Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

Communiqué • mercredi 1er février 2017 à 11h30min

Le Président de l’Université Ouaga II informe le public de l’ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017, d’étudiants pour les formations suivantes :

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

Formations

Conditions d’accès

Master en Energies Renouvelables, Développement et Economie Verte

Licence (Bac+3) en sciences humaines ou équivalent

 

 

 

 

 

 

 

 

Coût de la formation : 2 050 000 FCFA (ressortissants de l’UEMOA) et 2 450 000FCFA (ressortissants hors zone UEMOA)

- Frais d’inscription 1ère et 2ème année : 50 000 FCFA/année (ressortissants de l’UEMOA) et 250 000 FCFA/année (ressortissants hors zone UEMOA)

- Frais de formation 1ère année : 1 200 000 FCFA payable en 2 tranches : 700 000 FCFA avant le 06/02/2017 et 500 000 FCFA avant le 15/03/2017

- Frais de formation 2ème année (2017-2018):  750 000 FCFA payable en une tranche avant le 30/03/2017

Master en Politique de Développement et Gestion des Industries Extractives

 

licence (Bac+3) en sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion, sciences exactes, sciences humaines et sociales ou équivalent

Master en Protection et Droits de l’Enfant

licence (Bac+3) en sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion, sciences exactes, sciences humaines et sociales, sciences de la vie et de la terre ou équivalent

Master en Ingénierie Statistique de l’Environnement

Licence (Bac+3) en sciences économiques et de gestion, en sciences exactes et appliquées, en sciences de la vie et de la terre, en sciences de l'environnement ou équivalent.

 

Master en Finance quantitative et Gestion de Risques Financiers

Licence (Bac+3) en Sciences économiques ou en Sciences de Gestion ou équivalent

Master en Conseil Juridique d’Entreprises

Maitrise ou Master 1 en sciences juridiques ou équivalent

Coût de la formation : 1 250 000 FCFA (ressortissants de l’UEMOA) et 1 450 000FCFA (ressortissants hors zone UEMOA)

- Frais d’inscription : 50 000 FCFA (ressortissants de l’UEMOA) et 250 000 FCFA (ressortissants hors zone UEMOA)

Frais de formation payables en 2 tranches : 700 000 FCFA avant le 06/02/2017 et 500 000 FCFA avant le 15/03/2017

Master en Droit pénal et Sciences Criminelles

maîtrise ou Master 1 en sciences juridiques ou équivalent

 

Licence professionnelle en Sociologie de la Santé

DEUG II (Bac+2) en sociologie, anthropologie, psychologie, démographie, sciences de la population ou équivalent

 

 

Frais d’inscription : 50 000 FCFA (ressortissants de l’UEMOA) et 250 000 FCFA (ressortissants hors zone UEMOA)

 

Frais de formation : 450 000 FCFA payable en une tranche avant le 06 février 2017

Licence professionnelle en Protection et Droits de l’enfant

DEUG II en sciences humaines et sociales ou équivalent

Licence professionnelle en Science Politique

DEUG II (Bac+2) en sciences juridiques, politiques, sociales et humaines ou équivalent

-   Certificat en IEC-CCC-Genre-Droits Humains et Santé de la Reproduction

 

-   Certificat en Justice Juvénile

 

 

DEUG II en sciences humaines et sociales ou équivalent

 

Composition du dossier des certificats

 

-          Une demande de candidature manuscrite timbre à 200 f adressée à Monsieur le Président de l’Université Ouaga II,

-          Un CV

-          Une lettre de motivation,

-          Une photocopie légalisée du diplôme,

-          Une photocopie légalisée de l’acte de naissance.

 

 

Frais de formation par certificat

 525 000 FCFA payable en une tranche avant le 06 février 2017

 

 

 

Certificat en Responsabilité Sociétale des Entreprises (Niveau 1)

DEUG II en sciences humaines (économie, gestion, droit) équivalent

Certificat C1 en Management de la qualité et de la performance

Licence en gestion, en sciences ou équivalent

Certificat C2 en pratique et modélisation de l’innovation

Licence en gestion, en sciences ou équivalent

 

Les candidat(e) intéressé(e) doivent déposer du 09 au 30 janvier 2017 inclus à 12 heures au Secrétariat de l’IUFIC (situé à la ZAD, deux rues derrière le SIAO, troisième étage), un dossier de candidature adressé à Monsieur le Président de l’Université Ouaga II, comprenant :

-  Une demande de candidature manuscrite timbrée à 200 F adressé au Président de l’Université Ouaga II ;
-  Une photocopie légalisée du diplôme demandé jusqu’au baccalauréat ;
-  Une photocopie légalisée des relevés de notes depuis le baccalauréat au diplôme demandé ;
-  Un curriculum vitae ;
-  Une lettre de motivation exprimant clairement les objectifs poursuivis par le candidat ;
-  Une copie légalisée de la CNIB ou passeport ou certificat de nationalité

Les candidats seront sélectionnés à partir de leur dossier et feront un entretien selon le calendrier suivant :

Date limite de dépôt des dossiers : 30 janvier 2017 à 12 heures
Présélection sur dossier : 30 janvier 2017 à 18 heures
Entretien : 31 janvier 2017 à partir de 08 heures
Résultats : 31 janvier 2017 à 18 heures

Le calendrier académique est le suivant :
Inscriptions administratives et pédagogiques : du 1er au 08 février 2017
Début des cours 06 février 2017
Fin de cours : 06 février 2018

Les formations dispensées sont en présentiel et en cours du soir au sein de l’Institut Universitaire de Formations Initiale et Continue (IUFIC). Pour plus amples informations, prendre contact avec le secrétariat de l’IUFIC au (00226) 25 40 94 04. Courriel : iufic@univ-ouaga2.bf

Le Président,

Pr Stanislas OUARO
Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 janvier à 08:03, par Chloe
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    Je voulais m’inscire en master enpolitique de developpement et gestion des industries extrative avec ma maitrise et on m’a dit que c’etait pas possible qu’il fallait forcement lea licence. Je n’ai pas trop compris pourquoi. Et en plus c’est cher pour une universite public.

    Répondre à ce message

    • Le 18 janvier à 09:33, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

      - Chloe, tu n’as donc pas encore compris que c’est une politique de privatisation insidieuse de l’enseignement supérieur au second cycle qui est en application au Burkina Faso depuis 2009 ? Sinon il faut voir les nombreux appels à candidatures qui sont chaque année lancés pour le cycle Master avec des frais de formation exhorbitants ! Quel est le burkinabè moyen qui peut payer plus de 2.000.000 fcfa par an pour former son rejeton ? Ce sont toutes ces pratiques de mafiosis dans l’enseignement supérieur qui encouragent et favorisent les détournements, les surfacturations et autres malversations. Qui ne veut pas que son enfant réussisse, même s’il faut voler l’État pour celà ?!

      Mon cher Chloe, ce qu’il faut savoir et retenir désormais c’est que :

      1/- Seuls les enfants pourris, décomposés et gâtés des riches peuvent continuer après la licence,
      2/- Les enfants des pauvres, notamment les enfants téméraires avec de multiples privations, se limitent seulement à licence après avoir tapé 6 ans d’université après le BAC au lieu de 3 ans pour faire la licence.

      - Les parents d’étudiants du 1er Cycle des universités publiques doivent se cohaliser, se constituer partie civile, cotiser et prendre un avocat et déposer plainte contre l’université ou le Ministère de l’enseignement Supérieur. Ils utilisent quand-même des deniers publiques issus de nos impôts ! Ils doivent donc mieux faire et non utiliser l’université pour se remplir les poches en créant des Masters pour riches !

      CONCLUSION : Les enfants pauvres vieillissent dans les universités publiques avant d’obtenir une licence, et dans un domaine où on ne peut pas avoir d’emploi ! Ils grossissent les rangs des chômeurs pour finir par être des voleurs et des coupeurs de route. Les dirigeants du pays depuis 29 ans sont sans pitié et ne sont pas du tout reconnaissants ni humains car, après avoir bénéficié de tous les égards, de bourses pendant leurs études, ils privent les étudiants d’aujourd’hui ce dont eux ont bénéficié hier. C’est même de l’ingratitude ! Certains grand hommes d’état aujourd’hui et dirigeants depuis 1990, s’ils devaient étudier dans ces mêmes conditions, seraient devenus des paysans pauvres assis en campagne avec de nombreux enfants tous maigrichons, malades et affamés !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

    • Le 2 février à 11:12, par gbs
      En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

      Je demande au Pr OUARO, en toute ame et concience, quel copec a été déboursé pour qu’il obtienne son titre. Je ne voudrais pas lui manquer de respect. Raison pour laquelle je formule ma question de façon insidieuse. Je voudrais pas non plus m’inscrire à un master de l’UO. Je sais ce que ça vaut. Je ne voudraid pas non plus faire de la pub gratuite pour certains instituts privés proposant les memes formations, mais ces privés valent mieux et acceptent des modalités de paiements au regard de nos réalités financières et économiques. Je m’arrête là.

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 13:31, par par UO
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    merci, pour cette initiative, mais je me demande est-ce que ces programmes sont-ils destinés à nous autres enfants de pauvre, au regard des frais de formation.
    il faudra que le MESSRI assainisse le milieu universitaire, cela permettra aux maitrisard qui compte faire un 3ème cycle de le faire aisément. En effet plusieurs programmes de masters sont crées en utilisant les emblèmes de l’UO, alors que l’université ne s’y implique pas et les étudiants peine pour soutenir à la fin de la formation.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 16:08, par HIEN
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    merci à faso.net pour l’information. continué à nous renseigner sur de telles opportunités.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 17:06, par HIEN
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    je constate qu’il n y a pas de frais d’inscription pour le certificat. je voudrais avoir la confirmation

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 10:44, par Araba
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    L’initiative des ces cours est louable et il faut en féliciter l’UO2. Cependant, il y a deux problèmes : le coût des ces formations est hors de la portée du Burkinabè moyen et le caractère présentiel des cours élimine du coup tous ceux qui sont hors de Ouaga. A l’heure où UO2 elle-même organise des cours en ligne en collaboration avec des universités européennes dans le cadre des FOAD de la francophonie, elle devrait être à même de faire en sorte que les formations ci-dessus soient possibles en ligne. C’est mon voeu le plus cher.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 22:25, par mazis
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    c’est la course au diplôme pour les potentiels candidats et au combo pour les enseignants. y’a pas de sérieux dans ces cours . Résultat : des étudiants barrés de master qui n’ont rien de concret dans la tête qui puisse servir ce pays. Il faut changer de fusil d’épaule. soyons orientés production locale.

    Répondre à ce message

    • Le 18 janvier à 09:52, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

      - Mazis, vraiment félicitation à toi pour cette remarque très pertinente. En Effet certains enseignants même sabottent leurs cours. Ils ne viennent pas et à la fin de l’année, ayant fini leurs programmes dans les privés, reviennent à l’université pour reprendre leurs cours jusqu’à 21h ou 22h avec les étudiants. Ce sont des Masters de peu de valeur car les enseignants escamottent leurs cours et ne respectent pas les programmes, surtout ceux titulaires de l’Université même.

      J’avais inscrit mon petit-fils à un de ces Masters et un des enseingants a passé toute l’année académique à s’absenter. En fin d’année au moment des vacances, il vient et fait les cours jusqu’à 21h ou 22h parfois. En plus, ils n’assistent pas les étudiants à trouver des stages et n’ont aucun égard pours leurs étudiants desquels ils s’éloignent comme la peste. Les vacataires sont mille fois mieux que ces enseignants absentéistes, inciviques car brûleurs de Cours ! Une fois que je suis venu à Ouaga, croyant que mon petit-fils me mentait pour se balader nuitemment, jai vérifié et il avait raison. Une fois de retour des cours et comme il roulait à moto, il a fait un accident (fort heureusement pas de blesssure grave sauf sa moto qui est endommagé). J’ai pris la décision ferme d’aller me plaindre contre cet enseignant en justice et de prendre un avocat pour l’enfoncer davantage, même s’il faut payer très cher pour celà. Heureusement pour lui, ma femme (grand-mère du petit) et son papa (mari de ma fille) m’ont dissuadé. J’ai accepté après plusieurs supplications. Sinon au lieu d’être au gouvernement aujourd’hui ce type croûpirait en prison !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 15:16, par Decu
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    Je suis l un des etudiants qui suit ces cours de master a l uo2 et j avoue personnellement que l université a travers son institut ne dispose pas de ressources humaines qualifiés pour ces types de formation.
    Je vous assure la qualité n y est pas du tout, pas de programmes clairement etablis, les profs en general sont des doctorants qui ne s y connaisse presque pas dans les domaines d enseignements et se tourne donc vers la grande Mère Google pour telecharger les cours.
    Je les prie aussi d axer les formations sur les besoins de nos entreprises et non toujours de calquer textuellement tout ce qui vient de l occident.
    Concernant les frais de formation je suis sans mots 2 000 000 ( M1 et M2) c est un p trop vu la qualite (mediocre). J ATTIRE L attention des dirigeants de l UO2 ( Pas de L IUFIC) sur cela.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 06:36, par G
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    Slt. On privatise OU2 ou quoi ? je ne comprends plus rien !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 21:40, par Zoéwendé
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    Pour Un Établissement Publique Avec Des Frais Exorbitants Pour Se Procurer Des Diplômes Sans Avoir Un Enseignement De Qualité Et Les Premières Autorités Trouvent Cela Normale ?Dieu Vs Voit Et Vs Récompensera Pour Tous Ce Que Vs Faites Pour Recaler Les Enfants Des Citoyens Moyens.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 16:08, par MARIAM
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    TOUT EST FAIT SCIEMMENT POUR ÉLIMINER LES PAUVRES. SINON, COMMENT COMPRENDRE QU’UNE TELLE SOMME SOIT DEMANDÉE DANS UN SI BREF DÉLAI ???

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 11:23, par MJC
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    J’ai voulu poursuivre en master 2 droit de l’enfant avec ma maîtrise en droit à l’UO2 (équivalent du master 1 si je ne m’abuse) mais refus catégorique et on me dit qu’il faut obligatoirement (re)faire le master 1. Avec un tel montant, pas du tout facile. S’il vous plait ne privatisez pas les universités publiques.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 14:16, par MICHEL DE LA PRESSE
    En réponse à : Université Ouaga II : ouverture de tests pour le recrutement pour l’année universitaire 2016-2017

    Je préfère aller faire un master à l’ISIG ou au 2IE là au moins je sais que ce sont des universités privées ou de renommée internationale.Comment une université publique peut proposer des formation d’ 1 ou plusieurs millions dans le contexte actuel du BF ? Quel est votre public cible ? Les universités publiques sont devenues le business personnel de certains enseignants qui ne sont professeurs que de nom. Zéro à la base ! Des professeurs sans honte qui crient sur tous les toits "Je suis le seul professeurs de telle matière au Burkina Faso".Si le ridicule pouvait tuer.Quelle honte ! Quel égoïsme ! Revoyez-les coûts de formation.On ne doit pas permettre qu’une université publique soient laissée à la merci d’enseignants voraces.Le MESRI doit sortir de sa torpeur.Quel changement attendu a-t-il imprimé à notre enseignement supérieur dont l’état de morbidité est inquiétante ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés