Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Commune de Kouka dans les Banwa : Une rumeur sur une découverte d’or fait affluer la population

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par David Demaison Nébié • dimanche 22 octobre 2017 à 01h59min
Commune de Kouka dans les Banwa : Une rumeur sur une découverte d’or fait affluer la population

Le vendredi 13 octobre 2017, les populations de la commune de Kouka et des villages environnants ont été alertés par une information : des traces d’or ont été « repérées » sur une colline située au beau milieu des villages de Kouka et Siwi, dans la province des Banwa. Cette information a provoqué une ruée des populations vers ce lieu qui jadis ne suscitait aucune attention chez les passants. Depuis cette date jusqu’à ce jeudi 19 octobre 2017, jour de notre passage sur les lieux, c’est une colline complètement envahie que nous avons trouvée.

En moins d’une semaine, ce sont plus de mille travailleurs de tous les âges venus de divers horizons qui ont déjà creusé plus d’un millier de trous à la recherche de la pierre précieuse. Ces trous dont les profondeurs varient entre 5 et 15m sont disséminés sur une superficie d’environ 3hectares. A notre arrivée ce jeudi 19 octobre 2017, à Kouka, nous remarquons déjà une ville en pleine effervescence avec comme sujet à la une le site d’or. Sur la route du site, nous constatons une densité du trafic routier où chaque usager se débrouille pour se frayer un chemin. Après maintes acrobaties, nous voilà sur le site à ciel ouvert. Des commerçants installés de part et d’autre comme s’ils y étaient depuis plusieurs mois, avec toutes sortes de marchandises. On avait l’impression de voir un village en installation avec toutes les commodités.

En faisant le tour du site, nous rencontrons des travailleurs de tous les âges en pleine activité. En dépit du fait que la pierre précieuse se fait attendre depuis le début, les travailleurs du site ne se découragent pas. Ils continuent d’espérer nuit et jour. En tout cas, ce sont des acteurs persévérants que nous avons rencontrés, métamorphosés par la consommation de stupéfiants, ces substances qui les poussent au risque.

Aux côtés de ces chercheurs de la pierre précieuse, il y a des acteurs connexes tels que les vendeurs de stupéfiants, les travailleurs du sexe qui installent leur quartier sur le site avec leurs stratégies et objectifs. Sous nos yeux, un tricycle déversait un groupe de cinq filles qui se concertaient sur ‘’ les prestations de départ ‘’. Il faut aussi signaler la présence de spéculateurs et de détecteurs qui suivent de près les mouvements des fouilleurs.

Une autre remarque, c’est la présence d’un nombre important d’enfants âgés de dix à quinze ans sans compter les centaines d’adolescents qui s’y plaisent. Au-delà de cette animation sur le nouveau site d’or de Kouka, on note des divergences de vues sur son impact sur la vie des populations. Pour certains, l’avènement de se site favorisera le dynamisme dans la commune, voire dans la province des Banwa.

En plus, selon eux, beaucoup de jeunes pourront trouver une porte de sortie pour s’épanouir. A cela, il faut ajouter les réalisations individuelles qui suivront. Contrairement à ce premier groupe, d’autres citoyens sont très inquiets de la présence de ce site. Pour eux, cette activité va engendrer des problèmes tels que l’insécurité, les dépravations des mœurs, la cherté de la vie, les maladies, les abandons d’écoles et bien d’autres fléaux. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Industries extractives : Afric Carrière lance les travaux d’exploitation de sa 4ème carrière
Travail des enfants sur les sites aurifères : Les acteurs à la recherche d’alternatives durables
Artisanat minier au Burkina : Eau vive examine la situation des droits humains sur les sites d’orpaillage
Mines : Les nouveaux membres de la Commission consultative du travail renforcent leurs connaissances sur le secteur
Mils d’or 2018 : Karim Namaono remporte le premier prix
Transparence dans l’exploitation de l’or : Namissguima prend connaissance du rapport 2016 de l’ITIE-BF
Exploitation de l’or : À Yalgo, les inquiétudes et incompréhensions du maire
Iamgold Essakane SA : Une décennie « dorée », ça se fête !
3e édition de la SAMAO : Pour faire du secteur minier un moteur de croissance et de développement durable en Afrique
Transparence dans les industries extractives : Matinée de redevabilité à Gogo, dans le Zoundwéogo
Énergie : BioTherm Energy et Canopy aux commandes de deux projets photovoltaïques au Burkina
Transparence dans l’extraction minière : La population de Mogtédo voit désormais clair
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés