Réduction du travail des enfants : R-CLES remet des kits d’installation à des enfants dans la Boucle du Mouhoun

dimanche 6 novembre 2016 à 02h30min

Le Projet de Réduction du travail des enfants à travers l’éducation et les services (R-CLES) a remis ce vendredi 4 novembre 2016 à Dédougou, du mobilier scolaire, des équipements didactiques aux écoles, centres de formation professionnelle et des kits d’installation aux enfants bénéficiaires du projet. Il s’agit d’un Projet exécuté par l’ONG Counterpart International et financé par le département du travail des Etats- Unis d’Amérique (USDOL).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Réduction du travail des enfants : R-CLES remet des kits d’installation  à des enfants dans la Boucle du Mouhoun

Soutenir les efforts du gouvernement du Burkina Faso dans la lutte contre le travail des enfants dans les champs de coton et les sites d’orpaillage. Tel est le sens que donne la Directrice du Projet R-CLES, Mavalow Christelle Kalwoule au geste de son projet. Notamment la remise de mobilier scolaire, des équipements didactiques aux écoles, centres de formation professionnelle et des kits d’installation aux enfants bénéficiaires intervenue le vendredi 4 novembre 2016 à Dédougou.

Ce sont essentiellement des tables-bancs pour deux écoles, du matériel à cinq centres de formation professionnelle, des lampes solaires à 200 élèves bénéficiaires des classes du CM ; des kits d’installations à 11 enfants en fin de formation dont 5 en mécanique, 5 en menuiserie métallique (ndlr soudure), un en menuiserie bois et un en couture.

A en croire Madame Mavalow Christelle Kalwoule, le même matériel sera remis aux régions des Cascades et des Hauts-Bassins qui étaient d’ailleurs représentées à la cérémonie de remise de la Boucle du Mouhoun.

Le travail des enfants toucherait 44,1% des enfants de 5 à 17 ans au Burkina Faso et serait employé dans l’agriculture et l’orpaillage. Afin de rectifier le tir, la Directrice du Projet de Réduction du travail des enfants à travers l’éducation et les services (R-CLES), Mavalow Christelle Kalwoule a interpellé les jeunes et les parents. « Notre message pour les jeunes et les parents c’est de se rappeler que l’orpaillage est une activité éphémère contrairement à l’école et la formation qui a un investissement pour l’avenir ».

Au Gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Justin Somé de renchérir, les principales alternatives à la problématique du travail des enfants sont l’éducation et la formation professionnelle. C’est pourquoi poursuit Monsieur Somé, nous saluons le Gouvernement américain, à travers son département de travail (USDOL) qui a financé le projet de lutte contre le travail des enfants dans l’orpaillage et la production du coton. En effet, se réjouit Monsieur le Gouverneur de la Boucle du Mouhoun, les kits d’installation offerts aux enfants victimes ou qui risquent d’être victimes des pires formes de travail dans les sites aurifères ou dans les activités de production cotonnière leur permet de donner définitivement dos aux périlleuses conditions de travail qu’ils ont subies.

Le Représentant du Maire de Dédougou de son côté a interpellé l’ensemble des leaders et acteurs de développement à une synergie d’actions dans la lutte contre le travail des enfants. Il a également salué l’engagement du Projet R-CLES dans la lutte contre ce fléau depuis 2013. Les bénéficiaires ont pour leur part témoigné leur gratitude au Projet de Réduction du travail des enfants à travers l’éducation et les services (R-CLES). Ils ont promis de faire bon usage de ce matériel et ont salué tous les acteurs qui ont accompagné ce projet notamment, l’ONG Counterpart International et le département du travail des Etats- Unis d’Amérique (USDOL).

En rappel depuis 2013, Counterpart international exécute le Projet de Réduction du travail des enfants à travers l’éducation et les services (R-CLES) financé par le département du travail des Etats- Unis d’Amérique (USDOL) dans les Régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et des Hauts-Bassins.

Ibrahima Traoré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 novembre 2016 à 11:16, par Nabiga
    En réponse à : Réduction du travail des enfants : R-CLES remet des kits d’installation à des enfants dans la Boucle du Mouhoun

    Je pense que ce projet R-CLES rencontre de sérieux problèmes dans sa mise en œuvre. Des malversations auraient été à l’origine du départ d’une partie du personnel originel. Le pire, c’est que ce projet a récemment procédé au recrutement d’un ’Head of Program’ où des candidats ont passé deux jours au cabinet commis pour ce recrutement sur l’Ave. KK. Ce cabinet à fait son travail et à transmis au projet une liste de candidats jugés compétents pour le poste. Le projet à ensuite appelé et interviewé ceux-ci au téléphone. Depuis, c’est un silence de cimetière entre le projet et les personnes sélectionnées par le cabinet. Aucun résultat final du test n’a été notifié aux candidats. Même s’ils ont choisi leur candidat parmi ceux retenus par le cabinet, le projet se doit de notifier le résultat du test aux candidats finalistes non retenus. Si au contraire le test a été infructueux, les candidats finalistes devraient en être informés. Le bon sens le recommande. Et, c’est encore pire quand on se rend compte que c’est un projet financé par le gouvernement américain qui lutte pour la transparence dans les interventions à but social tels que ce projet.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés