuis budgétaires, cette expression renouvelée de la confiance des autorités suisses mérite une mention spéciale du gouvernement du Burkina », a confié Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, Ministre de l’Economie, des finances et du développement.

A travers cette aide budgétaire, le gouvernement suisse affiche encore une fois et pleinement sa disponibilité pour soutenir le développement économique et social du Burkina dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES. Et la ministre en charge de l’Economie et des finances n’a pas manqué de réitérer « l’engagement du gouvernement burkinabè à œuvrer non seulement pour l’instauration et le maintien d’une gouvernance vertueuse, mais aussi pour atteindre, avec les résultats escomptés afin que cette coopération se poursuive aussi longtemps que possible ».

Le Burkina, seul pays à bénéficier de l’aide budgétaire de la part de la Suisse

JPEG - 66.6 ko
les deux parties se réjouissent de la qualité des relations de coopération

A ce jour, le Burkina Faso reste le seul pays en développement à bénéficier de l’aide budgétaire de la part de la Suisse. Ce qui dénote de l’excellence des relations entre les deux pays qui durent depuis 44 ans. « La Suisse fait le pari d’un développement harmonieux, équilibré, basé sur la bonne gouvernance du Burkina, c’est un pari basé sur la confiance et nous contribuons à ce budget général. Plus nous progressons dans la bonne coopération et dans la confiance mutuelle, plus nous pouvons nous appuyer sur des instruments tels que des appuis budgétaires.

Le Burkina est le seul pays en développement qui bénéficie de cet instrument de la part de la Suisse. C’est très positif, mais aussi un défi parce que nous ne pouvons pas conjointement nous permettre de ne pas réussir ; nous devons démontrer que cet instrument est un instrument efficace qui contribue au développement et qui peut compléter l’aide bilatérale », a précisé Jean-Bernard Dubois, le directeur de la coopération suisse au Burkina.

Tout en se réjouissant de ce traitement de faveur dont bénéficie notre pays, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori soutient : « Cela signifie que la Suisse fait confiance au leadership national, fait confiance aux priorités que nous avons transcrites dans le PNDES, fait confiance à la bonne gestion des ressources publiques. C’est pour cela que cette aide est non affectée, cette aide va dans le budget de l’Etat et le gouvernement en fait la meilleure utilisation selon ses priorités ».

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés