Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

LEFASO.NET | Jacques Theodore BALIMA • mercredi 21 juin 2017 à 12h03min

Le Ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, Dieudonné Bonanet, a eu un « dialogue direct » ce mardi 20 juin 2017 avec les acteurs de la promotion immobilière. Pendant deux heures d’horloge, il est revenu sur la législation en vigueur, dénoncé certaines pratiques condamnables par la loi en cours dans le milieu et recueilli les préoccupations de ses interlocuteurs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

Maurice Dieudonné Bonanet n’est pas content du comportement de certains promoteurs immobiliers. Il l’a fait savoir au cours d’une rencontre ce mardi 20 juin 2017. Face aux acteurs du secteur, il n’est pas passé par quatre chemins pour dire son ressentiment. « Certes, cette rencontre a été précipitée mais ce sont des contingences de l’heure qui l’imposent à tous », a-t-il indiqué d’entrée.

Pour le Ministre Bonanet, les contingences de l’heure sont essentiellement les agissements des opérateurs immobiliers sur le terrain. « Certains promoteurs achètent des terres avec des chefs traditionnels. Sans informer le Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, ils engagent des urbanistes quelconques qui font leur travail et ils commencent la construction. Alors selon le schéma d’urbanisation des espaces sont réservés pour des infrastructures sanitaires et s’ils sont utilisés pour l’habitation, cela pose problème », a regretté Dieudonné Bonanet.

Peu de promoteurs actifs sur le terrain

L’autre grief reproché aux promoteurs est leur absence sur le terrain. « A la date du 5 Mai 2017, mon département a délivré 150 agréments de promoteurs immobiliers. Cependant, il ressort de l’ensemble des opérations conduites par les promoteurs immobiliers, que seulement 15% sont actifs sur le terrain avec un faible taux de construction de logements », a ajouté le conférencier.

Les promoteurs actifs sur le terrain, selon Dieudonné Bonanet, ont mis en place des mécanismes d’accaparement du foncier créant ainsi des noyaux urbains en porte à faux avec les principes de mobilisation du foncier. Des lotissements déguisés en opération de promotion immobilière sont effectués sur le terrain par les promoteurs.

Face à tout cela, le Ministre a appelé ses « partenaires » à plus de sérieux dans leur travail une condition pour la réussite de l’opération 40 000 logements qui seront lancés en début juillet.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juin à 07:11, par PAK
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonané ne veut plus de désordre

    M. le Ministre,
    Soyez davantage clair avec les promoteurs. Au nom de prétendues viabilisations (puisqu’elles consistent essentiellement selon ses promoteurs à négocier l’eau et l’électricité avec l’ONEA et la SONABEL, le reste est similaire au lotissement traditionnel des communes sans aménagement conséquent), on vent les parcelles de 300m2 à près de 6 millions FCFA. C’est de l’arnaque pure. Ailleurs, le promoteur peut juste recevoir 5 hectares maximum après présentation d’un plan qui pourrait absorber au moins de 15000 habitants y compris les infrastructures sociales ; ces promoteurs construiront forcement en hauteur en systèmes d’appartements. Au Burkina Faso, on négocie 100 hectares par-ci, 200 par là, et chaque promoteur devient un vendeur de parcelles à des prix révoltant le citoyen moyen et pauvre. Et après, on s’étonne que des populations se révoltent.
    Si l’Etat était exigeant, tout ce que les promoteurs ont fait à Ouagadougou y compris ses succursales pouvaient se contenir dans moins de 500 hectares. Bref, évitons de ramer contre les exigences de l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 07:16, par Mme Ouédraogo
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonané ne veut plus de désordre

    Monsieur le ministre,
    Merci pour votre sortie. Nous espérons que ça va changer. Le ministère de l’urbanisme a bloqué des dossiers d’honnetes citoyens pour privilégier ces memes opérateurs immobiliers qui font la parade sur le terrain en disant qu’ils ont des bras longs. Les hotels de finance détiennent des dossiers de demande d’arretés d’attributions depuis 2 ou 3 ans dans les tiroires. Vos agents sont corrompus par ces memes opérateurs immobiliers qui sont entrain de retirer les champs des villageois. Débloquez tout ça !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 08:28, par sidwaya Gomis
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonané ne veut plus de désordre

    Monsieur le Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, soyez plus sérieux que ça. Respectez un tout petit peu le peuple qui vous suit. Respecter un tout petit peu les populations qui souffrent des pratiques ignobles de certains promoteurs immobiliers.

    Si un seul promoteur immobilier s’écarte des exigences et des règlements il faut le rappeler à l’ordre de façon claire et règlementaire et non convoquer des rencontres pour parler de manière évasive et sans aucune conviction.

    Face à des problèmes concrets posés par des promoteurs immobiliers bien connus, si vous parlez en des termes génériques et globalisant alors vous faites preuve d’impuissance et cela ne fait qu’encourager ces promoteurs fautis.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 08:41, par Karfolo
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonané ne veut plus de désordre

    Mr Le Ministre votre département est à la base du désordre foncier qui s’annonce. Voici un Ministre qui n’a aucune vision de développement en matière d’urbanisme. Votre projet de 40000 logements risque de tourner en bourrique , en anarque et même en un grossier pub démagogique pour le gouvernement. On a l’impression que vous voulez récolter sur un terrain en jachère. Tant qu’il n’y aura pas un plan et une vision claire avec Les promoteurs vous allez toujours naviguer à vue. J’ai l’impression que ce soit Le ministère le plus en manque d’initiative et d’idées. MR Le Ministre revoyez votre copie. Ne mettez pas votre échec sur le dos des pauvres promoteurs. Le deal du foncier qui se mène aujourd’hui est parti de qui ? L’incivisme foncier qui se mène aujourd’hui sur le terrain est parti des structures de votre ministère.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 08:49, par Promo privé
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonané ne veut plus de désordre

    En quoi nous sommes responsables du désordre foncier Mr le Ministre ? Réveillez vous . Ne nous prenez pas comme des concurrents fonciers. Ce ministère est en déphasage avec les réalités du terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 08:52, par Sawadogo Ahmed
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonané ne veut plus de désordre

    Je trouve que ce Ministre est un plaisantin. Il vaut mieux travailler et mettre de bons textes en place que d’accuser inutilement les gens.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 09:37, par Balguintogsba
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Monsieur le ministre arrêtez ses affirmations démagogiques et populistes. Les actions de votre gouvernement ne font qu’empirer les inégalités entre les burkinabés.
    En laissant exercer librement ses sociétés immobilières et par l’élaboration de votre projet 40 000 logements vous avez trouvé une façon géniale de priver les pauvres de terrain.
    Monsieur le ministre,
    prenez conscience d’un constat alarmant de la situation socio-économique désastreuse de notre chère patrie le Burkina.
    Mais je vous assure que les responsables sont clairement identifiés, ce sont le pouvoir exécutif (le gouvernement) et le pouvoir judiciaire qui ont clairement démissionné de leurs missions.
    Le gouvernement ne fait rien pour réduire les nombreuses injustices (telle la corruption...) qui compromettent le vivre-ensemble des burkinabés.
    La justice est trop sélective et aussi ne fait rien pour appliquer la loi sur tous les dossiers pendants préfèrent plutôt se pencher sur les délits de moindre facture au risque de s’attirer la colère de la population.

    J’invite le gouvernement et la justice à prendre conscience de l’échec de leur politique. Je leur redit ceci : "On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps." Abraham
    C’est pourquoi la révolte de Manga est survenu, et ce n’est que le début si vous ne revenez pas à la raison pour une application équitable de la loi sans discrimination.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 10:00, par panga
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Voilà quelqu’un qui vient lancer au PIF une opération de construction de 40 000 Logements tout en comptant sur les engagements des promoteurs immobiliers. Voyant son échec certain, il anticipe pour le justifier. Pendant qu’on y ait combien de parcelles as tu donné aux promoteurs pour t’accompagner dans la réalisation de ton programme. Débrouille toi et on se verra au bilan

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 10:15, par @@GOG
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Avec un ton pareil Mr le Ministre . ne vous attendez- pas à ce que ces opérateurs arrêtent cette sale besogne. Qu’est-ce que ça veut dire "à plus de sérieux dans leur travail " ? si ce n’est du laxisme .j’airais préféré un ton ferme précisant l’arrêt pur et simple des achats de terrains et des lotissements.N’importe quoi !

    Répondre à ce message

    • Le 21 juin à 11:06, par lavipère
      En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

      La plupart c’est les autorités locales a savoir les mairies et les chefs traditionnels qui sont les ennemis des populations. Pour exemple:dans ma commune rurale, le chef coutumier et la mairie ont vendu le terrain d’un paysan a un promoteur immobilier et borner ledit terrain le même jour a l’insu du propriétaire terrien. Après leur départ, ce dernier a simplement déterrer les bornes et attend celui qui viendra dire quoi que ce soi. Est-il permis a quiconque d’effectuer une bornage dans le champs de quelqu’un a sans le consulter ?

      Répondre à ce message

      • Le 21 juin à 14:38, par k
        En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

        Lavipère, mais à quoi servent les différents schémas d’aménagement commandités par l’Etat à coût de milliers de millions. S’il y a des schémas d’aménagement cela veut dire qu’un chef ne devrait pas vendre un lopin de terre à usage d’habitation sans que cela ne s’inscrive dans une vision de l’Etat. Voilà où ça commence. Par exemple, il y a interdiction de lotir sous la transition. Cette interdiction a t elle levée ? Et les autorités nationales et locales entendent dire ça et là qu’il y a lotissement et ils ne bronchent pas. Qu’il y a des cités par ci et par là sans pipé mot. Cette absence de l’Etat, pousse des téméraires à enfreindre les interdictions et la législation en vigueur et plus tard ils parleront de l’incivisme ! De quoi parle t -on ? Une cité ou un lot de parcelles n’est pas une aiguille, ou un pneu de vélo pour dire après à la population nous n’étions pas au courant. Ces chefs traditionnels sont - ils informés de la réglementation en la matière ? C’est dire que tout ce qui se passe, se passe avec la bénédiction des hommes forts du moment et plus tard ils cherchent à endormir les citoyens. Quelles mesures fortes a pris le ministre contre ces occupations anarchiques ? Rien ! Il dit aux promoteurs d’aller travailler et bien, c’est au gouvernement et au maires de ville d’élaborer des plans et de dire où et dans quelles limites ces promoteurs peuvent travailler en fonction de la vision future à donner aux villes. A Ouaga où passera le tramway ? Où passera le train pour le sud où l’Est du pays ? Les promoteurs immobiliers devaient aussi avoir un cahier de charge et non faire des lotissements. Les pauvres n’auront que leurs yeux pour pleurer. A l’allure où vont les choses, une couche sociale est exclus d’un habitat décent. Pensez - vous que la méthode d’attribution actuelle des parcelles permette à un citoyen lambda d’avoir sa parcelle ?

        Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 10:42, par DAO
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    je ne suis actionaire dans aucune société immobilière mais je suis interessé au plus haut point car attributaire d’une parcelle SOCOGIB à NIoko II. aussi voudrais je faire les observations suivantes :
    qu’en est-il des parcelles SOCOGIB particulièrement celles de Nioko II : les souscripteurs étaient de bonne foi et voilà que maintenant l’Etat dit que toutes ces paercelles ont été acquises irrégulièrement par SOCOGIB !
    il s’agit bien de SOCOGIB la toute première société immobilière du pays depuis plus de 30 ans ! comment ne pas faire confiance compte tenu de tout ce qu’elle a réalisé au pays à travers plusieurs regimes ! SOCOGIB a aidé beaucoup de Burkinabe de l’extérieur ! tout le monde sait combien il est difficile de compter sur un particulier où un frère dans ce domaine quand on est hors du pays
    les sociétés qui ont acquis des terrains à travers des chefs coutumiers et ont construit des immeubles sur des sites reservés sont bien sûr fautives Mais ces chefs coutumiers doivent aussi être entendus ! de même certains responsables de services du ministère en charge et aussi des maires :
    toutes ces realisations ne se sont pas faites en un seul jour ! comment pendant tout ce temps ni le ministère, ni aucun service competent de l’Etat, n’a pu remarquer que les sites reservés sont en train d’être occupés illégalement ? quells sont les agents qui font la topographie des lieux ? qui les envoie ? qui les paye ?
    je pense qu’il faut situer les responsabilités correctement avant d’aller de l’avant afin que desormais tout se passe selon les règles de l’art

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 11:35, par typologie
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    je m’adresse au ministre BONNANET : à quant les souscripteurs au 40000 logements connaîtrons leur sort ? A quant le tirage au sort.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 12:09, par Burbur-sob
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    N’importe quoi...!? Une rencontre pour recadrer des promoteurs qui ne seraient pas ’sérieux’... Finalement qui n’est pas sérieux dans ce gigantesque mouta mouta à ciel ouvert ? Le ministre ou les promoteurs...? Qui valide les acquisitions foncières ? Qui donne les agréments ? Qui donne les ordres de construction des logements ? On ne peut me convaincre que n’importe quel quidam sort de son trou, achète autant d’hectare qu’il veut, construit où, quand, comment, comme il veut...!?
    En fait, trop de questions, de zones d’ombre !!! Et si c’était banalement une question de rist....euuuuhh....de répartition !

    Répondre à ce message

    • Le 21 juin à 13:56, par YAWOTO
      En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

      C’est quel gouvernance ça ? Du n’importe quoi, ou bien les promoteurs immobiliers respectent les textes ou bien ils sont interdits d’exercice ! comment on peut traiter le foncier avec une telle légèreté, je l’avais dit, il n’est pas possible de permettre à des particuliers aussi riches soient-ils de faire des lotissements privés, ce serait catastrophique, et c’est ce que ce gouvernement est en train de laisser faire ! L’état loti ou les collectivités sous le contrôle de l’état, les promoteurs achètent ( paiement des taxes et frais de viabilisation), mettent en valeur et revendent avec un cahier de charges bien déterminé et un contrôle des prix ! Quand est -ce qu’on va où ? avec ça !!!

      Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 12:58, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Merci à Monsieur le Ministre déjà pour cette sortie. En tout cas, c’est bon mais ce n’est pas arrivé. Pourquoi ?
    Tout simplement parce que :
    Pourquoi privilégié les promoteurs immobiliers ?
    la suspension des attributions de parcelle sera levée quand ?
    Est-ce normal que dans un pays comme le Burkina Faso, les soit disant promoteurs immobiliers revendent des parcelles qu’ils ont payé même pas à coût de milliers de millions et les revendent à des millions. Ah ! Vraiment ce n’est pas du tout simple.
    Est ce que de part nos salaire, un fonctionnaire et même des travailleurs du privé peuvent même avoir une prêt de six millions en banque pour soit disant payer une parcelle. Vraiment, revoyez la chose.
    Suggestion : Pourquoi ne pas faire comme la Mairie de DAPELOGO !
    Vraiment Monsieur le Ministre, aidez-nous les pauvres à avoir un petit chez sois afin que la vie soit agréable. Merci merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 13:38, par justice
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Parfaitement d’accord avec PAK

    "M. le Ministre,
    Soyez davantage clair avec les promoteurs. Au nom de prétendues viabilisations (puisqu’elles consistent essentiellement selon ses promoteurs à négocier l’eau et l’électricité avec l’ONEA et la SONABEL, le reste est similaire au lotissement traditionnel des communes sans aménagement conséquent), on vent les parcelles de 300m2 à près de 6 millions FCFA. C’est de l’arnaque pure. Ailleurs, le promoteur peut juste recevoir 5 hectares maximum après présentation d’un plan qui pourrait absorber au moins de 15000 habitants y compris les infrastructures sociales ; ces promoteurs construiront forcement en hauteur en systèmes d’appartements. Au Burkina Faso, on négocie 100 hectares par-ci, 200 par là, et chaque promoteur devient un vendeur de parcelles à des prix révoltant le citoyen moyen et pauvre. Et après, on s’étonne que des populations se révoltent.
    Si l’Etat était exigeant, tout ce que les promoteurs ont fait à Ouagadougou y compris ses succursales pouvaient se contenir dans moins de 500 hectares."

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 14:19, par justice
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Parfaitement d’accord avec PAK

    "M. le Ministre,
    Soyez davantage clair avec les promoteurs. Au nom de prétendues viabilisations (puisqu’elles consistent essentiellement selon ses promoteurs à négocier l’eau et l’électricité avec l’ONEA et la SONABEL, le reste est similaire au lotissement traditionnel des communes sans aménagement conséquent), on vent les parcelles de 300m2 à près de 6 millions FCFA. C’est de l’arnaque pure. Ailleurs, le promoteur peut juste recevoir 5 hectares maximum après présentation d’un plan qui pourrait absorber au moins de 15000 habitants y compris les infrastructures sociales ; ces promoteurs construiront forcement en hauteur en systèmes d’appartements. Au Burkina Faso, on négocie 100 hectares par-ci, 200 par là, et chaque promoteur devient un vendeur de parcelles à des prix révoltant le citoyen moyen et pauvre. Et après, on s’étonne que des populations se révoltent.
    Si l’Etat était exigeant, tout ce que les promoteurs ont fait à Ouagadougou y compris ses succursales pouvaient se contenir dans moins de 500 hectares."

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:13, par HIEN
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    N’importe quoi ! Mon oeil ! La politique de la gestion du foncier au Burkina Faso est totalement depassée. Il n’ya pas de promoteurs immobiliers au Burkina Faso. Ce sont des dealers de parcelles. Nos villes s’étendent à perte de vue. Quel gachi ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:26, par Katooh !!
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Jusqu’a present, personne n’ose faire le bilan du Programme des 10 000 Logement Sociaux lance en 2007 par Tertius Zongo. 10 ans après, QUEL BILAN FAIRE DE SA MISE EN OEUVRE ?
    Si on a pas de réponses adéquates a cette question, le Programme des 40 000 Logement sur 5 ans sera un Fiasco Total.
    Désolé, mais j’ai l’impression que tout ce ministère avec tout leur responsable navigue a vue. Ce ministère à lui seul n’a pas les homes et les competences techniques pour un maillage de toutes les activités en rapport avec la construction et l’habitat decent.

    Vous faite du Surplace. ça bavarde trop pour déja justifier vos échecs programmés.
    Vous n’avez pas besoin de réinventer la roué. Bcp de rapports, dorment dans les tiroires.
    Evidemment, si vous n’avez aucune vision, cela va de soit.

    QUE DEVIENT DES ETUDES ET DES PROJETS COMME LE GRAND OUAGA PAR EXEMPLE ?

    QUE DEVIENNENT DES ETUDES BURKINA PROSPECTIVE 2025 FINANCE A COUT DE MILLIARD ?

    TOUT EST ECRIT DEDANS

    Répondre à ce message

    • Le 21 juin à 21:20, par yelmingaan blaan saa hien
      En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

      "les vieux ont vendus les champs dont la végétation a disparu l instant d après sous l œil impuissant de certains agents des eaux et forêts ;la famine s est invitée dans la famille et les fils sont devenus des délinquants voleurs braqueurs et coupeurs de routes !les acquereurs des parcelles,eux, ne sont pas rentrés au pays"ça c est le chef d œuvre du très responsable gouvernement Mpp !bravo !et comme disait l ancien combattant"mes felicitements et encouragations" !

      Répondre à ce message

    • Le 21 juin à 22:10, par yelmingaan blaan saa hien
      En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

      "les vieux ont vendus les champs dont la végétation a disparu l instant d après sous l œil impuissant de certains agents des eaux et forêts ;la famine s est invitée dans la famille et les fils sont devenus des délinquants voleurs braqueurs et coupeurs de routes !les acquereurs des parcelles,eux, ne sont pas rentrés au pays"ça c est le chef d œuvre du très responsable gouvernement Mpp !bravo !et comme disait l ancien combattant"mes felicitements et encouragations" !

      Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:19, par sanon ibrahima
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Merci M le Ministre ayez les promoteurs immobiliers à l’œil. courage

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:51, par Ibelina
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Mr le ministre, il faut commencer par viabiliser le pôle urbain de Bassinko, vous parlez plus que vous n’agissez, à la cité de Bassinko les occupants souffrent, ces mêmes promoteurs immobiliers ont construit des bâtiments de mauvaise qualité sur des terrains non viabilisés et votre ministère ne se préoccupe même pas de cette situation scandaleuse, vous sautez de projet en projet, c’est regrettable que vous et votre ministère n’ayez aucune vision sinon les promoteurs n’allaient régner en maîtres absolus. Du courage quand même car vous serez jugé au résultat.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 18:23, par Diallo
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    C’est bien de recadrer les promoteurs immobiliers mais de tout ça, où en sommes-nous avec les 40000 logements sociaux ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 18:40, par Sylvain
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Il faut plus de justice dans ce secteur parce que les promoteurs immobiliers font de l’arnaque envers les propriétaires terriens et les citoyens à la recherche de logements. Ils achètent des terrains à 500000 l’hectare, ils y tirent une entre 30 et 50 parcelles (pr 300 m2 ca fait 33 parcelles) qui sont vendues à 5-6 millions pour aucun aménagement. Dc pr 500000 déboursé, ils se retrouvent avec plus de 150 millions.
    L’Etat doit être plus serieux et faire bénéficier les propiétaires terriens énormement parce qu’ils se retrouvent privés de leur terre pour toujours alors que ce sont des champs de cultures, c’est leur seul richesse à vie.
    Il faut plus de justice, dire clairement aux promoteurs que aucun terrain ne peut être acquis à moins d’une certaine somme descente et juste envers les propriétaires. Je crois que même pour les terrains acquis entre 2014 et 2015 il faut prendre un texte retroactif. Sur l’hectare, il faut céder une dizaine de parcelles au propriétaire.
    Cher promoteur, la cupidité a une fin même si ce gouvernement continue avec les pratiques anciennes, essayez d’être plus juste.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 06:13, par Toēenga
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    Pak, je te valide. C’est exactement ce que j’ai voulu écrire. Qui sont les dinosaures qui sont derrière les promoteurs privés. École privatisé, santé privatisé parcelle privatisé, l’état privatisé. Nous sommes maintenant des instruments de consommation. Le ministre lui-même est ignorant. Bon !!!! Comme je suis privatisé j’attends le moment des grands changements pour me aider à chasser tous ces zombies Avec leur politique antideveloppement, antihumain,....
    Toēenga

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 10:35, par ZONGO Robert
    En réponse à : Promotion immobilière : Dieudonné Bonanet ne veut plus de désordre

    A mon humble avis le gouvernement actuel n’est pas entrain de résoudre le problème de logements au Burkina Faso.Il est entrain de faire des opérations de charme pour dire à la fin du premier mandat (2020) de SE le président du faso, voilà le problème de loyers dans les grandes villes de Ouaga et Bobo ont été résolus. C’est se chatoyer pour rire soi-même.

    Le départ est faussé pour plusieurs raisons :

    1.Par le choix du ministre, Bonané n’est pas celui qui doit occuper ce portefeuille.C’est Simon COMPAORE qui était la personne la plus indiquée. Simon connait tous les problèmes de lotissement du temps de la révolution jusqu’à maintenant pour avoir été un grand CDR et maire central de Ouaga pendant 15 ans. C’est lui qui a fait élaboré le schéma d’aménagement du Grand Ouaga. C’est donc un homme "d’expérience" pour résoudre tous les problèmes pendants et de continuer son œuvre. Quand on travaille avec vision sur 50 ans on responsabilise des hommes qui ont du métier dans les dossiers et non avec des amateurs (Bonané).

    2.Les textes autorisant les promoteurs privés ont été élaborer à la hâte pour permettre des gents à blanchir l’argent volé. N’entre pas dans le métier parce que j’ai l’argent. C’est un type de commerce qu’il faut encadrer car les dérapages auront de lourdes conséquences dans un futur prochain.

    3.Le ministère doit mettre les moyens pour suivre les promoteurs sur le terrain , ce qui n’est pas le cas,cela a entrainé la pagaille qu’on vit sur le terrain parce que ce sont des illettrés qui sont dans le travail.Les paysans qui cèdent leurs champs ne connaissent pas l’enjeu et les conséquences qui sont autour de ça, ces derniers ont besoin de sensibilisation et ce n’est pas le cas le non plus.On n’est entrain de les spolier et le pouvoir public ne dit rien. Les dits propriétaires terriens retirent les champs des hommes intègres qui vivent de ça et personne ne voit ça. A titre d’exemple aller à Yimdi voir ce que le chef est entrain d’intimider les paysans qui ne veulent pas céder leurs champs. Ça fait peur pour demain. Ce qui se passe en Centre afrique peut bien arriver ici.

    D’ici à 10 ans l’Etat aura à résoudre toute sorte de problèmes (foncier,habitat, banditisme, social,..) parce que ceux qui ont géré le pays hier n’ont pas eu de vision. Ceux qui sont dans le besoin de se loger ne seront pas logés.
    Je demande au pouvoir actuel d’arrêter cette pagaille et prendre le temps d’étudier la meilleure façon de permettre à ceux qui ont vraiment besoin d’être logés d’y arriver sinon ce sont ceux qui ont 20 parcelles à Ouaga qui continueront à spéculer sur la terre au détriment de.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés