Gouvernance économique : Une trentaine de journalistes à l’école de la commande publique

LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • mardi 20 décembre 2016 à 20h15min

Des journalistes burkinabè s’imprègnent du contenu des textes réglementaires de la commande publique. Ce, à la faveur du 4e atelier d’information organisé par l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) à leur intention, à Loumbila, du 20 au 21 décembre 2016. Toute chose qui leur permettra de jouer plus efficacement leur partition dans la moralisation de la gouvernance économique de notre pays. C’est le président du conseil de régulation de l’ARCOP, Dramane Milloho qui a présidé la cérémonie officielle d’ouverture de cette rencontre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gouvernance économique : Une trentaine de journalistes à l’école de la commande publique

Le cadre réglementaire et les procédures de passation des marchés publics, le code d’éthique et de déontologie de la commande publique, l’apport des médias dans la bonne gouvernance… ce sont les principaux thèmes qui seront développés à l’intention de la trentaine de journalistes qui prennent part à cet atelier de formation et d’information de 48 heures. Mais avant, ils ont eu droit à une communication inaugurale qui leur a permis de mieux connaître l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP), ses missions, attributions, organisation et fonctionnement, mais aussi et surtout les défis auxquels elle fait face.

Ces 48 heures devraient donc à permettre aux journalistes de s’approprier des différents textes régissant la commande publique. Des textes en vigueur mais aussi en cours d’adoption. Toute chose qui leur permettra de servir de relai au niveau de la population, mais aussi des acteurs de la commande publique de manière globale, pour une meilleure compréhension de ce domaine.

« Les journalistes jouent un rôle important dans la gouvernance, la gouvernance économique en particulier. Pour nous, acteurs de la commande publique, il est important que nous puissions communiquer avec les journalistes, leur donner l’essentiel de ce qui se passe au niveau de la commande publique pour qu’à leur tour, ils puissent jouer convenablement le rôle qui est le leur », a confié Tahirou Sanou, le secrétaire permanent de l’ARCOP. Avant de préciser : « Si les journalistes sont suffisamment imprégnés des différents textes, ils exercent un contrôle qui permet de savoir ce qui se passe au niveau de la commande publique et cela participe à l’efficacité au niveau de la commande publique ».

Au cours de ces deux jours, les Hommes de médias vont échanger avec des experts de la commande publique, mais aussi un professionnel de l’information économique. Ainsi, en plus des textes en vigueur, ils auront l’occasion de s’imprégner des différentes innovations en cours au niveau de la réglementation générale de la commande publique. Aussi, le décret portant code d’éthique et de déontologie des acteurs de la commande publique vise à moraliser le secteur. En permettant aux journalistes de renforcer leurs capacités dans le domaine de la commande publique et ses implications, l’ARCOP contribue à promouvoir l’efficacité du contrôle citoyen et partant, de la promotion de la moralisation de la gouvernance politique et économique.

Faut-il le souligner, l’Autorité de régulation de la commande publique compte trois organes que sont : le conseil de régulation, le secrétariat permanent et l’organe de règlement amiable des différends (ORAD). C’est le Conseil de régulation qui administre l’ARCOP, définit et oriente sa politique générale et évalue sa gestion dans les limites de ses attributions. Il est composé de neuf membres dont trois représentants de l’administration, trois du secteur privé et trois des organisations de la société civile. La qualité de membre du conseil est incompatible avec celle de membre de l’ORAD.

Le président du Conseil de régulation de l’ARCOP n’a pas manqué de souligner la nécessité pour sa structure et les médias de travailler ensemble, car tous œuvrant pour la lutte contre la corruption et le faux, et la promotion de la bonne gouvernance.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés