Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

Point de.vue • lundi 5 décembre 2016 à 23h42min

« Incivisme et anti-laïcité » (samedi 5 novembre 2016 à 00h25min) et sa version améliorée intitulé « La seule communauté laïque au Faso, c’est le peuple ! » (lundi 14 novembre 2016 à 23h30min) sont deux articles publiés sur le site lefaso.net et signés par Monsieur « Coulibaly Junwel ». Le deuxième article contient « les contributions des internautes Nopogo et Monsole », des commentateurs qui ont commenté le premier article. Le musulman que je suis se permet d’exercer mon droit de réponse à ces dires de Monsieur COULIBALY.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

A la lecture de ces deux articles l’on pourrait se tromper et croire que Monsieur COULIBALY défend la laïcité. Peut-être qu’il en a l’intention mais ses propos montrent tout le contraire. Comment quelqu’un qui combat l’anti-laïcité peut-il s’arroser le droit d’être anti-laïque, antimusulman ?

Commençons par son répertoire d’ « actes anti-laïcité qui polluent notre vie quotidienne et sont autant de vecteurs d’incivisme :
✓ le port des signes ostentatoires d’appartenance à une religion quelconque dans les services publics (la croix qu’on exhibe, le boubou et le chapeau musulmans qu’on porte fièrement, tout cela en étant au travail dans les services de l’État) ;
✓ le blocage des voies publiques pour les besoins de la prière ;
✓ la pollution sonore par haut-parleurs interposés (appels des muezzins, prières des protestants ; les catholiques, passées les cloches, sont les moins bruyants) ;
✓ la perturbation de la tranquillité nocturne pour cause de prières de nuits, parfois de véritables shows relayés par haut-parleurs comme si leur but était de concurrencer les maquis et DJ de la place ;
✓ les prières dans les écoles (les vendredis pour les musulmans, le reste pour les catholiques). »
Je ne suis pas diplômé en laïcité, je ne suis pas un expert de la question mais permettez-moi d’être critique quant aux éléments constitutifs de votre répertoire :
✓ la croix qu’on exhibe, le boubou et le chapeau musulmans qu’on porte fièrement, tout cela en étant au travail dans les services de l’État : à part la croix dont j’ignore l’histoire le reste n’a rien de religieux. Le boubou et encore moins le chapeau ne sont pas musulmans. Dire que c’est une tenue arabe que beaucoup de musulman ont adopté est une vérité indiscutable. Beaucoup de musulmans portent aussi des costumes à la française ou des jeans à l’américaine. Beaucoup de non-musulmans portent de ses boubous et de ses chapeaux. C’est quand même étrange que tout ce qui vient de l’Arabie Saoudite ou du monde arabe en général soit musulman sauf bien sûr l’argent. Même si les éléments cités étaient religieux, en quoi sont-ils anti-laïque ? N’est-ce pas avec la bénédiction de la laïcité que chaque religieux est libre de pratiquer sa religion ? A moins que votre laïcité n’interdise l’existence de toute autre chose, la disparition du religieux et de la religiosité. Des tenues comme celle des leaders catholiques (archevêque, curés, cardinal), des imams (pour certains) montrent clairement la religion de ces derniers. Les appellations comme pasteur, monseigneur, imam, révérend, prophète, el hadj, mon père, sœur, etc. sont des étiquettes religieux et courantes dans l’espace public et il n’y a aucun mal. Seulement peu de gens à l’image de vous cher monsieur, pourraient penser cela anormal dans un pays laïc.

✓ le blocage des voies publiques pour les besoins de la prière : c’est une réalité et presque tous les jours les burkinabés constatent des situations de blocage de la voie publique (que ce soit pour des prières ou autres activités). Ce blocage est le plus souvent lié à la taille du rassemblement et est souvent nécessaire pour la sécurité des participants et aussi des passants. Ce qui étonne c’est qu’elle devient d’après Monsieur COUULIBALY anti-laïque quand ce sont des religieux qui en sont responsables. Du coup l’on est tenté de se demander si on perd notre citoyenneté en devenant religieux. Si un blocage de route pour prière musulman a lieu, c’est pour tout au plus 2h (12h-14h) et n’a pas lieu aux heures de pointes. Par ailleurs, cela s’avère de notre responsabilité à tous dans l’organisation de la collectivité sous le prisme strictement démocratique. Si tant est que la cité dans une démocratie devrait être le reflet de la volonté de ceux qui y vivent, une volonté qui protège et respecte le droit de tous, cette cité devrait garantir « les théâtres » dans lesquels les citoyens ont opté de s’y regrouper.

✓ la pollution sonore par haut-parleurs interposés (appels des muezzins, prières des protestants ; les catholiques, passées les cloches, sont les moins bruyants) et la perturbation de la tranquillité nocturne pour cause de prières de nuits, parfois de véritables shows relayés par haut-parleurs comme si leur but était de concurrencer les maquis et DJ de la place : je regroupe ces deux éléments parce qu’ils sont de même nature. Sincèrement c’est un problème qu’il faille résoudre. Les haut-parleurs des mosquées, les orchestres et autres instruments des églises, et plus grave la sonorisation des maquis et des rassemblements ou des promotions dans les boutiques et autres lieux dérangent la quiétude de plus d’un burkinabé, qui souvent ne se sentent ni de près ni de loin concernés mais sont obligés de subir. Là aussi monsieur COULIBALY n’a pas trouvé mieux que de faire la part des choses pour dire que la sonorisation des religieux est anti-laïque. Si votre article avait retenu que ce point, il aurait été d’un apport objectif pour plus de tranquillité dans nos quartiers. Hélas vous aviez plus important apparemment à dire que cela. Et sachez que des mosquées qui n’utilisent pas de haut-parleurs existent en grand nombre.

✓ les prières dans les écoles (les vendredis pour les musulmans, le reste pour les catholiques) : je suis tenté de poser la question de savoir si Monsieur COULIBALY est au Burkina ou du moins s’il sait de quoi il parle ? Donc sans que personne ne soit au courant (en tout cas pas moi) le vendredi les élèves de confession musulmane prieraient à l’école (l’école publique je suppose) et les autres jours les catholiques. Ce n’est pas vrai il n’y a pas de prière à l’école le vendredi pour les musulmans. J’ai fréquenté dans le public (du CP1 en 5ème année université) et pas un seul jour j’ai vu cette prière dont Monsieur COULIBALY parle. Ce qui est juste c’est qu’à tous les niveaux, les musulmans s’organisent pour trouver un lieu de prière dans le milieu où ils vivent. Et ça débute au lycée, et Dieu merci, même dans les écoles chrétiennes (catholiques et protestantes) de concert avec les autorités du milieu, les musulmans ont toujours bénéficié d’un lieu de prière mais pas pour les prières de vendredi.

En résumé votre répertoire d’actes d’anti- laïcité n’est rien d’autre que ce que votre esprit (ou les commanditaires de votre article s’il y en a) vous ont transfusé.
La laïcité est un principe de séparation dans l’État, de la société civile et de la société religieuse (séparation de l’église et de l’Etat à l’origine). Vos efforts allaient être salués si vous listiez des faits de contrôle de l’appareil d’Etat par les religieux et je suis sûr que cela ne vous arrange pas et vous mettra certainement mal à l’aise, à cause de l’absence de votre cible (les musulmans) à ce niveau. Au Burkina les musulmans n’ont pas d’influence sur le pouvoir publique comme vous tentez de nous faire croire, à l’instar d’autres communautés religieuses que vous semblez dédouaner par décret. . La communauté musulmane (à travers ses représentants) a toujours réclamé l’application juste de la laïcité. C’est d’ailleurs elle qui a tapé sur la table pour dire qu’elle ne voulait pas d’un leader religieux à la tête de la transition vue la manière dont les choses se dessinaient.

Comme apparemment tout ce qui est religieux et surtout musulman est anti-laïque selon vous je pourrai allonger votre liste :
- les musulmans organisent des journées de salubrité dans les écoles ;
- ils organisent des repas collectifs dans les écoles ;
- ils organisent des visites de courtoisie aux autorités dans les écoles ;
- ils organisent des conférences (de tout genre) et des cours religieux dans les écoles ;
- ils organisent des rencontres avec les autres associations (religieuse et non) dans les écoles ;
- ils organisent des opérations de don de sang dans les écoles et dans l’espace public ;
- ils organisent des visites aux malades ;
- ils organisent des visites aux prisonniers ;
- ils ont accueilli chaleureusement le Cardinal Philippe OUEDRAOGO dans leur mosquée (à Ziniaré par exemple) ;
- ils accompagnent leur Président (Président du Faso) au Vatican ;
- ils ont participé à élire un président catholique à la tête de leur pays ;
- etc.

Et tout cela à leur frais. Les musulmans n’ont pas par exemple d’arbre de Noel au frais de l’Etat, ni de symbole annonçant leurs fêtes à la télévision de tous les burkinabé, ni de jour de repos consacré à leur culte hebdomadaire

Monsieur COULIBALY pour rendre costaud son écrit cite le témoignage d’un étudiant supposé de Bobo (Nasso) : « Il y a bel et bien des lieux de prières dans les universités publiques. À Nasso par exemple, c’est derrière l’infirmerie que les musulmans partent prier. Et tant qu’ils n’ont pas fini de prier, aucun car ne bouge ! Les vendredis, c’est encore pire : au lieu de démarrer à 13h15 comme d’habitude, c’est après 14h que les cars de "midi" démarrent ! Pour les chrétiens (catholiques), les parkings servent de lieux de cultes, ou plus souvent les salles de cours. Très souvent, on peut être en TD et on entend des chants mais personne ne pipe mot ! ».

Dire qu’il y a des mosquées dans les universités n’est pas une information puisque tout le monde le sait. Mais le mélange de mensonge qui suit les dires de votre témoin mérite d’être dénoncé. A Nasso les musulmans n’ont pas une mosquée mais quatre mosquées. Une mosquée de vendredi située hors du site de l’Université (sur une propriété de l’AEEMB), une mosquée sous les arbres et non loin des cars (au sein de l’université), une mosquée collée au restaurant université pour le personnel du CENOU (chauffeurs et autres agents) et une mosquée à la cité universitaire pour les résidents de la cité.
Un peu d’histoire pour vous éclairer, les étudiants au début priaient derrière un bâtiment communément appelé bâtiment pédagogique. Ils ont par la suite sollicité et obtenu auprès du CENOU un espace à la cité universitaire (celle qui est sur le campus de Nasso) pour en faire une mosquée. Quand ils ont voulu démarrer les travaux de construction de la mosquée l’administration du CENOU s’est opposée car selon elle, son accord était pour une mosquée non construite (hangar ou autre) qu’elle pouvait à tout moment demandé la démolition si toute fois elle avait besoin du terrain. Les étudiants n’ont pas perdu espoir, ils ont trouvé un terrain qu’ils ont payé à leur frais (derrière l’infirmerie comme le dit votre témoin) et construit une mosquée qu’ils fréquentent que le vendredi car étant un peu éloigné des salles de cours. Pour contenter les musulmans l’administration les a accordé 15mn de plus le vendredi, ce qui fait que les cars démarrent le vendredi (à midi) avec 15mn de retard que les autres jours. Le jour où il y a une prière chrétienne cette même attente de 15mn est observée (voir plus en fonction de la durée de leur prière). Les autres prières (puisqu’ils ont 5 prières par jour les musulmans) ils le font dans la mosquée au niveau des arbres (à 13h et à 15h30). Les horaires des départs des cars sont de 13h30 les jours ordinaires, 13h45 le vendredi et 12h30, 13h45 les jours où il n’y a pas cours le soir. Le départ est à 17h15 les soirs. Que tu sois musulman ou pas ton absence ne peut empêcher le car de bouger. Monsieur COULIBALY, il n’est pas juste de choisir volontairement de travestir la réalité pour se donner raison (avec votre témoin qui apparemment ignore beaucoup de choses). C’est de la malhonnêteté intellectuelle tout simplement. Normalement les universités devraient prévoir dans leur construction des lieux de culte comme le font les hôpitaux et les prisons.

Entre nous, Monsieur COULIBALY n’avez-vous pas honte de dire aux yeux du monde que la présidence du Faso n’a pas été en mesure de trouver un lieu de culte pour ses agents qui en ont besoin, obligeant les « éléments musulmans de la garde présidentielle d’improviser une mosquée délimitée par un cordon pierreux ». En plus du fait que ce fait n’a rien de laïque, il n’honore pas notre nation.

Monsieur COULIBALY continue en disant : « Observons maintenant ce qui se passe à l’occasion d’un regroupement public musulman pour la grande prière du vendredi dans une ville. Nous n’avons pas choisi le vendredi par hasard, ce jour-là le nombre de musulmans augmente considérablement. Se rendant vers le lieu du regroupement, chacun semble investi d’une satisfaction individuelle radieuse et communicative, communiquée par le fait que les fidèles se reconnaissent entre eux, s’identifient au “modèle”, pour ne pas dire à la caricature attifée d’un accoutrement arabisant correctement apprêté et repassé, ou/et de l’accessoire indispensable, le tapis de prière qui va être, pour chacun, l’espace qu’il va occuper le temps de la représentation ; car il s’agit de théâtre, et d’accession à la liberté dans le sens de “la relation objective entre l’individu et l’espace qu’il va occuper” : son tapis de prière.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, la satisfaction de se regrouper de façon théâtrale pour former un agrégat compact, une “troupe aux tapis” n’a rien d’humain, ou alors il faudrait définir l’humanité par “ce qui a l’esprit de troupeau” ; or c’est l’humanité qui a peur qui se regroupe et s’assemble en troupeau, comme les animaux effrayés, ou les premiers hommes se regroupaient au fond des grottes pour conjurer leur terreurs ! Et il ne s’agit pas non plus d’un troupeau humain, comme on pourrait le dire d’une foule, puisque il ne s’agit pas d’individualités distinctes mais “clonées” par la foi et la soumission, et qui s’en vont renouveler leur obéissance absolue à leur maître, leur dieu créateur. En échange de quoi Il leur accorde l’immense pouvoir de la liberté, le temps de la prière et sur l’espace du tapis qu’ils occupent.

Ce théâtre féodal de fidèles serviles, malgré toute sa grandeur et les puissances investies, multiplie les incivismes dans la mesure où pour se rendre au lieu de prière les participants ne respectent plus aucune règle de sécurité publique, marchant n’importe où, en plein milieu des voies, comme si pendant le temps de la représentation (qui contient le fait de s’y rendre, et aussi de la quitter, dans le plus grand désordre), plus rien d’autre ne compte, n’a d’importance, n’est à prendre en compte, que la célébration de la soumission à venir pour l’obtention de sa part de liberté. Ainsi les “autres”, les “humains”, ceux qui ne sont pas affublés identiquement, ne sont porteurs d’aucun tapis de liberté, ne valent rien, ils ne sont pas ou plus à considérer, pas davantage que leurs lois. Pourtant, être humain, n’est-ce pas avoir en toute circonstance conscience de l’autre, et avoir de la considération pour lui ? Ainsi ne sont-ils pas humains, sauf avec leurs congénères qu’ils reconnaissent et saluent au cours de la représentation, à la fin de la prière.

Partout pour ces occasions de vastes regroupements se créent des “espaces d’exception”, foncièrement inciviques, où ce sont les “prérogatives” d’une loi religieuse qui priment.

Par l’article 31 de sa Constitution, le Burkina Faso est un pays laïque, et cette laïcité autorise des exceptions pour les manifestations publiques religieuses (les manifestations publiques animistes ont lieu dans ce cadre), mais protestants et musulmans ne semblent pas avoir grand-chose à faire de respecter les “limites” de la liberté qui leur est octroyée, et profitent outrageusement des exceptions ; les prérogatives de leur religion, ou l’interprétation qu’ils en font, passent avant tout civisme et respect des autres. Et comme les pratiques des uns “doivent” être répétées jusqu’à cinq fois par jour, elles sont les plus visibles, les plus envahissantes, et celles qui s’imposent le plus comme anti-laïques, et inciviques ».

Je suis au garde à vous Monsieur COULIBALY. Avec ce raisonnement plat et insultant vous vous étonnez que les musulmans se sentent offensés, insultés, humiliés et agressés par vous et par extension le site lefaso.net qui a rendu votre haine envers les musulmans publique.

Les musulmans en prière (surtout le vendredi pour suivre votre registre) selon vous (et votre laïcité vous l’autorise) sont une troupe de tapis, des concurrents des troupes de théâtre (puisque selon vous c’est une représentation théâtrale), des inhumains (animaux je suppose), des gens qui ont peur comme des animaux effrayés, un troupeau non humain, des clones, de fidèles serviles en théâtre féodal, des inciviques considérants les autres comme des moins que rien et irrespectueux de la loi. Un des commentaires de votre premier article disait que votre langage est pimenté. Non ce n’est pas un langage pimenté et vous l’avez-vous-même dit dans votre réponse à ce commentaire, c’est un langage insultant et mensonger. A ce que je sache vous n’êtes pas à un concours de poème. Je manquerai de mot pour qualifier votre réflexion si j’étais convaincu que vous avez réfléchi. Pourquoi je dis que votre langage est mensonger ? Parce que la description faite est fausse.

D’abord sachez qu’il n’existe pas de musulman de vendredi. Il existe tout simplement des musulmans, ils sont musulmans du lundi au dimanche (7jours/7 et 24heure/24). Les prières ordinaires sont observées dans un grand nombre de mosquées. Certains musulmans prient dans leur lieu de résidence ou de travail. Le nombre de mosquées où on officie le vendredi est réduit d’où le rassemblement et la présence de plus de musulmans dans ces mosquées ce jour que d’habitude. Si vous observez les prières des grandes fêtes (tabaski et ramadan) le nombre de musulman sur les aires de prière est encore plus important. Tout cela est fait conformément à ce qu’on appelle la loi que vous semblez remplacer par votre laïcité. Oui bien sûr, il peut avoir des excès qu’il faille corriger. Dans les plans de lotissement il y a une place pour les lieux de culte. Je trouve cependant le nombre réservé aux lieux de culte insignifiant et mal reparti. Les musulmans (même si ça va percer vos tympans) sont les plus nombreux au Burkina, c’est un fait et non une propagande. La logique voudrait qu’ils bénéficient pour ce faire de plus de lieux de culte que les autres ou tout le moins, de lieux spécialement conformes à leur besoin de regroupement cultuel. Au lieu de cela c’est l’inverse qui est observé. Du coup ils sont contraints non pas de laisser tomber, mais de se débrouiller (de s’y adapter) avec la réalité du terrain Il ne faudrait pas se méprendre, la justice et l’équité sociale ne consistent pas pour chacun de se tailler la taille du lion le domaine public (par le biais de ses entrées, sa position et ses facilités dans l’administration). Non ! La justice en cette matière, doit être la réparation équitable du domaine public, notamment l’espace public, à l’aune des réalités en termes de besoins d’espace de culte.

Quand vous dites qu’ils sont inciviques quand ils se rendent à leur lieu de culte ce n’est pas juste. Et même si cela devrait être le cas, l’incivisme doit être combattu dans le cadre de la promotion d’une bonne citoyenneté sans le masque d’une laïcité prétendument évoquée par vous.

Monsieur COULIBALY semble dire que les limites de la liberté religieuse est la laïcité. Non monsieur, les limites de toutes les libertés qu’elles soient religieuses ou non sont la loi. La laïcité est un principe et non une règlementation.

Je vous enseigne qu’aucune loi religieuse n’attire des radicaux armés qui agressent régulièrement nos frontières. Les radicaux armés existent pour autre chose et vous devrez le savoir si effectivement vous ne souffrez pas d’une inculture et d’une phobie du religieux. Vous citez : « L’exemple de la journée continue montre et prouve que les musulmans sont incapables d’adapter leurs pratiques religieuses aux règles d’un État non islamique, la loi et les droits de Dieu étant pour eux au-dessus des lois des États ». Et pourtant ils se sont adaptés, leur temps de repos de vendredi (donc de prière) a diminué et ils font avec. Si vous faites allusion au réajustement qui a eu lieu suite à des négociations, vous faites fausse route. C’est aux musulmans seuls qu’on peut faire cela. Allez-y demander aux chrétiens de s’adapter pour un aménagement du calendrier et qui vaudra un changement significatif de leur culte le dimanche si vous êtes « garçon ». Moi-même je ne vous le conseille pas. Et pourtant, les lois sont faites pour les hommes, pour l’intérêt du plus grand nombre, sans piétiner les droits et intérêts des minorités. Je vous vois encore souffrir de l’évocation de cette loi de la démocratie qui pourtant est sensée guider votre « votre » réflexion. Dans certains pays de notre sous-région, pas des moins démocratiques, ils ont tout simplement, sous la motivation de l’intérêt du plus grand nombre permis aux musulmans de ne plus revenir au service après la grande prière de vendredi.

Je meurs d’impatience comme vous de connaître le contenu de l’avant-projet de loi sur la liberté religieuse que le MATDSI serait en train d’élaborer d’après vous (qui doit être à l’heure actuelle à l’Assemblée nationale), seulement je reste convaincu que sa réussite dépendra de son objectif. Si cette loi vise une communauté comme il a été le cas en France et s’avère être injuste elle sera un échec et c’est ma prière.

Votre deuxième article est plus réfléchi que le premier. Seulement je constate que dans ces articles vous ne discutez pas de la laïcité et de l’incivisme mais des pratiques religieuses des uns et des autres.

Ce deuxième article se voudrait être une réponse « aux questions, incompréhensions et malentendus soulevés par le débat sur le forum » en relation avec le premier article. Vous reconnaissez dans cet article que « Faire l’historique complet de la laïcité à la française depuis ses origines comme l’a fait l’internaute Toumbooda sur le forum de l’article cité n’avance pas d’un pouce le Burkinabè dans la compréhension de sa propre laïcité ». Pourtant c’est ce que vous avez fait en sélectionnant ce qui vous arrange. La photo illustrative de l’article en est une preuve. Vous utilisez une photo (certainement de la France) où des fidèles musulmans en prière encerclent un véhicule de la police sur un trottoir. Seule la communauté musulmane est visée à travers cette illustration.
Mon écrit est déjà long donc je ne relèverai pas toutes vos contradictions que je salue si toute fois c’est un mea culpa, une envie de se corriger, de se rattraper. Sinon comment la foi religieuse qui relève exclusivement de l’intimité du croyant qui est secrète et invisible (je suis d’accord avec cet avis) peut-elle être populaire avec une possibilité d’être mise en scène ?

Dans ce second article vous attribuez la concurrence aux musulmans et la ruse au catholique. Pourtant à mon humble avis la ruse est une concurrence plus évoluée.
Un phénomène de mode est né surtout après l’insurrection faisant de ceux qui critiquent exempte de critiques. Toutes les critiques, les appels à un discours de tolérance, les appels à la sagesse et au choix juste des mots ont pour auteurs selon vous des esprits bornés et définitivement fermés. Aucun des commentaires n’a mentionné que les appels de prières, les orchestres et autres sonorisation ne sont pas dérangeants. Tous reconnaissent avec vous le caractère dérangeant de ses instruments qu’ils appartiennent à une mosquée, une église ou autre lieu mondain. Pour le reste Monsieur COULIBALY souffrez que tout le monde ne le partage pas. Et c’est là aussi la démocratie, le refus et la négation de la pensée unique qui semble être votre décret.

Je suis content que les reproches qui vous ont été faites soient selon vous des « Reproches décevants, stériles, mesquins ou malhonnêtes, quand ils ne sont pas diffamatoires, nous accusant d’être haineux envers les musulmans ». Vous vous comportez en victimes, c’est un pas pour comprendre ceux que vous avez offensé. Et en aucun moment vous n’avez eu le courage, je considère que c’est de l’incapacité, de vous excusez auprès de ces derniers. Pire vous enfoncez le clou.
Nopogo un des commentateurs que vous citez : « Sus aux obscurantistes religieux de tout bord qui n’ont pas compris le fond de votre article qui, via la laïcité appelle à la tolérance, au respect de chacun pour un meilleur vivre ensemble, et se démasquent par leur refus irresponsable voire haineux et xénophobe d’autocritique, s’imaginant les uns (musulmans) et les autres (chrétiens protestants notamment) remis en cause dans leur foi, alors qu’il ne s’agit que de modérer la manifestation de cette foi par respect pour autrui, pour éviter toute dérive totalitaire des religions ». Pour quelqu’un qui « applaudit des 2 mains et des 2 pieds ! » il n’y a rien de tel. L’appel à la tolérance, au respect de chacun pour un meilleur vivre ensemble via la laïcité serait attribué aux obscurantistes religieux de tout bord. Décidemment j’espère qu’on en viendra pas avec ce raisonnement à qualifier les terroristes d’éclairés (le terrorisme étant le contraire de la tolérance, du vivre ensemble, du respect des autres). Et en quoi une communauté de « gens de troupe de tapis, de fidèles serviles de théâtre féodal » est un appel à la modération ?
L’autre commentateur Monsole lui invite à voir le fond du problème, de ne pas être superficiels, de prendre positivement les choses. Son commentaire est à saluer. Si votre article tout entier passe à travers les filtres de ce commentaire peut être deux lignes s’en sortiront. L’article lui-même étant superficiel et négatif (je ne vois aucun moment les mérites des religieux mentionnés). Sachez cher monsieur que les critiques de l’article sont imputables aux maladresses qu’il comporte. Monsole continue en disant : "Tous les hommes sensés cherchent à apporter leur pierre à la construction d’une société de paix ; mais dans notre zèle, nous pouvons commettre des erreurs. C’est pourquoi nous devons apprendre à nous corriger. Cela nécessite que chacun rejette tout orgueil et fasse une introspection individuelle. Mais le hic chez nous Burkinabè, c’est que quand quelqu’un agit, on a tendance à ne voir que ce qu’il commet comme erreur tout en feignant d’ignorer nos propres limites et faiblesses". Je vous prie Monsieur COULIBALY de suivre son conseil, sortez de votre zèle, travaillez à commettre moins d’erreur, apprenez à vous corriger, faites une introspection individuelle, prenez conscience de vos propres limites et faiblesses, ne vous prenez pas pour le plus intelligent.

L’islam est par principe laïc. C’est une religion qui défend 5 principes à savoir : la liberté de croire ou de ne pas croire (nulle contrainte en religion), la préservation de la vie humaine, la préservation de la raison humaine, la préservation des biens et la préservation de l’honneur et de la descendance (liens de parenté). C’est pourquoi elle n’a aucun problème avec qui que ce soit. Et la liberté religieuse que tous proclament mais que personne ne veut s’y soumettre n’est pas une liberté d’avoir une foi invisible mais une liberté de pratiquer sa religion. A quoi servira une liberté si les conditions d’en jouir ne sont pas garanties. Oui c’est à l’Etat d’œuvrer à ce que toute personne qui veut pratiquer sa religion puisse la pratiquer. Mais quand on voit son incapacité à faire appliquer ses propres décrets (sur le port du voile à l’école par exemple), on se pose des questions. L’intolérance quand on en parle on pense aux religieux, pourtant elle est l’affaire aussi des non religieux (et les déboires de Monsieur COULIBALY en sont une preuve).
Les musulmans ont beaucoup de progrès à faire pour se conformer à leur religion qui défend le droit du voisinage. Tout voisin (d’un lieu de culte musulman ou du domicile d’un musulman) doit se sentir à l’abri des méfaits, et de la langue, et des membres du musulman. Et l’accent est plus mis sur le voisin du lieu du culte car étant voisin de la maison de Dieu. Monsieur COULIBALY semble s’intéresser au culte musulman, vous gagnerez énormément en apprenant plus sur l’islam, à faire preuve de sagesse et non de jeux de mots. Dès lors, vos observations sur la vie et le culte des musulmans seront utiles.

Ma réponse se veut également être un appel à tous ces musulmans qui sont tombés dans le piège de Monsieur COULIBALY avec des propos pas en phase avec les enseignements de l’islam. Il existe plusieurs manières de répondre à l’agresseur (COULIBALY) mais en aucun moment ce qui est interdit par la religion ne peut être autorisé sous prétexte que vous soyez en posture de victime. L’Islam ordonne que même quand vous haïssez quelque chose, vous devrez malgré tout rester juste.

Sachez cher Monsieur, que les musulmans sont soucieux du respect de la loi. Dans les cours et prêches musulmans, il est fréquent d’entendre l’obligation du respect des feux tricolores pour le musulman, l’obligation de ne pas salir les voies et lieux publiques, l’obligation d’être exemplaire dans tout lieu (service, marchés, etc.), l’interdiction de la corruption, le respect des personnes âgées, le respect des parents, le respect de l’enseignant, le respect de l’autorité. Le musulman étant celui qui appelle au bien et déconseille le blâmable et aimant pour son prochain ce qu’il aime pour lui-même.

Très fraternellement

Votre frère Séni NANA
Ingénieur de conception en informatique
seni85nana@gmail.com

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 décembre 2016 à 07:23, par sandokan
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    J’espère qu’après ce "droit de réponse" le débat s’arrêtera définitivement ! Sachez une chose : les religions et la loi subséquente qui encadre leurs libertés d’exercice sont de puissants instruments qui conduisent les âmes en enfer. Chaque jour, à chaque heure, les âmes des gens tombent comme le sable de la mer en enfer. Soyez plutôt conscients de cela et recherchez la face de Dieu pour connaître ses véritables voies pour vos âmes au lieu de passer tout le temps à débattre inutilement. Religion, religion, laïcité, laïcité, nous sommes les plus nombreux, nous sommes les plus nombreux, nous sommes minoritaires, nous sommes minoritaires etc. Tout cela n’impressionne pas Dieu. Que vous soyez minoritaires ou les plus nombreux, si vous n’êtes pas dans le plan parfait de Dieu, vous irez en enfer. Et vos débats là vous ne pourrez pas les poursuivre là bas où chacun souffrira éternellement pour lui même et continuellement torturé par des démons. Soyez plus conscients de cela, craignez Dieu et soyez compatissants les uns envers les autres au lieu de vous insulter ou de tenter d’exposer vos "intellectualités" que vous souhaiteriez, insidieusement, supérieures à celle d’autrui.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 07:37, par vrai
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    c’est en un peu plus claire.que le seigneur vous benisse. merci a vous pour cette clairvoyance. j’avais commenté l’article de mr coulibaly en disant qu’il faut laisser cette affaire de laicité a ceux qui l’ont creé et qui ne l’utilise que pour leur propre interets et quand ça leur arange. Apporter des reflexion pour nous sortir de la misere , du sous developpement plutot,. ici au Faso , nous sommes en paix, tu as des chretiens venant de familles musulmanes et vice-versa. les uns sont voisins les uns des autres , marié les uns au autres et ça marche très bien. quoi de plus ????? c’est pas comme dans certains pays ou on vois les musulmans au sud et les chretiens au nord. si quelqu’un est habité par le diable qui cherche a ce que ce pays ne soit pas en paix qu’il aille vivre ailleurs ou il voudra point barre !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 07:37, par vrai
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    c’est en un peu plus claire.que le seigneur vous benisse. merci a vous pour cette clairvoyance. j’avais commenté l’article de mr coulibaly en disant qu’il faut laisser cette affaire de laicité a ceux qui l’ont creé et qui ne l’utilise que pour leur propre interets et quand ça leur arange. Apporter des reflexion pour nous sortir de la misere , du sous developpement plutot,. ici au Faso , nous sommes en paix, tu as des chretiens venant de familles musulmanes et vice-versa. les uns sont voisins les uns des autres , marié les uns au autres et ça marche très bien. quoi de plus ????? c’est pas comme dans certains pays ou on vois les musulmans au sud et les chretiens au nord. si quelqu’un est habité par le diable qui cherche a ce que ce pays ne soit pas en paix qu’il aille vivre ailleurs ou il voudra point barre !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 07:38, par Saki sida
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Merci Monsieur SANA pour cet écrit qui éclaire le peuple burkinabè sur la vraie laïcité.
    Que Dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 08:18, par Adama
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Bien dit monsieur Nana. Mais tu a fait trop d’honneur à ce ignorant du 21e siècle. Dieu te récompense. Musulmans du Faso vois êtes trop patient. Il faut que chacun tire leçon quand il s’exprime en dénigrant les autres

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 11:34, par kwiliga
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      Oui, et si ça continue, ils (enfin, chacun qui doit tirer leçon, comme vous dites) vont finir par faire des caricatures du prophète.
      Alors, il faudra punir ces hérétiques, comme à Charlie Hebdo.
      Mais alors, chez nous, on aura Charlie Coulibaly.
      Et si Dieudonné avait raison...??

      Répondre à ce message

      • Le 8 décembre 2016 à 03:42, par Scandalisé !
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        .
        Est-ce que vous vous rendez compte des propos que vous tenez ? Vous parlez au futur antérieur pour anticiper des événements qui ne viendront pas, parce que personne ne les souhaite, mais que vous, vous souhaitez pour justifier de "punir des hérétiques". Vous êtes prêts pour cela ? Est-ce cela que l’islam vous enseigne ? Je suis sidéré.

        Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 08:43, par Salman
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Bien dit mon frère !Il faut qu’on apprenne à se respecter dans pays.J’espère que monsieur prendrons note et rendra comptes à ses commanditaires...

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 08:52, par Le citoyen
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Merci pour ce droit de réponse. Il en fallait un effectivement. Je vous suis parfaitement. Bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 09:19, par M
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Je dis bravo à l’auteur de ce droit de réponse même si je pense que ça n’en valait pas la peine.
    Je réitère une observation que j’avais faite sur l’article de M COULIBALY : si les musulmans aussi se mettent à revendiquer une application stricte et non discriminatoire de la laïcité à leur égard, ça peut nous mener loin... Pourtant c’est bien leur droit en tant que citoyens pleins (non de seconde zone comme beaucoup le croient aujourd’hui). C’est pourquoi chacun doit avoir à l’esprit l’intérêt supérieur de la nation, la paix sociale et la stabilité du Faso (qui passent par la tolérance et le pardon) et se passer d’inutiles théories copiées ailleurs (par snobisme) et de surcroit mal comprises.
    Que Dieu bénisse le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 09:25, par Citizen
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Droit de réponse plein d’enseignements. Quelle sagesse ! merci Monsieur NANA !

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 10:00, par TANGA
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Mr SANA a pris la peine de répondre à ce sieur junwell ; soit. Moi je pense qu’un élément de la horde des destructeurs haineux ne mérite pas de réponse. Cela par ce que tels qu’ils sont, yeux bandés et oreilles bouchée, ils ne peuvent ni voir ni entendre. Ils ont travaillé à s’éloigner du tout puissant et comme ce dernier exauce le vœux, ils les a abandonné. Ils sont dans la PERDITION et y resterons si eux même ensemble avec des croyants ne demandent pas au tout Puissant de les pardonner et les bénir.
    Junwell de par ces affirmations est de la classe de ceux là qui veulent casser toutes les religions et instaurer UN NOUVEL ORDRE MONDIAL ; c’est eux qui pour commencer font les éloges de toutes les bassesses prônées par le diable à savoir lutter contre les religions, les croyants et promouvoir les interdits au nom de ’’LA LIBERTE’’. Rappelez vous, Sodome et Gomorrhe ont choisi leur voix et le tout puissant les y a conduit jusqu’au bout.
    Junwell et ses Maîtres ne pourront rien contre les croyants, ils ne pourront pas détruire la paix dans ce pays par ce que eux même sont déjà détruits.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 10:06, par sakim
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Tout d’abord je félicite et remercie le frère NANA pour cet effort. Je pense qu’il mérite la bénédiction de tout le peuple burkinabè en général, et de la communauté musulmane en particulier, car sa réponse a pour objectif non pas de défendre seulement les musulmans mais aussi et surtout de préserver la cohésion sociale et le vivre ensemble au Faso qui ne semble pas plaire à un certain Junwel COULIBALY.
    Ensuite, M. Junwell doit savoir qu’il sera responsable de tout trouble d’origine religieuse que son article pourrait engendrer et non ses commanditaires.
    Les musulmans ont été plus que patients face à l’injustice et au traitement inéquitable (répartition inéquitable et injustes des lieux réservés au culte, représentation inéquitables dans les sphères de décisions, fixation non laïque des jours de repos de la semaine, couverture non équitables des événements religieux par les médias publiques surtout lors des fêtes,...) et si un projet de loi n’a pas vocation de corriger cela que d’enfoncer davantage le clou, alors je ne vous apprend rien en vous disant qu’il serait un échec...
    Pour illustrer l’utilisation des fonds publiques pour les arbres de noël, je travaille dans une structure étatique dans laquelle en plus d’organiser l’arbre de noël au service, chaque agent a droit à un bon de cadeaux pour enfant à hauteur de 20 000F CFA. Faites le calcul pour un personnel de près de 1 000 agents. d’aucuns diront que même les musulmans en prennent, oui, mais ils n’on pas demandé et ils ne connaissent pas d’arbre de noël ni de saint Sylvestre. et un bon musulman n’amènera pas son enfant pour participer à ces arbres de noël. A l’instant...

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 12:24, par kwiliga
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      "Les musulmans ont été plus que patients face à l’injustice et au traitement inéquitable (répartition inéquitable et injustes des lieux réservés au culte, représentation inéquitables dans les sphères de décisions, fixation non laïque des jours de repos de la semaine, couverture non équitables des événements religieux par les médias publiques surtout lors des fêtes,...) et si un projet de loi n’a pas vocation de corriger cela que d’enfoncer davantage le clou, alors je ne vous apprend rien en vous disant qu’il serait un échec..."
      En ce qui concerne la répartition des lieux de culte, y’aurait pas comme une histoire d’argent là derrière ? En tous cas, en sillonnant le Faso, j’ai vu beaucoup de magnifiques mosquées, construites sur des fonds privés ; ne vous privez pas !
      Pour ce qui est des sphères de décision, souhaitez vous réellement que la nouvelle loi impose des quotas en fonction du nombre de citoyens, parmi les élites dirigeantes ?
      En ce cas, pourquoi se limiter à la religion ? Il faudrait également prendre en compte le sexe, l’age, l’ethnie,...
      Ainsi, nous serions dans l’obligation de déterminer quelle partie des postes importants doit être occupée par les femmes musulmanes Mossi de moins de 40 ans.
      On s’en fout de la compétence, mais pour ce qui est de la représentativité, on peut faire.
      Concernant les jours de repos de la semaine, item qui vous concerne VOUS, car vous êtes fonctionnaire et pas la majorité de vos concitoyens, que voudriez vous modifier ? Instaurer le vendredi à la place du dimanche ? Existe-t-il à votre connaissance des pays laïques pratiquant cette règle ? Préfèreriez vous que l’on nous accorde le vendredi pour l’islam, le samedi pour faire shabbat, et le dimanche pour la messe ? Expliquez nous ? A titre d’exemple, je vous signale que par souci de rentabilité et d’efficacité, l’Arabie Saoudite (oui, oui, là où il y a la Mecque), vient de passer au calendrier grégorien. Et oui, l’Arabie Saoudite, tout comme le Burkina, font partie du MONDE.
      Je terminerai avec votre prime de 20.000F. Vous n’allez pas à l’arbre de Noël, mais vous prenez les 20.000F, ça vous regarde, vous, et votre morale de musulman, vous et votre étique de fonctionnaire, vous et votre intégrité de Burkinabé.
      Pour ce qui me concerne, néanmoins, le véritable sens de la laïcité commence à prendre corps, lorsque les musulmans se rendent à un arbre de noël avec leurs enfants, lorsque les chrétiens sont invités à manger le mouton de Tabaski, dans tous ces moments où l’on peut se rendre compte qu’au delà de nos différences et de nos différents, il y a tellement de choses qui nous rapprochent et tellement d’autres qui suscitent notre intérêt chez l’autre et que nous avons mutuellement à nous apprendre.
      Je ne souhaitais pourtant pas intervenir dans ce débat, les propos de Coulibaly, bien que souvent fondés, m’apparaissant formulés de manière agressive et partiale.

      Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2016 à 14:43, par sakim
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        Cher Kwiliga, je ne souhaite pas que les jours de repos soit jeudi et vendredi, je veux juste savoir sur quelle base cela a été fixé samedi et dimanche et non pas mardi et mercredi par exemple.
        Concernant les places réservés au culte, penses tu que ces milliers d’hectares occupés par les catholiques ont été acquis sur fond privé ?
        Vous ne semblez me comprendre par rapport à la représentativité dans les sphères de décisions, en matière de compétence y en a partout maintenant. Posez vous la question de savoir pourquoi beaucoup de haut placés dans ce pays ont des doubles prénoms (musulman et chrétien) et aussi, pourquoi les musulmans sont derrières en matière d’intellectuels...Tout le monde sait que notre appareil étatique a été depuis très longtemps manipulé par une confession religieuse. Comme frère NANA l’a si bien dit, les musulmans sont ceux qui souhaitent une application effective de la laïcité que vous défendez ; comme il l’a dit, ils ont été les seuls à s’opposer au choix d’un leader religieux comme président de la transition. Et ils ont trouvé moyens encore pour qu’il dirige la Commission de réconciliations et des réformes.
        Concernant l’arbre de noël, je suis contre le fait d’utiliser les deniers publiques pour contenter une religion (même minoritaire) au détriment d’une autre (même majoritaire).

        Répondre à ce message

        • Le 6 décembre 2016 à 15:44, par BKG
          En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

          Les domaines appartenant à l’église catholique leur ont été le plus souvent remis par l’entremise des autorité coutumiers de la zone où ils sont. Et sur ces domaines on y retrouve le plus souvent des infrastructure d’ordre socio-sanitaire ou éducative. Et ces domaine profite à tout le monde sans distinction de religion. Tu parle de la représentation des musulman au niveau de l’instante dirigeante. Parallélisme pour parallélisme pourquoi ne fais-tu pas cas de l’omniprésence des musulmans au niveau de la chambre du commerce et d’industrie du Burkina ? En ce qui concerne l’histoire des jour férié il faudrait que mes frères musulman qui se plaignent du fait que ça soit le dimanche qui a été choisi comme jour de repos revoit leur plainte. Car les jours fériés ont été voulu par le colon et non par les fils du pays. Et aucun de vos contemporains catholique n’y sont pour rien dans la fixation de ces jours donc arrêter chaque fois de revenir sur ce débat stérile. Concernant l’arbre de la noel, je ne vois pas de problème si toute fois tu peux empocher les 20 000 fr. Dans mon service les vendredi juste après les ablutions de mes frère musulman les toilette puent à tel enseigne qu’il faut un longtemps avant d’y rentrer. Pourquoi cette puanteur ? Tout simplement parce que les uns et les autres salissent les coins avec leur toilette intime. Et le comble certain se permettent de soulever leurs pieds et de les déposer sur le lavabo afin de se laver les pieds quand bien même ils savent que cet endroit est réservé à se laver les mains. Mais personne n’en parle. Pourquoi ? C’est pour éviter que les remarques deviennent un problème , voire un problème religieux. D’abord chaque religion que ça soit les chrétien avec catholique et protestante et les musulman avec sunnite et schiste harmonise d’abord leur point de vue sur ce qui les divise avant qu’on se pense sur les jours férié et les domaine soit disant accaparé l’église catholique.

          Répondre à ce message

          • Le 6 décembre 2016 à 17:08, par sakim
            En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

            Vous dites que les jours de repos ont été fixé par le colon. Qui est le colon selon vous ? Quelqu’un disait que lorsque le colon arrivait, il avait la bible et nous avions nos terres et quand il partait, il avait l nos terres et nous avons la Bible.
            Si les toilettes de votre service ne sont pas entretenus ou ne sont pas en bon état, c’est pas la faute aux musulmans de ton service. En tout cas ça vaut mieux de salir des toilettes par des besoins intimes que de polluer tous les espaces par les mêmes besoins en le faisant même debout au vu de tous sans aucune pudeur....

            Répondre à ce message

            • Le 7 décembre 2016 à 07:58, par BKG
              En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

              J’ai dit que les toilette puent après les ablutions de nos frères musulmans. Le nettoyage se fait chaque matin par le service de nettoyage. Avant les ablutions les toilettes sont propres. Sache une chose se faire des toilettes intimes dans les service je trouve ça un peu sale. Si après on utilise pas du savons pour se laver les mains je ne vois pas l’acte de propriété. On se souille plutôt les mains. Je préfère m’arrêter uriner que d m’accroupir le faire dans des conditions non hygiénique . Mais je respecte le fait que tu t’accroupis mais ne te réjouis pas du fait que tes coreligionnaire salisse un lieu public. Sache qu’après tout tu es mon frère, et je suis convaincu d’une chose que tu défendras s’il arrivait qu’un musulman d’un pays en guerre contre Burkina tentait de canarder. En ce moment tu oublieras la religion et on parlera de république. Il faut aller dans un pays arabe, tu verras que ta religion de ne mettra pas à l’abri de leur racisme pur et dure envers toi. Tu sera rejeté à cause de la couleur de ta peau au même titre que tes frères chrétiens.

              Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2016 à 15:15, par DDCOOL
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        Kwiliga, soyons sérieux ! de toutes les réligions laquelle a devancé les autres au BF ? C’est bien l’islam non !!? Pourquoi depuis là c’est dirigeant n’ont pas su occuper les places stratégiques ???
        la raison se trouve en eux et en vous, en cette colère et en cette façon d’aller chercher à défendre dieu alors que lui-même peut se défendre et n’a nullement besoin que vous le défender si non de lui vouer un culte décent et fidèle !!!vrai ou faux ! Mais au lieu de cela, certains ulema ont décrété des fatwa, des prêches intégristes alors même qu’ils se sont retranché dans les brousses pour encadrer les elèves coraniques, profitant des forces des enfants, pour remplir leur grénier ou de omones de ces derniers pour se payer des baoeufs, des biens de toutes nature...Pendant ce temps, les autres se sont ouvert au monde, convaincu que seul Dieu est fort, et que par conséquent Il n’a pas besoin de nos forces pour se défendre, mais plutot qu’on lui reconnaisse sa place, ont éduqué leur fidèles et on occupé les grandes artères du pays...A qui la faute ! Toi et moi nous subbissons ! mais ce n’est pas tard ! va tjrs au village, trouve toi un grand espace en bordure de grande voies et implantes un édifices religieux en ton nom, personne ne t’en voudra ! au moment des lotissement, tu gagnera une bonne position, on "s’en fou ! point barre" !!!

        Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2016 à 17:34, par frère
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        M Kwiliga je pense que vous n’avez pas compris Sakim, il ne réclame quoi que ce soit. Il relate des faits que personne ne peut nier. Si Malgré ces faits, nous vivons en cohésion, je pense que les musulmans sont à féliciter et non choqués comme vous le faites .

        Répondre à ce message

      • Le 7 décembre 2016 à 20:36, par Coulibaly Junwel
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        .
        Internaute Kwiliga, vous me donnez l’occasion de parler des apparences. Parce que mes propos vous sont "apparus" formulés de manière agressive et partiale. Partiale, oui, et pour cause ! Je subis, comme bon nombre de concitoyens, chaque jour des agressions de type terrorisme intellectuel par prêches amplifiés interposés (pas seulement des appels, légitimes bien que souvent trop puissamment amplifiés, non, je dis bien, des prêches, l’expression d’une liberté religieuse qui devrait s’exprimer dans un lieu de culte et non au-dehors, par respect pour la tranquilité des fidèles des autres religions et aussi des non-croyants !). Faudrait-il que ce soit là l’occasion pour moi de nourrir un masochisme que je n’ai pas ? Pourtant je n’étais animé d’aucune autre agressivité que réactive lorsque j’ai écrit "Incivisme et anti-laïcité", en réaction aux agressions que les haut-parleurs m’imposent. La liberté religieuse doit-elle s’exprimer ainsi ? Comme le reconnaît Mr NANA, les dérives sont réelles, et justement une loi sur les libertés refligieuses est en préparation pour éviter toutes dérives. Il faut souhaiter que le "manifeste" que vous citez en début de post, qui a tout l"air dune "mise en garde" pour le moins menaçante en direction des autorités, ne contredise pas la disposition de Mr Nana, et de ses"frères" qu’il représente, à respecter les lois de la république.

        Quant à mon manque de pondération, à ma liberté de ton dans l’appréciation subjective d’un "spectacle" qu’il m’est donné en partie de voir chaque vendredi parce qu’il déborde des mosquées, il est un débord en réponse à un autre, une dérive en réponse à une autre, pour susciter la réflexionn et cela a eu lieu au travers de plusieurs débats, avec tous les aspects positifs que peuvent avoir les débats, car ils ont, qu’on le veuille ou non, par le simple fait d’y participer, l’effet bénéfique de désamorcer les tensions. S’il n’y avait pas de tensions, tout le monde (ou presque) aurait souri à mes sarcasmes, qui sont, de fait révélateurs de ce que les forums ont en partie révélé.

        Répondre à ce message

        • Le 8 décembre 2016 à 00:10, par la bonté
          En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

          M. Coulibaly soit sûr et certain qu’on sait que vous n’êtes pas un masochiste et on ne vous demande pas de l’être. Mais quand on décide de faire un travail d’analyse (travail des savants), il faut faire un travail plus ou moins Exhausif et non restrictif. En rappel il ya trois catégorie de personnes : les savants, les apprenants et les soi-disant savants. Que tu soit dirigeant ou individu si tu es dans la deuxième catégorie tu ne peux que conduire les gens vers leur perte. Excusé moi pour la phrase mais je suis Sûr que vous êtes de la seconde catégorie par la qualité de votre analyse. Votre analyse est plate, restreinte. Quand on copie un concept ( laïcité : un concept ambiguë, développement par des gens à intention ambiguë, et qui met dans l’ambiguïté tout ce qu’il touche), il faut l’adapter. J’accepte les quelques dérives tout comme Nana mais les dérives ne se limitent pas aux sphères religieuses. Exemple : ma voisine a barré la voie pendant trois jours pour célébrer son mariage et l’autre voisin (un Maquis) m’empêche 7j/7 de 19h à 6h de dormir. Juste vous dire d’éviter le travail à moitié fait car ça peut être source de déchirure.

          Répondre à ce message

          • Le 9 décembre 2016 à 10:59, par Junwel Coulibaly
            En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

            .
            Un mot juste pour vous préciser que "incivisme et anti-laïcité" portait sur des incivismes de type antilaïque, et non sur tous les types de nuisances, comme les mariages ou les maquis, qui sont bien réels et déplorables mais n’ont rien d’anti-laïc, aucun rapport avec une religion.

            Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 10:15, par Coulibaly Junwel
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    .
    1. Merci, Mr NANA, d’avoir donné l’occasion à davantage de lecteurs de lire ou relire notre réflexion sur l’incivisme anti-laïc, (donc à caractère religieux, car nombreux sont les actes d’incivisme qui ne sont pas anti-laïcs, en effet, mais ce n’était pas le sujet de la réflexion).

    2. On ne peut défendre la laïcité sans dénoncer les dérives anti-laïques, d’ailleurs la loi préparée par le MATDSI, annoncée en Conseil des ministres le 30 novembre, qui sera étudiée à l’Assemblée nationale est fort justement précisée, dans le compte-rendu du Conseil des ministres : « Ce projet de loi vise à encadrer l’exercice des libertés de religion en vue de protéger la société contre toute forme de dérives. ». Or il se trouve que c’est l’islam qui prête davantage le flanc à la critique, pour des raisons “évidentes” de multiplicité des nuisances sonores par les appels (voire des prêches !) amplifiés.

    3. Si “anti-laïque” était équivalent à “antimusulman” comme vous le prétendez, c’est que la définition même de laïque vous est inconnue ! Un laïque est indépendant de toute autorité religieuse, ce qu’un musulman n’est pas. En conséquence un musulman laïque serait capable de se libérer de l’autorité de sa religion, ce qui serait paradoxal, car “islam” a pour étymologie : soumission, résignation à la volonté de Dieu. Par contre, en effet, une personne laïque peut être « étrangère ou hostile à la religion ». Pour préciser, en ce qui nous concerne nous sommes hostiles aux sons amplifiés, qu’ils soient anti-laïques, d’origine religieuse, ou non.

    4. « La laïcité est un principe de séparation dans l’État, de la société civile et de la société religieuse », écrivez-vous. Votre définition de la laïcité est erronée : ce n’est pas dans l’Etat que la séparation a lieu, mais dans la sphère publique !

    5. « L’islam, est par nature, laïc. » Mais vous mentez aux lecteurs, Monsieur NANA, et vous cherchez à les induire en erreur, et vous-même à l’occasion ! La foi est laïque parce que populaire, mais L’islam est soumission à la volonté de Dieu ! Ce n’est pas ça la laïcité ! Aussi, avec de tels errements il n’est guère étonnant que vous ayez dévoyé le contenu des deux articles, et répondre à vos autres commentaires serait entrer dans de vaines polémiques, tout-à-fait inutiles. Rappelons seulement que l’exercice d’une religion est conditionné au non-trouble à l’ordre public, et que l’usage outrancier des haut-parleurs est en soi un trouble à l’ordre public. Je vous laisse en tirer les conséquences que les mosquées devraient elles-mêmes s’imposer !

    6. Pour terminer, je reprends deux paragraphes de « La seule communauté laïque du Faso, c’est le peuple » que vous avez délaissés : « Toute manifestation publique religieuse organisée est, par définition, une représentation, mais elle est aussi une exception, en principe autorisée, à la laïcité. Et toute représentation relève de jeux d’apparence, de comportements préparés avec “artifices” (costumes, accessoires) pour une ou des mises en scènes, plus ou moins complexes selon les religions. C’est sans conteste du théâtre, et cet énoncé objectif ne devrait insulter personne. Pourtant, nombre de lecteurs se sont sentis agressés par l’article sur l’incivisme anti-laïque, notamment par un énoncé proche de celui-ci. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas conscience, quand ils participent à un vaste regroupement religieux, d’être acteurs d’une représentation collective qui met en scène leur foi ? Si c’est le cas il serait temps que cette conscience leur vienne, pour leur bien personnel et notre bien à tous.

    Quand une manifestation religieuse déborde du cadre privé d’un lieu de culte dans lequel elle est censée se “cantonner”, qu’elle déborde sur l’espace public, et par la même occasion “entame”, esquinte la laïcité donc qu’elle agresse le peuple, quelle conscience les fidèles ont-ils du tort qu’ils causent, ne serait-ce qu’à un principe fondamental ? Aucune, sinon ils corrigeraient leur comportement, car Dieu n’aime pas les agresseurs. Nous souhaitons que cette conscience leur vienne, car si elle leur faisait défaut, il faut qu’ils sachent que déborder du cadre privé d’un lieu de culte sur l’espace public est une situation que, nous, laïques, vivons comme une agression, la plus répétitive et violente exercée sur le peuple étant l’usage de haut-parleurs, et c’est pourquoi l’islam s’expose davantage aux critiques, pour la répétitivité des appels et des prêches amplifiés vers l’extérieur des lieux de cultes. » Et si, Monsieur NANA, vous considérez que ces deux paragraphes sont une agression uniquement contre l’islam, c’est que vous vous prenez pour le centre du monde !

    Coulibaly Junwel

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 15:19, par sakim
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      1- M. Junwel, pouvez vous nous définir le "peuple" ?
      2- L’Islam est par nature laïc, c’est vrai et c’est connu de tous sauf vous, en ce sens que l’Islam n’empêche personne comme vous vous voulez le faire à pratiquer sa religion. Selon vous un laïque serait un athée, sinon je ne vous comprend pas.
      3- Je pense que NANA a reconnu que y a souvent des dérives en ce qui concerne les haut parleurs qu’il faille corriger, mais l’interdiction des "muezin" comme vous appelez l’Azan et des sons de cloche n’est pas la solution.
      Que dis -tu par rapport au jours de repos de la semaine ? est ce que ces jours sont laïques ?Tu fais semblant de l’ignorer...
      Allons seulement...

      Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2016 à 17:07, par Junwel
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        .
        C’est drôle, Internaute sakim, vous "me" posez des questrions dans ce forum comme si c’était moi qui en avais écrit l’article, c’est dire le peu d’importance que vous accordez à la "part" de Mr SANA (j"ai écrit"c’est drôle" et je crois bon de le préciser pour ceux qui sont tottalement dénués d’humour, parce que cette digression est de l’humour). Comme je suis de passage sur le forum, je vais répondre autant que possible à vos questions.
        1. Aidé par Littré qui définit ainsi le peuple : "Multitude d’hommes d’un même pays et vivant sous les mêmes lois", j’ajoute "lois de la république" puisque le Faso est une république, mais je suppose que nombre de musulmans, pour vivre pleinement leur religion, préfèreraient vivre en tout temps sous la loi divine, ce qui ne serait pas toujours compatible avec les lois de la république, notamment en ce qui concerne l’égalité des droits entre hommes et femmes.
        2. Il faudra redire le sens du mot laïc (ou laïque, c’est la même chose) autant de fois que nécessaire, et ça l’est une fois de plus. Se comporter en laïque, c’est mettre sa religion de côté pendant le temps où il est nécessaire d’être laïque, c’est-à-dire quand on se trouve dans la sphère publique ; ce n’est pas autoriser l’autre à avoir la religion de son choix !. Ainsi les personnalités publiques sont-elles censées ne pas se laisser guider par leur religion en dehors de leur vie privée, pendant qu’elles occupent leur fonction publique.
        La laïcité garantit, il est vrai, le droit à chacun d’avoir sa religion, ou de ne pas en avoir, mais ce n’est qu’un aspect de la laïcité, elle ne se réduit pas à ça. En fait, la laïcité est la neutralité en matière de religion. Aussi aucune religion ne peut-elle être laïque, pas davantage l’islam qu’une autre ! L’islam n’est pas par nature laïc puisqu’il suppose que tous les croyants doivent devenir musulmans, Mahomet étant le dernier prophète. On dirait que vous n’avez pas lu le Coran, et vous ne seriez pas le premier ni le dernier. Je connais des universitaires musulmans qui n’ont jamais lu le Coran, et j’en ai fourni plusieurs traductions à des bacheliers musulmans. Ce n’est pas pour dire que les musulmans sont des incultes, mais il faudrait revoir votre définition de la laïcité, qui ne signifie pas non plus "forcément" être athée (où êtes-vous allé chercher çà dans mes articles ?)
        3. En effet Mr NANA a reconnu qu’il y a souvent des dérives en matière de trouble à l’ordre public par haut-parleurs interposés, et cette situation a été rendu possible par la faiblesse de l’Etat pendant le quart de siècle Compaoré, et la non mise en application des lois relatives aux libertés religieuses. Par exemple, les haut-parleurs sont interdits à moins de trois cent mètres des habitations. Pourquoi cette loi n’est-elle pas appliquée, que ce soit aux mosquées ou aux maquis ? Chacun devrait savoir respecter les autres sans qu’on ait besoin de lui imposer (et ma grande bouche suppose que ceux que je critique aient suffisamment l’esprit ouvert pour supporter la critique, ou y répondre puisque le débat est possible, ce forum en est la preuve.
        Je n’ai jamais prôné l’interdiction des muezzin ni des sons de cloches. Je serais plutôt partisan d’une régulation par un nombre maximum de décibels autorisés (et je connais des muezzins qui ont la voix qui porte "si bien" qu’ils pourraient se passer de haut-parleur. L’appel à la voix humaine, c’était la règle du temps du prophète. Les "rigoristes" devraient être les premiers à demander le démontage des haut-parleurs !

        Quant aux jours de repos de la semaine, je vous ferai remarquer que les animistes n’en ont pas, donc je ne suis pas concerné par cette polémique. Mais il est un fait que les colons étaient chrétiens, et quand ils ont adopté leur "laïcité à la française", elle a été de culture judéo-chrétienne, et tant que le Faso restera une république laïque, elle aura un fond judéo-chrétien qui lui vient entre autres de la langue française, et le dimanche restera jour de repos pour les chrétiens, et pour tout le monde. Mais je ne vois pas ce qui vous dérange, vous êtes les premiers à dire que la prière du vendredi ne prend que deux heures de temps, et que c’est en dehors des heures de travail ! Et que je sache, personne ne vous empêche de tenir votre commerce ou votre activité le dimanche.

        Répondre à ce message

        • Le 7 décembre 2016 à 09:40, par sakim
          En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

          1- si vous avez écrit vos deux articles pour vous amuser, sachez que cela n’amuse personne.
          2- De part votre définition du mot "peuple", il est composé des musulmans, des chrétiens, des athées et même des animistes comme vous. c’est donc un ensemble hétérogène dans lequel le point commun est la laïcité. on peut donc être chrétien laïc, musulman laïc, animiste laïc...
          3- vous dites que "la laïcité est la neutralité en matière de religion." Ce qui veut dire qu’on peut pas être religieux et laïc. êtes vous neutre vis à vis de votre animisme ? De part cette définition de la laïcité, je peux affirmer qu’elle est égale à l’athéisme, puisque c’est la neutralité envers toutes les religions. si vous êtes neutre envers toutes les religions, alors pourquoi vous êtes animiste et non musulman, catholique ou protestant ?! Soyez honnête envers vous même...vous dites que "tant que le Faso restera une république laïque, elle aura un fond judéo-chrétien" donc le Faso n’est pas laïc dans le fond mais judéo-chrétien alors que c’est le fond qui nous intéresse et non la forme. Dans ce sens comment peut-il être neutre envers toutes les religions ?!!
          4- Mon frère, loin d’affirmer que je maîtrise le Coran, je l’ai au moins lu...si chacun a choisi d’être musulman, chrétien ou animiste c’est qu’il pense que son salut s’y trouve ; par conséquent il souhaiterait le salut pour tous par leur adhésion à sa religion. si vous ne souhaitez pas que tout le monde devienne animiste comme vous, donc vous n’êtes pas sincère envers vous-même. Mais comment doit -on s’y prendre ? par la violence ? en insultant les autres religions ? en interdisant certains de pratiquer leur religion ? par des diffamations ? Non !!! par d’abord accepter que les autres pratiquent leur religion (laïcité), ensuite par un dialogue civilisé et enfin et surtout par le bon comportement.
          Allons seulement...

          Répondre à ce message

          • Le 7 décembre 2016 à 22:10, par Junwel
            En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

            .
            Le manque d’humour est patent à votre obédience qui prétend détenir la vérité, et souhaite que tous y adhèrent, d’où votre velléité expansionniste, votre point 4 len témoigne par une pensée que je ne peux partager, parce qu’il y a une grande différence entre l’animisme et les religions dites révélées. L’animisme n’est pas colonisateur, ne l’a jamais été et ne peut l’être. Il est davantage accueillant et tolérant que n’importe quelle autre religion, au point que les animismes ont laissé s’installer les religions importées, inconscient des risques d’acculturation. N’étant pas expansionniste, l’animiste est moins guerrier. Allez vérifier en Arabie Saoudite si votre pilosité particulière suffira à vous faire accepter.
            Je n’écris pas "pour m’amuser", mais pour maintenir en éveil une pratique que vous semblez pratiquer avec un sérieux presque effrayant : la réflexion, et contrairement à vous je ne prétends détenir aucune vérité. J’ai des principes, mais aucun maître, et nous n’avons pas les mêmes besoins.
            Pour faire écho à votre point 2, votre définition du "peuple" est très pertinente :"un ensemble hétérogène dans lequel le point commun est la laïcité". On peut, bien sûr être musulman laïc, mais pas en même temps, ce qui fait écho à votre point 3 ! Laïcité et religion sont comme l’eau et l’huile, elles ne se mélangent pas, et si on tente de les mélanger, ça fait une mayonnaise immangeable et indigeste.
            Je ne peux cependant (et peut-être pour cette raison, parce que vous tentez de faire de la mayonnaise) vous suivre dans votre réflexion de votre point 3 car d’évidence vous ne pouvez concevoir d’être différent en privé et en public. Sans cette conscience d’une nécessaire dichotomie entre sphère privée et sphère publique ; vous ne pouvez envisager quelque laïcité que ce soit. En outre, l’athéisme n’est pas un équivalent de la laïcité, car il n’est pas neutre envers les religions ; il est contre toutes les religions !
            La raison pour laquelle je suis animiste ne vous regarde pas : la foi ressort de la sphère privée des individus. C’est là où vous coincez parce que votre salut suppose que vous soyez soumis à Dieu tout le temps. Ca ne m’étonne pas que l’islam génère des tensions, car il "faudrait" que la loi divine et la loi de l’Etat soit confondues, comme ça il n’y aurait plus besoin de cette fichue laïcité, et puis tout le monde deviendrait musulman et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais allez vivre en Arabie Saoudite, ça vous fera peut-être sortir de vos fantasmes "unificataurs".
            Votre point 3 aborde aussi un tout autre sujet, qui est un effet de la colonisation française, lié au paradoxe de la laïcité de culture judéo-chrétienne (par la langue française). Une laïcité n’est pas religieuse, mais elle a un fond culturel, et toutes les cultures ont un fond religieux. Et je vous pose la question : que faites-vous de la culture et du culte de vos ancêtres ? Avez-vous trahi la mémoire de vos ancêtres pour être en cohérence avec l’islam ? Pourtant vous avez une langue de culture et celle-ci renvoie à des cultes. Avez-vous abandonné votre langue de culture ?
            Vous dites que c’est le fond qui vous intéresse et non la forme et pourtant les récriminations qu’on entend ici et là dans l’article de Mr Nana et sur le forum n’ont à voir qu’avec la forme, et la représentation, c’est-à-dire la "politique spectacle". On y revient ! Faut pas mélanger la politique et la religion.

            Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2016 à 01:39, par Sonia
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      Oh non !!!!
      Qu’est ce qu’il a ce type ? Ne peux-tu donc pas t’empêcher de la ramener ? C’était déjà une maladresse inqualifiable d’avoir tenu à participé aux réactions soulevées par tes écrits successif il y’a un mois environ. Tu avais contribué ainsi à enflammer les échanges entre les croyants. Pourquoi tu reviens sur ce droit de réponse ? C’est un droit certes, mais c’est inopportun. Demande, on te le dira. Fallait te tenir à carreaux, zen comme un scientifique. Les scientifiques se gardent d’interagir avec leur sujet d’étude, gardant ainsi l’avantage de l’objectivité et de la réalité. Tu en es très loin, parce que tu tiens à imposer ta pensée ? Dis nous, au fonds, t’aimes pas beaucoup les "moinba" et les "merca" ? Mais pourquoi ? Tu sais, tu peux me faire la confidence, en toute confiance : suis catholique.

      Sonia.

      Répondre à ce message

      • Le 7 décembre 2016 à 17:01, par Animiste
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        .
        Internaute Sonia, difficile de savoir si vous vous adressez à Séni NANA ou à Junwel COULIBALY ! Autrement dit vous n’apportez rien à ce forum, que du bavardage.

        Répondre à ce message

        • Le 9 décembre 2016 à 01:09, par Sonia
          En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

          C’est vrai, on peut être animiste et ....attentif aussi. Il faut juste bien lire et relire les autres avant de repondre. On peut cégalement faire preuve d’intelligence en remarquant que les posts suivent un fil conducteur tel que l’interface de lefaso.net en permet la hiérarchisation de façon a savoir qui fait un post nouveau et qui réagit à un post. Comme je viens de le faire sous le tien. Tu as bien suivi ? T’as pigé maintenant ? Bonne arrivée.

          Sonia.

          Répondre à ce message

          • Le 9 décembre 2016 à 11:10, par Animiste
            En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

            .
            Vous avez raison, et l’interface proposée par le Faso.net est très intéressante, et efficace pour peu qu’on suive les lignes (ce n’est pas si facile quand un grand nombre de posts viennent s’intercaler et que le "votre" s’éloigne de celui à qui vous répondiez. Vous vous adressiez donc à sakim. Mais pourquoi un ton si familier, on se connait ? Bonne journée

            Répondre à ce message

            • Le 10 décembre 2016 à 01:00, par Sonia
              En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

              Internaute Injuste !!!

              Sorry Mister injuste. Ici, je dois admettre avoir manquer à la bienséance. Du coup, bin, moi c’est juste Sonia comme vous l’aurez noté, et vous, Injuste, sûrement ? Enchantée. Voilà qui doit faire office, j’espère de civilité ?
              C’est juste également que les posts intercalés ont tendance à mélanger nos... "fils d’ariane" et du coup, on perd ... le fil parfois. Ceci dit, je crois devoir vous expliquer ma démarche : je madressais bien à messieurs NANA ET COULIBALY mais en interpellant sakim, COULIBALY l’a compris et a réagi, j’ai eu l’element recherché dans son post, ceci explique donc cela. Mr NANA pas encore. Cher Sakim donc, je vous prierais de bien vouloir ne pas m’en tenir rigueur si vous le voulez bien. Merci.

              Enjoy your saturday.

              Sonia.

              Répondre à ce message

      • Le 8 décembre 2016 à 00:29, par la bonté
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        Sonia soit rassurée le scientifique reviens incessamment sur son sujet afin de s’éclaircir davantage ainsi qu’éclairer son entourage. Quelle est ton unité pour Mesurer l’opportunité des choses ?

        Répondre à ce message

      • Le 8 décembre 2016 à 04:14, par Junwel
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        .
        Sonia, votre interpellation est une occasion pour moi de répondre. Vous aurez sûrement remarqué que pour éviter un autre "article" droit de réponse de ma part, j’ai choisi de répondre aux questions qu’on me poserait, si toutefois on m’en posait. Et c’est le cas, on m"en pose, alors je réponds, et s’il vous plait ne venez pas vous en plaindre par des propos désobligeants.
        Ou avez-vous vu que des échanges entre les croyants s’enflammaient ? Les prétendus tolérants s’enflamment au moindre souffle, en effet, mais aucun feu n’a été à déplorer, ni aucune violence. Les débats sur forum ont l’avantage de délier les langues et de désamorcer les tensions.
        Vous vous trompez, je ne cherche pas à imposer ma pensée ; je ne fais que répondre si on m’interpelle !
        Désolé je ne fais pas de confidence aux catholiques, pas davantage aux protestants, et comme je suis entouré en majorité de musulmans ; c’est avec eux que je cause, mais je ne leur fais pas de confidence non plus, ce qui n’empêche pas les discussions !

        Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 10:36, par Verset abrogé, ou obligation à payer ?
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    .
    Vous faites référence au verset "Nulle contrainte en religion", mais il faut savoir que les oulémas ont plusieurs avis sur le sens de ce verset. Selon certains, il s’agirait d’un verset abrogé par un verset antécédent (2 :193) dans la chronologie de la même sourate, sur la nécessité de se préparer au combat contre un polythéisme guerrier à venir. Selon d’autres, ce verset ne concernerait que les Gens du Livre [Juifs et Chrétiens], qui n’auraient pas été contraints d’embrasser l’islam s’ils s’acquittaient du paiement du “triut”. La contrainte “serait” alors à prendre dans le sens d’une “obligation à payer”. S’il vous plait, n’extrayez pas une phrase d’un verset sans en connaître le sens !

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 10:53, par DDCOOL
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Droit de réponse d’un certain SANA Séni ! Séni, cela rappelle un nom musulman ! Bien, si tel est le cas, je pense qu’il aurait mieux fait de se taire comme les catholique que lui-même a cité beaucoup en exemple, comme si leur cloche sonnait à 4h00 et en plusieurs lieu/espace géographique distant le plus souvent d’à peine 200m !!! Soyons logique et surtout organisé !!!Dans chaque quartier on remarque un parterre de muezzin qui ronronne chacun à qui mieux mieux chaque matin ! cela fait de la comédie ! un seul dans chaque lot de parcelles pourrait bien faire le travail à mon avis ! Les catholiques dont tu fais référence ont au pire des cas une chapelle dans chaque lot de parcelle, mais on entend guère cette fanfaronnade matinale, et mieux, leur cloche dont tu fais cas, commence à retentir à 5h15 et souvent même à 5h30 !!! quelle comparaison fais tu donc, chère Séni, 4h00 et 5H15 ! et le nombre de cloche et de muezzin !!! Du reste, tous les évêques, guides spirituels des catholiques et aussi les fidèles chrétien sont et seront toujours prêts à cesser de sonner leur cloche, si on venait a le leur signifier (cesser cloche et muezzin).
    Il poursuit plus loin en disant "C’est quand même étrange que tout ce qui vient de l’Arabie Saoudite ou du monde arabe en général soit musulman sauf bien sûr l’argent"
    Ah bon ! donc ce qu’on dit là c’est vrai !!!? les pétrodollar sont au BF !!Pr financer quoi ? LE PNDES OU LA RADICALISATION DES POINTS DE VUE !!!?
    Je vous invite, à l’exemple des catholique, à ne pas souvent vouloir défendre coute que coute, même l’indéfendable !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 15:35, par Voila quelqu’un qui ne sait pas lire
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      DDCOOL. Il a précisé qu’il est musulman. Ca sent que vous n’avez pas lu l’article. Il a aussi reconnu que les appels à la prière dérangent. Celui qui a parlé des cloches c’est pas lui mais COULIBALY Junwel, les citations sont entre guillemets. Pitié lisez les gens avant de leur répondre.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 00:44, par la bonté
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      Il y a plusieurs manières de communiquer dont le silence en est une. Cependant vous ne pouvez imposer à personnes la méthode de communiquer. J’ accepte qu’il faut s’organiser. Une question : es tu sûre que c’est l’argent saoudien qui finance la radicalisation ? Quand Blaise hébergeait Ag à Ouagadougou c’était avec le Pétrodollars saoudien ?

      Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 11:28, par Dieu
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Arrêtez de parler en mon nom et de m’interpeller à tout bout de champ, avec vos querelles ridicules.
    Mais vous croyez que je n’ai que ça à faire ?

    DIEU

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 11:39, par TANGA
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Je crois que si le vivre ensemble au Burkina Faso qui est pris comme exemple lors des débats (je suis témoins en Italie et Allemagne) partout, ne plait pas à des personnes comme junwell, ILS PEUVENT ALLER VOIR UN VETERINAIRE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 11:56, par Maham
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Quand j’ai vu le premier article sur lefaso.net, j’ai dis à certaines personnes qu’il ne fallait pas répondre à ce monsieur-là, des critiques contre l’islam et les musulmans ils n’en manqueraient jamais. En fait, si je répondais, j’allais tomber dans le registre 2, ceux qui ont insulté, merci Dieu.
    Une vidéo réalisée dans une école d’un pays scandinave circulait sur le net il y a plus d’une année, il était question de l’interdiction des signes religieux (voile en occurrence) à l’école publique. Les enfants étaient outrés contre cette loi, ils disaient en substance que c’est de la liberté de chacun de porter ce qu’il veut. J’ai voulu rappelé cela pour dire seulement que la France, même l’admet, est une exception dans ce domaine. Le pays de Voltaire, des droits de l’Homme, va à l’encontre de ses propres textes fondateurs. Je ne citerai ni le cas britannique ou américain. La France était considérée comme la fille mère de l’église en Europe, on a voulu faire de même pour notre Haute Volta. Est ce qu’il faut continuer dans cette voie ? Je ne sais vraiment ce que la loi transmise à l’Assemblée Nationale comporte, mais j’ose dire à nos législateurs, qu’il y a pleins d’exemples sur cette terre pour ne pas suivre le modèle à la française.
    J’ai lu un article publié sur le site de la oumma.com d’Angela Davis : “La laïcité a été transformée en arme contre les musulmans", en fait une vidéo de 13 mn’’. Instructif à tout point de vue.
    La question du terrorisme, je ne parle pas de l’intolérance religieuse, mérite qu’on s’y attarde. Je suis de ceux qui disent que la vérité qui nous est conté est celle du vainqueur et non celle du vaincu. Je ne dis pas que j’attends d’un terroriste qu’il me dise ses motivations, rien ne peut justifier d’ôter la vie à un innocent. Quelqu’un d’avertis Thierry Meyssan de Voltairnet.org disait dans une de ses articles ceci : "il n’y a pas de terrorisme, le terrorisme est une stratégie, une tactique utilisée des ennemis les uns contre les autres’’. Posons-nous seulement deux questions, la même, pour deux endroits et villes différentes ; l’Irak de Saddam Houssein et la Libye de Mohammad Khadaffi. N’est-ce pas les interventions des puissants de ce monde pour éradiquer des dictatures que sont nés toutes les déstabilisations, de recrudescence du terrorisme dans ces pays et toutes ses sous régions ? L’Etat islamique, Al Qaîda, Bokho haram, sont tous des instruments de déstabilisations de pays, de régions et des économies qui commettent plus de victimes parmi les populations musulmanes.
    Pour ne pas écrire, à mon tour, un article, je m’arrête, en disant que je suis content de toi mon frère Séni et je souhaite que les uns et les autres mettent de l’eau dans leur vin, dolo, bangui, zom kom, bissap, gingembre, gapal... car ce Burkina-là est notre Faso à nous tous.
    A nos autorités, je leur donne ce conseil qui été donné au second Khalife de l’islam : "Sache ô commandeur des croyants, que Dieu t’a donné ce poste pour t’éprouver. Crains Allah dans la grande responsabilité qu’il a mis entre tes mains. Et saches que tu répondras devant Allah, le jour du jugement de chaque brebis qui s’égarerait au bord de l’Euphrate." Propos d’Arrabi’ Ibn Ziyad al Hariti au Calife Oumar Ibn Khattab.
    N’appelons pas les démons chez nous !!!!
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 13:02, par yampasseke
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    s14v46 :"Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d’Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes"

    s16v26 : "Ceux qui ont vécu avant eux, certes, ont comploté, mais Allah attaqua les bases mêmes de leur bâtisse. Le toit s’écroula au-dessus d’eux et le châtiment les surprit d’où ils ne l’avaient pas senti"

    s6v123 : "Ainsi, Nous avons placé dans chaque cité de grands criminels qui y ourdissent des complots. Mais ils ne complotent que contre eux-mêmes et ils n’en sont pas conscients"

    s35v10 : "Quiconque veut la puissance (qu’il la cherche auprès d’Allah) car la puissance tout entière est à Allah : vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action . Et quand à ceux qui complotent de mauvaises actions, ils auront un dur châtiment. Cependant leur stratagème est voué à l’échec"

    s16v127 : "Endure ! Ton endurance [ne viendra] qu’avec (l’aide) d’Allah. Ne t’afflige pas pour eux. Et ne sois pas angoissé à cause de leurs complots"

    s17v81 :" Et dis : "La Vérité (l’Islam) est venue et l’erreur a disparu. Car l’erreur est destinée à disparaître".

    Ne condamne pas le croccodile avant d’être à la rivière Mr Coulibaly, tes propos illustre une ignorance de l’islam. Lis le coran, cherche à connaitre ’islam par ses sources authentiques, ne te contente pas de juger l’islam par les musulmans !!!

    Puisse le Tout puissant nous guider sur le droit chemin (le chemin du Christ, de Mohamed et de tous les proph_tes de Dieu) ! (amen)

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 14:33, par Nopogo
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Vous voudriez en finir avec ce sujet-là que vous ne vous y prendriez pas plus mal !
    Pis même, il faudrait s’excuser ?
    Pardon mais votre "mauvaise foi" (sans jeu de mot) et vos approximations vous égarent...Je n’aurai hélas pas le temps ici de démonter votre argumentaire point par point, mais une chose m’interpelle :AURIEZ-VOUS BIEN LU ET DONC COMPRIS LES ARTICLES DE M. COULIBALY, ainsi que certaines des contributions y relatives ? !
    Permettez moi d’en douter M. NANA si j’en juge votre erreur d’interprétation sur le seul passage suivant (erreur volontaire ? ou inconsciente ? elle a de quoi inquiéter de toutes les façons sur votre honnêteté ou capacité intellectuelle !) :
    « Sus aux obscurantistes religieux de tout bord qui n’ont pas compris le fond de votre article (celui de M. Coulibaly) qui, via la laïcité appelle à la tolérance, au respect de chacun pour un meilleur vivre ensemble, et se démasquent (les obscurantistes) par leur refus irresponsable voire haineux et xénophobe d’autocritique, s’imaginant les uns (musulmans) et les autres (chrétiens protestants notamment) remis en cause dans leur foi, alors qu’il ne s’agit que de modérer la manifestation de cette foi par respect pour autrui, pour éviter toute dérive totalitaire des religions ».
    Vous écrivez : "Pour quelqu’un qui « applaudit des 2 mains et des 2 pieds ! » il n’y a rien de tel. L’appel à la tolérance, au respect de chacun pour un meilleur vivre ensemble via la laïcité serait attribué aux obscurantistes religieux de tout bord."
     ???
    Pardon mais une analyse de texte s’impose :
    le sujet de "appelle à la tolérance..." n’est autre que = "le fond de votre article (celui de M. Coulibaly, bien sûr) !
    Merci de prendre le temps de relire la phrase cher Monsieur l’ingénieur, vous en comprendrez mieux l’ineptie des conclusions que vous en tirez !
    Car en somme, cela dit l’inverse de ce que vous en comprenez : aïe !
    Je souscris donc à ce qui est avancé dans la citation d’origine et mets en doute votre capacité à argumenter...CQFD !
    Encouragement renouvelé à M. Coulibaly ; la lutte des idées et de la raison peut et doit se poursuivre sans propos malsains ou menaces mais sur le terrain d’un débat entre gens civilisés, capables de mesure et doués de raison !
    A bon entendeur, salut. Point à la ligne.

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 15:39, par Garaudy
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      S’il y a un post qui n’est rien d’autre que de vouer un culte à son maître, c’est bien le votre Mr ou Miss Nopogo.
      Si vous n’avez rien à dire, passer votre chemin le tout simplement.
      Gens civilisés que vous êtes, prêts à passer toute sa soirée dans un maquis ou cabaret qui dérange tout le quartier, mais incapable de souffrir que vos concitoyens demandent à vivre paisiblement leur foi. Que les religions commettent des excès, tout le monde le reconnait et savent qu’il y a du travail encore à faire.
      Je lisais les propos d’un acteur américain très célèbre, eh oui, pas des moindre Morgan Freeman, qui disait en substance que ’’ce son de l’appel à la prière (Adhan en arabe) est unique, sans pareil’’. Vous voudrez que les musulmans cessent d’appeler à la prière sous le prétexte farfelu que cela porte atteinte à la laïcité ? Eh bien, allez y, vous les laïques. Vous nous trouverez sur votre chemin. Si c’est bien ce que vous recherchez. Ils veulent éteindre la lumière de Dieu sur terre ; Les armés de Dieu sont indénombrables.

      Non cordialement !!!

      Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2016 à 16:50, par BKG
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        Mon ami il faut être sur de ce que tu dis en ce concerne ceux qui passe leur temps dans les cabarets. Il me semble que tu ne vis pas à ouaga toi. Essaie d’aller dans un cabaret et écoute les prénoms des serveuses. Tu entendras des prénoms comme Awa, Fanta, Zenabou, Ami etc. Et parmi les clients tu entendra des prénoms comme Boukary , Ousmane, Oussou, Check, Ami, Zenabou, Mawa, Fatou, j’en passe. Il me semble que tu vis en brousse là où il n’existe pas de cabaret et quand on te vois à ouaga c’est que tu es entrain de traverser ouaga pour aller quelque part.

        Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2016 à 17:07, par Nopogo
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        Pour votre gouverne :
        1. je ne connais pas l’auteur des 2 articles (M. Coulibaly), et je ne me reconnais aucun maître, seules des communautés d’idées ou d’esprit !
        2. je veux bien passer mon chemin (j’adore voyager), mais vous ne m’enlevez en rien l’envie de m’exprimer (bien au contraire) !
        3. je ne vais jamais au maquis sauf sur de rares invitations d’amis et je les préfère alors au calme, comme sous les manguiers !
        4. je n’ai rien contre mes sages frères musulmans, j’en connais un intimement !
        5. j’admire, comme vous, cet acteur noir américain et je partage l’idée que "ce son de l’appel à la prière est unique", comme peuvent l’être d’autres formes de cérémonies religieuses, mais excusez : je ne vois pas le rapport direct avec le sujet ?
        6. je ne partage pas cette idée farfelue que vous me prêtez de vouloir interdire cet appel, mais juste de baisser le son !
        7. non, la laïcité n’est pas un prétexte farfelu, c’est une valeur fondamentale et précieuse pour la tolérance mutuelle !
        8. non, je ne cherche pas la bagarre, c’est vous qui employez des termes vengeurs et guerriers !
        Daigner répondre à la controverse, discuter, écouter, réfléchir, infléchir éventuellement son opinion : c’est précisément ça le débat civilisé et démocratique, comme, plus spirituellement : espérer en son prochain !
        BIEN A VOUS Monsieur, alias Garaudy... et sans rancune !

        Répondre à ce message

      • Le 7 décembre 2016 à 11:36, par DDCOOL
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        Donc laisse Dieu se défendre alors, puisque son armé est indénombrable !! Vous même vous insulter le tout puissant sans le savoir. arrêter ça mes frères de l’autre coté, vous qui croyez que vous défendrez Dieu sabre en main ou avec la langue fourchu !! appeler vos fidèle selon un mode qui ne dérange pas les autres, genre texto, ou Bip ou autre chose de ton choix ; mais de grâce, cessez de nous rabâcher les oreilles à partir de 4 heures avec d’innombrables voix distantes d’à peine 200m l’une de l’autre....

        Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 16:21, par Moumouni
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      tu ne mérite même pas un réponse, l’égaré pourquoi cette haine envers nous les musulmans

      Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2016 à 17:19, par L’égaré
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        .
        Pourquoi voyez-vous de la haine là où il n’y en a pas ? C’est une stratégie de victimisation, n’est-ce pas ? Mais à quoi cela vous avance-t-il ? En tout cas vous n’avez pas ajouté le moinde soupçon d’intelligence en contribution au débat, mais de la haine, oui ! Et malgré tout, je vous réponds, moi, l’égaré sur mes propres chemins, sans nul besoin de me soumettre au Dieu du désert des juifs, des chrétiens et des arabes. Vous vous dites tolérants, mais c’est un masque trompeur qui vous trompe vous-même. A chacun ses masques, ses mensonges et ses illusions. Et comme le dit la Sourate des infidèles : je n’adore pas ce que vous adorez, vous n’adorez pas ce que j’adore... chacun sa route !

        Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 16:45, par sakim
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      Est ce que vous lisez ce que vous écrivez ? Après toutes ces injures et diffamations des musulmans de la part de junwel, vous osez dire que le " sujet de "appelle à la tolérance..." n’est autre que = "le fond de votre article (celui de M. Coulibaly, bien sûr) ! " Soyons sérieux. M. Junwel et ses maîtres sont des ennemis déclarés du vivre ensemble, de la tolérance religieuse et de la cohésion sociale tant enviés par nos voisins de la sous région et d’ailleurs. On sait ou ça commence mais difficile de savoir ou ça va se terminer.
      Allons seulement...

      Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 17:11, par Le serviteur
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      Mr Voltaire, l’homme de lettres ! Je suis d’accord pour la lutte des idées et de la raison, mais dans un esprit de respect mutuel. dans tout l’article de Mr Nana que ns avons parcouru, nous n’avons pas vu des menaces, encore moins des propos malsains. Au contraire, j’ai vu un homme soucieux d’interpeler M Coulibaly a être juste à l’égard des musulmans. Au passage, il tacle certains comportements des musulmans qu’il appelle d’ailleurs à corriger. Je ne vois dc pas en quoi il a manqué de mesure dans son propos. Je pense que votre appel est adressé d’abord a vous, les gens civilisés, dotés de capacités extraordinaires à argumenter. Soyez mesurés avant d’interpeller les autres à être mesurés.ça y va de notre intérêt commun. Sans rancune

      Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 17:44, par frère
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      qui est M Coulibaly pour vous Nopogo ? je voudrais vous inviter à lire entre les lignes.M Nana a bien dit qu’il se peut que Couli ait l’intention de défendre la laïcité mais malheureusement ce n’est pas le cas par ses propos.Comme Nana l’ a recommander, je l’invite aussi d’être humble et se corriger .

      Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 16:14, par Moumouni
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Mon frère NANA je dormirais ce soir en paix avec moi même et avec Allah tellement javais le feu au cœur après avoir lu l’écrit de coulibaly.merci de lui donné un cour de bon voisinage et de laïcité. le problème du burkina Faso ne viendra pas de la politique mais de la religion si le politique reste inéquitable de par ses décisions.qu’Allah protège le burkina Faso et rend incapable toutes personnes qui aspirent à déranger la quiétude du Faso.merci encore frère NANA car tu as été formidable....

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2016 à 23:05, par Cohésion Sociale
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      Merci à Séni Nana je me préparais pour répondre à ce Coulibaly qui veux semer le désordre au Burkina Faso j’ai cherché les mots pour garder l’équilibre au risque de n’est pas être juste envers une partie des autres communautés(Chrétiens et autres) qui se battent nuits et jours aux cotés de la communauté musulmane pour préserver la paix.
      D’abord ce qu’il faut souligner Église Catholique= Colons donc ne vous embrouillez pas on ne peux pas tordre le cou de l’histoire facilement. Nous avons fréquenté les mèmes universités que vous. vous avez des docteurs nous avons des docteurs donc allons doucement.
      Ensuite si les Issouf Joseph Conombo, les Moussa Edouard Kargougou etc n’ont pas échappé à votre dictat sachez qu’aujourd’hui nos yeux sont ouverts et nous n’allons plus nous laisser faire.
      Enfin que ces faux Pseudo intellectuels religieux qui se cachent derrière des noms(Junwel Coulibaly) qui n’existent pas pour perturber la quiétude au Burkina Faso n’ont qu’à rangé leur arme et venir aux dialogue constructif sans haine et sans provocation afin qu’ensemble nous construisons un Burkina Faso de tous les burkinabè sans distinction de culture, de sexe de religion etc.

      Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 16:57, par neya boukari
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    j’avoue que quand lis les réactions des internautes, j’ai vraiment peur pour notre SI CHER ET BEAU pays, tant ces réactions puent l’intolérance et mettent en péril notre sens du vire ensemble si envié de beaucoup de nos voisins. je voudrais rappeler aux uns et aux autres que quand il y aura guerre civile, il n y aura pas de gagnants et de perdants. Que la Syrie, l’Irak ou plus près de nous le Rwanda ou le Burundi servent d’exemples aux uns et aux autres. Aucune réligion n’est au dessus des autres. Elles se valent toutes ! Est-il bon sang difficile de comprendre cela ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 17:36, par Le serviteur
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Bonsoir mon frère Nana, merci pour cet droit de réponse. même si certains estiment que ca n’en valait pas la peine. votre réponse n’est pas seulement adressée au sieur Coulbaly mais à tous ceux qui ne voient des musulmans que des citoyens de 2nde zone dans cette république à nous tous. Laïcité pour laïcité, il faut être hypocrite dans ce pays pour ne pas voir que les musulmans (dans leur majorité) sont respectueux des principes laïcs. Ils n’en demandent d’ailleurs qu’un traitement égalitaire des différentes composantes de l’ État se sorte qu’on ne voit pas dans la laicité une absence de religion. comme malheureusement certains voudraient nous le faire croire. Nous ne sommes pas plus laïcs que les anglais, les américains ou les australiens ! Laissons les français de coté, eux qui ont transformé la laïcité en une arme redoutable contre les seuls musulmans. Continuons donc dans nos mosquées à appeler les musulmans à plus de citoyenneté, au respect d’autrui, le bon voisinage, au respect de la loi, les lois qui ne sont pas taillées sur mesure. S’il s’avérait par exemple que cette loi dite pour réguler les éventuelles dérives remettait en cause des acquis des musulmans, là, on nous entendra.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 18:38, par Bon
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    chers lecteurs je vous voudrais vous rappeler que le Faso est un pays laïc et non athée. j’attire l’attention de Kwiliga d’arrêter d’inviter les gents au polythéisme croyant à la laïcité.

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2016 à 10:35, par kwiliga
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      Bonjour Bon,
      Je veux bien tenter de me justifier, de présenter éventuellement des excuses si mes propos ont pu être mal compris, mais il faudrait alors m’apporter quelques éclaircissements.
      Quand vous expliquez par exemple "que le Faso est un pays laïc et non athée", je ne comprends pas pourquoi vous opposez ces termes. Vous devez comprendre qu’un pays peut parfaitement être à la fois laïque et athée. En tous cas, on se rendra compte que si l’on considère, comme c’est souvent le cas, les agnostiques comme étant des athées, les pays réputés les plus laïcs de la planète, sont également ceux qui hébergent le plus d’athées.
      Ceci dit, j’ai également des difficultés à comprendre en quoi il est mauvais, Monsieur Bon, "d’inviter les gents au polythéisme croyant à la laïcité."
      Si c’est pour signaler qu’avant toute religion je suis laïque, oui, c’est vrai, je le revendique. A mon sens, le fait religieux se doit d’être personnel, spirituel et dissocié de toute action ou ambition politique.
      Ensuite, mon adhésion irait plus volontiers vers la religion de nos origines, de notre culture, que vers l’un des grands monothéismes qui nous sont importés.
      Mais ça, je crois que ce n’est pas Bon, de me le reprocher, parce que du coup, moi, ça me donne envie de critiquer aussi, de dire que certains, vénèrent le dieu de nos colonisateurs, que d’autres adulent un prophète, originaire d’un peuple qui méprise les Kafir et qu’en tous cas, tous ont adopté une religion d’esclavagistes.
      Et du coup, ça y est, on est passé de propos tolérants, grâce auxquels on pouvait tous ensemble, rêver d’un meilleur vivre ensemble, à un début de guère de religion.
      Je vous invite donc à relire mes interventions et à y voir plus de tolérance et de désir de sérénité qu’il n’a pu vous apparaitre lors d’une première lecture.

      Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 21:26, par Zot
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Internaute 11 sakim vraiment toi tu es un malhonnête. Tu prends les 20000fcfa que le service donne pour Noël et tu interdit à tes enfants d’aller à l’arbre de Noël j’ai vraiment honte de toi et je prie Dieu qu’il ne donne a aucun enfant un papa comme toi.Avec ce esprit tu auras beau dormir à la mosquée moi même qui ne prie pas je sais que je rentrerais au paradis te laisser en enfer espèce de mécréant

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2016 à 09:47, par sakim
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      Apprenez à lire Monsieur...Dans mon écrit je n’ai dit nul part que je prend les 20 000F. Ne dites pas ce que vous voulez cher "celui qui choisi qui va entrer au Paradis et qui va entrer en enfer..."
      Contrairement à toi, je prie Dieu qu’on se retrouve tous au Paradis ! Mais avant je te conseille de prier.

      Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 21:40, par Burkibabès
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Merci pour votre écrit monsieur Nana. Que Dieu, Tout-Puissant, vous récompense. Un article qui appelle à une cohésion sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 09:42, par Votre frère Séni NANA
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Merci à tous pour vos commentaires. Grand merci à tous ceux qui ont lu l’article, il est long donc je comprends l’effort des uns et des autres.
    Que ceux qui ont apporté des remarques et appréciations à mes dires sachent qu’ils sont entendus. Certains m’ont même envoyé des mails et je les salue pour l’attention.

    Qui que nous soyons, nous devons tous œuvrer dans le bien et pour le bien tout en ayant nous même un noble comportement.

    Quand je disais que l’islam est par principe laïc je savais que ça n’allait pas être du goût de beaucoup. L’islam protège la croyance et la foi des autres, celui qui pense le contraire devrait s’instruire la dessus. L’islam appel certes à suivre sa voie, mais on ne devient pas religieux de force.

    Je suis particulièrement ravis que Monsieur COULIBALY Junwel et Nopogo aient commenté l’article, j’espère que c’est après l’avoir lu, parce que j’ai constaté que certains m’ont pas bien lu mais s’arrosent le droit de répondre.
    Je ne vais pas répondre particulièrement à un commentaire.

    La diversité des vues est une richesse mais elle n’implique pas le manque de respect, la négligence, la volonté d’effacer l’autre et le dénigrement qui polluent notre quotidien.

    Dans ma petite vie j’ai connu (et j’en connais) des non musulmans qui ont été d’un apport dans mon culte musulman, ils font des efforts pour prendre en compte mes sensibilités et il me rappellent des fois mes obligations religieuses.
    J’avais l’habitude d’emprunter une voie (les jours ouvrables), je l’ai emprunté un dimanche et j’ai remarqué que la voie s’est transformée en parking (pour une église). J’ai tout simplement pris en compte cette donne, et je ne l’emprunte plus le dimanche. Ces prieurs ont plus de droit sur la voie (même publique) que moi l’individu qui d’ailleurs peut prendre un autre chemin.

    Ce que je n’ai pas dit dans l’article c’est cette phrase : Que Allah bénisse le Burkina Faso et les Burkinabé.

    « Merci à Dr PARE et à son équipe pour avoir publié mon article »

    Votre Frère Séni NANA

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 22:03, par Junwel Coulibaly
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      .
      Monsieur SANA, à l’occasion de votre « discours de clôture » qui semble vouloir fermer le forum, et parce que je suis un ruminant qui ai pris le temps de m’instruire du contenu du forum, et d’y répondre quand on m’y a posé des questions, je reprends quelques-unes (14) de vos phrases qui m’ont interpellé lors d’une relecture, pour les commenter. Et comme ça fait un message trop long, je vais le répartir sur le double envoi que vous avez fait (ça tombe bien !)

      1. « Comment quelqu’un qui combat l’anti-laïcité peut-il s’arroser le droit d’être anti-laïque, antimusulman ? »

      Sans vouloir vous offenser, vous commencez très fort, Mr SANA, ou NANA, par une erreur typographique dans votre nom ; puis une de type lapsus, dans le premier paragraphe, avec le verbe « s’arroser ».
      Pour votre gouverne, on s’arroge un droit, et on s’arrose en se pissant dessus, et c’est ce que vous faites en suggérant « d’entrée de jeu » que les termes “anti-laïque” et “antimusulman” sont équivalents, de quoi il faudrait déduire qu’un antimusulman est incivique (c’est tordu mais défendable), et que par antonymie tout musulman est laïc, (et aussi civique en toute circonstance ce que les dérives que vous reconnaissez plus loin dans votre réflexion dénoncent). C’est aussi une preuve s’il en fallait que vous n’entendez rien à la laïcité, principe qui visiblement vous dérange autant que vos frères du forum, principe avec lequel vous jonglez dans la plus grande confusion. Aussi celui qui sait lire entreprend votre papier avec beaucoup de circonspection.

      2. « N’est-ce pas avec la bénédiction de la laïcité que chaque religieux est libre de pratiquer sa religion ? »

      En effet la laïcité (qui est un principe) garantit la liberté de religion, dans des limites inscrites dans une loi dite « des libertés religieuses », notamment sous condition de ne pas troubler l’ordre public. Durée vos études, y compris cinq années d’études universitaires, vous avez dû approcher la notion de liberté pour savoir qu’elle ne signifie pas « faire ce qu’on veut, quand on veut et où l’on veut ». La liberté s’arrête où commence celle des autres. D’où les règlements issus du principe de laïcité.

      3. « À moins que votre laïcité n’interdise l’existence de toute autre chose, la disparition du religieux et de la religiosité. »

      Ce « genre » de laïcité n’en est pas une, ou de fait elle est un système totalitaire. Mais si une seule religion subsistait après avoir contrôlé, et détruit les autres confessions dans sa grande mansuétude, relativement on pourrait considérer que s’il n’y a plus d’autre religion possible que celle qui s’est imposée, il n’y plus de religion, car plus de choix, ni la possibilité de ne pas avoir de religion. Nous serions dans une dictature, comme en Iran, en Syrie, ou encore en Turquie qui semble en emprunter la voie.

      4. « ils (les musulmans) ont participé à élire un président catholique à la tête de leur pays »

      Ce propos est anti-laïque au-delà de tout ce qui est imaginable ! Dans un pays laïc, on élit un président de la république, point. Et s’il advient que ce président met en avant sa religion et l’intègre, l’impose à l’État, ce pays perd sa qualité de laïcité. Ce n’est pas le cas du Faso, malgré l’héritage néocolonial de culture judéo-chrétien. Il y a de nombreuses façons de définir la laïcité, celle du philosophe Henri Péna-Ruiz semble suffisamment abordable pour des esprits qui tiennent absolument à réduire la laïcité à la liberté de culte : « La laïcité consiste à affranchir l’ensemble de la sphère publique de toute emprise exercée au nom d’une religion ou d’une idéologie particulière » Affranchir, libérer la sphère publique de toute influence religieuse ou idéologique. C’est-à-dire encadrer, et non pas accorder aux religions une liberté totale de se manifester selon leurs règles.

      5. « D’abord sachez qu’il n’existe pas de musulman de vendredi. »

      Ce sont pourtant des musulmans qui me l’ont affirmé (en utilisant l’expression faux-musulmans), et dans le quartier où je réside, on se connait, et je les vois ceux qui ne vont à la mosquée que le vendredi pour se montrer, ou quelques semaines avant un mariage pour être reconnu de l’imam afin qu’il accepte de faire la célébration ! Mais s’il vous plait Monsieur SANA parlez pour vous et vos frères sunnites wahhabites qui, en effet sont des musulmans de toujours, et non d’un jour, cessez de vous faire passer pour un représentant de toutes les communautés musulmanes, si nombreuses et variées, qui pratiquent le plus souvent un syncrétisme que vous exécrez dans votre grande mansuétude et immense tolérance,

      6. « Les musulmans sont les plus nombreux au Burkina, c’est un fait et non une propagande. »

      Ce qui incontestable, c’est que sur les deux tiers de l’étendue du territoire, là où l’islam est bien implanté, tous les enfants reçoivent à la naissance un prénom musulman, quelle que soit la religion des parents. Dit autrement, les prénoms musulmans sont les plus nombreux au Burkina, mais ce n’est pas le prénom qui fait le croyant, prétendre le contraire serait de la propagande !

      7. « Monsieur COULIBALY, vous semblez dire que les limites de la liberté religieuse est la laïcité. Non monsieur, les limites de toutes les libertés qu’elles soient religieuses ou non sont la loi. La laïcité est un principe et non une règlementation. »

      Tout-à-fait, mais sans principes, pas de lois. Du principe de la laïcité découle des lois, dites de libertés religieuses, qui réglementent ces libertés, pour éviter toutes dérives.

      (La suite quelques posts plus bas, là où celui de votre frère Séni NANA revient en doublon)

      Répondre à ce message

      • Le 9 décembre 2016 à 17:30, par Mam
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        "Ce qui incontestable, c’est que sur les deux tiers de l’étendue du territoire, là où l’islam est bien implanté, tous les enfants reçoivent à la naissance un prénom musulman, quelle que soit la religion des parents. Dit autrement, les prénoms musulmans sont les plus nombreux au Burkina, mais ce n’est pas le prénom qui fait le croyant, prétendre le contraire serait de la propagande !’" vous avez vu ça où ?
        Si je comprend bien c’est que si dans votre quartier vous êtes le seul animiste parmi des centaines de musulmans, vous allez donner des prénom musulmans à vos enfants. vous êtes étonnant !!!

        Répondre à ce message

        • Le 15 décembre 2016 à 10:24, par Junwel
          En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

          .
          Laurent Bado avait raison de dire qu"au Burkina il y a 50% de musulmans, 50% de chrétiens, et 100% d’animistes !
          Là où l’islam est implanté, c’est un marabout ou un imam qui donne le prénom aux enfants, si vous ne le savez pas, allez vérifier vous même !
          Il y a bien entendu des réfractaires mais l’acculturation a été si forte...
          Au fait, Mr Nana, pourquoi prendre un pseudo pour répondre à mes posts, pour rester cohérent avc votre affirmation selon laquelle vous ne répondriez à aucun post ?

          Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 11:44, par DDCOOL
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Laissez Dieu en paix et hors de nos débats puérils !! Vous même vous insulter le tout puissant sans le savoir. arrêter ça mes frères de l’autre coté, vous qui croyez que vous défendrez Dieu, sabre en main ou avec la langue fourchue !! appeler vos fidèles à la prière selon un mode qui ne dérange pas les autres frères d’autres religion, genre texto, ou Bip ou autre chose de ton choix ; mais de grâce, cessez de nous rabâcher les oreilles à partir de 4 heures avec d’innombrables voix distantes d’à peine 200m l’une de l’autre....Vrai ou Faux !!!!!
    vrai vrai là !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 12:07, par Votre frère Séni NANA
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Merci à tous pour vos commentaires. Grand merci à tous ceux qui ont lu l’article, il est long donc je comprends l’effort des uns et des autres.
    Que ceux qui ont apporté des remarques et appréciations à mes dires sachent qu’ils sont entendus. Certains m’ont même envoyé des mails et je les salue pour l’attention.

    Qui que nous soyons, nous devons tous œuvrer dans le bien et pour le bien tout en ayant nous même un noble comportement.

    Quand je disais que l’islam est par principe laïc je savais que ça n’allait pas être du goût de beaucoup. L’islam protège la croyance et la foi des autres, celui qui pense le contraire devrait s’instruire la dessus. L’islam appel certes à suivre sa voie, mais on ne devient pas religieux de force.

    Je suis particulièrement ravis que Monsieur COULIBALY Junwel et Nopogo aient commenté l’article, j’espère que c’est après l’avoir lu, parce que j’ai constaté que certains m’ont pas bien lu mais s’arrosent le droit de répondre.
    Je ne vais pas répondre particulièrement à un commentaire.

    La diversité des vues est une richesse mais elle n’implique pas le manque de respect, la négligence, la volonté d’effacer l’autre et le dénigrement qui polluent notre quotidien.

    Dans ma petite vie j’ai connu (et j’en connais) des non musulmans qui ont été d’un apport dans mon culte musulman, ils font des efforts pour prendre en compte mes sensibilités et il me rappellent des fois mes obligations religieuses.
    J’avais l’habitude d’emprunter une voie (les jours ouvrables), je l’ai emprunté un dimanche et j’ai remarqué que la voie s’est transformée en parking (pour une église). J’ai tout simplement pris en compte cette donne, et je ne l’emprunte plus le dimanche. Ces prieurs ont plus de droit sur la voie (même publique) que moi l’individu qui d’ailleurs peut prendre un autre chemin.

    Ce que je n’ai pas dit dans l’article c’est cette phrase : Que Allah bénisse le Burkina Faso et les Burkinabé.

    « Merci à Dr PARE et à son équipe pour avoir publié mon article »

    Votre Frère Séni NANA

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 22:11, par Junwel Coulibaly
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      .

      Suite des derniers commentaires de Junwel Coulibaly à Séni NANA :

      8. « Je vous enseigne qu’aucune loi religieuse n’attire des radicaux armés qui agressent régulièrement nos frontières. »

      Qui êtes-vous pour enseigner ? Vous voudriez me lire le Coran en évitant les prescriptions divines violentes qu’il contient, sur lesquelles s’appuient des imams mafieux qui manipulent ces radicaux armés ? Il n’y a qu’un seul Coran mais il y a quantité d’islams, vous le savez très bien, et s’il n’y avait qu’un seul islam vous, les sunnites wahhabites, n’auriez jamais quitté la « Communauté musulmane », pour créer le « mouvement sunnite » en 1973. Année très particulière, d’une concordance inouïe avec le premier choc pétrolier qui a enrichi considérablement les Émirats et l’Arabie Saoudite. C’est intéressant de s’attarder un instant sur ce point d’histoire qui s’est accompagné, ici, au Faso, d’une « usurpation d’identité ». Vous, les rigoristes wahhabites, êtes une ramification du gigantesque arbre sunnite qui au niveau mondial représente 90% des musulmans, mais vous n’êtes pas à vous seul le mouvement sunnite dont vous avez pris l’identité pour pouvoir vous réclamer de 90 % des musulmans, obtenir virtuellement leur appui, et maintenant vous parlez en leur nom à tous. Je trouve ça très malhonnête, mais politiquement et stratégiquement très efficace. Dites-moi, Mr NANA, si en 1973, les sunnites wahhabites avaient été les plus nombreux en Haute-Volta, pourquoi auraient-ils quitté la « Communauté musulmane », comme ils l’ont fait ? C’est toujours l’enfant (le mineur, la minorité) qui quitte la famille, le groupe, pour prendre son indépendance. L’enfant, ici, a agi attiré par l’argent des Émirats, qui a permis la naissance de l’AEEMB qui, en quelques années s’est implantée sur toute l’étendue du territoire, soutenue par le « mouvement sunnite » qui de fait est le mouvement sunnite wahhabite, à visée expansionniste, et par principe, hégémonique. Durant des années, El Hadj Oumarou Kanazoé a reçu des sommes considérables pour construire des mosquées sunnites au Burkina Faso. Drôles de fonds privés !.

      9. « Comment la foi religieuse peut-elle être populaire avec une possibilité d’être mise en scène ? »

      Plus quelque chose est populaire plus il suscite de manifestations publiques, qui sont nécessairement mises en scène (encadrées), sinon c’est le chaos.
      Faut-il que je me répète ? Je suis très patient (jusqu’au moment où ma patience trouve une borne qui la fait dériver, et c’est arrivé et je ne m’en excuserai pas, mais je dirai pourquoi très bientôt). J’ai distingué la foi de la religion, et il me semblait que vous aviez acquiescé à cette distinction qui a des conséquences : la foi est personnelle, et dans un pays si épris de religion comme le nôtre, elle est populaire (bien accueillie par la plupart des gens) ; quant aux religions, comme je l’ai dit dans le deuxième article, « la religion rassemble les cultes, les rites et les dogmes, les “manifestations” collectives, le folklore. » Et le folklore, ça se met en scène. Peut-être davantage chez les catholiques que chez vous les rigoristes, mais sans vouloir vous offenser, la grande prière du vendredi est une représentation, avec des règles de mise en scène : préparation (ablutions), mise en place (les vieux devant), etc.

      10. « Toutes les critiques, les appels à un discours de tolérance, les appels à la sagesse et au choix juste des mots ont pour auteurs selon vous des esprits bornés et définitivement fermés. »

      Où avez-vous trouvé cette "association", dans mes articles ? Relisez-les, vous ne l’a trouverez pas ! L’islam cumule les esprits bornés et pour certains définitivement fermés, c’est navrant et dommage mais c’est la soumission qui veut ça. Après il y a toute la stratégie propice à une expansion « douce », aussi j’accorde peu de crédit aux discours de tolérance, aux appels à la sagesse d’une religion qui, par principe, est hégémonique.

      11. « Pour quelqu’un qui « applaudit des 2 mains et des 2 pieds ! »

      Vous vous offusquez de mes sarcasmes, mais vous savez être désobligeant envers l’internaute Nabogo. La voilà votre mansuétude, votre tolérance ?

      12. « Et en quoi une communauté de « gens de troupe de tapis, de fidèles serviles de théâtre féodal » est un appel à la modération ? »

      Encore une fois vous faites de la soupe. L’article "Incivisme et anti-laïcité" n’est pas un appel à la modération. Les paragraphes qui vous offensent ont été une provocation pour faire sortir le loup du bois. Il est sorti, le but de l’article a donc été atteint, et ce qui se dit dans ce forum, où enfin les langues de vos frères se sont déliées, est particulièrement édifiant. Il est d’ailleurs remarquable de mettre en perspective les menaces (Charlie Coulibaly), les mises en garde à l’adresse des autorités, avec votre discours messianique de remerciements aux fidèles, remarquable prêche-type. Qui vous l’a fourni ? Le secrétariat du mouvement sunnite du Kadiogo ?

      13. « L’islam est par principe laïc. »

      Est-ce vraiment nécessaire de revenir sur une telle ineptie ?

      14. « les musulmans sont soucieux du respect de la loi. »

      De la loi divine, ou de la loi républicaine ? Là aussi, historiquement il y a eu des dérives. L’islam rigoriste génère tant de tensions qu’à un moment ou un autre, il faut bien que ça pète, comme en 1995 à la première mosquée à étage du mouvement sunnite, au quartier Zangouettin du secteur 5 de Ouagadougou où des accessoires inattendus se sont invités à la grande prière du vendredi (des kalachs sous les boubous pour régler quelques comptes), ce qui a conduit à la fermeture de la mosquée. Ou plus récemment en début mars 2015, à Ouarégou, où deux communautés (tidiane et sunnite wahhabite) se sont données en spectacle en se tapant correctement dessus, en s’agressant les uns les autres. Et pourtant, Allah n’aime pas les agresseurs ! Mais nous ne sommes que des hommes, que Dieu nous pardonne, Il est le Grand Pardonneur.

      Sans rancune aucune !

      Répondre à ce message

      • Le 9 décembre 2016 à 17:24, par Mam
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        Juste vous dire d’arrêter de mentir sur l’histoire de l’AEEMB et du Mouvement sunnite. vous êtes mal placé pour enseigner qui que ce soit l’histoire de cette association (AEEMB) qui fait la fierté de toute la population sauf vous. J’espère au moins que vous avez les preuves de ce que vous racontez.
        Arrêtez aussi de dire des mensonges sur le Saint en interprétant ces versets comme bon vous semble. Retenez qu’un mot n’a de sens que dans un contexte. retenez aussi que tout ce qui se fait au nom de l’islam n’est pas islamique.

        Répondre à ce message

        • Le 15 décembre 2016 à 10:16, par Junwel
          En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

          .
          Mam, ce que j’ai appris sur l’AEEMB, c’est par le site de l’historique de cette association que j’ai appris que l’AEEMB a été financièrement soutenue par le mouvement sunnite ! Mais c’est si facile de dire que les gens mentent, puisque vous êtes les seuls à détenir la vérité, alors forcément les autres mentent ! C’est d’une logique infantile de cour d’école.
          Et où avez-vous lu dans mes articles et commentaires que j’ai interprêté des versets du Coran ? Le seul verset auquel j’ai fait référence est celui que NANA a utilisé dans son article fleuve : "Nulle contrainte en religion", sans qu’il fasse aucune référence à quel contexte que ce soit bien qu’il n’en ait pris qu’un extrait. Pourtant les polémiques ne manquent pas sur ce verset pour le moins contreversé, et pas par moi, par vos spécialistes dont on trouve les conclusions sur Internet et que j’ai reprises.
          Si tout ce fait au nom de l’islam n’est pas islamique, quel nom est-ce que ça porte ? Vous êtes en train de me dire qu’on peut faire tout et n’importe quoi au nom de l’islam. Je n’osais pas le dire, et je ne devrais pas me gêner pour le faire, mais la référence est douteuse : Internaute Mam, autant dire un(e) anonyme !!!

          Répondre à ce message

      • Le 11 décembre 2016 à 07:52, par Un concerné
        En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

        Vous mélanger ignorance et intention de nuire. C’est pas étonnant venant de la part de quelqu’un qui fait un article avec des paragraphes pour provoquer et faire sortir le loup du bois. Vous n’avez donc pas pour objectif de réclamer une application juste de la laïcité et/ou de la loi. Venez encore raconter que je n’ai pas bien compris, apparemment c’est votre sport favoris.

        Vous avez une certaine légèreté de raisonnement, un certain mépris couplé avec des contradictions immenses accompagné d’une ignorance chronique.
        Vous citez NANA et vous commentez autre chose. Vous nous informez que NANA est du mouvement sunnite, que l’ex président de la communauté musulmane (Feu KANAZOE) construisait des mosquées sunnites, que la naissance de l’AEEMB a été voulu par le mouvement sunnite. Vous semblez dire que ce ne sont pas des fonds privés, informez nous quel gouvernement a mis les fonds publiques à sa disposition. Quand NANA a cité des faits avant de dire "Et tout cela à leur frais", l’honnêteté voudrait que vous montrez ce qui n’est pas privé la dedans. C’est pourtant pas ce qui manquait : "ils accompagnent leur Président (Président du Faso) au Vatican", ça c’est pas au frais des musulmans.

        Vous n’écoutez pas ou quoi, pourtant on vous a conseillé de ne pas vous prendre pour le plus intelligent.

        Vous excellez dans le vagabondage verbal qui semble être votre plus grande qualité. Et vous vous rappelez pas avoir parlé "des esprits bornés et définitivement fermés", relisez s’il vous plait votre deuxième article et aussi le commentaire de Nopogo que NANA n’a fait que reprendre : "applaudit des 2 mains et des 2 pieds !".

        Vous semblez avaler toutes les salades des medias sur l’Iran, la Syrie, la Turquie. Je ne partage pas plein de choses qui sont faites dans ces pays mais je respecte le libre choix de tout peuple.

        Vous avez passer beaucoup de votre temps à parler du mouvement sunnite (qui est une association) contre qui vous avez apparemment une dent. On peut ne pas partager la comprehension ou les pratiques des gens, mais respectez les gens s’il vous plait. Après avoir échoué dans votre tentative de créer une confrontation chrétiens musulmans vous voulez une confrontation mouvement sunnite AEEMB. Raté mon frère.

        Surprise, c’est M. COULIBALY qui choisit au nom de qui, qui dois parler. Chacun n’a qu’à parler en son nom, NANA comme vous, vous qui parlez au nom du peuple. Pourtant le peuple a ses élus. Ou bien vous serrez par hazard un de ces derniers.

        Vous vous plaisez des menaces en lien avec Charlie Hebdo, moi pas. Contrairement à vous, je ne souhaite pas que ce qui est arrivé à Charlie Hebdo arrive sur le sol du Burkina. Je ne sais pas pourquoi le modérateur a laissé passer un tel commentaire.

        Vous vous comportez en négationniste et en opposant systématique. Je suis convaincu que vous n’êtes qu’un baffle, le micro qui est quelqu’un d’autre vous dites le son, ressaisissez vous frère COULIBALY

        Sans rancune aucune !

        Répondre à ce message

        • Le 15 décembre 2016 à 17:36, par Coulibaly Junwel
          En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

          .
          Qui se cache derrière ce pseudo "Un concerné" ? J’ai mon idée là-dessus, car vous prétendez par cette phrase "venez encore raconter que je n’ai pas bien compris", ce qui signifie que je vous ai déjà "répondu", hors aucun internaute de ce nom n’est intervenu précédemment dans ce forum, et ce post répond au dernier de mes posts. Il pourrait s’agir d’un acte volontaire, celui d’un lâche, pour ne pas être reconnu.

          Vous vous comportez en juge en "analysant" mon post, ainsi donc vous vous en prenez à moi, ce qui n’est d’aucun intérêt pour le débat. On s’en fout de ma petite personne. Ce qui est intéressant, c’est les idées, "les opinions" que l’on expose ou défend .

          Vous prétendez que je mélange ignorance et intention de nuire, mais cela ne signifie rien, ce sont des ingrédients populistes ! Par contre faire sortir le loup du bois, pour qu’il se montre sous son vilain visage, ça c’est intéressant, et ça signifie beaucoup ! Ca renseigne sur vos arrières-pensées.

          Mais vos associations d’idées sont pour le moins "bidons", ainsi celle qui établit une relation de causalité entre "ne pas avoir pour objectif de réclamer une application stricte de laïcité et/ou de la loi" et "écrire des paragraphes pour faire sortir le loup du bois".
          Il n’y en a aucune !

          Qui suis-je pour réclamer quoi que ce soit (vous parlez d’une stricte application de la laïcité et/ou de la loi) ? Je ne suis pas naïf, le pouvoir, les autorités, n’en ont rien à faire de nos bavardages et élucubrations forumnistes, et la "stricte application de la loi" ne nous concerne, ni vous, ni moi en tant que laïque, mais elle vous concerne de très près, en tant que musulman !

          Vous relevez une erreur commise par moi, sur l’origine des fonds de construction de mosquées, qui en effet sont privés, puisque ne venant pas de l’Etat burkinabè, encore qu’on ne sache rien des tripatouillages qui ont eu lieu sous le règne Compaoré, aussi l’origine des fonds de l’Etat étaient-ils on ne peut plus obscurs, d’autant que Kanazoé faisait partie du "clan présidentiel", alors tout était possible ! Nous ne saurons jamais rien des "fonds secrets" de l’islam.

          Quand quelqu’un prétend qu’il a fait quelque chose "à ses frais", je n’ai aucun moyen de le vérifier, aussi en quoi mon honnêteté pourrait-elle être impliquée dans le crédit que j’accorderais (ou non) à ce quelqu’un ? C’est plutôt la sienne qui est mise en jeu !

          "Vous n’écoutez pas ou quoi, pourtant on vous a conseillé de ne pas vous prendre pour le plus intelligent."

          Voilà que vous vous mettez à aboyer (je comprends, c’est pour cela que vous avez pris un pseudo, pour pouvoir "dicter", en dictateur que vous êtes ! Vous "conseillez" et il faudrait que je suive vos conseils, comme un toutou. Mais celui qui se soumet, c’est vous, pas moi. Et j’ai l’avantage d’avoir conscience de la très grande relativité de mon intelligence, c’est-à-dire de ses modulations, qui vont de l’abîme au sommet, face à votre vérité vacillante.

          Mais qu’a-t-on à faire que j’excelle dans le vagabondage verbal !!! C’est en effet une de mes qualités, je vagabonde dans le verbe, quand vous n’allez nulle part, sinon à recopier mon article que vous critiquez comme un perroquet !

          Je n’ai pas oublié avoir parlé "des esprits bornés et définitivement fermés", seulement je n’ai pas fait l’association que vous prétendez , Monsieur Séni NANA puisqu’il s’agit de vous. Relisez votre papier et vous y trouverez ceci :"Toutes les critiques, les appels à un discours de tolérance, les appels à la sagesse et au choix juste des mots ont pour auteurs selon vous des esprits bornés et définitivement fermés". Relisez le mien et vous y trouverez cela : "chaque article qui instruit et sensibilise sur le principe de laïcité est une avancée vers l’ouverture, la conscientisation et l’apaisement des esprits (quand les esprits bornés et définitivement fermés sont, nous en sommes conscients, quasiment inaccessibles, et se comportent en victimes, alors quelle que soit la façon d’aborder les questions religieuses, ils se sentiront de toute façon heurtés, agressés, humiliés, et nous n’y pouvons rien).
          Voyez comme vous déformez mes propos, pour prétendre ensuite que j’ai "oublié". C’est d’une malhonnêté crasse !

          Ce que je ne suis pas prêt à avaler, Monsieur Séni NANA travesti en "un Concerné", ce sont vos salades et les "Al Salat" de vos frères braillards.

          Mais pensez-vous réellement que j’ai cherché une "confrontation" chrétiens-musulmans, faut-il être un âne pour penser ainsi ! Et une "confrontation" AEEMB sunnites ne verra jamais le jour, ils sont comme cul et chemise ! Mais pourquoi faut-il que vous pensiez tout en terme de confrontation. Lisez les huit articles signés Junwel Coulibaly sur le site Faso.net et je vous défie d’y trouver une seule fois ce terme. Il ne s’y trouve pas. La confrontation n’est pas de mon monde, mais elle est du vôtre ! La preuve est ici dans votre post, noir sur blanc.

          Quel intérêt de "pousser à la confrontation" chrétiens et musulmans quand je souhaite qu’ils participent ensemble au nouvel équilibre religieux au Faso, un équilibre davantage préoccupé par la tranquilité des gens, ce qui est loin d’être le cas "grâce" à vos incivismes, à tous.

          Si je continue, point par point, votre réquisitoire, il vous plairait que je respecte les gens. Mais je les respecte pour autant qu’ils soient respectables (et vous avez reconnu vous-mêmes les dérives qui ont engendré mon irrespect en réponse). Seulement il me plairait que vous fassiez l’effort de comprendre que la phrase qui vous a tant humilié (et dont, dans votre article vous avez "mélangé" les termes), je cite :
          "Ce théâtre féodal de fidèles serviles, malgré toute sa grandeur et les puissances investies, multiplie les incivismes" n’a rien d’humiliant. Elle est, en effet, d’une objectivité radicale, alors que la liberté que j’ai prise de "faire une lecture" d’une prière du vendredi est au contraire tout ce qu’il y a de subjective, du registre d’une opinion personnelle !

          Décomposition de la phrase : "théâtre"  : représentation, manifestation publique, je pense m’être suffisamment expliqué sur le sens de ce terme, et quand bien même il vous aurait outragé, toute représentation publique relève de codes théâtraux et cela n’a rien d’insultant, surtout si on a conscience que dès qu’on aborde la sphère publique on est en représentation, individuelle ou collective, donc qu’on est acteur, et vecteur d’apparences, d’illusions !
          "féodal" : "qui appartient au régime de la féodalité... archaïque et rétrograde, qui met en relation un seigneur et ses serfs (et l’inverse)"
          "fidèles serviles", n’est-ce pas ce que vous êtes, des fidèles soumis à votre divinité ?
          Il est possile que vous distinguiez les termes "servilité" et "soumission", pourtant ils sont familiers l’un à l’autre, aussi les quatre termes associés ne font-ils que vous décrire, vous et vos frères, d’une façon non complaisante, mais pourquoi devrais-je être complaisant avec des gens qui font usage quotidiennement de terrorisme intellectuel pour nous saper le moral ? Les chrétiens tendent l’autre joue, pas moi. Les musulmans adoptent une position humiliante pour prier, c’est leur choix, pas le mien.

          Chacun n’a qu’à parler en son nom C’est ce que je fais, je ne suis le représentant de personne d’autre que de moi-même, donc de la multiplicité des personnes qui composent ma personne, et je ne suis pas représentant du peuple (seuls les députés le sont). Mais ce n’est pas ce que vous faites quand vous interpellez les commentateurs de votre article en "frères", créant ainsi autour de vous une communauté, dont vous êtes le représentant !

          Comment osez-vous prétendre que je me plais des menaces en lien avec Charlie Hebdo ! J’ai relevé cette infamie parce qu’elle contenait une menace directe contre moi, et révélait les arrières-pensées d’un de vos frères ! Eh oui, le webmaster a laissé passer les souhaits d’un grand méchant loup, un de vos frères sunnite wahhabite ! Quant à vous, vous retournez mes propos, en affirmant que je souhaite qu’un tel acte arrive au Faso, vous êtes vraiment un "déformateur" dangereux, un générateur de mensonges car vos frères vous lisent et vous "croient". Mais ce n’est rien, tout cela est écrit, et "vaut pour ce que de droit", selon l’expression consacrée.

          Votre dernière phrase reprend les engrédients du populisme : faire de la soupe en affirmant n’importe quoi que vos frères vont gober. Ainsi faites -vous de moi un négationniste (de quoi ?) et un opposant systématique (à quoi ?).

          Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 12:51, par Daouda
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Le problème des musulmans est qu’on ne peux pas dénoncé la moindre chose sans qu’on dise qu’on est contre eux.
    M. Monsieur Seni Sana, si vous êtes d’accord qu’il y a trois mosquées à l’Université polytechnique de Bobo, vous devez admettre que cela est justement anti laique. Cette université est publique et l’école, au Bukina, est laïc.

    Ensuite l’exploitation des voies publiques pour raisons de prière est un fait anti laïc et aussi j’ajoute que c’est de l’incivisme. les mosquées sont là pour servir à la prière. Mais au lieu de ça la circulation est bloquée mettant les usagers de la voix dans des situations difficile à dire.

    Pour la question des hauts parleur, si vous êtes d’accord, avec M. Coulibaly que cela dérange les autres, dites moi ce que la communauté musulmane fait pour mettre fin à ce acte vraiment anti laïc ? vous dites qu’il y a nombre de mosquées qui ne possèdent pas de haut parleur. Mais pas autant que celles qui en possèdent.

    La foi est une affaire personnelle et les religieux devraient arrêter d’harceler le monde. Personne, pas même M. Coulibaly en ce que je vois dans ses articles n’est contre qui que ce soit. Il faut seulement que chacun sache où il doit s’arrêter. Et le rôle de l’État est de garantir cette laïcité.
    Pour ce faire, je propose qu’ils prennent des mesures fermes contre toutes les dérives liées à la religion : plus de hauts parleurs, plus de mosquées ni de temples dans les services publiques, les établissements publique et aussi plus d’enfants "garibous" dans les rues. S’’il ne peuvent pas trouver un autre moyen pour apprendre l’arabe ou je ne sais pas trop ce qu’ils y font, j’ai toujours eu de la peine à voir ces enfants qui mendient dans la rue pour donner à un maître en récompense du "savoir" ( s’il s’agit bien de savoir) qu’il reçoivent de lui. L’État devrait interdire de telle pratique qui, dès le bas age n’apprend à l’enfant qu’a mendier sans pouvoir lui garantir un avenir prospère.

    Imaginez une seule seconde M. Sana que vous n’êtes pas musulman et faites une analyse très sincère des actes posés par les musulmans et vous vous rendrez compte qu’il y a plus de dérives que vous le croyez. Et vous vous rendrez compte également qu’il est plus que temps de faire tout ce qui est dans notre pouvoir pour garantir la laïcité et ce sans complaisance, si nous voulons assurer la stabilité sociale de notre chère patrie.

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2016 à 17:19, par Garaudy
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      Ce que les musulmans demandent : une simple équité, sinon l’égalité de traitement de l’Etat envers toutes les religions.
      L’exemple que vous avez pris, celui des mosquée de l’UPB, vous n’avez pas compris dans quel sens Mr Nana en a fait mention.
      Mais, à elle seule, elle pose la problématique de fond. La laïcité ne doit pas être utilisée pour empêcher les croyants de n’importe lequel religion de pratiquer de façon sereine sa religion. Je vous explique, si vous n’avez pas compris. Le musulman a 5 prières quotidiennes repartis de l’aube au coucher du soleil. Il se trouve que certaines de ses heures de prière coïncident avec les heures de service.
      Que faut il faire ? Reporter ces prières ou trouver un moyen de les exécuter le plus rapidement dans la sérénité ? Il y a eu un temps où beaucoup préféraient se cacher dans leurs bureaux pour s’y adonner ; mais cet époque est révolue depuis plus d’une dizaine d’années.
      La solution est celle de se retrouver dans un espace dans le lieu de service ou au maximum 10 mn sont consacrés à cette prière en groupe. J’attends de voir la solution que tu vas nous proposer.
      Ce que les musulmans disent haut et fort, c’est que la France n’est pas un exemple à suivre en la matière, de laïcité. La laïcité est vécue de façon plurielle sur cette terre. Il y a des exemples meilleurs que la française, et ce que nos législateur et gouvernants doivent comprendre est qu’il faut que ayons des lois qui reflètent nos réalités et non des lois qui viennent avec des principes calqués sur des réalités qui ne sont pas les notre.
      Je voyais tout dernièrement que le public français se plaignaient d’une responsable du candit Fillon qui porte de façon visible une croix, j’espère que nous n’en arriverons pas un jour à cela.
      Je vous donne un exemple, pas loin de chez nous, au Ghana, un parait que certains de nos ancêtres y viennent, on pourrait donc copier leur exemple. A l’Université de Legon, au centre de l’université, trône une église majestueuse et non loin, il y a une mosquée de vendredi. L’église comme la mosquée, sont propriétés publics, je vous laisse cogiter sur la suite. A ce jours, je n’ai pas entendu qu’il y a conflit de religion au Ghana où les musulmans sont minoritaires, mais constituent une communauté forte. Au Togo comme au Bénin les musulmans sont minoritaires mais sont des communautés fortes.
      La loi, selon moi, doit prévenir, éviter de créer des conflits qui n’existent pas ; elle ne doit surtout pas créer de problème.
      Pour finir, je vais te demander d’imaginer en tant que musulmans les réalités dans notre cher Faso :
      - Vous êtes majoritaires, mais depuis les indépendances, ce sont les minorités qui vous dirigent, alors que c’est vous qui élisez les dirigeants !
      - Depuis les indépendances le système éducatif, laisser par le colon ...., vous maintienne en citoyen de basse classe !
      - Vos lieux de cultes sont les plus exigus, certains ont été chassé de leur lieu de culte par d’autres confessions religieuses (vous avez comme exemple seulement à Tanghin : deux cas sous la Transition) ;
      - Imaginer qu’on vienne vous dire que vos enfants vont suivre obligatoirement les cours bibliques dans les lycées et collèges ;
      - Imaginer qu’on vienne vous dire que vos enfants, femmes et mamans soient obligés de se lever adresser une prière à Jésus ou Marie parce que dans un centre confessionnel ;
      - Imaginer, je m’arrête là, que pendant que la communauté est en train de se relever a difficulté de ses tares, que l’on veuille adopter une loi qui vient te dire qu’on ne veut plus te voir prier au service, qu’on ne veuille pas que vos sœurs, femmes et mamans s’habillent selon vos règles (qu’est ce qu’une femme voilée ne peut pas faire comme les autres ?).

      Quelqu’un m’a dit qu’on l’a répondu sèchement lors d’un appel à projet que l’argent qui est attendu ne servirait pas à lutter contre les enfants garibu, les petits mendiants musulmans comme vous le dépeigner.
      La communauté musulmane est en retard par rapport aux autres, c’est un secret de polichinelle, cela est frustrant pour les responsables musulmans partout, mais de grâce ne porter pas atteinte à notre dignité ; il y a des limites à ne pas franchir.

      Très cordialement, cette fois-ci.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 01:13, par la bonté
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      1-J’ose croire que la laïcité telle que tu décris n’est pas une religion en elle même. Je suis sûre que même en France on se rend compte que l’application mécanique, aveugle et ciblé ne conduit nulle part.
      2-Quand tu auras enlever les hauts parleurs stp n’oublies d’éteindre les radios des maquis.
      3-Quant à la question des mendiants qu’ils soient garibou ou pas il faut qu’on trouve une solution sociale et acceptable à ce fléau.
      4- sache que le rôle de l’état ne se limite pas à organiser l’espace mais il est là pour l’épanouissement du peuple. La religion est source de l’épanouissement de certaines personnes donc le rôle est de les offrir un cadre bien organisé au lié de les en priver.

      Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 16:37, par Lam
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Je me suis fait une idée du portrait robot de ce Junwell Coulibali, qui m’apparaît comme un islamiste barbu, portant un kimono qui s’arrête juste au niveau des genoux, assis sous un arbre où il broie du noir du matin au soir, avec pour seul compagnie un cure-dents de 1m qu’il mord en longueur de journée avec par intermittence des rots et des crachats à n’en pas finir. Ce vaurien, raté social pour donner une utilité à son existence faite de lamentations et de résignations croit avoir trouvé la faille, que dis-je, le filon qui va lui permettre d’assouvir ses haines et de se rendre justice contre ceux qu’ils estiment être à la base de son malheur. Pour se faire de l’audience, il initie un écrit enflammé contre ses coreligionnaires non pour les attaquer, mais pour les révolter contre les chrétiens catholiques qui, pense-t-il sont à la base de leur malheur. Ce plan savamment ourdi permet de réveiller ses frères de leur léthargie, tout en les braquant contre les catholiques qui occupent tous les postes de nomination dans l’administration, qui occupent de grands domaines pour leur culte, qui disposent du dimanche qui est un jour non ouvrable pour aller à l’église, ce que les musulmans n’ont pas, qui bénéficient des subventions de l’Etat pour les établissements catholiques...Le décor ainsi planté, un de ses lieutenants nommé Sény Sana revient à la charge pour défendre les musulmans et sonner le rassemblement. Vu tous ce qui se dit sur ce forum, il faut s’attendre un jour à une action musclée de ces barbus au kimono contre les chrétiens. Parce que ces derniers minoritaires les empêchent de sentir leur majorité, dans ce pays à majorité musulman.
    En tout cas, pour me mettre à l’abri, moi j’ai déjà fait l’option de changer de nom. Désormais, je m’appelle Souley. Pour voir la crise de nerf baisser chez les Seny et consorts, je suggère que tous les catholiques dans l’administration prennent des noms à consonance musulmane. Là, certains seront fière de se sentir dans un pays à majorité musulman. Mais attention, si nous devenons tous musulmans, nous ne seront pas pour autant sauvés, il y aura désormais une différence à faire entre les bons et les mauvais musulmans.
    En attendant, au nom du fait que nous sommes dans un pays où l’ethnie mossi domine, que le journal de 20h soit dispensé en mooré, et comme les femmes sont plus nombreuses que les hommes, il faut que le président Rock cède son fauteuil à une femme, et il faut désormais nommer plus de femmes que d’hommes dans l’administration.
    Monsieur Sana, vous prétextez d’une réponse à votre frère Junwell, pour déverser tous ce que vous avez comme rancœur contre l’église catholique en débitant des contre-vérités. Pour votre gouverne, l’église n’a jamais eu la prétention de diriger la transition. L’idée a été effectivement émise et c’est l’archevêque lui-même qui a été le premier à rejeter l’offre. Pour faire cours, il a tout simplement fait savoir qu’il ne le pouvait pas, même s’il en avait l’envie, parce qu’il lui fallait l’autorisation expresse du pape. D’où sortez-vous avec le fait qu’il était partant pour le poste et que c’est la communauté musulmane qui s’y est opposée ? Comme vous semblez être un féru de l’histoire, puisque vous citez certaines de ses pages, "Le révérend père Guarnisson", ça ne vous dit rien ? C’est l’un de ceux qui ont assuré la présidence du "Conseil" de la Haute Volta avant les indépendances. Tu vois, si l’église avait les velléités que tu lui reproches, elle aurait eu sa part de nam.
    Enfin, pour vous et votre compère Junwell, je vous demande de rediriger votre train aveugle ailleurs. Vous avez certes des velléités de créer des troubles dans ce pays, mais sachez que ce pays ne s’appelle pas "Burkina Faso" pour rien. Au moment où confiant en vos bases vous serez amené à agir, vous allez vous retrouvez nus comme des vers et vos ambitions sordides seront étalées.

    Sans rancunes !!!!
    Lam

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2016 à 23:26, par Un pote à John Wayne
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      .
      Merci, car dans ce forum où se déversent des tensions de toutes sortes et les habituelles crispations identitaires des refoulés de l’islam, des humiliés de naissance et de ceux que le Coran à prédisposé à être toujours à l’affût de la moindre agression, vous m’avez bien fait rire par la description que vous faites de Junwel (John Wayne) Coulibaly, en parfait sunnite wahhabite. J’en connais plus d’un qui va franchement rigoler. J’en ai les larmes aux yeux. Il lui arrive de broyer du noir en effet, c’est un effet de son âge. Question cure-dents, il a toujours préfèré la bonne vieille racine Gouro, une habitude qui lui est venue du temps qu’il a passé en Côte d’Ivoire. Il ne rote pas mais c’est un bon cracheur. Vaurien, c’est sûr, en tout cas quand il était môme, raté social ça se discute parce que, que je sache, il n’a jamais cherché la réusite sociale, mais c’est pas ça qui en fait un raté. Il ne se passe pas une journée sans qu’il se traite de "Con" avec toutes les variantes possibles, c’est le préalable nécessaire pour se permettre d’insulter les autres, qu’il dit. Après, vos délires relèvent du fantasme. Vous devriez écrire des romans, sérieux ! Et si vous avez l’occasion de le rencontrer un jour, vous rigolerez avec lui de ce qu’il pense des religions importées, ces "fantaisies humaines" comme il dit qui ont fait et font tant de dégats dans les esprits africains. Selon lui, ces religions sont en grande partie responsable du sous-développement de l’Afrique, et je suis pas loin de partager son avis. Enfin, ce que j’en dis, je veux pas trop parler à sa place. Mais j’ai bien ri. Et vous avez raison, si tout le monde avait un prénom musulman, il n’y aurait plus de "fantasmes" politico-religieux au Faso.

      Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2016 à 01:42, par Daouda
      En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

      M. Lam !
      comment pouvez vous terminer votre écrit par " sans rancunes" si vos premiers mots ne sont que des injures ?
      "Ce vaurien, raté social pour donner une utilité à son existence faite de lamentations et de résignations croit avoir trouvé la faille, que dis-je, le filon qui va lui permettre d’assouvir ses haines et de se rendre justice contre ceux qu’ils estiment être à la base de son malheur. Pour se faire de l’audience, il initie un écrit enflammé contre ses coreligionnaires non pour les attaquer, mais pour les révolter contre les chrétiens catholiques qui, pense-t-il sont à la base de leur malheur "

      cela démontre parfaitement votre manque d’ouverture d’esprit à toute autres idées en dehors de celles que vous avez.
      Coulibaly Jonwel a dénoncé les comportement des musulmans qui peuvent être considérer comme anti laic. Si vous trouvez qu’il se trompe, prouvez le en apportant vos arguments au lieu d’insulter. En général, c’est quand on manque d’idées, on s’énerve et on se met à insulter.

      Vous parlez aussi de la France en disant qu’on avait pas à la suivre comme un exemple en matière de laïcité. Oui je suis d’accord et même qu’on devrait rester nous même c’est à dire rester des Burkinabè, des africains car l’islam nous est arrivé d’ailleurs. Et ce débat ne serait pas poser aujourd’hui puis que aucune culture africaine ne prétend détenir la "vérité" et donc ne cherche à envahir.
      Nous ne voulons pas voir la charia être appliquée chez nous. Pour ce faire il faut pas attendre que ça arrive avant de vouloir le combattre. il faut dès maintenant lutter contre toute les pratiques qui peuvent favoriser cette charia.
      La laité n’interdit pas à un citoyen de pratiqué sa religion. Mais elle interdit à ce citoyen de porter atteinte à la liberté de l’autre. Et les faits cité par M. Coulibaly portent atteinte à la liberté des non musulmans.

      Le musulman non seulement doit pratiqué sa religion mais en plus doit aussi entrainer les autres avec lui sur le "bon chemin" et c’est là que toutes les dérives naissent. On installe des hauts parleurs pour inciter toute le monde vers la mosquée. On fait sortir des haut parleur dans les quartiers pour prêcher toute la nuit afin de les atteindre de loin. "Et tout cela est normal puisse qu’il s’agit de dieu et tout le monde devrais se plaire d’écouter !"
      Si vous êtes sincère vous devez participer à arrêter ces malades mentaux qui pense que tout leur est permit quand il se cache derrière le masque de la religion pour porter préjudice à leur entourage..

      sans rancune !

      Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 22:26, par Garaudy
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Quelle imagination ce Lam !!!
    Figure toi que tu m’as rendu Mr Coulibaly sympathique.
    Je disais dans un de mes posts que les combattants d’Allah sont indenombrables, Mr Junwel serait un de ses combattants qui s’ignore, sans blague !!!
    Un ami me disait à propos de Sarkozy que c’était le meilleur dailliste (quelqu’un qui fait la dawa=appel à l’islam) à l’époque. Plus il s’agitait contre les musulmans, plus les français s’intéressaient à l’islam.

    En conclusion, peut être que Mr Coulibaly incarne cette main invisible du moment.
    Sans blague, consultez seulement dans les archives de ce Faso.net, vous trouverez d’autres débats sur des préoccupations pas si éloignées de celle-ci.

    Heureux de vous avoir lu
    Très cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 11:50, par Electron_Libre
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    1. "à part la croix dont j’ignore l’histoire le reste n’a rien de religieux". Donc vous connaissez l’histoire de "le boubou et le chapeau musulmans qu’on porte fièrement" ?
    2. "Le boubou et encore moins le chapeau ne sont pas musulmans". Pourtant vous connaissez leur histoire. Vous semblez connaitre des histoires en islam mais pas dans les autres religions. C’est bien dangereux pour la cohésion sociale car vous risquez de vous faire des idées fausses sur ces religions que vous prendrez pour des vérités incontestables. C’est comme ça que nait le radicalisme. Ressaisissez-vous M. SANA !
    3. "C’est quand même étrange que tout ce qui vient de l’Arabie Saoudite ou du monde arabe en général soit musulman sauf bien sûr l’argent". Avez-vous répondu à cet M. COULIBALY pour lui dire qu’il est anti-laïque (donc que vous défendrez la laïcité) ou bien pour être anti-laïque aussi comme M. COULIBALY ? Parce qu’à lire ce passage, on croirait que vous avez écris pour défendre les musulmans (qui n’ont nullement besoin de vous pour leur défense). Le fait que nos contrées se prostituent (après s’être prostituées devant les institutions européennes et américaines) maintenant devant les monarchies du golfe semble vous plaire. Mais en même temps vous vous agacez qu’on les critiques. Votre droit de réponse est une critique aux articles de ce M. COULIBALY (à vous lire dans votre paragraphe introductif) ! Donc acceptez d’être critiqué aussi M. SANA !
    4."N’est-ce pas avec la bénédiction de la laïcité que chaque religieux est libre de pratiquer sa religion ?". Oui mais dans un cadre bien précis. Lorsque chaque religieux commence à déborder du cadre que la loi lui a accordé, cela devient de l’anti-laïcité ! Pensez-y !
    5. "A moins que votre laïcité n’interdise l’existence de toute autre chose ...". Si tel est le cas, cette "laïcité" devient de la dictature !
    6. "Des tenues comme celle des leaders catholiques (archevêque, curés, cardinal), des imams (pour certains) montrent clairement la religion de ces derniers. Les appellations comme pasteur, monseigneur, imam, révérend, prophète, el hadj, mon père, sœur, etc. sont des étiquettes religieux et courantes dans l’espace public et il n’y a aucun mal.". En effet, il n’y a rien de mal à cela. Mais je ne crois pas que la laïcité interdise cela. Peut-être que cet M. COULIBALY devrait répondre pour qu’on voit s’il a dit que la laïcité interdit tout ce que vous avez cité.
    7. "c’est une réalité et presque tous les jours les burkinabés constatent des situations de blocage de la voie publique (que ce soit pour des prières ou autres activités). Ce blocage est le plus souvent lié à la taille du rassemblement et est souvent nécessaire pour la sécurité des participants et aussi des passants. Ce qui étonne c’est qu’elle devient d’après Monsieur COUULIBALY anti-laïque quand ce sont des religieux qui en sont responsables.". Non, non et encore non ! La laïcité n’interdit pas les manifestations ! Si c’était, comme je l’ai dis, ce serait de la dictature. Les manifestations sont autorisées, pour peu qu’elles entrent dans le cadre défini par la loi. Remarquez, M. SANA, les meetings et autres marches sont toujours encadrées : les organisateurs demandent la permission à la mairie ou la préfecture. Si cette dernière accepte, les manifestations sont autorisées et c’est l’autorité compétente qui se donne les moyens d’encadrer lesdites manifestations (policiers, CRS, gendarmes, ..., pour la sécurité des manifestants et d’autres personnes). Mais si des gens veulent manifester et qu’ils ne demandent pas l’autorisation à l’autorité compétente, c’est, d’abord, illégal (c’est le cas des djanjobas, "zouloukri", mariages, "fouri" et consort). Ensuite, si cette manifestation est religieuse, là on parlera d’anti-laïcité ; surtout si elle déborde et empêche les autres de vaquer tranquillement à leur occupation. M. SANA, vous semblez pensez que comme les autres activités se font, alors tout ce qui est religieux aussi doit passer. Non ! Tout cela c’est à cause de l’Etat, c’est lui qui laisse faire. Voilà maintenant là où on en est. Si l’Etat avait joué son rôle dès le début, je ne crois pas qu’on en serait là à croire que ce qui est illégal et anti-laïque est normal ! Pensez au moins aux autres lorsque vous vous regroupez ! Vous n’êtes pas les seuls dans ce pays !
    8. "Si un blocage de route pour prière musulman a lieu, c’est pour tout au plus 2h (12h-14h) et n’a pas lieu aux heures de pointes.". M. SANA, vous semblez ignorez ce qu’on appelle une heure de pointe. C’est une heure de forte affluence. De 12h à 14h, les gens descendent pour rentrer déjeuner chez eux puis reviennent au boulot. Ce créneau est bel et bien une période de pointe (allez demander à la Police et ils vous diront). Et puis, même si c’était pas une heure de pointe, ce n’est pas une raison pour dire que "c’est juste 2h" et donc pas beaucoup. Même 1 minute de dérangement est un dérangement !
    9. "Les haut-parleurs des mosquées, les orchestres et autres instruments des églises, et plus grave la sonorisation des maquis et des rassemblements ou des promotions dans les boutiques et autres lieux dérangent la quiétude de plus d’un burkinabé, qui souvent ne se sentent ni de près ni de loin concernés mais sont obligés de subir.". Là vous avez tout-à-fait raison. Mais je crois que ce M. COULIBALY a dû se concentrer sur le cas religieux. Vous, M. SANA, avez ajouté "la sonorisation des maquis et des rassemblements ou des promotions dans les boutiques" pour lesquels vous pourrez faire un article et publier sur Lefaso.net !
    10. "Ce qui est juste c’est qu’à tous les niveaux, les musulmans s’organisent pour trouver un lieu de prière dans le milieu où ils vivent. Et ça débute au lycée". Là vous vous contredisez, non ? Vous avez dit d’abord "Ce n’est pas vrai il n’y a pas de prière à l’école". C’est une contradiction ! Si "les musulmans s’organisent pour trouver un lieu de prière dans le milieu où ils vivent" et que "ça débute au lycée", c’est qu’ils prient (y compris les autres confessions religieuses) dans les écoles ! C’est assez logique ! En tout cas ça devrait l’être pour quelqu’un qui est allé jusqu’en "5ème année université", de surcroit en informatique (d’après votre signature !) !
    11. "Au Burkina les musulmans n’ont pas d’influence sur le pouvoir publique comme vous tentez de nous faire croire, à l’instar d’autres communautés religieuses que vous semblez dédouaner par décret.". Attention à vos propos ! Ce genre de phrase est dangereuse pour la cohésion religieuse (donc sociale) !
    12. Dans votre répertoire ajouté, les actes sont en effet anti-laïques ! Les écoles sont des institutions de l’Etat (même le privé, vu qu’il a obtenu l’accord de l’Etat pour pouvoir ouvrir). Donc, tout fait religieux y est interdit par principe de laïcité (ça, vous semblez l’ignorez !).
    13. "Et tout cela à leur frais. Les musulmans n’ont pas par exemple d’arbre de Noel au frais de l’Etat, ni de symbole annonçant leurs fêtes à la télévision de tous les burkinabé, ni de jour de repos consacré à leur culte hebdomadaire". Propos encore dangereux pour la paix sociale. On parle de religion et non de musulman ! Donc, je crois, comme je l’ai dit depuis le début, que vous attaquez non seulement cet M. COULIBALY mais aussi les autres religions ! Ce n’est pas bien !
    14. "Dire qu’il y a des mosquées dans les universités n’est pas une information puisque tout le monde le sait". Ah bon ? Donc vous venez de reconnaitre là, un acte gravement anti-laïque, M. SANA !
    15. "A Nasso les musulmans n’ont pas une mosquée mais quatre mosquées". Jusqu’à 4 ? C’est terriblement grave ! Il faut que l’Etat réagisse maintenant ! Je crois que l’Assemblée Nationale gagnerait à accélérer l’étude du projet de loi que le gouvernement leur a transmis !
    16. Dans votre démonstration de la contradiction du témoin de M. COULIBALY, à vous lire, on voit que vous donnez raison à ce témoin et vous lui donnez raison avec des détails croustillants qui vous discrédite ! Vous concluez avec "Normalement les universités devraient prévoir dans leur construction des lieux de culte comme le font les hôpitaux et les prisons." ! Mais franchement, revoyez votre conception de la laïcité !
    17. "En plus du fait que ce fait n’a rien de laïque, il n’honore pas notre nation.". Donc c’est doublement une peine pour notre cher Faso : non seulement il n’est pas laïque comme c’est bien mentionné dans sa Loi fondamentale (ce qui est illégal et devrait valoir la démission du président pour trahison à la constitution), mais aussi c’est honteux de la part d’une présidence d’être incapable d’honorer une simple demande !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2016 à 12:56, par L’ENFANT DE L’HOMME
    En réponse à : Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

    Merci monsieur NANA. ton article soulage l’enfant de l’homme. les musulmans ont longtemps été assimilés à des analphabètes dans ce pays, des gens qui ne connaissent pas leurs droits.ils utilisent nos vieux comme ils veulent parce que ils sont allés à l’école du blanc ou ils ont profité du colonisateur ? sachez que ça c’est fini. l’homme qui dormait s’est reveillé et sachez qu’il ne se laissera plus faire. Ce Monsieur Junwell me fait rire. Bravo à NANA lui il a meme publié sa propre photo avec son vrai nom. Monsieur Junwel ne gâte pas le nom des Bobo COULIBALY. eux c’est des bonnes personnes.toi tu n’es pas un vrai COULIBALY. les COULIBALY sont des véridiques.si tu vois que tes articles ont suscité des commentaires surtout pas bien accueilli sache que tu dois revoir tes manières de faire. quand un homme se trompe et on le corrige, il s’excuse et demande pardon mais malheureusement toi tu continue dans ton erreur. notre cher Faso a toujours été cité en bon exemple pour le vivre ensemble. Mais des gens comme vous ne feront que mettre en péril ses valeurs . il n’est jamais trop tard de se rattraper.
    et sache une chose que ce soit de ta propre volonté d’écrire ces articles ou que ce soit des gents qui sont derrière vous sachez qu’ils ne pourront rien contre l’islam. Qu’il vous plaise ou pas l’islam et les musulmans iront là ou vous ne pensez pas. Ne perd pas ton temps.occupe toi de ta famille.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés