Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

Par Frédéric BOTA • jeudi 27 juillet 2017 à 12h00min

Lors du passage de la caravane de presse dans la région des Cascades du 11 au 20 juillet dernier sur le changement de comportement en matière de mariage d’enfants, de la planification familiale, des grossesses précoces et non désirées en milieu scolaire et l’autonomisation des femmes et des filles organisée par le projet autonomisation des femmes et le dividende démographique au sahel (SWEED), quelques communes comme Niankorodougou, Mangodara et Moussodougou ont été visitées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

« Nous recommandons que l’on « batte » sur la place publique les filles qui se laissent enceinter de façon précoce pour que cela serve de leçon aux autres filles ». C’est ce qu’a déclaré le chef du village de Mangodara en la personne de Zoumana Ouattara, sur un ton de colère, lors du passage de la caravane dans sa localité. Selon ses dires, les grossesses précoces et non désirées constituent un problème majeur et freinent les études de bon nombre d’élèves.

« Ma fille même était dans cette situation. Elle est tombée enceinte à 15 ans et en son temps j’ai voulu la marier de force et c’est une femme du village qui m’a conseillé de ne pas le faire. Et je l’ai laissée continuer ses études », a confié le chef Zoumana Ouattara. Il a aussi souligné que ce phénomène est une entrave à l’autonomisation des filles et femmes dans la localité. Ce que je déplore le plus, a-t-il martelé, est que les « enceinteurs » de ces jeunes filles sont la plupart des enseignants. « Comment pouvez-vous comprendre qu’un enseignant qui est supposé inculquer le savoir aux élèves, soit celui qui abuse de ces filles ignorantes et naïves en les enceintant ? ». S’est-il interrogé. Avant de dire que cela est une réalité, car dans sa localité, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe pendant l’année scolaire.

JPEG - 63.1 ko
Le chef du village de Mangodara met en garde les enseignants qui enceintent les jeunes filles

Le chef a indiqué qu’à l’annonce de cette nouvelle, tellement furieux, il a voulu chasser cet éducateur de son village, mais étant un humain et l’erreur étant aussi humaine, il lui a pardonné en le mettant en garde de ne plus recommencer. Au maire de la commune, Famoro Ouattara de signifier d’abord que sa commune est délaissée à cause du mauvais état des routes. Avant de mentionner que le phénomène des mariages forcés et des grossesses précoces en milieu scolaire sont une réalité. Mais, a-t-elle rassuré, par les différentes sensibilisations et plaidoyers que mènent les ONG et associations, les comportements sont en train d’être changés. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Par Frédéric BOTA

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 juillet à 20:18, par Nobga
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Cet enseignant doit être dénoncé auprès de ses supérieurs hiérarchiques afin qu’il soi.t non seulement traduit en justice, mais totalement radié du corps enseignant.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 20:26, par l’integre
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Si les faits sont avérés, il faut purement et simplement licencier cet enseignant immoral qui ne respecte pas les textes qui interdisent aux enseignants d’avoir des rapports sexuels avec leurs élèves. Point barre comme dirait l’autre

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 20:44, par Justice
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    C’est déplorable !!
    Il faut qu’on vote une loi qui permette de punir toute personne qui viendrait à enceinter une élève. Il ne faut pas voir seulement les enseignants. Ces jeunes filles sont des proies faciles pour tout le monde : élèves, enseignants, ministres, DGs, miniers, tuteurs, parlementaires..... C’est triste réalité de notre société. C’est devenu presque normal. On n’a ni peur de Dieu ni peur de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 20:53, par Marie
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Les propos du chef de village sont scandaleux : "fouetter sur la place publique les filles qui se laissent enceinter !!!"
    Et quid de "l’enceinteur" ? Il s’empresse de dire qu’il lui pardonne parce que l’erreur est humaine. Après 5 "erreurs humaines" dans la même classe et en une seule année scolaire ?
    Ce sont de telles mentalités qui feront que l’Afrique restera ce qu’elle est : les deux pieds dans la fanges. Ici en Occident, fissa, cet enseignant serait en prison au premier moindre écart. En Afrique on chatie plutôt la victime, qui plus est, est une écolière ou collégienne immature, attirée, le plus souvent non par l’appât du gain, mais par la nécessité. On devrait commencer par demettre ce chef qui n’est qu’un lache vis a vis des criminels. Et coffrer l’enseignant après l’avoir castre. Dans l’intervalle son salaire devrait être gelé pour payer les pensions alimentaires.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 06:46, par A qui la faute ?
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      C’est la charia sauce burkina : c’est toujours la faute de la fille/femme. Triste

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 08:17, par Amadou
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      Vous avez tout dit ma chère. Les propos du chef sont surprenant et complètement irresponsables. Ne plus recommencer signifie donc qu’il n’y’aura pas de 6è fois ! Où a-t-on jamais vu laisser commettre un tel acte 6 fois avant de sévir ? Vraiment la mentalité africaine n’a pas changé depuis le temps de l’esclavage ; c’est cette naiveté frisant l’idiotie qui a en grande partie permis l’esclavage et la colonisation sur le continent ainsi que l’incivisme qui prévaut actuellement dans notre société puisque les auteurs de cet incivisme ne sont pas inquiétés. Lorsqu’on on veut punir, il y’a toujours des gens qui vont intervenir pour dire que c’est le fils, le cousin ou l’oncle d’un tel donc il faut pardonner et l’affaire est clause ; ou alors c’est la population qui se mobilise pour aller libérer quelqu’un en garde à vue au besoin même en incendiant le commissariat ou la gendarmerie. C’est très grave. Comment voulez-vous que les gens ne se fassent pas justice ? On devrait obliger cet enseignant à épouser au moins l’une d’entre ces filles qu’il a enceintées et qu’il paye + tard la scolarité de ces filles après qu’elles auront accouché et ce au moins jusqu’en classe de 3è.

      Répondre à ce message

      • Le 27 juillet à 11:13, par Analphabétisme
        En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

        Les propos du chef relève de l’autorité féodale de l’homme sur la femme. C’est encore dire que le Ministère de la femme et du genre a le pain sur la planche. Tous vos beaux discours, vos lois sur le genre et j’en passe sont faits pour la ville. En ville la femme a du poids devant l’homme. Au village elle ne représente que cette deuxième créature dotée de Raison pour enfanter, faire la cuisine, travailler dur et à longueur de journée dans les champs et faire toutes les corvées domestiques. Quoi de plus pour certaines croyances de les mettre derrière ou les écarter pour ne attirer le diable lors des prières. C’est cette culture déshonorante à la femme qui soutient malheureusement les propos du chef devant ces pauvres innocentes enceintées par ce criminel. Pour paraphraser le président français Macron, l’analphabétisme et l’ignorance au Burkina sont civilisationnels.

        Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 08:38, par verité no1
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      Féminisme quand tu me tiens !
      L’enseignant a-t-il tué quelqu’un ?
      Les filles doivent savoir s’habiller en évitant les mini jupes et autres surtout si l’enseignant est célibataire !
      L’erreur est humaine et ça peut arriver à tout homme !!!!!!!
      Si j’étais à la place de l’enseignant, j’allais les marier tous, diviser mon salaire par six et créer d’autres activités parallèles !!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 10:43, par AFRIQUE MON AFRIQUE
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      MARIE ,je soutiens les propos du chef. c’est un vrai chef. il faut battre les filles fautives.cela dissuadera les autres . Il faut protéger les valeurs sociales. éviter que notre société ne pourrisse. Quant à l’enseignant c’est l état qui doit le corriger car nous ne pouvons pas le bastoner à la place publique. Nous sommes fières d’être africains. nous avons notre manière de penser et d’agir.si les filles ne se donnaient pas à l’enseignant cela n allait pas arriver donc elles ont une part de responsabilité.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 10:59, par La Cour !
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      A marie et à toutes celles qui se disent scandalisés par les propos du chef que vous traitez de tous les noms d’oiseaux, je vous pose une question : AVEZ-VOUS ENTENDU VOUS-MÊME CES PROPOS DE LA BOUCHE DU CHEF,OU BIEN VOUS VOUS CONTENTEZ DE CE QUE LE JOURNALISTE A COMPRIS ET/OU A BIEN VOULU VOUS RELATEZ ???
      Si nous ne savons pas remettre les choses dans leurs contextes précis, et avoir de la réserve et de la retenue par rapport à ce que nous n’avons pas la possibilité de vérifier par nous -même, en quoi sommes nous différents de ces Chefs de village dont les connaissances se limitent assez à leurs coutumes et traditions ???

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 14:03, par DAO
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      je propose de trainer le chef de village sur la place publique pour lui donner 100 coups de fouets pour des propos aussi scandaleux dignes du moyen age ; car il a couvert in enseignant indigne de sa function d’educateur ! qu’attend donc la justice pour poursuivre l’enseignant et le chef de village ? où sont passes les multiples associations de femmes promptes à reclamer des quotas au gouvernement et à l’AN ? où donc est passée l’association des femmes juristes prêtent à se pavaner devant les medias pour des causes qui ne regardent que les grandes dames ? mais dès qu’il s’agit de vrais combats on les voit plus ! c’est pour cela d’ailleurs mes cheres qu’on ne vous prend pas au serieux ! it is a shame !!!

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 14:40, par Wendpo
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      La facilité avec laquelle on flagelle toute l’Afrique suite au comportement et aux paroles d’un seul africain ne cessera de me surprendre. A suivre ce mode de raisonnement, on pourrait dire la même chose de l’Asie, de l’Amérique du Nord et du Sud, de l’Europe et de l’Océanie, parce qu’il s’en trouvera toujours des individus (incultes ou philosophiquement engagés) pour prononcer ce type de phrase. De grâce, arrêtez les raisonnements faciles de ce genre, et proposez une analyse à même de faire progresser le débat. A titre d’exemple, enjoindre le ministère en charge de l’éducation de mettre sur pied une stratégie pour lourdement sanctionner tout enseignement coupable de relations sexuelles inappropriées et inacceptables ou encore de sensibiliser tous les acteurs impliqués dans l’éducation, à commencer par ce chef, est un début de solution qui pourrait aider la cause de ces filles.

      Répondre à ce message

    • Le 31 juillet à 15:34, par freddy le loup
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      Je vais plus ou plus dans le même sens que vous. Pour moi il est important comme le dit l’autre de vérifier d’abord les dires. si les faits sont avérés, il s’agira de connaitre l’age des victimes. S’il y’a une mineure parmi, mon cher ami est bon pour une accusation de viol, pédophilie, détournement de mineure, incitation à la débauche.... si les filles sont majeures, c’est un autre débat. qu’a cela ne tienne, dans le fond les rapports sexuels entre élèves et enseignants ont toujours existé et continueront d’exister même s’ils sont jugés immoraux et malsains. Une élève cela est intolérable mais compréhensif dans un sens. On mettra ça sous le coup de circonstances malencontreuses ou pulsations incontrôlées !! mais enceinter 5 filles, cela non seulement est immoral, malsain, impardonnable mais plus grave, relève de la psychopathie, de la prédation sexuelle. Je le dis car je pense qu’il n’a enceinté les filles juste parce qu’il avait envie de sexe ou qu’il voulait procréer mais il l’a fait parce que a cru avoir le pouvoir sur les filles, il se flattait d’être irrésistible, charmant et intelligent. c’était pour lui une espèce de jeu où il avait toutes les cartes en main et était le tout puissant.
      c’est le fort des hommes déséquilibré, complexé, insignifiant avec très peu d’estime de soi et de courage. c’est un lâche ni plus ni moins. parce qu’au delà des grossesses dieu seul sait quelles maladies il a transmis aux filles. Connait-il son statut sérologique ? l’urgence devrait être à ce niveau, administrer le traitement d’urgence VIH à ces filles avant toute autre action.
      aucune personne ne devrait être fier de ce genre de palmarès et la question devenant de plus en plus récurrente, des mesures doivent être prises pour sensibiliser davantage le corps enseignant mais aussi les élèves car elles sont aussi coupables parce qu’elles ont aussi permis à ce monsieur de continuer et d’abuser encore. elles ont peut être pris gout à ce jeu ignoble. qu’importe, cela ne devrait pas leur arriver. les parents aussi devrait s’impliquer encore plus dans l’éducation des enfants. Mangodara n’est pas une grande ville, c’est plutôt un gros village ou tout le monde connait tout le monde, comment a t’il pu faire cela en toute impunité ? on verra bien la suite

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 21:39, par ya’coûb
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    faîte lui prendre charge des trois élèves jusqu’à 3ans après leurs accouchements.
    aussi que les parents s laisse pas l’éducation de leur enfants les enseignants et les feuilletons.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 21:46, par Un Passant
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Il faut bien sur punir l’enseignant. Et si les filles sont mineures (comme je le suppose), cela s’aparent a un viol (detournement de mineures).
    On ne pas vouloir battre les filles sur la place publique... pendant qu’on y est, pourquoi ne pas commencer a battre les garcons sur la place publique puisque souvent ils sont plus ages que les filles et/ou font le premier pas.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 22:33, par LaViecontinue
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Si le Chef dit vrai de l’enseignant fautif, il faut que la hiérarchie et les différentes associations féminines de promotion du bien-être de la jeune fille se saisissent du dossier. C’est vraiment grave si de tels propos sont avérés. Peut-être même que cet enseignant est malade et est en train de contaminer ses élèves.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 22:38, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    ENGROSSER CINQ FILLES (ELEVES) DANS LA MEME LOCALITÉ ET EN UNE SEULE ANNÉE ? NON !!!!! IL FAUT CASTRER CET "ENSEIGNANT".

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 23:17, par Jerkilo
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Il appartient aux parents des élèves enceintées de prendre leur responsabilité en traduisant l’enseignant en justice soit pour détournement de mineures, soit pour harcèlement sexuel. Sinon, il n’y a pas de textes réglementaires permettant au ministère de tutelle de sanctionner (licencier, etc.) l’enseignant incriminé. La solution n’est pas non plus de renvoyer les élèves incriminées (les textes ne le permettent pas, mais plutôt les autorisent à poursuivre leur scolarité, avec raison).

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 15:59, par DAO
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      Absolument faux !
      - le conseil de discipline du ministère est absolument competent pour statuer sur ce cas et recommander le licenciement de l’enseignant pour faute lourde donc sans droits ! Même le syndicat si prompt à lancer des mots d’ordre de grève serait d’accord !
      quand in enseignant detourne les dotations (huile ; farine) de Catwell on le licencie après conseil de discipline ! quand il enceinte 4 filles dans la même classe, on dit que le ministère ne dispose pas de texte pour le sanctionner !! on est où là ?
      Il faut être serieux ! si le ministère ne peut rien faire contre cette crapule cela s’appelle tout simplement une prime à l’impunité !
      peut-on fermer les yeux sur les faits de cette crapule deguisée en enseignant ?
      - en justice l’enseignant peut et doit même être poursuivi aussi bien au penal qu’au civil afin que cela serve de leçon !

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 17:46, par ZOUNDI Léontine
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      Si ce que vous dites est avéré sur l’absence de textes pour sévir dans de telles situations, il va falloir vite voter les lois qui vont avec. La morale et les moeurs sont à la dérive de nos jours dans nos communautés.

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 23:23, par mobutu
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    chers internautes, faites beaucoup attention à ne pas tomber dans la condamnation facile sans pour autant être sùr de la véracité des faits. il arrive que des filles fassent porter des grossesses à des fonctionnaires pendant qu’ils n’en sont pas les auteurs.Donc prudence. si le chef lui même ne maitrise pas sa propre fille et ne l’a pas fait battre sur la place publique pour donner l’exemple, donc prudence et méfiance.. Ne condamnez pas sans preuves.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 23:40, par Adam boky
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Rien d’étonnant. Mangodara est atypique : enseignant ne laisse pas femme de paysan, enseignant ne laisse pas enseignante, enseignant ne laisse pas femme d’enseignant, enseignant ne laisse pas femme de son supérieur ohh, c’est pas élevé il va laisser.! Honte à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 10:52, par Awouaaa ??
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      Eux ils tirent sur tout ce qui bouge. Même sur l’ambulance. Je pense qu’ils doivent être les seuls fonctionnaires de la localité qui se plaisent de leur grade, leur rang et titre. De sorte que leur sport favori deviennent la course aux femmes et mineurs. Je comprends maintenant pourquoi dans beaucoup de nos villages on a des écoles à zéro (0) admis au CEPE, BEPC et BAC. C’est la triste réalité dans nos campagnes où seul l’infirmier et/ou l’enseignant représentent l’autorité administrative. Mais reconnaissons que le gain facile du bien matériel et surtout de l’argent est la première motivation des grossesses ou adultère des filles, femmes mariées, veuves et célibataires. A qui la faute ???

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 00:29, par Amadoum
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Avant de mettre des textes en place pour combattre ce fleau, l’enseignant qui a enceinte 5 filles doit etre PUNI, et tres severement, s’il ce qui a ete dit est vrai.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 00:44, par soucieux pour mon pays
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Que c’est triste ! Il faut urgemment faire des test de dépistage du VIH aux cinq (5) filles pour s’assurer d’abord que "l’enceinteur" n’a pas transmis la sale maladie à ces innoncentes. Quant aux chef, s’il pardonne à l’enseignant pour cette forfaiture, point besoin qu’il souhaite qu’on fouette les filles victimes sur la place publique. C’est une affaire à prendre au sérieux, cette histoire de grosses non désirée. Le développement de notre pays ne peut pas se heuter à ces genre de bévues et resister. Le développement n’est pas l’accroissement économique seulement. Il faut voter et appliquer des lois assez dures pour recadrer le social, et là, j’interpelle les autorités, s’il ne sont pas complices. Que Dieu protège mon pays. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 00:51, par kkkk
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Le constat est assez triste,ce monsieur n’est ni le premier ni le dernier dans des forfaitures de ce genre. Chaque année dans les écoles primaires comme dans les lycées et collèges c’est le même scénario de dénonciation des cas devant le silence honteux et coupable de nos gouvernants qui régulièrement font des conseils de ministres pour parler de bonnes gouvernance du pays. Dans ce cas de figure le terme enceinter ne traduit pas la réalité des faits il s’agit bel et bien de viol de 5 mineurs. Quand on prend des braqueurs ou voleurs on les présente à la TV avec mention de la loi qui condamne,quand on prend des exciseuses on les présente à la TV et les auteurs condamnés ! et que dire de ce monsieur c’est moins grave ce qu’il a posé comme acte ? Tout ce qui touche plus ou moins à la morale la TV n’en fait jamais cas alors que dans certains pays on en parle non pas forcément pour dénigrer mais pour espérer au moins faire une sensibilisation populaire là-dessus.En fait au prochain conseil des ministres quelque chose devrait se passer. Ce monsieur a user des moyens d’intimidation pour coucher avec ces filles.Les sanctions que peut encourir ce monsieur sont assez claires mais encore faut-il que la loi s’il y’en a s’applique à tous..Partout il y a ces phénomènes mais sans vouloir blesser qui que ce soit il faut dire que dans le corps enseignant primaire comme secondaire le problème est récurent et le sexe devient de plus en plus une condition pour des intérêts personnels visés comme : être en ville,être en zone électrifiée. Courage aux enseignants pétris de la déontologie de l’éducation et qui exercent franchement quels que soient les conditions auxquelles ils font face.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 02:44, par Nabiiga
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Le chef aurait dû se taire au lieu de s’exposer non seulement à la colère des gens mais aussi à la risée publique. Comment peut-on pardonner quelqu’un qui a enceinté 5 gamines chargé de les encadrer. Que faisait-il en fait ? Que leur apprenait-il et où exactement donnait-il ses cours ? Comment peut-on le comprendre ? Que va t-il faire avec ces filles ? Que deviennnent-elles ces enfants mères ? Comme si cela ne suffisait pas, le chef daigne nous parler du pardon. L’enseignant, va-t-il les marrier toutes ? Qui, Qui et qui va s’occuper de la scolarisation de ces enfants des enfants ? L’enseignant le pourra t-il ?. Voyez-vous combien on est retrograde ? La place de ce gars n’est pas devant des gamines mais bien en prison et on nous parle de lui avoir pardonné avec rien qu’une sommation de ne plus répéter. Vivement, l’Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 05:19, par Yiriba
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    C’est scandaleux. Recommander de battre sur la place publique des mineurs victimes des agressions sexuelles commises par des personnes en position d’autorité. L’agresseur, lui n’a commis aucune faute. Brillant chef de village qui sait pardonner ceux qui posent des actes criminels et châtier les plus faibles. Si ce qui est dit sur cet enseignant est vrai, et qui par sa position d’autorité a violé et a mis en ceinte 5 mineures, les procureurs de la république, gendarmes, policiers, inspecteurs académiques et le ministère de l’éducation doivent agir et prendre leur responsabilité sur ce cas. La démocratie et le développement ne se limitent pas à aller voter le président, les députes, les maires, et en ignorant que les plus faibles de la société soient sans protection. Hommes publiques, associations de Femmes, parents, jeunes, fonctionnaires locaux, il ne faut pas se taire quand on est témoin de telles actes criminels qui gâchent la vie et l’avenir des enfants. Si jamais, j’obtenais des preuves de ce qui est dit ici, cet enseignant serait traduit devant les tribunaux. On a du mal à s’imaginer que l’agresseur continue à percevoir un salaire en plus d’être libre comme n’importe qui. Arrêtons de condamner et de culpabiliser ces pauvres enfants mineurs.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 06:59, par Meda
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Les filles ne sont pas responsables. Ce sont les parents et l’administration scolaire.
    Les parents individuellement pris et leur bureau APE.
    Quelle a ete la reaction de l’administration scolaire pour stopper la nuisance de ce virus qu’est cet "enseignant" ?
    Il va recidiver. Cest lui qui merite une punition exemplaire pour ses autres collegues dans le cas et non la fille qui a ete abusee sexuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 07:07, par ROUAMBA ADAMA
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Bonjour.
    Tant que la recommandation sera qu’on batte les filles sur la place publique et non qu’on sanctionne l’incriminé à la hauteur de sa faute, il faut s’attendre à ce que le phénomène perdure.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 07:23, par Jordy
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Salut,

    Voyez, nous accusons souvent les enseignants d’etre vraiment très malhonnete mais souvent voyons aussi la contribution des parents dans ces cas de figures. Quand vous inscrivez votre enfant à l’école et vous vous contentez seulement de la nourrir et de la vetir sans meme daigner jeter un coup d’oeil sur ce qu’elle fait, meme pas un seul jour, elle biensur delaissé à elle meme et fera ce qu’on lui dira de faire au dehors de la cours paternelle. Les memes enseignants qui vienne vous flatter à la maison avec des histoires à raconter à vous tenir debout sont les memes qui viendrons enceinter vos filles et après c’est pour dire : je l’ai pardonné car l’erreur est humaine". Je ne dis pas non au pardon, mais qu’il sache que ce qu’il a fait c’est pas bon, qu’a tu fais pour le lui montrer ? Si on doit chatier un enfant souvent pour le mettre sur le droit chemin, un adulte qui ne sait pas ce qu’il fait est semblable à un tel enfant qu’il faut corriger selon se qu’il fait. Et prendre meme le fouet n’est pas exempt, voilà pourquoi nous avons des lois pour reguler nos vies, puisque nous ne sommes plus des enfants pour prendre encore des coups de fouet. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:03, par John
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Il faut le castrer tout simplement !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 09:06, par Bédjou
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    C’est vraiment irresponsable pour quelqu’un qui s’occupe d’enseignement, à moins qu’il ne soit malade ; et dans ce cas, il faut le soigner ou le castrer simplement.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 09:40, par Le Renard
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Il est "puissant" cet enseignant. Il mérite une décoration avec mention spéciale du gouvernement !!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 10:39, par Suzanne
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      Quel âge avez vous ? J’ai l’impression que vous ne savez pas que vous avez à faire à des enfants innocentes surtout des campagnes très ignorantes. Dons laisser à la merci à des enseignants "maître de leur vie et de leur avenir". Il est celui là qui doit assurer le bonheur futur de ces enfants.
      Ne serait-il pas très heureux de voir ces enfants réussir dans leur vie que de les punir en les envoyant être mère très tôt et en écourtant leur avenir.
      Les Africains sont très insensibles vis à vis de son prochain alors que les blancs vont jusqu’à plaider le sort d’un chien. C’est triste ta façon de prendre ce drame pour une plaisanterie. Et si ’était ta sœur ou ta fille qu’on a dévirginisé et enceinté.
      Sachez que cet enseignant à coucher avec toutes les filles de sa classe. Ce sont les 5 malchanceuses qui sont tombées enceintes.
      Il mérite une punition pour qu’il ne continue pas à semer la merde à son passage dans les autres villages.
      S’il n’y a pas une loi que protège les mineurs au Burkina, il est temps qu’une loi soit abrogé pour protéger les écolières.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 14:52, par Etpourtant
      En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

      Bravo le renard ! Après tout ce qu’on a lu sur cette affaire morbide ; j’en conviens avec lui ; il faut en rire !

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 10:25, par Plus de rigueur
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Salut ! Tout enseignant pris doit être purement et simplement radié. C’est cette rigueur qui manque au sein du MENA et voilà que le niveau de l’enseignement depuis 2000 a exponentiellement chuté. Éduquer c’est donner le bon exemple. Malheureusement nombreux sont nos enseignants du primaire à l’université qui trouvent leur FC (fonds commun) dans les fesses de nos pauvres filles. Qui de ces enseignants voudraient voir sa fille enceintée et écourtée ses études pour inconscience et insouciance d’un éducateur. Le MENA doit sévir car de même qu’on a pas de pitié pour un criminel c’est le sort à réserver à ces clochards du ministère . Ces filles en grossesses deviennent des déchets scolaires et cet enseignant ne va jamais les marier. Qu’est ce que le ministère fera pour compenser les pertes et dommages des parents de ces pauvres filles. Qu’est ce que le Ministère de la femme fait de concret pour effacer ces types d’enseignants qui se croient tout permis sur la situation de pauvreté de ces filles. Je pense que l’Assemblée Nationale devrait plutôt prendre des lois répressives dans ce sens plutôt que des lois macronnes pour redresser ces comportements des éducateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 10:53, par Eric de KOURIA
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Point de commentaires incendiaires à propos de cet enseignant dont je condamne avec la dernière énergie les actes irresponsables. Mais voyez-vous, ce qui se passe ici-bas dans cette région n´est rien d´autre que le reflet de ce qui se passe au sommet de l´état. Eh bien, ces filles ont dû revoir souvent des unités, souvent de petites pièces d´argent, souvent même pas. Au sommet de l´état ce sont des 4x4 flambant-neuves que nos princes offrent à leurs maitresses, si ce ne sont des villas cossues, ou des voyages en Europe. Souvenez-vous de ces ministres qui ont enceinté des élèves, ou de femmes pourtant mariées !
    Souvenez-vous aussi de ces copinages entre membres de gouvernement ou autorités publiques. Regardez à la loupe toutes ces nominations, vous y verrez certaines corrélations coquines. Que de scandales vécus ou consommés dans le grand silence, à l´insu du bas peuple, dans les murailles des hautes sphères du pouvoir où plus rien n´est interdit. Des Ambassadeurs qui enceintent leurs bonnes ou secrétaires Des femmes ministres qui « coupent et décalent » avec leurs chauffeurs. Des chefs d´état qui battent leurs épouses quand ils sont en visite officielle à l´étranger. Des ministres qui recevaient des gifles sans broncher…mais qui subitement aujourd´hui sont des donneurs de leçons. Nous vivons dans un « état sauvage », où la morale ne cesse d´agoniser de jour en jour. Dans cette jungle, quoi de plus normal qu´un petit enseignant enceinte cinq filles de la même classe, même mineures soient-elles. Ainsi va la vie au pays des Hommes intègres ! Circulez, il n’y a rien à voir !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 11:01, par Judo
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Pourquoi le chef propose de battre les filles. Une fille au primaire est mineur. C’est l’homme au contraire qu’on doit punir. Et puis, une bonne sensibilisation au chef qui parle en terme de charia tout en ignorant l’autorité judiciaire. Faut pas qu’il intoxique son entourage de ces pratiques djihadistes. Cet enseignant doit être affecté dans une inspection à Bobo pour être bien surveillé de prêt pour que son salaire soit coupé pour l’entretien de ces mineurs et en plus leurs enfants s’elles accouchent. A l’accouchement de chacune, qu’on l’emmène à la maternité pour laver les habits et le caca collant du bébé. N’oubliez pas Monsieur l’Inspecteur de récupérer sa moto s’il en a, la vendre et acheter des vélos paniers pour ces filles pour faciliter leur déplacement pour les pesées. Et gare à lui s’il vient en retard. Quand les enfants auront 7 ans chacun, l’état le licencie maintenant et la MACO le récupère. Et en plus l’état ai pitié et récupère ces filles dans les garderies populaires de l’état s’elles n’ont pas pu aller loin pour leur école.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 11:05, par vicky
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    je propose qu’on le réaffecte dans administration loin des élèves.ensuite qu’on prélève la somme de 30 000 FCFA pour chacune des victimes en guise de pension jusqu’à ce que ses 5 enfants aient 5ans.sinon si on le licencie subitement les victimes vont bcp souffrir.on doit aussi verifier si ce type est mentalement correcte, chose que je doute !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 11:05, par Kabore
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    La réalité y est hein et cela ne concerne pas la commune de Mangodara uniquement mais plutôt la région des cascades. Je suis d’accord avec le chef du village imaginez vous une fille de bas âge qui affirme qu’une fille a l’âge de 13,15 âges qui n’as pas d’enfant n’est pas dans le temps et d’autre confirme que l’enfant est un don de Dieu comment pouvez vous comprendre cela ? Je suis un fonctionnaire à banfora mon collège et moi, Nous avons demandé à une fille tenait un enfant et elle nous a dit ça c’est larmoyants quoi. Il faut vraiment une sensibilisation pour l’ensemble des élèves que se soit l’enseignement de base ou l’enseignement secondaire. Ce n’est pas une histoire de se faire de l’argent souvent mais la plupart des cas est lié aux notes de complaisance et l’esprit de se faire un enfant pour resembler aux autres. C’est tellement compliqué. Certes les fonctionnaires aussi font mais les élèves aussi font trop.Il faudra plus tôt revoir le système d’éducation des enfants à l’endroit des parents c’est primordial

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 11:59, par zagas
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Il faut punir cet enseignant pour decourager les autres.On ne doit pas avoir pitié de lui sinon il y aurait des cas similaires.Figurez-vous que certains jeunes enseignants appellent le fait de coucher avec leurs élèves "AM" c’est à dire avantages du metier et s’en enorguellissent en comptant le nombre pendant les vacances.SVP,que les associations des femmes qui s’occupent de ce volet se saississent du dossier car il y a péril en la demeure.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 12:03, par Omso
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    POUR MOI CECI N’EST PAS CHOSE ÉTONNANTE NI SURPRENANTE. K LES AUTORITÉS PRENNE LEUR RESPONSABILITÉ FACE A DE TELS ACTES AFIN K CELA NE PUISSE PLUS SE REPRODUIRE PAR KI K CE SOIT.
    K’ON NOUS DONNE LES RESULTATS SCOLAIRES DE CET ENSEIGNANT POUR K LES UNS ET LES AUTRES PUISSE AVOIR UNE IDEE SI CE DERNIER EST VRAIMENT ALLE LABAS POUR EDUQUER INTELLECTUELLEMENT OU SEXUELLEMENT LES FILLETTES DE CE VILLAGE.
    QUANT LE CHEF DIT CECI : « NOUS RECOMMANDONS QUE L’ON BATTE SUR LA PLACE PUBLIQUE LES FILLES QUI SE LAISSENT ENCEINTER DE FAÇON PRECOCE POUR QUE CELA SERVE DE LEÇON AUX AUTRES FILLES » ET D’INDIQUER QU’A L’ANNONCE DE CETTE NOUVELLE, TELLEMENT FURIEUX, IL A VOULU CHASSER CET EDUCATEUR DE SON VILLAGE, MAIS ETANT UN HUMAIN ET L’ERREUR ETANT AUSSI HUMAINE, IL LUI A PARDONNE EN LE METTANT EN GARDE DE NE PLUS RECOMMENCER.
    JE NE SUIS PAS D’ACCORD AVEC CE CHEF CAR POURKOI VOULOIR SANCTIONNER DES INNOCENTES ET ENCOURAGER LE PRINCIPAL FAUTIF ? D’AILLEUR, LE CHEF N’A-T’IL PAS RECU QUELQUE CHOSE DES MAINS DE CET ENSEIGNANT FELON ?
    K FERONT LES AUTORITES FACE A CELA ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 12:43, par Pascaline
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Très triste mais hélas réel ! Mr le chef du village, ici il n’est pas questionne de pardonner et que Mr l’enseignant ne recommence plus. D’ailleurs il l’a fait une deux fois, trois fois...et cinq fois. Il faut tout simplement qu’ il repondent de ces actes. Il n’est pas aussi question de fouilletter quiconque sur la place publique. La plus part du temps ces filles sont manipulées et abusées. Cet enseignant est tou simplement un microbe nocif à la lutte contre les formes de violence à l’égard des filles. Je n’ose pas imaginer les conséquences de ses actes sur la vie futur de ces très jeunes filles ! Que la justice fasse son travail. Abas les enseignants indignes.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 13:00, par sougrinooma
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Mr le maire ; ta commune est délaissé par qui ? tu es élu pour le développer. Il faudrait apprendre à parler en responsable

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 14:04, par PIONG YANG
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Le ministre de la promotion de la femme, le ministre de l’éducation nationale et le ministre de la fonction publique doivent chacun en ce qui le concerne prendre ses responsabilités devantun fait aussi grave. Et nous suivrons cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 14:14, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Qu’attend-on pour couper son zizi ? Puis qu’on le fasse balayer et essuyer une salle d’accouchement dans 5 hôpitaux pendant 5 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 14:58, par Etpourtant
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Il faut qu’il y ait une suite dans cette affaire... Il n’est plus bon de déclarer qu’on enseigne à Mangodara !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 15:03, par Faso BIGA
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Envoyez le au labo, les techniciens du domaine se ferons le plaisir de l’administrez le meilleur remède à ce MALADE

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 15:07, par Marie
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    A tous ceux qui sont scandalises par cette affaire, je suggere qu’on forme un commite et qu’on porte plainte contre l’enseignant, le chef de village, l’academie des cascade, l’inspection dont releve l’enseignant. Il ne faut pas laisser passer cette affaire car les choses doivent vraiment changer, positivement et une fois pour toute. Pour qu’a l’avenir un enseignant tremble rien qu’a la pensee de convoiter charnellement une eleve.
    C’est tres facile pour nous de nous emouvoir verbalement sur de tels problemes de societe toutes les fois qu’ils sont reportes puis de passer a autre chose, sans action concrete. Personnellement, je compte ecrire au Ministre de l’Education Nationale, a la Ministre de la Femme et de la Solidarite Nationale. Il faut les interpeller sur ce probleme : dans l’immediat quelle action disciplinaire est prevue contre cet enseignant ? A long terme, quelles reglementations comptent-ils mettre en place.
    Que tous ceux qui sont outres se joignent a moi dans cette action.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 15:37, par Konate
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Cela est si fréquent. Aller jeter un coup d’œil à Djibasso dans la Kossi. Ce qui est vraiment renversant c’est la passivité des parents !! Où allons nous ??

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 16:27, par Maman
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Tous ceux qui proposent de battre les filles mineures, qu’est-ce que vous proposer pour l’adulte qui a fait les bêtises. Si une de vos filles mineurs ait ce même problème, on ne le souhaite pas, que vous les tuer. Je sais que vous êtes des jeunes, vous ne savez pas ce qui va arriver à vos enfants (filles) demain. Comment, moi une mère, va accepter qu’on battent ma fille même si elle n’est pas mineure, n’en parlons pas, une mineur qui se retrouve dans une situation de vie ou de mort. Ma prière c’est demander à Dieu d’abord qu’elle puisse accoucher sans perdre la vie puisse qu’elle est mineure. La suite, c’est après son accouchement sans problème. Personne ne souhaite çà dans sa famille mais si ça arrive, prions pour sa vie d’abord. Vous êtes prêt pour une instauration de charia, mais pas ici. C’est plutôt les enceinteurs des mineures que nous les mères allons pendre avec les cordons ombilicales de leurs bébé. Vous faites exprès comme si vous connaissez pas comment les élèves surtout les filles ont peur de leurs maitres (messieurs), qui leur demande de puiser l’eau pour lui ou de lui faire du tôt. Et là c’est la concurrence pour chercher le nom gentille. Si ces filles étaient conscientes et là on pouvait dire qu’elles ont cherché leurs problèmes. Même les collégiennes jusqu’en 4è ou 3è, les intelligentes ne dépassent pas 14 à 15 ans. Ce sont les parents que vous devrez plutôt inviter à redoubler d’efforts pour l’éducation de leurs filles sur les conséquences des grossesses précoces et les avantages et honneurs d’une fille qui se comportera bien jusqu’à son mariage. Ne pas laisser les filles puiser l’eau pour le maitre ou quoi que ce soit. Celles qui habitent loin et qui restent à l’école, que l’APE veillent à ce qu’une maitresse et une des cuisinière soit la guide de tous les élèves qui restent à midi.Les battre c’est criminel et celui qui sera le premier à lever le fouet, qu’il jure que n’arrivera jamais à sa descendance et fasse tout que ce problème pareil n’arrive, même pas à une mineure de son entourage.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 16:47, par HASSAN
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    il battre les fille fautives. je valide dougoutigui.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 17:24, par Le vigilant du Sahel
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Dans le paysage des affaires pendantes du Burkina Faso, ce que l’enseignant a posé comme acte n’est pas un problème. Tout est relatif dans la vie. Combien de personnes dans ce pays ont perdu la vie de par la faute des autres ? Il y a eu quelles sanctions ou quelle réaction digne de ce nom de la part de la justice ? Des milliards de nos francs ont été détournés sans que cela n’émeuve personne.En réalité, notre société est en train d’atteindre un point de déliquescence de non retour.Lorsque dans une société humaine, des mineurs dorment dans la rue et se livent à la consommation de stupéfiants et autres alcools frelatés, au vu et au su de tout le monde, sans être inquiétés, il y a péril en la demeure. Un journaliste célèbre de ce pays n’avait-il pas écrit à peu près ceci ::"il n’y a pas d’avenir pour quelqu’un qui vit dans un pays qui n’en n’a pas lui-même." Faisons donc attention. Le laxisme des uns et des autres va nous coûter à tous très cher demain. Malheureusement demain c’est déjà aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 17:28, par dafra
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Ce fait divers est tout simplement sordide, le ministre de la justice et de la protection des droits humains se doit de diligenter une enquête nationale afin d’identifier et punir les enseignants enceinteurs d’élèves. Il s’agit d’acte de pédophilie et d’abus de position dominante. Toute la hiérarchie de cet enseignant est à auditionner. Je propose la création d’un prix de l’école zéro grossesse.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 18:09, par Alexio
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Au lieu de jeter son enfant dans la baie par son rapport inegal avec son maitre d ecole. Le gouvernement doit elaborer une loi passive de licensement. pout tous enseignants profitants de son titre pour satisfaire ses besoins sexuels non-merites. Tout educateur devrait etre sous cette pression et regime judiciaire.

    Dans les annees 60 nos jours les eleves enceintes etaient renvoyes d ecole, jeter dans les rues. Cette inculture a retarder l emacipation de la femme dans nos societes machosistes qui favorisaient que les garcons au detriment de nos filles pour leur alfabetisation. Un maitre d ecole est un educateur, dont les reactions de la societe ne doit pas etre complaisante.

    Dans une societe de droits, les indemnites pou abus professionelle sont sanctiones par des amendes et le deplacement de l educateur selon les normes prescrites en loi.

    En Afrique, on nest loin d arriver-la. Comme le proverbe le dit : Au pays des aveugles les
    borgnes sont rois. Et les priorites des gouvernants sont limitees. Une ecole en 2017, sans education sexuelle, pour relever le tabou du sex qui nous rend hypocrite a chaque fois que des episodes similaires adviennent. Notre temps du HIV/Sida a nos portes, les capotes sont recommandes pour se preserver des grossesses non-desires, et les maladies sexuelles transmissibles. Cela ne demande pas d etre un sextheurapeute pour acquerir cette information.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 18:54, par neya boukari
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Cet enseignant doit être châtié à la hauteur de son crime, et ses complices avec. Et pour moi ses complices ce sont les parents qui par peur peur, par lâcheté ou par ignorance se sont tu. ses complices ce sont aussi ses supérieurs (directeur, inspecteur, directeur provincial, DR,etc. ) qui n’ignoraient pas sans doute ses méfaits. Son complice c’est aussi e chefaillon qui au lieu de dénoncer et de faire punir ce criminel, veut au contraire "fouetter" les pauvres victimes sur la place publique. En tout cas, nos dirigeants à commencer par le ministre de tutel de ce malfrat sont interpellés et nous attendrons de voir la suite qui sera donnée à cette triste histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 19:35, par SPI
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    j’imagine qu’il donne les cours avec un pénis tout le temps en érection !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 20:17, par dividende mensonger
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Eh bé, avec de telles âneries/connerie à la sauce burkinabè, Macron et son langage de vérité est largement relégué au second rang même si cela fait largement l’actualité sur les réseaux sociaux africains, dont la fierté d’une soitdisant libido non contrôlée est normale comme s’il était normale d’enceinter sa femme pour aligner une dizaine d’enfants que l’on ne pourra pas assurer leur futur sauf de rares exceptions ! Personne ne porte plainte contre cet enseignant ? euh, à croire que la norme pour ces derniers est de tirer sur toutes les fesses mineures qui passent devant lui ! La société burkinabè est en déliquescence avancée et, ce n’est pas en critiquant quelques paroles maladroites de Macron qui va changer quelque chose ! Un enseignant de cet acabit est bon à castrer et non battre les filles comme certains l’affirment... Bref, si Sankara pouvait revenir en Afrique, il serait proprement scandalisé par beaucoup de propos lui qui s’opposait à ce que la femme soit traité comme une bête de somme corvéable à merci 24 heures/24 par l’homme. J’espère que la JUSTICE BURKINABE va prendre ses responsabilités face à ce cas dès demain !

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 18:50, par l’oeil de l’aigle
    En réponse à : Grossesses précoces en milieu scolaire : A Mangodara, un enseignant a enceinté cinq filles d’une même classe

    Finissez de situer les responsabilités ainsi que la prise en charge des six enfants et leur mère avant d’aller au procès. Dans le même village, dans la même classe enceinter six élèves ? Ou était le premier responsable de cette école ? Ou était le comité des parents d’élèves ? Ou sont les autorités ? Qu’est ce que cet enseignant a entre les jambes pour que les quatre ou trois dernières filles ne puissent prendre leçons de ce qui est arrivée à leurs camarades ? Après on conduira le dernier dans un centre de soins pour.......

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés