Données personnelles en période électorale : La CIL sensibilise des acteurs pour une meilleure protection

mardi 14 avril 2015 à 22h57min

La protection des données personnelles et de la vie privée en période électorale demeure une - grande préoccupation - pour la Commission de l’informatique et des libertés (CIL). C’est à cet effet, qu’elle a organisé ce mardi 14 avril 2015, à Ouagadougou, un séminaire à l’intention des acteurs du processus électoral aux enjeux de la protection des données personnelles en période électorale. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Auguste Denise Barry, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, représenté par son chargé de mission Pierre Bicaba.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Données personnelles en période électorale : La CIL sensibilise des acteurs pour une meilleure protection

Au Burkina Faso, selon la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) la tentation des partis ou des candidats seraient de solliciter les opérateurs de téléphonie pour l’envoi de messages groupés pas sms pour lancer des appels au vote. Ce qui est contraire aux dispositions de la loi n°010-2004 du 20 avril portant protection des données à caractère personnelles. C’est donc fort de ce constat et à l’orée des élections présidentielles, législatives et municipales prévue en fin 2015, que l’Institution a jugé opportun d’échanger avec les premiers acteurs concernés, sur l’importance de la protection des données personnelles. Ce sont les électeurs, les candidats, les partis politique, les institutions en charge de l’organisation et de la surveillance, la société civile, etc… Pendant une demi-journée, ils renforceront leur connaissance sur les données personnelles et la vie privée à travers différents communications thématiques qui leur seront livrées par des experts - rompus en la matière-. Elles porteront sur :
-  La protection des données personnelles et de la vie privée : principes contenus dans la loi 010-2004/AN du 20 avril 2004
-  La sécurité des réseaux et système de traitement des informations biométriques
-  Le fichier électoral biométrique : enjeux, mesures organisationnelles et technique de protection pour garantir la fiabilité et le respect des droits des personnes concernées
-  L’homme politique et les réseaux sociaux à l’ère de l’internet
-  Utilisation de l’internet et des réseaux sociaux par le politique : astuces pour une meilleure protection de ses données personnelles.

Ces communications seront suivies d’échanges et de discussions afin de mieux cerner la nécessité de protéger la vie privée des personnes. A en croire la Président de la CIL, Marguerite Ouédraogo, ce présent séminaire est un appel « à prendre un engagement, aujourd’hui, et demain, pour des dispositions en faveur de la protection des données personnelles et de la vie privé de l’autre, qu’il soit partisan ou adversaire politique ». Pour ce faire, il se propose d’échanger avec les participants sur les enjeux du respect de la vie privée et des données nominatives en période électorale, étant donné que le respect de la dignité humaine est un impératif dans l’espace démocratique.

Pour une élection apaisée et une cohésion sociale

« Réussir les élections d’octobre 2015 est sans aucun doute le défi le plus important et le vœu le plus cher de tous les burkinabè, vu que le contexte national post-insurrectionnelle est lourd d’attente et fort d’espérances légitimes », a d’entrée souligné Pierre Bicaba, représentant le ministre Auguste Denise Barry. A l’entendre, cette réflexions sur la problématique de la protection des données personnelle vu sous l’angle de la cohésion sociale, de la mutualisation des forces et des expériences est important. Pour lui, sensibiliser les acteurs du processus électoral est certainement de mettre en place le socle d’une élection apaisée et réussie pour le Burkina. C’est pourquoi, a-t’il remercié la présidente de la CIL, Marguerite Ouédraogo de réunir les acteurs autour d’une thématique dont l’importance et l’urgence s’imposent. Très cruciale selon le ministre, la problématique de la protection des données personnelles au Burkina semble atteindre des sommets rarement égalés. A travers justement cette rencontre en effet, la CIL entend atteindre les objectifs de :
-  Sensibilisation des participants aux enjeux liés à la protection des données à caractère personnel
-  L’information sur la sécurisation des systèmes de traitement des informations biométriques, sur les conditions d’utilisation de la biométrie et sur les systèmes automatisés de croisement de fichiers à des fins de constitutions de listes électorales
-  L’information sur les principes contenus dans la loi 010 2004 du 20 avril, notamment les droits et obligations des candidats et partis politique en matière de traitement des données des électeurs
-  La détermination des responsabilités de chaque acteurs dans la collecte, le traitement, la communication et la diffusion de renseignement personnels à des fins de propagandes politique notamment la diffusion de renseignement personnels pendant les meetings de campagne politique.
Faut-il, cependant, noté que ce séminaire n’est pas un de plus, en ce sens, précise le ministre représenté par Pierre Bicaba, qu’il est d’une nécessité capitale pour l’information et la collaboration entre entités devant veiller à la sauvegarde de la paix au Faso.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés