Lutte contre les mutilations génitales féminines : Céline Elola remporte le prix Efua Dorkenoo

mardi 22 mars 2016 à 23h12min

Journaliste à la radio municipale de Ouagadougou, Celine Elola a été désignée lauréate, dans la catégorie radio, du prix panafricain Efua Dorkenoo, pour un reportage sur les Mutilations génitales féminines (MGF). La cérémonie de récompense a eu lieu ce mardi 22 mars 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Céline Elola remporte le  prix Efua Dorkenoo

Au départ, ils étaient 91 journalistes africains (radio, télé et presse écrite), dont 9 du Burkina Faso, à compétir pour la première édition du prix Efua Dorkeno, un prix pour la promotion de l’abandon des MGF. Initiée par le quotidien The Guardian et le Fond des nations unies pour la population (UNFPA), le prix panafricain Efua Dorkenoo, fait référence à une ghanéenne qui s’est beaucoup illustrée dans le domaine de la santé de la femme.

Grande militante du respect des droits humains fondamentaux de la femme et de la jeune fille, Efua Dorkonoo a passé trente années de sa vie à lutter contre la pratique des MGF. « Ce prix est une reconnaissance du travail exceptionnel qu’elle a réalisé pour l’effectivité de l’abandon des MGF », a signifié la représentante de l’UNFPA, Edwige Adekambi.

Pour le ministre de la communication, Rémis Dandjinou, cette cérémonie qui récompense la prévention des MGF, célèbre le mérite de la presse burkinabè. « C’est toute l’expertise de la presse burkinabè qui a pu être récompensée. La presse nationale a pu tirer son épingle du jeu et est à féliciter » a-t-il dit.

Et de son avis, si au niveau national, les médias n’ont manqué aucune occasion de dénoncer la pratique des MGF dans leurs colonnes ou sur les différentes ondes des radios et télévisions, leur engagement pour la cause est aujourd’hui reconnu par le biais de ce prix.

La représentante de l’UNFPA quant à elle, qualifie ce prix, d’une reconnaissance du fruit d’investissements faits sur les jeunes. « Je félicite le gouvernement du Burkina et les parents de Céline Elola qui ont investi en elle », a dit Edwige Adekambi.

Aussi, si la représentante de l’UNFPA se réjouit que ce prix soit remporté par une femme, elle souhaite que le Burkina regorge de nombreuses Céline Elola. « Ce sont les femmes qui sont les gardiennes de cette tradition. Je suis heureuse que pour le premier prix, ce soit une femme qui soit allée à la rencontre de ses paires, pour élaborer une œuvre qui vise l’accélération de l’abandon des MGF » a-t-elle indiqué.

Céline Elola pour part se réjouit de recevoir ce prix. « C’est un sentiment de fierté de recevoir ce prix, de voir mon pays reconnu, distingué à l’international pour cette lutte que nous menons au quotidien. C’est le mérite de tous les acteurs du domaine, des anonymes dont souvent on ne parle pas et qui s’échinent sur le champ de la bataille, pour faire en sorte que les droits de la femme soient respectés ».

En attendant le trophée (en cours d’acheminement de Belgique vers Ouagadougou), Céline Elola a reçu un certificat de reconnaissance co-signé par l’UNFPA et The Guardian. Et au regard des belles performances de la journaliste, l’UNFPA promet d’accompagner Céline Elola avec des moyens logistiques et financiers, pour la réalisation d’un travail journalistique de son choix au Burkina.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés