Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

jeudi 4 août 2016 à 00h59min

Le traditionnel conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 3 août 2016 au palais de Kosyam. Placé sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Kaboré, le conseil a adopté un certain nombre de décrets.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

Pour l’instant, il n’est pas question de vacances gouvernementales. « Nous n’avons pas de vacances gouvernementales. Nous avons déjà la semaine prochaine, l’arbitrage budgétaire qui va concerner tous les ministères » a confié le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, à l’issue du conseil.

Des grands dossiers examinés par le conseil des ministres, on retient au titre du ministère des ressources animales le décret portant « règlementation de l’abattage et de l’exportation des asins, des camelins, des équins et de leurs produits au Burkina Faso ». Ce décret intervient à un moment où le débat à toujours cours sur la filière d’abattage massif d’ânes et l’exportation de leurs peaux en Chine notamment. Et le nouveau cadre juridique permettra une meilleure protection de l’espèce asine, mais aussi des autres espèces visées par le décret.

Au titre du commerce et de l’industrie, le démarrage des travaux de réhabilitation et d’extension de l’hôtel Azalaï Indépendance. « Nous avons fait la part des choses et après discussion entre le ministre du commerce et les différents acteurs, promoteurs de l’hôtel, nous avons donné notre accord pour un certain nombre de points essentiels » a indiqué Rémis Fulgance Dandjinou.

Selon le ministre de la communication, il s’agit de la réfection et de l’extension des capacités de l’hôtel qui va passer de 176 chambres à 230 chambres mais également, la prorogation du contrat qui avait été passé en 2004 pour une durée de 15 ans. Ce contrat devait donc s’achever en 2019. « Etant donné que ça fait 3 ans que l’entreprise ne fonctionne plus, le contrat permet une prorogation de 3 ans, permettant de rattraper la durée pendant laquelle l’hôtel n’a pas fonctionné » a-t-il expliqué.
Concernant le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA), le conseil a adopté un décret relatif à la protection du domaine scolaire. L’objectif, selon le porte -parole du gouvernement, est de protéger l’espace scolaire afin de garantir une quiétude et une sécurité indispensables pour le bon déroulement des activités. « Il y va de la construction des clôtures, tout un ensemble de règlementations concernant l’installation de ces écoles et les conditions pour y avoir accès mais également la périphérie des écoles, avec tout ce qu’il ya comme débits de boissons, etc… » a-t-il noté.

Toujours au sujet des décrets, au niveau du ministère de l’économie, des finances et du développement, le conseil a adopté un décret d’application portant allègement des conditions d’exécution des projets, programmes et activités de développement. Cela consiste à réduire les délais de mise en œuvre de la concurrence entre soumissionnaires, la suppression entre autres, de la double revue des marchés financiers par les ressources extérieures. « Nous avons un très faible taux d’absorption de financements, nous avons également beaucoup de financements perdus et annulés, un coût de la dette qui est relativement important, des retards constatés dans l’exécution des projets, la loi proposée à l’Assemblée visait à réparer cette situation et le décret d’application à le rendre possible » a-t-il signifié.

Au titre du ministère de la solidarité nationale et de la famille, le conseil a entendu un rapport ayant trait à la situation d’urgence et de réhabilitation. « Nous avons pris des décisions pour mettre à la disposition du CONASUR et de toutes les structures d’urgences, tous les moyens nécessaires pour faire face aux situations de crises que nous allons connaître avec les inondations et les forts vents. ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 août 2016 à 07:44, par Alexio
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Je suis tres satisfait de ce decret qui sauvera la posterite de l ane au Faso. Un animal qui doit etre protege et rentrer dans nos valeurs nationales comme le boeuf ou la vache en Inde, que l on utilise avec respect.

    Sauvons la bio-diversite avant que cela ne soit trop tard. Nos insectes, les chauves- souris qui ont un impact sur les pepinieres plantes de carites.

    Il nous faudrait un reveil national pour cette sauvegarde. Sinon notre avenir en decoulera. Car chacun a son role dans la nature et de cercle bio.

    Vive la journee de l ane de 2017 au Burkina Faso. Devrait d etre decreter a meme temps que l exportation ehontee des peaux d anes en Chine ou les chiens sont bouillis vivants pour garder pour accentuer leur saveur gourmetique.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 08:05, par Maxi Maxi
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    C’est cela on appelle un "bon décret" Félicitations au gouvernement pour cet acte salutaire. Protégeons nos ânes contre les âneries.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 09:27, par ouedraogo amadou
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Toutes mes felicitations au conseil des ministres pour avoir pris des mesures courageuses pour proteger l espece asine

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 13:12, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    - DANDJINOU, votre Gouvernement fait toujours les choses à postériori et cherche toujours à ruser avec le peuple. Cette affaire d’abattage massif des ânes existaient bel et bien ici. Et pour qu’elle existe, il a bien fallu que quelqu’un à quelque part dans une administration autorise. Les chinois ne sont pas venus d’eux-mêmes pour commencer à abattre les ânes. C’est cette personne qui a donné l’autorisation qui doit rendre compte au peuple. Et vous comme à vos habitudes de gouvernants imprévoyants et incompétents, vous abandonnez la proie pour poursuivre son ombre !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 13:14, par ka
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Une victoire des journalistes à la trempe du valeureux Norbert Zongo, qui ont bravé le feu pour dénoncer ce massacre de nos compagnons les ânes, qui depuis la nuit des temps, sont complices de nos continuités de transport. Une bonne décision de fermeté du gouvernement qu’il faut loué.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 13:17, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    - DANDJINOU, votre Gouvernement fait toujours les choses à postériori et cherche toujours à ruser avec le peuple. Cette affaire d’abattage massif des ânes existaient bel et bien ici. Et pour qu’elle existe, il a bien fallu que quelqu’un à quelque part dans une administration autorise. Les chinois ne sont pas venus d’eux-mêmes pour commencer à abattre les ânes. C’est cette personne qui a donné l’autorisation qui doit rendre compte au peuple. Et vous comme à vos habitudes de gouvernants imprévoyants et incompétents, vous abandonnez la proie pour poursuivre son ombre !

    - Vous qui les internautes qui les félicitez pour ce decret, vous allez vite en besogne. Qui avait autorisé l’abattage massif des ânes ici pour que les chinois en fassent une activité ? C’est cette personne qu’il faut arrêter et châtier à la hauteur de son forfait de décimeur d’ânes. Ne les félicitez pas car ils sont tous incompétents et ils n’ont pas d’idées.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 13:37, par sid
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Ainsi va la vie. Certains applaudissent, d’autres critiquent.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 15:24, par Yako
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    On interdit pas un business comme celui de la peau d’ane que les Burkinabé viennent de découvrir plutôt il faut y voir comme une opportunité.Il s’agit de développer la filière par reproduction massive (les vétérinaires en savent qlq chose)puis,le travail de l’ane lui même n’a jamais créé de prospérité et si sa peau peut rendre le paysan heureux pourquoi s’en priver !?

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 16:33, par SOME Zubada
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Mr le porte parole du gouv. Dites nous comment vous calculez le temps Durant lequel AZALAI n’a pas fonctionne. La Revolution populaire s’est passee en fin octobre 2014 pendant que les deputes felons, indignes et corrompus y logeaient. Dans mon calcul elementaire, cela n’aas depasse 2 ans. Merci d’eclairer ma lantern car je comprends vite et bien si et seulement si on m’explique pendant longtemps et plusieurs fois.
    Apres tout, du courage a votre Governement

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 17:24, par Joe Joe
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    L’absence de vision d’avenir pour un gouvernement, ça se pardonne pas quand il faut attendre quil y ait des situations afin de pouvoir prendre des lois. A quoi doit on s’attendre après les prochaines inondations, une loi contre les pluies tombant du ciel ?!
    Une loi utopique la distraction atteint un tel niveau d’ennui.
    J’aurais été comblé si c’était Alpha Barry himself qui l’annonçait.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 23:46, par Moi aussi
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Quand la Presse veut, elle peut !
    Félicitations d’abord aux valeureux journalistes qui ont bravé l’interdit pour que nous soyons informés.
    Félicitations également au site lefaso.net.
    C’est aussi votre victoire. C’est en cela que l’on parle de la presse comme 4è pouvoir. Et dans toute république qui se respecte, il faut un équilibre des pouvoirs sinon, on sombre dans la dictature.
    Cependant, comme l’a dit Kôrô Yamyélé, le combat n’est pas terminé. A l’instar du premier conseil de discipline au Ministère de l’Administration, il faut emboîter le pas dans cette bonne direction (au passage, j’aimerais féliciter Simon Compaoré pour ce geste. Ne retenons pas uniquement les trains qui n’arrivent pas à l’heure en oubliant toutes les autres fois où il était à l’heure. Autrement dit, s’il nous est loisible de critiquer Simon et le Gouvernement quand ça ne va pas, félicitons-les de haute voix quand c’est bien).
    Comme l’a dit Kôrô Yamyélé disais-je, il faut retracer maintenant le processus ayant conduit à cette catastrophe pour prononcer des sanctions. Finie donc l’impunité. Nous attendons impatiemment la conduite du Ministère des Ressources Animales pour avoir une suite à ce volet ‘‘sanctions disciplinaires’’.
    Internaute 2 (Maxi Maxi), félicitations pour votre belle formule que j’ai du plaisir à rappeler : « Protégeons nos ânes contre les âneries. ». il faut avoir de sacrés neurones pour ça.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 23:53, par Moi aussi
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Internaute 9 (SOME Zubada), il me semble juste de ramener l’hôtel d’abord à son état physique et fonctionnel d’avant l’insurrection avant de comptabiliser le temps d’inactivités proprement dit. Je pense que le délai donné par le gouvernement prend en compte le temps de la réfection et le redéploiement des ressources humaines.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2016 à 14:43
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Je ne comprends pas ce décret d’interdiction. Comme l’a dit l’intervenant Yako, il faut plutôt chercher à tirer profit de cette filière. Les ânes sont tués et vendus pour la viande depuis des années, ce n’est pas une nouveauté. Au marché de Saaba par exemple, la viande se vendait bien et peut être même de nos jours. Que feront les propriétaires des peaux d’ânes tués pour la viande. C’est une plus-value en moins. prendre une décision pour organiser la filière serait plus bénéfique et l’organisation générale de la filière viande serait un atout pour le Burkina Faso par l’interdiction de la vente du bétail sur pied et la vente aux pays limitrophes et au delà des carcasses, de la viande, des peaux, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2016 à 21:34, par changeons
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Contrairement à l’internaute 4, le gouvernement est à féliciter pour la prise de loi interdisant l(abattage des ânes. Que le décret d’application soit vite signé. Merci au Gouvernement qui se bat pour le développement du Burkina malgré la situation difficile. L’Etat, c’est nous tous et vous aurez toujours le soutien de personnes progressistes. Vivement que les abattoirs clandestins soient démantelés dans l’urgence.

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2016 à 10:35, par koumbem
    En réponse à : Conseil des ministres : Un décret interdit l’exportation des peaux d’ânes

    Il faut plutôt prendre des mesures pour que le Burkina gagne. Toutes les paux d’animaux sont payés au BURKINA FASO. Mais quand celui de l’âne est massif le gouvernement doit mettre l’accent sur les grands stock qui sort du pays (BF). Ce ci permettra aux paysans et aux revendeurs de gagner pour eux. Je pense que cette activité est la bienvenue au Faso, car beaucoup de paysan on agrandi leur champs avec les choux qu’il gagne, ça les permet de bien entretenir. La plupart des paux d’animaux sont quitter au Mali ce ne sont pas des ânes de Burkina tous ça. Le gouvernement doit faire face aux chinois et laisser les Burkinabé travailler car ça crée de l’emploi. Salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés