Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

mercredi 7 janvier 2015 à 01h53min

Annoncées il y a quelques jours, les concertations entre l’Exécutif de la transition et les forces vives ont débuté dans la matinée du mardi 6 janvier 2015. Avec les représentants des Organisations de la société civile (OSC), le président Michel Kafando a tablé sur l’implication de tous les acteurs dans la conduite de la transition, particulièrement ceux qui ont été à l’origine du contexte actuel de notre pays. Dans ce sens, les échanges du jour ont porté, aux dires de responsables d’OSC, entre autres sur le point des actions du gouvernement, les récents mouvements d’humeur, les élections à venir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

« Si nous sommes assis ici, c’est parce que vous de la société civile, ceux des partis politiques, avez pris la décision de vous débarrasser d’un régime dont le peuple ne voulait pas ; par conséquent, vous avez choisi des gens pour conduire la transition jusqu’en novembre 2015. C’est parce que vous nous avez voulus que nous sommes là ; nous sommes vos serviteurs ». « Sans vous, il n’y aurait pas eu de transition ; sans vous, moi ne je serais pas ici pour vous parler en tant que président de la transition ». C’est en termes que le président Michel Kafando a entendu toucher la sensibilité des acteurs de la société civile pour plus de compréhension, mais surtout de soutien aux autorités de la transition. Des autorités, notamment le « gouvernement de sacerdoce » et le Conseil national de la transition (CNT), ouvertes à la critique ; critique que le président Kafando souhaite qu’elle soit faite « de façon gentille ».
Saisissant l’occasion du jour, les OSC (parties sans concertations préalables pour dégager des positions communes sur les sujets brûlants de l’heure), ont exprimé leur attachement à la tenue à bonne date, d’élections ouvertes, transparentes, crédibles et acceptables. Dans ce sens, elles ont émis le souhait de voir admises les candidatures indépendantes. Elles ont également soulevé la question du couplage ou du triplage des élections. Sur cette question, la tendance générale est celle du couplage des élections présidentielle et législatives ; pour ensuite organiser les élections municipales. Et le calendrier de ces élections est annoncé pour être rendu public à l’issue de la rencontre avec le Groupe international de contact, rencontre prévue pour le 13 janvier 2014.

Conflits d’intérêt à la CENI ?

Les listes de biens des personnalités de la transition, les OSC exigé qu’elles soient toutes déposées. A propos, le président Michel Kafando a, à en croire Jonas Hien, porte-parole du Conseil national des OSC, promis que ce sera fait demain (7 janvier 2015) au plus tard.
Relativement au Conseil constitutionnel dont le président est admis à la retraite en plus de la disparition brutale du membre Salifou Nébié, confie Dr Abdoul Karim Saïdou, « le président a donné l’assurance qu’il va prendre toutes les dispositions pour que les remplaçants soient des personnalités intègres qui pourront travailler en toute indépendance, en toute impartialité ».

Pour ce qui est de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’institution en charge de l’organisation des élections, le renouvellement de son personnel, notamment des commissaires, s’impose. C’est du moins, ce que prône le Secrétaire exécutif des organisations de la société civile pour le développement, Siaka Coulibaly, pour qui le risque est grand que des conflits d’intérêt rejaillissent sur le processus d’organisation des élections. Et l’explication en est que, parmi ces commissaires, certains seront des candidats auxdites élections.
Globalement, « des engagements fermes ont été pris », foi du Dr Abdoul Karim Saïdou. A l’en croire, le président « a donné l’assurance que les autorités veillent à ce que les préoccupations des citoyens soient prises en compte ». D’autres cadres d’échanges pourraient se tenir les jours à venir, a laissé entendre Dr Abdoul Karim Saïdou.
Signalons qu’à la suite des OSC, c’est la classe politique qui est entrée en concertation avec le chef de l’Etat. Evidemment que ce sont les mêmes questions relatives aux échéances électorales de 2015 qui ont été au centre des échanges.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 janvier 2015 à 04:05, par MIRAK OGNAS
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Mr. Pare, je pense que vous voulez plutot parler de Dr. Karim Sango, profeseur de droit au lieu de Karim Saidou. N’est-ce pas ? Peut- etre que la confusion serait levee si vous aviez decline un tout petit peu la profession de Dr Karim Saidou.
    Felicitations au President qui a reconnu maintenant que sans la rue il ne serait pas president un novembre 2014 et que la rue a eu lieu, pas par fantaisie mais parce qu’ il y avait une raison et si une autre raison demande a ce qu’ elle se reveille, il ne faut pas menacer les burkinabe. Nous, on n’ aime pas les menaces d’ ou qu’ elles viennent. Maurice a menace. On a replique. Le CMRPN a menace et baillonne le peuple. Il est a terre et Saye Zerbo en a ete fache contre Sankara toute sa vie. Le PM Desire Kadre pour qui j’ai eu beaucoup de respect comme un PM de classe, calme mais fute, a commis son erreur a lui en voulant menacer les etudiants en greve en 1997. La greve s’ est aggravee. Blaise a menace le SYNTSHA et les travailleurs de la Sante Humaine en greve en juillet 1998 en disant que des "travailleurs payes par MOI", cad que l’ argent qu’ on nous paie a la fin du mois, c’est son argent, qu’ ils ne peuvent pas aller en greve. Sans l’ intervention du Moro- Naaba dont je respecte la sagesse, il allait voir.Il a appris la lecon et maintenant, avec son histoire de modification de la constitution, il n’a pas menace quelqu’ un. Il a change de ruse. Mais il s’ enfoutait pas mal de son peuple. Il parlait un language de democratie, que le vote, le referendum, c’est ce qu’ on fait dans un systeme democratique, que memes les francais font les referendums pour consulter le peuple et que les marches n’ ont jamais change une loi en france ou en amerique. Donc comme les marches n’ ont jamais change une loi, nous on marche pour changer meme ceux qui font les lois. C’est plus simple. et on va pas discuter beaucoup pour savoir si la marche change des lois ou pas. ca nous enervait davantage,ca enervait trop meme les populations. C’ est comme si nous etions des enfants. C’est dans quel systeme democratique ou quelqu’ un regne 27 ans en tuant tous ceux qui le derangent ? C’est dans quel systeme democratique ou le petit- frere et la belle- mere deviennent un gouvernement dans un gouvernment et detiennent toute l’ economie dans leurs mains ? C’est dans quelle democratie ou tu sors de prison ou tu pourrits en prison selon que tu connais un mogo puissant ou pas ? Tous ces petits faits se sont accumules et quand ca a explose, ca explose fort. Meme Satan meme ne pouvait plus sauver ceux qui lui ont confie leurs ames damnees, en transformant leur manoirs scintillants en verite sepulcre ou ils dorment avec des cadavres et des cranes humains comme a Golgota .
    Donc si Mr. Le President commence a reconnaitre d’ ou lui- meme il vient, il aura des cheveux blancs dans cette transition car c’est comme si un enfant mord le sein de sa maman. Alors, un tel enfant, il va avoir faim et c’est plus que tant pis pour lui, c’est tampiran pour lui parce qu’ il va etre desavoue. Les OSC et les partis politiques et les populations en general, c’est eux la maman de cette revolution. soulevement, insurrection, appelez ca comme vous vous voulez. On ne peut pas se lever un jour et dire que maintenant, ca suffit : Plus de manifestations. Qui sommes- nous pour decreter la fin des manifestations de la rue ? C’est toi qui avais siffle le debut, non ? Qui est-ce qui fixe a quel moment les manifestations, c’est assez maintenant ? Vous verrez. Meme ses OSC que des anciens membre OSC veulent diaboliser-la, le jour qu’ ils vont inviter les populations a prendre la rue pour defendre des faux trucs, personne ne les suivra. On est leader quand on te suit. Si on ne te suit pas, ou est ton leader- yaa la ?notre pays- la est special. C’est un pays ou on peut desavouer un General et accepter un Lt- Colonel. Surtout quand on demande une chose simple, il faut faire et puis chacun est satisfait. Palava de finish ! Ou bien ?. Ya quoi meme avec ce Djiguemede- la et vous etes sourds a la juste revendication des travailleurs de son ministere ? Moi meme je commence a me dire que honhon ca la la, peut- etre qu’ il y a meme aiguille sous roche comme le disait mon grand- pere ancien combattant de Dien Bien Phu en Cochinchine ou bien c’est Vietnaam Indochine encore ?. Vous avez un repris de justice en votre sein. Mr. Le President et Mr. Le PM, on vous respecte toujours. Ne faites pas chemin avec des gens qui ne remplissent pas les conditions de l’ Article 15 de la Charte de la Transition. Ca aussi c’est comme un viol de la constitution et c’est a cause des viols des constitutions que Blaise se mord les doigts aujourd’ hui. Si je savais est toujours derriere, il n’est jamais devant. Mr. Le President ayez le courage de vous debarrasser de Guigemde/Dieguemde/Djigemde/Gigande/Degingande. Je jette beacoup de noms sur le tapis, dans l’ espoir de tomber sur le bon, le vrai. Meme si je rentre dans le desordre comme au Pari Urbain, c’est plus mieux comme ca. Excusez- moi, comme on ne connait pas exactement quel est le vrai nom de ce ministre qui va mettre du sable dans le couscous de la transition, chacun n’ a qu’a ecrire ca comme il peut. Sinon, N’ Gaw ! On dit que si tu fleches le margouillat qui est couche sur l’ arbre, tu ne te poses plus de questions pour savoir si la fleche va toucher l’ arbre ou pas. Et c’est quand meme la fleche a touche l’ arbre que tu es sur que la cible a ete bien atteinte et que tu vas manger du bonpoika. Nous voulons etre gentils avec vous. Nous sommes meme deja doux avec vous. Nous vous dorlotons comme disait Dadis des civils.Mais si vous laissez ce djiguemde -la parmi vous, on dira que vous etes meme pareil puisqu’ on dit que le karite ne tombe pas tres loin de son arbre. Or moi je ne veux pas qu’ on dise ca de vous. C’est lui qui a fait ses deals d’ avion chez les mercains. Laissez - le etre rattrape par son passe. On dit que qui vole un oeuf volera un boeuf. Mais quelqu’ un qui vole deja un avion, ya plus rien qu’ on peut faire pour lui, Le gars a commence deja au top. On fait quoi maintenant ? Giguemde, on peut pas t’ a aider. Si quelqu’ un vole un avion, meme si c’est un bi-moteur, un coucou C’est quoi encore il ne peut plus voler ? Remorque wooh, bateau wooh, TGV wooh, tout ce qui bouge et ne bouge pas, il peut parce que qui peut le plus peut le moins et qui peut le pire ne peut pas le mieux, le meilleur. Pourtant nous voulons un gouvernement des meilleurs.Le gouvernement n’ est pas un centre de reeducation ou les anciens prisonniers vont venir prouver qu’ ils ont change. Si c’est pour montrer qu’ il etait monvais mais qu’ il est bon maintenant, il n’a qu’a se faire tout petit et partir a Baporo, un peu avant Boromo a gauche, quand tu depasses le Pont Mouhoun en venant de Ouaga. Il y a un champ la- bas pour la reinsertion sociale. Sinon le Gouvernement de la Transition, ya pas de brouillon ici, tout doit ete ecrit une fois au propre. Donc les ratures en pagaille la, c’est pas bon puisque tu peux plus avoir de feuille vierge,n’ en parlons pas d’ intercalaires. Il nous faut donc un gouvernement des meilleurs. Et Djiguemde a paye pour sa peine en restant au violon pendant 4 mois et demi.On l’ accepte encore comme notre frere.On l’ aime, mais on prefere ceux qui n’ ont pas encore eu maille a partir avec la justice, pardon avec la prison.

    Merci pour le beau rapport, Mr. Pare Fulbert

    Mirak OGNAS

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 04:18, par disjoncté
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    De toutes les façons, nous on reconnaît les vraies OSC.des affamés, des vautours et des charognards qui sont prêts à sacrifier la vie du peuple burkinabe pour leur propre intérêt. Je veux nommé M21.
    Ces mêmes osc n’ont qu’à essayer de mobiliser maintenant on va voir ?je suis sûre personne n’y ira les écouter.cest là qu’elles comprendront que le peuple n’est pas bête.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 05:17, par lepays
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Et le faux type ministre il doit partir

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:06, par le profane
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    voila que la communication a leve plusieurs equivoques.reste au peuple de demeurer vigilant tout de meme.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:14, par Kiemmok
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Très bonne initiative Monsieur le Président. Nous souhaitons que ces genres de rencontres continues même après vous. Le pays ne se construit pas seulement avec les partis politiques.Mais ce que j’ai déploré, c’était le temps imparti pour les échanges (questions-réponses). plusieurs préoccupations n’ont pas pu êtres évoquées. Il n’y a eu que 10 intervenants.Nous n’avons pas pu parler de la rédaction d’une nouvelle constitution avant les élections. Et aussi de votre Direction de presse qui n’est pas à la hauteur de leur mission car le message du nouvel an était plat et révoltant. Courage Mon président !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:31, par BILI-BILI
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    C’est pas mieux comça !!? "comportement de mouton, réaction de berger " ; ! Presi , avec un ton pareil, là, on peut être de bons amis ; " mais les discours à la " Sanogo" là , tu partais tout droit au mur ! Donc, sans tarder il faut démettre Dieguimdé de ses fonctions ; et secouer le cocotier dans certains sociétés d’Etat ! Aussi, il parait que certains DG sont toujours dans leurs postes parce qu’ils sont de la même confession religieuse que le ..... .! IL faut fermer les yeux et secouer le cocotier, vous avez tout notre soutien !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:43, par BILI-BILI
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Depuis ces deux derniers mois , l’église de l’autre refuse du monde dèh ! Etant leur voisin ; je vois que dans les deux jours les gens quittent Tampouy ... Boulmiougou ..même Bassinko pour suivre la messe dans une église qui se trouve sur la route de Pô ! Jusqu’à le pasteur est obligé de dresser deux bâches dans la cour pour pouvoir contenir les fidèles ! Sûrement que le pasteur doit être très puissant dans ses prêches ! Que Dieu vous Benisssss !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:23, par elle
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Voila des actions qu’il faut encourager. Bravo au gouvernement de la transition qui asocie toutes les couches sociales aux concertations diverses pour un burkina uni et libre...

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:41, par Gédéon
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Cette occasion était aussi la bonne pour signifier au premier ministre de la nécessité de la relecture de la loi 013 régissant les emplois de fonctionnaires et de contractuels en vue de résoudre certaines injustices qui perdurent encore.
    Je suis certain que ces questions peuvent être abordées par les autorités actuelles.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:50
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Un gouvernement sérieux ne peut passer tout son temps à demander du soutien. Quand tu dis la vérité et adopte certaines positions, beaucoup ne comprennent pas et vous taxent de radical ou de va t-en guerre. C’est la démocratie, ayez un programme et suivez- le. Écoutez le peuple et respecter la charte de la transition, quand les gens manifestent contre le Ministre Moumini, quelle est la position du gouvernement , non connue pour le moment. Organisez les élections et passez la main. Le respect ne se décrète pas, il se mérite et il faut travailler honnêtement au lieu de pleurnicher. Même ceux qui ne vous aiment pas seront obligés de vous respecter si vous suivez de bons principes. Pensez-vous que Moumini pourra avoir le respect de ses administrés et les autres burkinabé, non. Je ne bénéficierai jamais de son poste et je suis bien là où je suis mais au lieu de nous taxer de jaloux, sachez que chacun apporte ses idées pour le pays. Si vous ne tenez pas compte de certaines choses, même l’équipe qui viendra après les élections aura beaucoup de problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:11, par Grand merci Papa Kafando !
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Maintenant je reconnais le Vieux-Père Kafando ; c’est du propre. J’ai surtout aimé la partie où il a demandé aux OSC et à la population de faire leurs revendications de façon gentille. Papa Kafando, il ne faut suivre ces militaires au sang chaud qui sont avec vous à la transition pour nous menacer comme vous l’aviez fait dans votre discours de fin d’année. Si ces militaires veulent, qu’ils le fassent eux-mêmes. On vous connait diplomate avec un sang froid exemplaire. Ce n’est pas pour rien que partout au monde on demande aux militaires de s’éloigner de la politique car leur formation ne leur permet pas.
    Les syndicats ont fourni toutes les preuves des mensonges, des fraudes et de la prison de Moumouni Dieguimdé au Premier Ministre. Maintenant faites votre travail en le limogeant et puis palabre est fini entre nous pourque la transition avance à grand pas.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:24, par Moumouni Dagano
    En réponse à : Président on vous soutient ! Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    président, Ycouba Isaac Zida, Gouvernement de transition, le peuple conscient vous soutient ! vous réussirez et vous magnifierez une fois de plus le nom du burkina faso !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:49, par tienfola
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    bravo à la transition. continuez vous allez en un an de travail battre blaise et sa racaille de gouvernement en 27 ans de pillage.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:52, par SIRIMA Madjoyogo Hervé
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Je suis d’accord avec "le Secrétaire exécutif des organisations de la société civile pour le développement, Siaka Coulibaly, pour qui le risque est grand que des conflits rejaillissent sur le processus d’organisation des élections. Et l’explication en est que, parmi ces commissaires, certains seront des candidats auxdites élections."
    Le Pr Michel KAFANDO doit faire attention et exclure tous ces candidats aux élections à la CENI. Monsieur le Pr, les soi-disant Commissaires à la CENI et candidats aux élections doivent rendre leurs démissions sinon les risques à venir sont trop élevés et cela peut compromettre la paix sociale au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 12:13, par Aly
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Je suis de ceux qui avaient vivement réagi aux menaces du PF. A ce propos, j’avais dit au PF qu’il n’avait pas le droit, ni moralement, ni politiquement, de proférer des menaces. Aujourd’hui, je lui dit BRAVO ET MERCI MONSIEUR LE PRESIDENT, D’AVOIR ENTENDU L’INDIGNATION DES SIMPLES CITOYENS que nous sommes.
    Quelqu’un avait écrit sur ce site que nous n’avons pas le droit de traiter les autorités de la Transition de la sorte, en l’occurrence le PM. Pour ce monsieur, ZIDA n’est pas à traiter comme notre camarade de rue. Je voudrais dire ceci au PM : Camarade ZIDA, IL FAUT SURTOUT ECOUTER LES CAMARADE DE RUE QUE NOUS SOMMES POUR TOI, CAR C’EST NOUS QUI TE DISONS LA VERITE ET TE DONNONS LES BONS CONSEILS. N’ECOUTES SURTOUT PAS CEUX QUI NE SONT PAS TES CAMARADES DE RUE ET QUI SONT INCAPABLES DE TE DIRE LA VERITE, PARCE QU’ILS ONT D’AUTRES INTERETS. NOUS, NOUS N’EN AVONS PAS, PARCE QUE NOUS NE SOMMES PAS INTERESSES PAR DES POSTES, DANS CETTE TRANSITION. DONC, NOUS SOMMES LIBRES, ET NON ESCLAVES DE QUELQUES AMBITIONS QU’ELLES SOIENT.
    Merci encore et Bravo au PF et au PM : ECOUTEZ AUJOURD’HUI, DEMAIN ET TOUJOURS LES CRITIQUES QUI VOUS PERMETTENT DE PRENDRE LES BONNES DECISIONS POUR LE PEUPLE, MAIS AUSSI POUR VOUS-MEME.
    QUE DIEU TOUT PUISSANT VOUS ASSITE TOUJOURS ET GUIDE VOS DECISIONS.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 13:50, par Ka
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Pour une fois l’affaire Moumouni Dieguemdé nous donne l’occasion de faire sortir de leur trou les pros Blaise Compaoré qui croient mettre les bâtons dans les roues de la transition. Moi Ka farouche partisan de l’alternance politique et économique de notre pays, très farouche contre l’injustice et l’impunité, surtout la corruption à ciel ouvert, Je demande aux internautes qui ont étés contre la modification de l’article 37 et le referendum, de redescendre sur terre après les erreurs élémentaires et volontaires de Zida et de notre président Kafando, car après tout, par rapport a ce qu’a fait le CDP et son représentant Blaise Compaoré en 27 ans est plus pire que Zida qui cherche a tout prix de garder comme ministre son parent Dieguemdé. La transition, si le calendrier le permet, sera oubliée dans dix mois : Le peuple Burkinabé aura l’occasion avec sa jeunesse de choisir une sœur ou un frère qui saura faire ce qui est mieux pour le peuple et notre patrie que nous aimons tous. Zida, aux yeux du peuple Burkinabé, en voulant garder son parent comme ministre a perdu sa crédibilité. Quand a Mr. Kafando, Chef d’état et chef du gouvernement qui se tait et ne lève aucun doigt est déjà oublier par son peuple qui pense que la fin de la transition. Je profite dire aux pros-Blaise Compaoré de ne pas se réjouir en pensant qu’il peut revenir, car Blaise Compaoré et son frère doivent répondre de leurs crimes, croupir dans les prisons d’Afrique et de la CPI avant de revenir au Burkina pour quémander un pardon au peuple meurtri par leur faute. J’accuse Zida et Kafando de ne rien fait sur le sujet. Aucune arrestation, aucune plainte n’est faite contre X pour avoir causé un soulèvement populaire suivis des morts. Ce que je sais, c’est que le peuple Burkinabé est une famille unie, et si un membre de la famille est banni comme Blaise Compaoré et son frère, on le laisse à son sort, car le passé le rattrapera : ‘’’Les Justices Africaine, L’Angola, Liberia, La Cote d’Ivoire, et la CPI seront leur sauce, sans oublié Mariam Sankara et ses enfants qui attendent Blaise Compaoré, car pour une fois après 2015 il y aura une vraie justice au Burkina : ‘’’Qu’il pleuve ou qu’il neige, ni Zida ni Diendéré, ni Kafando ne pourront troublé cette justice pour couvrir les assassins.’’’ La haine a la haine, la violence à la violence, reste une vieille philosophie qui ne donne pas des bons résultats. Les trios au volant de la locomotive des affaires de l’état, essayent de profiter et déguerpir, mais le peuple a les freins de sa locomotive, et peut à tout moment la freiner devant les mauvais virages. Zida, Kafando, Diendéré, Dieguemdé, n’ont aucun issus que d’obéir a la volonté d’un peuple mûri qui a décidé à avoir une alternance politique et économique pour un Burkina assoiffé de l’émergence.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 16:10, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    @ MIRAK OGNAS,intervenant 1,il s agit bien de Dr Abdoul Karim Saïdou ,politologue membre du front de résistence citoyenne,à ne par confondre avec Abdoul Karim Sango le juriste de l ENAM et membre de la CENI .
    - Pour revenir au sujet du jour,Je dirai simplement que le sort de Dieguemdé est certainement scellé , mais non sans laisser des traces.Car le gouvernement a voulu tirer trop fort sur la corde au risque de se discréditer pour rien.Pourquoi vouloir engager un bras de fer contre l avis de ceux par qui vous êtes au pouvoir sur des évidences qui plus est,en violation d un consensus signé noir sur blanc au lendemain d une insurection populaire contre l injustice,la décadence morale érigée en règle de vie par le régime de BC dans notre pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 16:41, par Oussou
    En réponse à : Prési tu es bon ! Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Prési tu es bon, tu réussiras ; le peiple te soutient, nous ne laisserons personne mettre des bâtons dans tes roues ! et puis il y a des déconnards qui réclament à tout vent sans preuve, sans autorisation ! il faut les mater, force doit rester à la loi

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:16, par L’ami
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Mais que faites vous des agents refoulés de la Présidence du Faso qui attendent à la maison ? si vous n’en voulez pas, si vous pensez qu’il s’agit de CDpistes appelés à la rescousse, renvoyez les à la fonction publique et ne briser pas leur carrière. Ce n’est pas juste. Des gens qui n’ont pas demandé à être affecté la-bas, et on s’en prend à eux de cette façon. Bougez-vous, qu’est-ce qui n’est pas encore règle ? Renvoyez les au MFPTSS le plutôt possible si vous ne voulez pas, c’est pas grave. Ils sont calés à la maison et touchent leurs salaires pour rien. Ce n’est pas juste non plus. Ou bien ??

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:30, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    MIRAK OGNAS, pourquoi tu te caches derrière une tige de mil ? Soit courageux jusqu’au bout et écrit KARIM SAGNON !!!

    Moi Yamyélé j’ai peur de m’identifier car certains vont chercher à me lyncher. Sinon il est temps que tous les forumistes sachent qui est Yamyélé le Fermier !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 18:24, par Monfaso
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Ravi que le président soit descendu sur ses grands chevaux. Sinon ces chevaux risquaient de le conduire tout droit vers sa ferme ! Pour conduire à bon port cette transition, il faut qu il apprenne à maîtriser ses nerfs.

    UN VRAI CHEF NE SE FÂCHE JAMAIS !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 19:57, par Le Chat
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Sacrées OSC !!! Encore de la cacophonie hier à la Présidence ! Qui a dit quoi au nom de qui au Président du Faso ? Safiatou Lopez ? Hien Jonas ? Abdoul Karim ? Siaka Coulibaly ??? !!! De grâce, arrêtez ce cirque. Merde à la fin !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 22:33, par HEMA Bass
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Messieurs les membres du gouvernement, personnellement je loue vos efforts permanents de satisfaire le peuple qui vous a mandatés de prendre les commandes de leur destiné pendant cette période transitoire. En initiant cette rencontre, vous démontrez votre souci de bien faire au grand bonheur du peuple. Nous vous demandons trop tous et au même moment si bien que vous êtes débordés ; mais il nous le faut car nous venons de très loin.
    Messieurs, pensez aux préoccupations de traitement salarial des agents de l’Etat. Tout se dit sauf ce dossier qui est quand même une des priorités. Souvenez-vous que ces agents avaient manifesté et à manifester pour exiger la prise en compte de leurs doléances surtout le cas d’injustice flagrante de salaire entre les contractuels et les fonctionnaires reconnu de tous que même le régime déchu s’était engagé à corriger. Vous êtes très chargés nous le savons, mais veillez examiner diligemment cette question au moins pour abréger la souffrance de beaucoup et prévenir d’éventuelles actions envisageables.
    Que Dieu Le Tout Puissant vous protège et vous guide avec sagesse à l’image de Moïse qui avait à conduire le peuple d’Israël sur la terre promise.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 01:14, par MIRAK OGNAS
    En réponse à : Concertations inclusives : Michel Kafando demande la compréhension et le soutien des OSC

    Kôrô Yamyélé, faut etre un peu sage. Faut pas jeter en penture Sagnon Karim. Il n’ y et pour rien. Et puis toi un Kôrô Yamyélé aux cheveux deja blancs comme ca, tu as peur de quoi ? Faut sortir de ton trou de champ pour que nous les jeunes on sorte aussi de l’ anonymat. La verite est bonne a dire. Ce qui signe avec leur nom, moi je sais contre quoi ils s’adossent mais je vais pas les imiter.La calebasse et la casserole ne peuvent pas danser en meme temps surt le rocher.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés