Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

mercredi 24 août 2016 à 09h01min

Dimanche 21 aout 2016. Un enfant d’environ huit ans, sébile en mains, est couché à même le sol au quartier Kilwin de Ouagadougou. Il ne parle que la langue Fulfuldé. Yaya est un jeune talibé. Depuis trois jours, il dort dans la rue. Car, il n’arrive pas à retrouver le domicile de son maître coranique qui s’appellerait Gafar. D’ailleurs, le souhaite-t-il ? Apparemment non. Puisqu’il dit subir des sévices corporels.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

Nous l’hébergeons une nuit (dimanche). Le lendemain lundi, nous parcourons successivement les services de l’action sociale de la mairie de l’arrondissement n°3 et d’un autre service d’arrondissement à Tampouy. C’est finalement au commissariat de police de Sig-Noghin que Yaya a passé la nuit de lundi. Au moment où nous traçons ces lignes, il y est toujours.

Yaya dit s’être égaré. Il a dormi dehors, à la merci des moustiques, durant deux nuits. Le dimanche matin, il vomissait, faisait de la fièvre et se plaignait de maux de ventre. Avant notre arrivée, une bonne volonté lui avait déjà donné des médicaments, il tenait même une plaquette de paracétamol. Après avoir mangé et pris une douche, il retrouve le sourire. A la question de savoir qui est son maître coranique, il avance un nom : Gafar. Il soutient ne pas vouloir repartir chez ce dernier, car il sera sévèrement puni (coups de fouets et piloris). Il affirme également qu’il lui est demandé de ramener 1500F. Vrai ou faux ? Difficile d’y répondre.

S’il connait les noms de ses parents (les prénoms plus précisément), il ignore le nom de son village. Lorsqu’on lui pose la question, il soutient que son village c’est ‘’Burkina’’. Il soutient d’ailleurs ne pas vouloir répartir chez ses parents avant d’avoir maîtrisé entièrement le Saint Coran. « Si je ne finis pas le Coran, je vais aller en enfer », dit-il avant de nous demander de lui trouver un autre maître coranique.

Le lundi, 22 août, nous le conduisons au service social de la mairie de l’arrondissement n°3. Il a fallu hausser le ton pour qu’on daigne nous écouter. L’agent a refermé la porte, en nous disant d’aller dans un autre service à quelques centaines de mètres de là. Elle, devant aller à une réunion. A ce service de l’action sociale sise à Tampouy, lorsque nous nous rendîmes, une longue file attendait déjà. Une heure après, nous sommes reçus par cinq agents. Après explication, à notre grande surprise, il nous est demandé de garder l’enfant chez nous si ça ne nous dérangeait pas. Le service ne disposant pas de lieu pour garder l’enfant.

Par ailleurs, il nous est demandé d’aller faire une déclaration auparavant dans un commissariat de police avant de rentrer avec le talibé. Nous voilà au commissariat de police de Sig-Noghin aux environs de 12h30. Nous devons laisser l’enfant là et revenir à 15h. De retour à l’heure indiquée, une mention nous est remise. Mais l’enfant y est resté et a passé la nuit. Le lendemain 23 août, comme convenu, nous nous rendons au commissariat. L’agent à qui est affecté le ‘’dossier’’ nous reçoit et nous rassure que la police fera son travail. « Si vous voulez le garder chez vous, il y a une procédure à suivre », explique-t-il. Evidemment non. Nous voulons juste rendre service à un enfant en détresse, lui expliquons-nous.

La veille, les services de l’action sociale avaient promis passer s’enquérir de la situation afin de mieux comprendre et suivre les démarches de la police. Lorsque nous quittions les lieux aux environs de 11h, aucun agent de l’action sociale n’était encore arrivé. Yaya, lui, devrait passer sa seconde nuit (23 au 24 août) au commissariat de police.

Malgré sa délicatesse, la problématique des talibés dans notre pays est une question dont il faut s’occuper afin de préserver les droits des enfants. Quitte à égratigner ceux qui soutiennent encore ces écoles coraniques.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 août 2016 à 03:32, par Mohammed
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    C’est le Faso. Il y a pire . Voilà comment on devient enfant de la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 04:47, par Yiriba
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Merci pour ce reportage. Peu importe si ce genre de problèmes se retrouve dans les préoccupations et responsabilités des services sociaux du pays, mais ils méritent d’être soulevés. C’est une honte quand on ne peut pas venir aux secours des plus faibles et vulnérables de son peuple et qu’on passe le temps à se lancer la balle. Chers parents de Talibé, nous comprenons aussi que plusieurs d’entre vous voulez le bien de vos enfants en les envoyant dans ces centres. Il n’existe pas véritablement de developpement spirituel ou humain dans la quasi totalité de ces centres sauf de la maltraitance et exploitation juvenile. Il faut se resoudre absolument à garder vos enfants avec vous quelque soit vos difficultés de survie. Ils seront plus heureux avec vous et Dieu accepte tous les enfants et adultes comme ils sont si la providence ne les conduit pas naturellement sur le chemin de l’étude du coran.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 05:16, par gangobloh
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Pourquoi le Maitre

    Pourquoi le Maitre ne signale pas la disparition de son élève coranique ? Pourquoi ne pas chercher les géniteurs de l’enfant ? Est ce vraiment un cas social ? Que le gouvernement prenne une décision ferme sur le cas de ces talibets qui se droguent toute sorte de produits..

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 06:26, par mano
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    L’Action sociale n’a jamais fuit ses responsabilités. plaisons tous ensemble pour qu’il ai plus de moyens pour elle afin qu’elle puisse jouer pleinement son rôle de protection car vous l’aurez compris qu’il s’agit tout simplement d’une incapacité indépendante d la bonne volonté des agents sociaux. merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:23, par lebourges
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    ... Après c’est pour nous parler de la nuit du Bim Bim.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:31, par kabore
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Vraiment ces maîtres coraniques,ils n’ont pas de coeur alors qu’ils prétendent enseigner la parole de dieu.auss,est ce qu’il est obligé de faire des enfants quand on sait qu’ on en a pas besoin ?les parents savent que les maîtres coraniques torturent les enfants en ville,pourquoi ne pas les faire apprendre le coran à côté d’eux si vraiment c’est pour leur bien ?
    Vous êtes vraiment de bonnes personnes et que dieu vous bénisse .si vous pouvez garder l’enfant ,ça serait bien lui et dieu le vous rendra au centuple.
    En même temps,il faudrait porter plainte contre les agents de l’action sociale d’où vous êtes passé car là,je ne sais plus pourquoi ils sont là et pourquoi ils reçoivent un salaire à la fin du mois.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:34, par Caleb
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Vous prêtez de fausses intentions à l’Action sociale. Sans être de ce service je sais qu’ils n’ont pas de moyens propres pour s’occuper de ces cas. Si les enfants de la rue (celui-là en est un et non un talibé, même si tous les enfants de la rue s’en réclament) sont tolérés et acceptés par l’État lui-même, qu’il trouve les moyens pour s’en occuper. Un individu dans un service de l’action sociale ne peut pas prendre le risque d’une telle initiative, c’est-à-dire recevoir et garder un talibé égaré. Ce sera à ses frais et contre certainement la colère du chef de service qui sera mis dans l’embarras. En tout cas, votre geste est salutaire. mais prochainement, amenez le futur saint au ministère de l’action sociale ou au premier ministère ou à la présidence, et pourquoi pas chez le responsable des musulmans, avant d’écrire votre élément.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:42
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Vous parlez de quoi ?
    Allez sous l’échangeur de l’est. En plus de talibés qui y dorment, il y a une femme avec ses enfants qui y sont avec un matelas mousse à deux places et qui y ont élu domicile.
    Les gens passent et ça ne dit rien à personne.
    Le jour où on va vouloir les déguerpir vous verrez le tollé que cela va créer.
    Le peuple mouton apès l’inssurection a choisi ses gouvernants. Ca ira de mal en pis.
    Serrons les dents pendants cinq ans.
    Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:44, par Yawoto
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    L’action sociale n’existe plus. C’est la solidarité nationales qui a survécu jusque-là.
    Tout cela c’est la volonté du pouvoir en place. Que voulez-vous ?
    Les gens n’ont aucun moyen pour faire le travail pour lequel ils sont payés : ils n’ont que leur seule volonté ! Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:49, par Lavie
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    L’action sociale n’est pas opérationnelle au Faso. Les agents de l’action sociale n’ont pas de moyens pour exercer leurs fonctions qui doivent couvrir la détection, la prévention, la protection, l’accompagnement et la réinsertion. La création d’un ministère de l’action sociale a bureaucratisée (paralysé) l’action sociale. Les agents de l’action sociale devraient être affectés aux ministères de la santé, de la jeunesse, de l’Education, de l’administration territoriale, de la sécurité et de la justice. C’est une profession transversale chargée de veiller sur les valeurs humaines dans la société en général et dans le fonctionnement de l’administration publique en particulier.
    Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:04, par peters
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Mais que voulez vous ? Un secteur totalement délaissé. Les agents ne peuvent que travailler en fonction des moyens mis à leur disposition. Courage à tous les Travailleurs sociaux consciencieux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:19, par Sidnoma
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Dieu vous benisse, Hommes misericordieux !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:24, par Vrai
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Merci Moussa Diallo !
    En vérité, c’est un problème très délicat.
    Les premiers responsables de cette situation sont les parents.
    S’ils sacrifient leur ENFANT, on n’y peut rien.
    Convenons qu’affaire de religion-là, c’est très compliqué. Mais il y a quand-même un minimum de protection que nos autorités doivent consacrer à ces enfants qui sont plus que VULNÉRABLES !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:38
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Il fallait l’emmener à la grande mosquée des wahabiya.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:48, par lemodere
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    s’il vous plaît, faites preuve d’objectivité. combien d’enfants dorment dans les rues ? où bien vous n’etes pas au burkina ou en afrique ? ce cas dont vous faites part, n’est pas isolé. vous croyez que l’action sociale peut absorber les enfants qui sont dans cette situation ? IL FAUT PLUTOT INTERPELLER TOUS LES MAITRES CORANIQUES . C’EST EUX QUI TRANSFORMENT CES ENFANTS DE DIEU EN ENFANTS DE MALHEUR...

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:49, par un gondwanais
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    je ne sais pas si le titre est de la rédaction ou de l’auteur. mais à lire la conclusion, je pense qu’il ne peut pas accuser l’action sociale, parce que ce n’est pas elle qui a instauré les écoles coraniques et elle ne les entretient pas non plus, afin, à ce que je sache ; et nous savons que c’est de là que provient une bonne partie de ces enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:59, par Superman Sociale
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Il ya peu les travailleurs sociaux pouvaient heberger des enfants en détresse, des malades mentaux, des filles mères et filles en grossesse bannies etc. Finalement, ils étaient aussi misérables que les hôtes car ne pouvant plus joindre les deux bouts.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 09:18, par KIEMDE Marius
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    ce sont ces enfants fragilent qui sont le plus souvent recrutés par les groupes de terroristes. vivement que tout soit mis en euvre pour qu’une solution soit trouvée à la situation de ce petit innocent (les seuls fautifs sont ces parents) que Dieu nous benisse.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 09:36, par changeons
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Merci de ce reportage, mais il ne faut pas incriminer les services de la solidarité nationale qui manque de moyens pour faire face à tous ces cas sociaux. ce qu’il faut privilégier, c’est la prévention via des sensibilisations des maitres coraniques afin qu’ils prennent leurs responsabilités et faire leur travail dans le respect des droits de l’enfants. bcp d’enfants dorment sous les échangeurs à ouaga. en 2000, le nombre d’enfants de la rue était de 400 dans la seule ville de ouaga. il a certainement augmenté. que font leurs parents ? boire du dolo et compter sur la solidarité national et individuelle ? Le problème est à analyser globalement car c’est un problème de société et ne relève pas du seul service de la solidarité nationale. Merci de l’écrit qui inspirera certainement le Ministère de mme Zongo à mener une bonne réflexion sur la question, suivie d’action concrète et pas seulement de bavardage inutile.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 09:43, par passakziri
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    C’est quoi le rôle de l’action sociale ? C’est quoi le rôle de son ministère de tutelle ? L’action sociale est-elle là principalement comme Garante d’ emploi à ses travailleurs ? quels sont ses actions concrètes sur le Terrain ? Peut-être que quelqu’un pourrait mieux m’éclairer.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 09:45, par Citoyenne
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Ce n’est pas une question de moyens, plutôt de conscience professionnelle. Et tous les secteurs d’activités sont concernés. La corruption à ciel ouvert, le mensonge, la tricherie à tous les niveaux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 09:55, par Sidbala
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Moi, je pense honnêtement que la communauté mulsulmane doit voir même si on note qu’elle est peu organisée. C’est à ces mulsumans qui se reclament aussi intellectuels de sensibiliser les autres que envoyer son enfant chez ces maîtres c’est les exposer à tout. Le gouvernement de sortir un decret pour parer a ces comportements (talibe, les preches terroristes et le port du voile integral). Si le paradis existe ces maîtres coraniques ne devanceront pas même les athées.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:01, par DIALLO
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    merci mon cher pour ce reportage car il peut susciter des débats afin de sensibiliser les maitres coraniques et meme les parents de ses enfants qui trainent dans nos rues à la cherche de gain pour leur maitre.Moi meme ce cas m’est arrivé. une fois j’etais sur le chantier soudain j’entend un cri d’enfant ; donc j’ai cherché à savoir ce qui se passe et à ma grande surprise je vois que ce sont 4 enfants qui pourchassaient leur camarade et je l’ai arreté pour leur demander ce qui se passe. Ils m’ont dit qu’ils pourchassaient leur camarade d’ecole coranique parce que ce dernier a fait un mois sans rentrer à la maison et que leur maitre les a dit d’aller à sa rechercher. J’ai interrogé ce dernier qui me fais comprendre que son maitre le maltraitait ; il a meme soulever son habit pour me montrer les traces de fouet qu’il a subi par ce dernier. Vu les sevices corporels je n’ai pas pu supporté donc j’ai appelé un policier qui était dans les parages.Le policier est venu et il m’a demander de l’accompagner avec le petit au commissariat ce qui est fait.Mais je vous jure que moi meme j’ai soufert comme celui qui vient de temoigner la avant de gerer le probleme à moitié puisque le petit est reparti finalement ce son maitre coranique qui va d’ailleurs continué à le maltraiter comme rien n’etait.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:07, par Donmozoun
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    S’il est vrai que l’école est obligatoire au Burkina et qu’il existe une loi dans ce sens, je e comprends pas pourquoi des écoles coraniques qui ne sont pas structurées continuent de formater des enfants en âge d’aller à l’école. Tous les parents doivent savoir qu’il est de leur devoir d’inscrire les enfants à l’école. Je ne suis pas contre l’apprentissage du coran mais cela peut se faire pendant les vacances scolaires ou les jeudi après-midi ou samedi ou dimanche. hypothéquer l’avenir d’un enfant de la sorte n’est pas juste. Vous voyez déjà comment il réfléchi ? cet enfant doit être inscrit à l’école et ses parents recherché et sanctionnés. Le maitre coranique, lui, il doit nourrir les enfants et ne recevant pas les ressources des parents pour cela, quoi de plus normal que l’enfant recherche sa pitance quotidienne en mendiant. les grands fautifs dans cette histoire, ce sont les parents qui qui ont démissionné.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:12, par ATS
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    C’est le lieu de saluer l’initiative des personnes ayant porté secours au jeune talibé.Comme certains le disent, l’Etat ne peut pas tout faire. Il y a lieu d’impliquer les associations islamiques
    aussi et les mairies à accompagner notre pauvre état à travers :
    - Une cartographie systématique des écoles de cet type sur toute l’étendue du territoire sous notre juridiction
    - Un cahier minimal de charges aux promoteurs de ce type d’écoles
    - des visites périodiques et inopinées pour constater le respect ou non des obligations des prometeurs et des talibés
    - des sanctions pour les cas de manquements répétés ; etc...
    Pour ceux qui ne le savent pas, beaucoup de nos opérateurs économiques musulmans d’un certain âge sont passés par là pour une iniatiation aux obligations réligieuses, mais aussi à la préparation physique, psychologique du futur adulte. Leur exemples ont fait tâche d’huile dans certaines couches de nos populations. La vie étant devenue dure pour tout le monde, la possibilité de générosité s’en trouve dimuniée alors que le nombre de nécessiteux a explosé.
    Il est donc temps de changer de fusils d’épaule en prenant exemple sur le Sénégal qui est un peu plus avancé que nous dans l’approche de ce phénomène. La maltraitance des enfants est d’odre général. Un sondage d’opinion dans les familles en villes et aux villages pourrait nous édifier sur le phénomène dans sa globalité.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:15, par Je ne suis pas un yes man !!!!!
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    A mon avis il faut fixer ces talibés dans leur milieu. Je vais dire haut et fort ce que certains disent bas et même très bas. Sans complaisance, tout le monde sait aujourd’hui que les 99% de ces enfants talibés appelés "garibou" viennent du sahel donc peulh en majorité. Je propose que le gouvernement crée des centres d’insertion sociale, d’éducation et d’apprentissage des métiers au sahel de types sénégalais (franco-arabe, etc...). Ensuite que dans les centres communautaires, l’état envoi des téléviseurs avec des équipements d’éclairage de types lampadaires solaires etc.... Des études ont démontré que dès qu’il ya la télé dans une localité, le planning familial est naturellement régulé avec la baisse systématique des naissances.
    Quant-on regarde ce qui ce passe, on a l’impression que des étalons nichés au sahel passent leur temps à produire non-stop des enfants comme des usines et les expédie dans les grandes villes. Constater vous même, les enfants talibés sont presque de la même génération comme s’il provenaient d’une couveuse. Il est temps Mme La ministre de l’action social Laure ZONGO/HIEN d’agir urgemment au profit de ces talibés. Ce talibé qui erre actuellement au commissariat de Tampouy n’est qu’une illustration. Le mal se trouve à la source au sahel. Vous ne trouvez pas de dagaris, de lobis, de gourmatché, de bobo, de siamou, de bissa, de karaboro, de turka, de samo, de marka "garibou" ou talibé ! Pourquoi c’est toujours les sahéliens ? La question est posée.

    Par je ne suis pas un yes man !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:19, par Conan
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    vous ne pourrai pas ternir l’ image des agents sociaux qui consentent déjà beaucoup de sacrifice et ceux aux détriment de leur famille pour satisfaire ses cibles. Vous pensez que les agents sociaux vont bondir sur tous les talibés qui se dans la ville de Ouaga ; les agents vous ont dire ce qu’ il Ya" il ne dispose pas de cadre ni de moyens pour héberger ce talibé" . Le sociale n’ est pas un secteur prioritaire de l’ état ; emmené ce talibé au ministère de l’ économie.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:23, par Mathieu COMPAORE
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Où sont nos autorités ? Tout ses failles montre que le pays va mal , sinon comment L’Action sociale peut fuir leur responsabilité

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:26, par NAMOANO
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Je remercie la personne qui accuse l’action sociale pour avoir fuit ses responsabilité devant un cas d’enfant qui semble en détresse. Je crois que monsieur se trompe. Cela m’amène à poser le problème des indemnité d’accueil, d’hébergement et de permanence que les autorités ont supprimé injustement aux travailleurs sociaux. Si l’accueil et d’hébergement était une préoccupation pour l’état cette indemnité acquise parce que des gens ont lutté ne saurait être remplacée par une indemnité de logement. Depuis quand un logement et un accueil ou hébergement peuvent se comparer ? La négligence de l’état ne peut que nous conduire à des comportements pareils. Un agent n’a pas l’obligation d’héberger tout enfant "égaré" à Ouagadougou. Il d’abord chercher à comprendre pourquoi

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:27, par Superman Sociale
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Tant que les marabouts recevront les visites secrètes des hommes et femmes politiques avant,pendant et après les campagnes electorales, le mal sera difficile à éradiquer. Les decideurs même frequentent certains maitres coraniques pour leurs besoins.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:29, par les ts
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    l’action sociale n’a jamais fuit ses responsabilités. elle manque de moyen pour travailler. jusqu’à la date actuelle les services n’ont pas de carburant pour fonctionner. les services n’ont pas de budget de fonctionnement. comment on va faire.... nos salaire servent de fond de roulement pour les services. aucun moyen de déplacement. on n’a même pas de bureau. que Dieu sauve les enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:34
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    ACTION SOCIALE MANQUE DE MOYEN ACTION SOCIALE MANQUE DE MOYEN, FRANCHEMENT VOUS ME FAÎTE HONTE. PRENDRE EN CHARGE UN ENFANT EN DÉTRESSE LE TEMPS DE CHERCHER UNE SOLUTION DEMANDE QUEL MOYEN ! DE GRÂCE SOYONS SÉRIEUX, JE NE CONNAÎT PAS TOUTES LES PRÉROGATIVES DE CETTE STRUCTURE MAIS ELLE DOIT PRÉVOIR AU MOINS CES GENRES DE SITUATIONS . ON NOUS CRIE DANS LES TYMPANS TOUS LES JOURS IL FAUT PRÉVENIR LES SERVICES DE L ACTION SOCIALE SI VOUS CONSTATEZ CECI CELÀ MAIS ZÉRO

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:42, par dit moi tout
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    c’est bien cet article mais son contenu me pose problème, passer une nuit à la police c’est pour les enfants qui sont en conflit avec la loi pas pour un enfant talibé ou même égaré. de nos jour que ce soit la police ou les services de l’Action Sociale disposent d’un répertoire de partenaires sociaux qui les accompagnent toujours pour la protection de ces cas, à moins que les gents ne participent aux différents ateliers pour uniquement de perdiem. SOYONS DES BURKINABE DE SOLUTIONS ET NON DE PROBLEMES

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:45, par nabayouga
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Moi je suis très attristé de voir des choses pareilles ; pire comme certains l’ont fait remarquer, il ne s’agit pas d’un cas isolé . Cela montre que notre gouvernement ne fait pas tous les efforts necessaires ,mais que aussi, puisque le problème est mondial , une revolution s’impose. Cette revolution doit aboutir à une plus juste repartition des richesses pour que chacun puisse manger à sa faim. Il n’est normal que dans un pays comme le BF une minorité s’abreuve , s’engraisse et transforme les autres en dépotoir de leur corps souillé par une alimentation trop riche .

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 11:08, par eric
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Depuis hier mardi l’enfant a été placé par l"Action Sociale dans un centre. L’Action Sociale dispose de structures protégeant les enfants en détresse (Numéro vert/116 ou Unité Mobile) mais ces structures ne sont pas connues malgré la publicité dans les médias. Merci à ces nombreux internautes qui ont réagi en pointant premièrement la responsabilité des parents qui se cachent derrière la religion.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 11:13, par quelqu’un qui n’oublie pas
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Bonjour. l’action sociale ne fuit pas ses responsabilités. je ne le pense pas. rappelez vous il y’a quelques années( 2000 et autres ) les agents sociaux avaient demandé une indemnité (indemnité de permanence et d’accueil de cas sociaux à domicile) pour compenser le manque à gagner que de telles situations leur causaient. Eh bien le gouvernement avait louvoyé et décidé qu’en lieu et place d’une indemnité il allait plutôt ériger des centres pour ces cas et éviter que les agents aient à les recevoir chez eux. résultat : pas de centres construits ,pas d’indemnité et donc difficultés à tout moment pour prendre en charge les cas comme celui de ce talibé. ne demandez pas aux agents sociaux de mettre leur salaire dans la prise en charge de ces situations, sinon ils se retrouveront très vite dans la même situation que leurs hôtes.et à l’expérience le monsieur qui a recueilli cet enfant doit commencer à comprendre combien il est difficile de traiter ces situations où rien n’est mathématique, où un plus un n’est pas toujours égal à deux. voici un enfant qui ne veut plus de son maitre , qui ne veut pas retourner chez lui , qui ne connait pas le nom de son village , qui demande a changer de de maitre . comment démêler tout le plus rapidement possible et surtout sans véritables ressources ? Tel est le dilemme qui se pose tous les jours aux agents.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 11:14, par dafra
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Nous sommes tous coupables. Ceci est une étude de cas à traiter par tout le gouvernement et la société civile. Certains talibés ont malheureusement perdu la vie sur le chemin de l’apprentissage du livre saint. Évitons de nouveaux martyrs.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 11:28
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Voici un enfant facile à recruter par les djiadistes ; vous imaginez ce qu’il avance comme quoi s’il ne termine pas le coran il va entrer en enfer. Vous voyez l’enseignement qu’il a déjà enregistré dans sa tête ? C’est le maitre ou se sont ses parents qui lui ont dit çà ? Pitié. Au 21è siècle jurez qu’au BF il existe toujours ces genres de personnes sauvages. M. le Ministre de l’Education ! attachez bien votre ceinture pour vous mettre au travail, et plus particulièrement au sahel. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 11:43, par le politicard
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Ah bon, c’est ainsi donc qu’on formate les talibés ! A son âge, on lui met dans la tête que s’il n’apprends pas entièrement le coran, il ira en enfer. Ca, c’est une usine de fabrication de djihadistes. Ne nous former pas des talibans. Ce sont ces gens qui se révoltent un bon jour contre leur communauté qu’ils jugent mécréantes et ainsi naissent les dégâts. Au lieu d’amener ces enfants à l’école classique, on les envoie chez des maîtres coraniques qui les utilisent comme bon les semble. Je n’ai rien contre l’école coranique. Moi, je propose qu’on reforme ce secteur en y incluant une formation technique. Il faut désormais dans un centre de formation de talibés un maître coranique et des formateurs en menuiserie, mécanique, maçonnerie... pour former des jeunes gens utiles à eux-mêmes et à la société. Ce n’est pas intéressant pour quelqu’un qui apprend la parole de Dieu de mendier à longueur de journée. Et moi, je pense que pour des paroles sensées comme la parole de Dieu, il faut être un peu mature pour en comprendre le sens. Pour des enfants innocents comme on le voit partout, c’est juste des récitations, ils n’en comprennent pas grandes choses de ce qui est écrit. Il faut que toute la communauté musulmane s’implique pour redorer le blason à l’école coranique en formant les maîtres coraniques. Pourquoi ne pas faire payer les parents qui envoient leurs enfants pour l’apprentissage du coran ? Gérer de façon classique. On sait que rien n’est gratuit maintenant, même pour des causes religieuses. Ces parents qui veulent s’écarter de leur responsabilité en la confiant à d’autres qui ne sont pas aussi nantis pour les prendre en charge. Il n’a pas d’autres choix que de les faire mendier. Et pourquoi ne pas emboiter le pas au Sénégal qui a interdit la mendicité des enfants talibés ? IL faut que l’action sociale de concert avec le ministère de l’éducation nationale prennent à bras le corps le problème et lui trouver des solutions efficaces et durables.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 11:45, par Vomitout
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    En publiant sa photo à visage découvert, vous l’exposez aux réprimandes de son maître coranique !
    Le droit à l’image, c’est un humain !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 12:23, par bodo
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    S’il faut donner 10f à ce petit et espérer être milliardaire, nous sommes les champions. On donne des miettes aux garibous, pour gagner des millions ou des promotions, des villas... Mais quand il faut vraiment aider un enfant, personne.

    Et regarder comment on organise des fêtes à coups de millions de fcfa (funérailles, baptêmes...). Mais quand il faut s’occuper du pauvre, personne n’est là.

    Si c’était l’enfant d’un ministre, tout le monde allait se plier en 4 devant lui.

    Africain, champion de la solidarité en théorie. Mais en pratique on n’est pas mieux que les occidentaux. Je propose d’ailleurs que, comme pour la ceni, on fasse un ministère tournant de l’action sociale tous les 5 ans, entre les grandes religions.

    Par exemple 2015-2020 : Un traditionnel / 2020-2025 : un pasteur / 2025-2030 : un imam / 2030-2035 : un prêtre. Chacun va se battre car ce ministère est le plus pauvre. Il faut de la vocation, ce n’est pas un travail technique seulement.

    A ceux qui évoquent juste le manque de moyens, je demande de se rappeler un Ministre de la culture comme Mahamoudou Ouedraogo. En son temps le ministère était pauvre. Mais sa personne seulement a suffit à redonner du souffle positif.

    Alors qu’il a parmi les plus grands défis à relever.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 12:32, par bodo
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    La pauvreté des uns ne dérange personne chez les Noirs.

    Beau reportage. Beau journalisme qui parle des problèmes des gens. Vous méritez une médaille.

    Mais vous voyez, les gens qui n’ont rien fait pour autrui seront décorées. Et vous, rien.

    Vous irez au Paradis. Mais en attendant, j’espère qu’on fera quelque chose pour ce petit. Par exemple voter une taxe sur chaque inscription dans les écoles privées, pour les aider

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 13:19, par GUEULARD
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Mano, internaute 4, tu ne sais rien d’abord ! Mais pour donner du sens à mon pseudo ‘’GUEULARD’’, je vais dire ici 2 vérités catastrophiques :

    Vérité 1 : l’Action Sociale est un service inutile et bidon qu’il faut supprimer et confier ses attributions aux ONG et autres OSC ! Si on les voit s’agiter c’est qu’il y a eu un pauvre bailleur de fonds qui a donné un peu de sous pour la lutte contre l’excision ou je ne sais quoi comme les femmes de Tanguin ! Ensuite affecter tout son personnel dans les hôpitaux, maternités, CMA, CSPS et lazarets pour être des supplétifs aux agents de santé et s’occuper des malades, puis arrêter les recrutements pour ce corps qui ne sert à rien du tout !

    Vérité 2 : les peuls sont des inconscients pour laisser leurs enfants divaguer comme leur bétail ! Voilà des gens qui ne s’assument pas et on voit des enfants peuls et des femmes peules emmerder chaque jour les citoyens aux STOP et partout ! Voilà des gens qui poussent l’outrecuidance jusqu’à ce que quand un peul marie une femme peule avec déjà un enfant, il envoi l’enfant chez un maître coranique pour l’éloigner de sa mère et pouvoir bien jouir de cette mère. Voyez jusqu’où va le comble de l’inconscience et l’immoralité de certains peuls !! Et parmi les mendiants garibous, 99% sont des peuls !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 13:21, par alexandre monteiro
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    je suis attristé de lire cet article ! comment peut-on abandonné un enfant de cet age dans la rue je n’ai rien contre des maitres coraniques, mais vraiment il ya en qui en profite ; il faudrait que les autorités concernées prennent des dispositions afin de punir ces soit disants enseignants coraniques que fait l’état ? L’action sociale ? enfin je ne peux rien ajouter, j’ai de la peine

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 13:28, par alino
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    un peu de logique pour certains internautes. si l’auteur de cet ecrit estime que l’agent social a fui ses responsabilités qu’il utilise les voies de recours afin qu’il soit auditionné.
    depuis le mois d’octobre 2015 nous n’avons pas recu de carburant. nous prenons l’opinion publique a temoin. faites le tour des services sociaux et vous aurez des informations sur le budget que nous avons . en plus vous hebergez un enfant par humanisme mais en retour vous etes victime de vol.
    sans le concours de certaines ONG je me demande comment certaines situations auraient pu être traitées par nos services.
    lorsque vous avez un enfant avec les caractéristiques cités plus haut 90% l’enfant ne vous dit pas la vérité. vpus devez communiquer, vous déplacer mais quand même. un peu de pitié Pour crs travailleurs qui ont accepté le sacerdoce.
    bref je demande a l’auteur de cet ecrit de bien vouloir plutot faire un séjour dans les services pour s’enquérir des réalités du terrain et de les publier au lieu d’accuser qui que ce soit ...

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 14:47, par HINASO
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Monsieur le journaliste, en tant que fonctionnaire je sais et connais nos réalités. Vous avez certainement croisé de bons agents dévoués mais la hiérarchie n’aime certainement pas ces genres de problèmes qui vont diminuer leur gombo. Donc on passe le temps à sermonner les petits agents en leur disant si vous recevez des cas pareils, gérez sans nous. Il y a plus urgent que çà. Finalement qui est fou ? Sinon quelle que soit la modestie des moyens dont dispose le MASSNF et avec un peu d’humanisme on ne devrait pas en arriver là.
    Si vous ne me croyez pas, il faut grouiller vous présenter un autre jour, sans vous faire identifier (autre habillement pour ne pas vous faire reconnaître par exemple) dans ce même service avec seulement la photo d’une fille aux yeux bleus, la bouche rouge et habillée seulement en slip et demander un soutien pour l’organisation d’un Miss en vue de leur promotion. Vous pouvez nommer Miss Bam-Bam-Bam pourquoi pas et vous verrez s’il n’y aura pas quelqu’un pour vous écouter. Ici au Faso, on n’aime pas les gens à problèmes, nous on aime les "enjaillements" pour l’émergence du pays d’ici à 5 ans. Donc prochainement veuillez revoir votre copie pour ne plus déranger la tranquillité des honnêtes citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 07:16, par ka
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    A Moussa Diallo et à toute l’équipe de Lefaso.net, merci pour ce reportage qui montre que depuis la révolution inachevée de Thomas Sankara, il n’y a plus de l’action sociale au Burkina. Tous les agents, les contrôleurs, de ce ministère sont payés pour dormir dans leur bureau. Remarquez que c’est au Burkina seulement, qu’il n’y a aucun centre d’accueil d’urgence pour un ministère de dite action sociale. Pourtant, chaque année un budget et des donneurs généreux remplissent la caisse de l’action sociale, ne dites pas que ce ministère n’a pas de moyens, même si c’était le cas, il suffi de soulever le problème en conseil des ministres. Oui il y a un problème dans notre pays. Je remercie a l’internaute anonyme 8 qui a signalé les résidents d’un soir de l’échangeur de l’Est, ou la police, ni la gendarmerie, ne parlons pas les contrôleurs de l’action sociale payés pour dormir dans les bureaux, et ne s’aventurent pas dans ce lieu. Si la révolution revenait au Burkina, tous les agents de l’action sociale du Burkina méritent le TPR.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 09:05, par professeur
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    C’est purement de la maltraitance des enfants et les services compétents doivent prendre les mesures nécessaires pour punir ce genres d’actes .Si la police veut retrouver les parents de cet enfant ,c’est facile à partir de sa photo publiée.Ce genre de cas foisonne les villes du Burkina,il y en a qui sont surpris par les eaux et emporter dans leur sommeil par les eaux des inondations.Il a raison quant il dit ne pas connaitre le nom de son village.Leurs parents les envoie très tôt ,avant l’age de la raison chez le maitre coranique et dans la plupart des cas très loin pour l’empêcher de revenir même si ses conditions de vie sont exécrables.Aussi ,chaque enfant doit verser une certaine somme au maitre sous peine d’être sévèrement bastonné.C’est ce qui fait que certains ne rentrent pas chez leur maitres lorsqu’ils n’ont pas réunit ladite amende.Il préfère rester dans la rue ,sous les ponts,sous les grands immeubles,c’est plus sécurisant.Il faut voter des lois qui encadrent la gestion de ces enfants.On ne peut pas passer tout le temps à sensibiliser,il faut aussi sévir contre ceux qui attentent à la vie de ces enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 09:06
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Conduisez-le à Amdalaye ; c’est leur fief làba ; ils dorment sur une Terrace làbà au bord de la voix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 11:07
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    Pourquoi ne pas utiliser les méthodes radicales comme en Chine et instruire le ministre de la santé de ligaturer les trompes des villageoises dans les campements et les villages où les gens ne peuvent même pas s’offrir un repas par jour mais c’est eux qui sont féconds...Les gens n’ont rien mais c’est eux qui font des enfants on dirait ils veulent faire de l’élevage surtout chez les peuls ou ils marient les filles à 12-13ans D’ailleurs la plupart de ces talibés sont issus de cette ethnie quand on va parler de contraception ya des constipés du cerveau qui vont venir avec leurs arguments à 2 balles pour moraliser les gens alors qu’il s’agit de l’avenir d’enfants d’être humain et de sécurité nationale car n’oubliez pas que ces enfants sont de potentiels recrus de boko haram et autres sectes islamistes bref les autorités ont d’autres chats à fouetter de courir derrière chaque burkinabé pour lui rappeler de savoir tenir sa bite ..yen a marre à la fin merde !

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 11:12
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    A qui la faute ??? certainement pas aux services sociaux mais aux parents irresponsables qui pondent des enfants et qui les jettent dehors pour obliger les autres à gérer leurs irresponsabilités on devrait punir de peine d’emprisonnement ces incapables où les condamner à être castrer ou ligaturer les trompes des femmes pour arrêter un temps soit peu cette hémorragie car ne l’oublier pas ces enfants abandonnées sont des bons clients pour boko haram l’état islamique et toutes ces sectes qui pilulent maintenant dans le monde

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 11:12, par Superman Sociale
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    les services d‘arrondissement de Ouagadougou reçoivent 60000f par trismetre pour fonctionner avec plus de 20 agents et une seule moto de service.Les agents travaillent avec leurs propres motos et avec le carburant payé par leurs salaires. Quel miracle !

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 13:12, par bilaiz
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    AYONS LE COURAGE D’INTERPELER LA COMMUNAUTE MUSULMANE SUR CE PHENOMENE. JE VOUS ASSURE QUE LES MANDIANTS (VALIDES) SONT PRATIQUEMENT TOUS DES MUSULMANS.
    FAITES UN TOUR A LA MOSQUEE ET DENOMBRER LES MANDIANTS QUI S’Y TROUVENT
    FAITES LA MEME CHOSE AUTOUR DES EGLISES ET DONNER VOUS MEME LA CONCLUSION
    ENSEIGNER LES VALEURS RELIGIEUSES A NOS ENFANTS EST UNE TRES BONNE CHOSE MAIS N’OUBLIONS SURTOUT PAS DE LES FORMER POUR AFFRONTER LES DURES REALITES DE NOTRE EPOQUE, PREPARONS LES A MIEUX S’INSERRER DANS NOTRE SOCIETE.
    A OUAGADOUGOU IL Y A AUSSI DES ECOLES BIBLIQUES OU LES ELEVES SONT TOUJOUS BIEN HABILLES ET VIVENT DIGNEMENT. POURQUOI NE PAS COPIER CES ECOLES AU LIEU DE JETER CES PAUVRES DANS LA RUE.
    DISONS LE HAUT ET FORT C’EST DANS LE RANG DE CES TALIBETS QUE SORTENT LES EXTREMISTES ET DJIHADISTES.
    DE NOS JOURS SUR QUELLE OFFRE D’EMPLOI FIGURE LES MOTS " CORAN OU BIBLE"

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 14:23
    En réponse à : Talibé égaré à Ouaga : L’action sociale fuit ses responsabilités

    LES ÉCOLES CORANIQUES ONT AUSSI DROIT AUX AIDES DE L’ÉTAT PARCE QUE SE SONT DES ENFANTS DU PAYS QUI S’Y TROUVENT. A QUOI RESSEMBLERAIT LES PENSIONNAIRES DU SYSTÈME FORMEL SI L’ÉTAT SE RETIRE ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés