Espace Scientifique : Le revue des ‘’solutions concrètes’’ est de retour

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • jeudi 20 octobre 2016 à 20h00min

Après un silence de deux ans, la revue scientifique de vulgarisation de l’Institut des sciences des sociétés (INSS) redonne de la voix. Le trimestriel numéro 14 traite des questions comme le foncier rural, la sécurité alimentaire, les violences scolaires, la question de l’accès des femmes à la terre, du VIH. Face à ces problèmes sociaux, les chercheurs apportent des solutions concrètes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Espace Scientifique : Le revue des ‘’solutions concrètes’’ est de retour

Canal de vulgarisation des résultats de recherche, Espace Scientifique était en hibernation depuis 2014. Pas que les chercheurs n’avaient plus de quoi diffuser. Loin de là. « Les questions relatives à la restructuration fonctionnelle de l’institut, sa contribution au développement, ses orientations stratégiques pour consolider ses partenariats et la formation de l’élite nationale, étaient en discussion », précise Dr Ludovic Kibora, directeur de l’INSS.

Le canard revient avec des diagnostics de certains problèmes de société et surtout des propositions concrètes de solutions. Le numéro 14, c’est donc de 30 pages, « des contributions originales très instructives, assorties des solutions opérationnelles dans une dynamique nouvelle, empreinte d’innovations de profondes réflexions scientifiques mises à la disposition de tout public et des idées opérationnelles ».

Par exemple, le sempiternel problème du foncier est traité sous la plume du Dr Basga Emile Dialla. Dans « Le foncier Rural au Burkina Faso : les chemins sinueux de la sécurisation foncière vers l’impasse », le chercheur procède à une analyse critique des textes régissant le foncier rural au Burkina Faso. Il souligne que la superposition des droits fonciers coutumiers et modernes dans le pays rend complexe l’application de la législation foncière, notamment en milieu rural. Du coup, cette situation compromet les processus de mise en valeur des terres et limite la productivité.

Le directeur de l’Institut lui-même consacre sa plume à la sécurité alimentaire sous le titre, « Sécurité alimentaire et changement social dans le contexte du Burkina Faso ». Dr Ludovic Kibora donne sa lecture de la complexité de la problématique de la sécurité alimentaire en lien avec les changements sociaux et l’évolution des habitudes des populations en milieu rural et urbain.

L’anthropologue, maitre de recherche conclut que la satisfaction des besoins alimentaires des populations en termes de disponibilité et d’accessibilité doit être accompagnée par des mécanismes qui prennent en compte le lien entre sécurité alimentaire et changement social pour subjuguer les risques sanitaires.

Que renferme la notion d’exclusion sociale ? Vous le saurez en lisant ce numéro 14 de Espace Scientifique. A travers « Les ressorts de l’exclusion sociale : enjeux conceptuels et modes d’expression dans le contexte burkinabè », Dr Jocelyne Vokouma engage la discussion. Cette expression beaucoup employée, est « une notion saturée de sens, de non-sens et de contre-sens, au point qu’on arrive à lui faire dire toutes les attributions y compris le dépôt de celui qui ne peut obtenir tout ce à quoi il prétend », écrit-elle.

D’autres sujets sont traités dans ce numéro. « Expression récurrente de la violence en milieu scolaire au Burkina Faso : un phénomène inquiétant en quête de solution ». Cette problématique a défrayé la chronique l’année scolaire écoulée, et Dr Roger Zerbo, Chargé de recherche y porte son analyse.

« Les femmes séropositives peuvent avoir des enfants. Toutefois, cette prise en charge est insuffisante pour les couples où seulement un des conjoints est porteur du virus », c’est le constat de Dr Sylvie Zongo. A travers « Le VIH n’empêche plus d’avoir des enfants, mais la prise en charge médicale offerte ne répond pas à la spécificité des couples concernés », elle ramène au-devant de la scène, un problème de santé qui semble de plus en plus oublié.

Retrouvez également Dr Marie-Thérèse Acens/Somé, sociologue, attachée de recherche avec « La prise en charge de la douleur chez les malades hospitalisés en pédiatrie dans la ville de Ouagadougou » ; et Dr Arouna Goama Nakoulma, géographe, chargé de recherche, qui nous parle de l’accès de la femme à la terre, à travers « Renforcement du pouvoir d’achat des femmes par l’accès à la ressource foncière au Burkina Faso : enjeux et perspectives ».

En somme, et pour répondre à sa philosophie, ce numéro de Espace scientifique répond à des questionnements spécifiques et incontournables pour le Burkina Faso en pleine mutation.

En rappel, vous pouvez vous procurer la revue au siège de l’INSS ou dans les bibliothèques de la place, au prix de 500 F CFA.

En outre, la revue est ouverte aux chercheurs et aux enseignants de tout horizon, soucieux de contribuer par la réflexion et le partage de connaissances au progrès de la société Burkinabè.

Bonne lecture

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés