Mois de solidarité : C’est parti pour la dixième édition

jeudi 18 décembre 2014 à 21h29min

Le Premier ministre Yacouba Zida a procédé au lancement, ce jeudi 18 décembre 2014 à Ouagadougou, de la dixième édition du mois de solidarité placée sous le thème : « Solidarité et promotion de la cohésion sociale au Burkina Faso ». A l’occasion, la ministre en charge de l’Action sociale, Nicole Angéline Zan/Yélémou, a remis la contribution du gouvernement qui s’élève à quatorze millions cinq cent mille francs CFA. Le chef du gouvernement a saisi l’occasion pour remettre un chèque au profit des blessés et des familles des martyrs de l’insurrection populaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mois de solidarité : C’est parti pour la dixième édition

C’est donc parti pour un mois au cours duquel les Burkinabè et les amis du Burkina Faso sont invités à manifester particulièrement, leur solidarité agissante à l’endroit des couches sociales vulnérables, en versant de l’argent ou du matériel dans le ‘’panier encaisseur’’ du Ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale (MASSN). Dans ce sens, et pour donner le bon exemple, les membres du gouvernement ont réuni - en cotisant, chaque ministre 500 000 FCFA, et le président 1 000 000 FCFA (précision du PM) - la somme de 14 500 000 FCFA qu’ils ont, des mains de la ministre Nicole Zan, versée dans le panier. La Fédération des associations islamiques a laissé parler son cœur en versant 2 000 000 FCFA. La SOTRACO a aussi remis 1 600 000 FCFA.

L’occasion du jour, d’autres personnalités dont des diplomates en poste dans notre pays, l’ont également saisie pour agir financièrement. On peut donc dire que ce mois de solidarité qui court jusqu’au 17 janvier 2015, et au cours duquel le MASSN attend au moins 60 000 000 FCFA, est bien parti. Et toute les contributions, de l’avis du PM Zida, « sont grandes et sont attendues ; qu’elles soient matérielles, financières ou d’autres natures ».

Moment de renouer des liens forts…

La présente édition du mois de solidarité intervenant moins de deux mois après l’insurrection populaire qui a emporté le régime précédent, le chef du gouvernement dit y voir un « moment de renouer des liens forts et de montrer à l’opinion nationale et internationale que nous sommes un peuple capable de transcender nos divergences pour bâtir une nation forte et solidaire ».
Et la ministre Nicole Angéline Zan/Yélémou de préciser, « Après tout ce qu’on a vécu, c’est un signal fort allant dans le sens de la réconciliation, dans le sens de l’apaisement des cœurs, et dans le sens du ciment fraternel que nous devons consolider pour qu’ensemble, nous puissions construire le Burkina Faso humblement dans la dignité ».

Tout le peuple burkinabè invité à agir

Pour donner davantage de chances de succès à l’opération, Me Zan promet d’inviter « les uns et les autres à comprendre que nous avons besoin de nous souder davantage pour réussir à construire le Burkina, et aider les couches vulnérables à s’en sortir dans la dignité ». Dans ce sens, le PM Zida dit en appeler « particulièrement au gouvernement, à la société civile, aux syndicats, aux forces de défense et de sécurité, à tout le peuple burkinabè afin qu’ils s’investissent pleinement pour une réussite totale de l’événement ».

La cérémonie du jour, le Mogho Naba Baongo pour qui la solidarité « doit habiter de manière permanente tout homme durant toute sa vie », en a vu l’occasion toute appropriée pour exhorter, par la voix de son représentant, « le gouvernement de transition à renforcer les politiques sociales tout en veillant à une redistribution juste et équitable des richesses nationales en vue de garantir la paix sociale et la cohésion nationale ».

Signalons que le PM Zida a, séance tenante, remis à la directrice du Fonds national de solidarité, un chèque de 12 000 000 FCFA pour venir en aide aux blessés et aux familles des martyrs de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 décembre 2014 à 06:24, par LA FLÈCHE
    En réponse à : Mois de solidarité : C’est parti pour la dixième édition

    C’est une bonne initiative. Cependant, il serait bon que ce ministre nous fasse chaque année le point des activités menées avec l’argent reçu et nous présente les états audités du compte pour plus de transparence

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2014 à 08:29, par jonassan
    En réponse à : Mois de solidarité : C’est parti pour la dixième édition

    IL FAUT URGEMMENT SUPPRIME CES DONS DE PRESTIGE AU PRETEXTE DE SOLIDARITE.
    LES RAISONS SONT PARLANTES.
    On ne demande pas aux autorités politiques la CHARITE, on leur demande la JUSTICE. La charité ? Les ONG et associations s’en chargent. Et puis, la cause de la misère, n’est-ce pas la mauvaise gouvernance ?
    == C’est comme ces 1ères dames qu’on canonise parce que transformées en saintes ni-touches de la charité pendant que leurs maris ravagent les sueurs des contribuables.
    == C’est comme ces entreprises européennes qui rapatrient des milliards en bénéfice pendant que les modiques dons s’exécutent sous le feux des caméras.
    == C’est comme ces entreprises qui se bousculent sous les caméras pendant que les travailleurs qui y vivent peinent à joindre les 2 bouts entre les mois.
    == C’est comme ces ministères des droits humains qui s’exhibent pendant que des assassinats sont couverts.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2014 à 09:54, par guerminga
    En réponse à : Mois de solidarité : C’est parti pour la dixième édition

    La solidarité des Burkinabè ne faillira pas. il faut cependant libérer le ministère de l’action sociale des coupeurs de route qui sont à la DAF de ce département. les structures de prise en charge des enfants handicapés attendent toujours leurs chèques au titre des mesures sociales 2014. les cours de solidarité également. le matériel spécifique aux personnes handicapées se fait aussi attendre. dans un contexte pareil l’élan de solidarité peut se trouver freiner.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2014 à 10:00, par guerminga
    En réponse à : Mois de solidarité : C’est parti pour la dixième édition

    La solidarité des Burkinabè ne faillira pas. il faut cependant libérer le ministère de l’action sociale des coupeurs de route qui sont à la DAF de ce département. les structures de prise en charge des enfants handicapés attendent toujours leurs chèques au titre des mesures sociales 2014. les cours de solidarité également. le matériel spécifique aux personnes handicapées se fait aussi attendre. dans un contexte pareil l’élan de solidarité peut se trouver freiner.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2014 à 09:47, par OUEDRAOGO Salam
    En réponse à : Mois de solidarité : C’est parti pour la dixième édition

    Pour ma gouverne, je voudrais savoir si l’argent recherché par l’action sociale remplace ce que le gouvernement doit donner. Le premier ministre avait parlé d’une indemnisation et de pupille de la nation. Le comité n’a pas encore rendu les conclusions finales de son travail et l’action sociale a commencé "une mendicité" qui ne dit pas son nom pour les familles des victimes alors qu’elle n’est même pas dans le comité. Attention à ce que l’appui de l’Etat ne se limite pas à l’action sociale parce que il n’y aura rien de consistant.

    Le gouvernement a t-il refilé la question des indemnisations de façon camouflée à ce ministère ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2014 à 10:04, par Equité
    En réponse à : Mois de solidarité : C’est parti pour la dixième édition

    La DAF n’est qu’un niveau intermédiaire, le mal doit être traité à la racine. N’est il pas mieux de garder les sous à la DAF plutôt que de les mettre à la disposition de ceux qui font le choix des bénéficiaires et contournent pour aller reprendre. La nouvelle ministre a vu juste de surseoir à tout pour le moment.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés