Réduction des risques de catastrophes au Burkina Faso : Le Réseau MARP analyse un nouveau plan de plaidoyer

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • dimanche 25 décembre 2016 à 02h07min

Ce jeudi 22 décembre 2016 a eu lieu à Ouagadougou, un atelier de restitution du plan triennal de plaidoyer pour la réduction des risques de catastrophes. Un atelier organisé par le Réseau MARP et ses partenaires et qui sera l’occasion d’analyser ledit plan afin d’aboutir à sa validation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Réduction des risques de catastrophes au Burkina Faso : Le Réseau MARP analyse un nouveau plan de plaidoyer

L’atelier de restitution du plan triennal de plaidoyer pour la réduction des risques de catastrophes est la suite logique d’une série d’actions menées par le Réseau MARP et ses partenaires, dont les ONG Christian Aid, ODE et ATAD. En effet, plusieurs actions ont été entreprises par le Réseau afin de contribuer à la réduction des risques et des catastrophes au Burkina Faso et améliorer par la même occasion la résilience des ménages et des communautés face aux catastrophes.

Ces actions ont abouti en 2014 à l’adoption d’une loi d’orientation en matière de prévention et de gestion des risques, crises humanitaires et catastrophes. Après l’adoption de la loi, le Réseau a mis l’accent sur le plaidoyer pour la mise en œuvre effective de la loi, mais aussi pour permettre aux populations à la base de mieux connaître la loi et de se l’approprier. Cependant, malgré ces actions, le niveau d’appropriation de la loi reste faible et les décrets d’application n’ont pas encore été pris. C’est ce qui a conduit à l’élaboration du plan d’actions triennal de plaidoyer, mais aussi d’un plan de communication afin de poursuivre les actions de plaidoyer aussi bien au niveau des décideurs politiques que des populations.

« Nous avons demandé à des spécialistes de nous aider à élaborer un nouveau plan qui va définir les actions que nous allons mener dans le futur. Nous allons continuer avec l’appui au gouvernement pour que les textes d’application de la loi qui ne sont pas encore sortis puissent sortir effectivement et nous allons accompagner les services de l’Etat dans la mise en œuvre de ces textes. Nous allons aussi poursuivre et renforcer l’information et la sensibilisation au niveau des populations parce que pour l’instant nous sommes dans quelques provinces, mais si nous avons les moyens, nous allons l’étendre à l’ensemble du pays. », précise Issiaka Sawadogo, coordonnateur du Réseau MARP.

L’atelier de ce jeudi a donc été l’occasion de restituer, d’amender et de valider le plan d’action triennal de plaidoyer sur la réduction des risques de catastrophes. Il a aussi été l’occasion de faire le bilan général de la mise en œuvre des activités de plaidoyer.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés