Protection sociale : Le conseil national adopte la méthodologie de ciblage des ménages vulnérables

samedi 13 juin 2015 à 00h19min

Le Conseil national pour la protection sociale a tenu sa troisième session le 12 juin 2015 à Ouagadougou. Les participants ont examiné et adopté le projet de document de méthodologie ; dégagé des orientations en vue d’une opérationnalisation réussie du ciblage des personnes vulnérables ; et échangé sur le rapport bilan 2014 et le plan d’actions 2015-2017 de mise en œuvre de la politique nationale de protection sociale. L’objectif étant de renforcer les actions en vue d’une synergie des interventions dans ce domaine.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Protection sociale : Le conseil national adopte la méthodologie de ciblage des ménages vulnérables

Le conseil national pour la protection sociale a tenu de la sa 3e session, après celles de 2013 et 2014. C’est donc dire que ce dispositif institutionnel de pilotage de la politique nationale de protection sociale s’enracine lentement mais surement dans l’environnement socioéconomique de notre pays.

« La question de la protection sociale dans notre pays mérite bien notre engagement à tous, dans la mesure où, assurer la protection sociale de nos populations, c’est œuvrer à ce que personne ne vive sous un certain niveau de revenu. C’est faire en sorte que nos populations aient accès aux services publics essentiels tels que l’eau et l’assainissement, la santé et l’éducation. La cause est noble et la bataille pour assurer la protection sociale de nos populations mérite d’être menée sans relâche », a rappelé le premier ministre, Yacouba Isaac Zida, qui a présidé la session. Avant de précisé qu’ « Investir dans la protection sociale, c’est investir dans la justice sociale ; c’est investir dans le capital humain et le développement économique. La protection sociale contribue à la croissance en améliorant la productivité du travail tout en participant à la stabilité sociale ».

Construire un socle de protection sociale

La mise en œuvre de la politique nationale de protection sociale s’inscrit donc dans la perspective de la construction d’un socle de protection sociale dans notre pays. De ce fait, elle doit être appréhendée comme un ensemble de garanties élémentaires de sécurité sociale permettant de prévenir et réduire la pauvreté, la vulnérabilité et l’exclusion sociale.

La stratégie nationale de protection sociale du Burkina sera basée sur le registre unique des personnes vulnérables comme principal instrument de coordination pour l’identification des ménages devant bénéficier des programmes sociaux. Ainsi, au cours de cette 3e session, les membres du conseil et les autres parties prenantes ont examiné et adopté le projet de document de méthodologie consensuelle de ciblage des ménages vulnérables ; dégagé des orientations en vue d’une opérationnalisation réussie dudit ciblage ; et échangé sur les documents de rapport bilan 2014 et du plan d’actions 2015-2017 de mise en œuvre de la politique nationale de protection sociale.

Vers un registre unique des personnes vulnérables

« Nous avons analysé la méthodologie consensuelle de ciblage des personnes vulnérables. C’est une méthodologie élaborée avec la participation de tous les acteurs de la protection sociale. La différence avec les autres, c’est qu’au final, il y a un registre unique qui sera l’outil par lequel toutes les actions en faveur des personnes vulnérables vont passer », a précisé Karime Ganemtoré, secrétaire permanent du Conseil national pour la protection sociale.
L’adoption du document de méthodologie consensuelle de ciblage pour la constitution d’un registre unique des personnes vulnérables permettra d’orienter les acteurs et de veiller spécialement à la convergence et à la complémentarité de leurs interventions et actions.

Le gouvernement n’a pas manqué d’exprimer sa reconnaissance aux partenaires techniques et financiers qui l’appuient dans ce processus. Par ailleurs, le chef du gouvernement burkinabè a souhaité que d’autres partenaires s’engagent dans cet ambitieux programme pour permettre de relever le défi de la protection sociale dans notre pays.

Cette session du CNPS a été l’occasion de mesurer les progrès accomplis en matière de protection sociale et d’approfondir le dialogue avec les différents partenaires au développement du domaine. Le 17 juin, il y a une première rencontre avec les différents acteurs pour travailler sur le profil type du ménage vulnérable.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés