Prévention de la méningite : Les médias sensibilisés sur l’utilisation du vaccin MenAfriVac

lundi 13 février 2017 à 00h31min

Le ministère de la Santé en collaboration avec ses partenaires, procèdera le 6 mars 2017 à l’introduction du vaccin MenAfricVac dans la vaccination de routine pour lutter contre la méningite. Dans ce cadre, une rencontre d’information et de sensibilisation des médias a été organisée ce vendredi 10 février 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Prévention de la méningite : Les médias sensibilisés sur l’utilisation du vaccin MenAfriVac

C’est pour donner les informations en lien avec le processus d’introduction du vaccin MenAfrikVac dans la vaccination de routine que le ministère de la Santé a initié cette rencontre avec les femmes et hommes de médias. Cela dans l’objectif de susciter leur engagement soutenu dans l’information et la sensibilisation de la population en faveur de cette vaste opération qui démarre le 6 mars 2017.

En 2010, l’Etat burkinabè avec l’appui de ses partenaires avait organisé une campagne de masse préventive avec le MenAfriVac en vue de l’élimination des épidémies de méningite à méningocoque A. A cette occasion, l’on a pu administrer ce vaccin à 11 425 391 de personnes âgées de 1 à 29 ans.

De 2011 à 2016, il n’y a pas eu de campagne de vaccination en ce qui concerne cette souche bactérienne. Pour éviter les risques, l’Etat a organisé du 4 au 10 novembre 2016 sur toute l’étendue du territoire national, une campagne de vaccination de rattrapage. Ont été vaccinés 4 152 737 enfants de 1 à 6 ans, correspondant à la tranche d’âge n’ayant pas bénéficié de ce vaccin depuis 2010.

En raison du succès de ce vaccin qui a contribué à l’élimination de la méningite à méningocoque A comme problème de santé publique au Burkina Faso, il a été décidé son introduction dans la vaccination de routine. Ce qui sans doute renforcera l’immunité des enfants de 1 à 5 ans contre la méningite. Surtout que, depuis son introduction en 2010, seul quatre cas de méningite ont été enregistrés.

Pour Dr Jean Ludovic Kambou de la Direction de la prévention par les vaccins, « ce vaccin sera administré aux enfants de 15 à 18 mois, conformément au calendrier de vaccination actualisé ». Il précise que d’autres vaccins existent pour d’autres souches de méningite (méningocoques C, X, Y, W), mais celui-là est différent et protège pendant au moins 10 ans.

Dr Kambou, rassure que pour l’heure, il n’y a pas d’épidémie de méningite au pays des hommes intègres. Qu’en est-il des autres souches de méningite ? « Pour les autres cas de méningite, il est prévu la prise en charge médicale et des aspects de prévention pour éviter cette maladie », indique-t-il. Il a invité la population à avoir un comportement adapté en humidifiant le schéma des narines pour éviter le craquement, ce qui favorise le passage des germes qui déclenchent les méningites.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés