Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

SIFO 2014 : Une mission d’information est à Bobo

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 6 juin 2014 à 19h47min
SIFO 2014 : Une mission d’information est à Bobo

Du 10 au 11 juillet 2014, la capitale burkinabè abritera la première édition du Salon international de la finance de Ouagadougou (SIFO). Conjointement organisé par le ministère de l’Economie et de la Finance et celui de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, SIFO 2014 vise à mettre en contact des porteurs de projets et des institutions financières locales et internationales. Pour permettre aux acteurs de l’économie de la ville de Bobo-Dioulasso de bénéficier des retombées de ce salon, une mission conjointe des deux ministères a échangé avec eux ce vendredi 06 juin 2014.

G. Bernard Zougouri et Tibila Kaboré, respectivement secrétaire général du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat et secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances ont présidé la rencontre d’information sur la première édition du Salon international de la finance de Ouagadougou (SIFO). Avec comme thème « le financement de l’économie du Burkina Faso dans le contexte de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) : Cas du secteur privé », SIFO 2014 est prévu pour se dérouler les 11 et 12 juillet 2014 dans la salle des banquets de Ouaga 2 000. Selon Bernard Zougouri, SIFO 2014 s’inscrit dans la volonté du gouvernement burkinabè de trouver des réponses durables à la problématique du financement de l’économie nationale. La Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso et la Maison de l’Entreprise accompagnent ce projet qui entend mettre en contact des porteurs de projets et des institutions financières locales et internationales. C’est donc pour permettre aux acteurs de l’économie de Bobo-Dioulasso de bénéficier pleinement des bénéfices du SIFO que la mission de Ouagadougou a fait le déplacement. Le moins que l’on puisse dire est que de telles occasions étaient attendues à Bobo. Dans la mesure où les participants n’ont pas manqué de témoigner leur intérêt à travers des suggestions et des questions. Cela, suite à un exposé de Hyacinthe Traoré, président de la commission Thème et Réseautage du SIFO 2014.

En amont du SIFO

Depuis 1991, le gouvernement burkinabè a fait des Petites et moyennes entreprises (PME) et des Petites et moyennes industries (PMI) le socle de sa croissance économique. De vastes réformes ont été entreprises pour cela. Malgré la volonté gouvernementale, les PME et PMI du Burkina rencontrent d’énormes difficultés dont la problématique du financement. C’est pour permettre notamment aux PME et PMI de trouver plus facilement des sources de financement que le SIFO a été instauré. Et pour mettre toutes les chances du côté des acteurs des mesures comme la gratuité à la participation de ce salon ont été prises. Egalement, en marge du SIFO, les porteurs de projets sont conviés à un atelier de maturation des projets (25 juin 2014 à Ouagadougou) au cours duquel des professionnels les outilleront de quoi rendre plus efficientes leurs projets. Les sociétés d’états sont également attendues au cours de ce salon pour bénéficier des opportunités de financement. Notons que plus d’une cinquantaine d’institutions financières (institutions de micro finances, institutions financières internationales, banques, institutions d’appui au secteur privé) présenteront au SIFO les possibilités de partenariat qu’elles offrent. Pour tout renseignement, les intéressés peuvent se rendre à la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Bobo-Dioulasso.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mariage d’enfants au Burkina : Il faut intensifier la lutte
Consommation des drogues par injection : Des journalistes outillés sur la réduction des risques
1re édition de la foire agro-sylvo-pastorale de Diabo : La commune valorise ses potentialités
Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya : Une journée de salubrité pour des soins de qualité
Boucle du Mouhoun : Le projet PROMIRIAN dote sept communes de matériel pour la mise en place de services sociaux
Coordination nationale des associations d’enfants et de jeunes travailleurs du Burkina : Le bilan des activités de 2018 passé à la loupe
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation
Sécurité alimentaire : L’ORCADE encourage les orpailleurs à la pratique de la culture familiale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés