SITHO 2017 : Le trophée de l’intégrité décerné au Mogho Naaba Baongo

lundi 2 octobre 2017 à 23h50min

Le Salon international du Tourisme et de l’Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a refermé ses portes ce dimanche 1er octobre 2017 à Ouagadougou. A l’occasion de cette cérémonie de clôture, les trois lauréats dans chacune des cinq catégories ont été récompensés.

SITHO 2017 : Le trophée de l’intégrité décerné au Mogho Naaba Baongo

Le pavillon Kilimandjaro du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) a accueilli ce dimanche 1er 1octobre 2017 la cérémonie de clôture de la 12e édition du SITHO. A l’occasion de cette cérémonie de clôture, des prix ont été décernés aux meilleurs stands dans les cinq catégories que sont : meilleurs stands touristiques des pays, meilleurs stands touristiques des régions, meilleurs stands des hôtels, meilleurs guides touristiques et meilleurs arts culinaires. Ce sont trois prix qui ont été décernés dans chaque catégorie. Avec pour le premier prix un trophée et une attestation. Les deuxième et le troisième lauréats ayant reçu une attestation chacun.
La Cote d’Ivoire a reçu le 1er prix le prix des meilleurs stands touristiques des Pays.

La République du Niger et la République du Togo sont arrivées respectivement 2ème et 3ème dans cette catégorie. Dans la catégorie meilleurs stands des Hôtels, le 1er prix a été attribué à l’hôtel Laafi, le 2e prix à Bravia Hôtel et le 3e prix à l’hôtel Zemstaaba. Le 1er prix du meilleur guide touristique a été attribué à M. Jean-Baptiste Zongo, le 2e prix à M. Kasimir Nassara et le 3e prix à Mme Aminata Ouédraogo. Concernant les prix de l’art culinaire, le meilleur (e) désert, entrée et le meilleur plat ont également eu des prix.

Outre ces cinq catégories de prix, il y a eu pour cette 12e édition un trophée de l’intégrité. Un trophée dont le Mogho Naaba Baongo a été le lauréat. La sélection de ces meilleurs stands a été effectuée selon plusieurs critères, a précisé la présidente des treize membres du jury. Ce sont entre autres, le professionnalisme, l’originalité, la créativité, la beauté.

« Recevoir une récompense pour le travail effectué, c’est un honneur et une fierté pour soi », c’est sur ces mots que Jean-Baptiste Zongo, le meilleur guide touristique a exprimé ses sentiments. Pour celui-ci, la particularité de son œuvre a été entre autres, la maitrise des sites touristiques, la tenue vestimentaire. Ces mêmes sentiments sont partagés par M. Éric Sawadogo, directeur régional de la culture, des Arts et du Tourisme de l’Est. Il a indiqué que le trophée de meilleur stand de région qu’il vient de recevoir va créer une visibilité pour la région. C’est un fait qui aidera à atteindre un large public, a-t-il relevé.

Un bilan satisfaisant pour le SITHO 2017

La porte de la 12e édition s’est refermée avec un bilan satisfaisant qui s’explique à plusieurs niveaux, a laissé entendre M. Tahirou Barry, le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme. Une satisfaction qui renvoie à la participation de plusieurs pays de la sous-région, l’engouement des acteurs et des professionnels du tourisme. Au-delà de cela, il y a les valeurs si chères de la nation qui ont été magnifiées à travers les réflexions autour du colloque, a souligné le ministre en charge de la Culture. « Les recommandations formulées lors des travaux seront mises en œuvre pour que les valeurs qui constituent la fierté de la nation soient ancrées dans les mœurs et les pratiques », a-t-il ajouté.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 octobre 2017 à 11:32, par kwiliga En réponse à : SITHO 2017 : Le trophée de l’intégrité décerné au Mogho Naaba Baongo

    "Un bilan satisfaisant pour le SITHO 2017"
    Hé oui, encore une fois, c’est ce qu’on fait le mieux !
    On devrait organiser un championnat du monde de l’auto-satisfaction, nul doute qu’on terminerait sur le podium.
    Rappelons que la thématique était : tourisme interne et lutte anti-terroriste ???
    Qu’en est-il lors du bilan ???
    Encore une fois, beaucoup de cérémonies, beaucoup d’argent dépensé, des remises de prix, des félicitations, des congratulations, de l’auto-satisfaction et en terme de résultats effectifs, en terme d’efficacité,... du vent, du vent,du vent !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2017 à 12:50, par C105 En réponse à : SITHO 2017 : Le trophée de l’intégrité décerné au Mogho Naaba Baongo

    Le Mogho Naaba Baongo n’est pas LE chef coutumier du Burkina Faso . Il est seulement l’UN des chefs coutumiers . Au Burkina Faso ,il y a plus de 60 groupes ethniques ,et chaque chef coutumier est integre au sein de son groupe ethnique .Dans ces conditions ,pourquoi ,a l’echelle nationale ,on decerne Le trophée de l’intégrité au Mogho Naaba Baongo au detriment des autres chefs de la nation ? Nous savons tous qu’il ne le merite pas . Mr.le ministre,votre geste est indigne ,inacceptable parce qu’il developpe la haine et le mepris de l’autre dans notre societe .Ce genre de regionalisme est a combattre .

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2017 à 15:05, par basa En réponse à : SITHO 2017 : Le trophée de l’intégrité décerné au Mogho Naaba Baongo

      Pour ton info, le mogho naba n’est même pas le chef de tous les mossis mais ceux du centre et aussi du plateau central. Toutefois, son royaume ne correspond pas rigoureusement aux limites territoriales de ces régions.
      Ne vous torturez pas pour les nombreuses marques de respect dont bénéficie SA MAJESTÉ, je pense que c’est parce qu’il règne sur Ouagadougou, par ailleurs ville principale et capitale du pays. La capitale du pays serait Ouahigouya ou Bobo Dioulasso que le naba Kiba ou le chef Suprême des Bobos Mandare aurait eu plus d’egards.
      Le mogho naba bénéficie de deux choses :
      ▪être considéré à tord comme le roi de tous les mossis et non du centre seulement ;
      ▪avoir sa capitale de royaume, Ouagadougou, être celle du pays.
      Ne vous foulez pas la rate pour ça, vous n’y changerez rien ; et en plus, votre haine et mépris de l’autre risque de faire plus du mal à vous qu’à l’autre que vous éviter de nommer.
      Je suis d’accord avec vous pour une chose, il ya plus de 60 ethnies, dans ce pays qui se valent toutes. Seulement, elles n’ont pas la même influence, d’un point de vue politique et ça les politiciens en tiennent compte !
      Pour finir, je ne sais pas si le mogho naba mérite ce prix très politisé mais je pense qu’il est sage et mesuré dans ces propos.
      Un clin d’oeil aux autres chefs, furent-ils pour certains, moins influents, ne serait pas une mauvaise chose.

      Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2017 à 16:05, par le guerrier de tous temps En réponse à : SITHO 2017 : Le trophée de l’intégrité décerné au Mogho Naaba Baongo

    Mr c125 il faut plutôt encourager les autres chefs coutumier a s’engager dans le même combat que sa majesté et ensemble ils remporterons des victoires.Très amicalement hein !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés