Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Mieux vaut une conscience tranquille qu’une destinée prospère. J’aime mieux un bon sommeil qu’un bon lit.»  Victor Hugo

« Le rassemblement populaire aura bel et bien lieu le 31 mai 2014 », dixit Zéphirin Diabré

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 29 mai 2014 à 02h23min
« Le rassemblement populaire aura bel et bien lieu le 31 mai 2014 », dixit Zéphirin Diabré

A quelques jours du rassemblement annoncé le 15 mai dernier par l’opposition politique burkinabè, Zéphrin Diabré et ses compagnons ont animé un point de presse ce mercredi 28 mai 2014. A l’occasion, le Chef de file de l’opposition a, et émis le souhait que le stade du 4 août qui doit accueillir le rassemblement, « soit rempli recto-verso, en haut et en bas », et promis que la sécurité des participants sera assurée.

L’opposition politique veut, précise Ablassé Ouédraogo, « que le monde entier sache que l’essentiel de la population burkinabè est opposée à l’organisation d’un référendum ». D’où le rassemblement populaire du 31 mai 2014 pour, rappelle-t-il, « dire non au référendum, non à la modification de l’article 37, non au pouvoir à vie ». La modification de l’article 37 de la Constitution, l’opposition politique dit y voir « un crime d’Etat ». Et l’explication en est, selon elle, que l’article 168 qui « proscrit toute idée de pouvoir personnel » et l’article 166 de ladite Constitution seraient violés. Aux termes de l’article 166 de notre loi fondamentale, « la trahison de la patrie et l’atteinte à la Constitution constituent les crimes les plus graves commis à l’encontre du peuple ».

L’opposition politique pour sa part, entend contrer la perpétration de ce crime qu’est la modification de l’article 37 de la Constitution. Dans ce sens et pour l’heure, confie Zéphirin Diabré, « nous, nous sommes dans la phase de dissuasion », en prenant l’opinion publique à témoin. Une phase annoncée pour être conduite dans le cadre d’une « campagne contre le référendum » dont le lancement officiel interviendra le 31 mai 2014 à l’occasion du rassemblement populaire. Un rassemblement qui, à en croire ses organisateurs, a bénéficié de l’autorisation du gouvernement. Et pour dissiper le doute quant à la tenue de cette manifestation, M. Diabré précise, « Le rassemblement du 31 mai aura bien et bel lieu ». Et Djejouma Sanon de renchérir, « même s’il y a la pluie, la manifestation ne sera pas reportée ». Mieux, dit souhaiter Zéphirin Diabré, « que le stade du 4 août soit rempli recto-verso, en haut et en bas ».

Et Ablassé Ouédraogo, président du Comité d’organisation dudit rassemblement, de rassurer que tous les préparatifs sont prêts. L’occasion du 31 mai sera, selon lui, celle pour les militants, sympathisants et les Burkinabè qui sont contre le référendum, d’exprimer leur rejet du référendum que le pouvoir serait en train de préparer. Ce sera, présage Ablassé Ouédraogo, une manifestation conviviale ponctuée de de slogans, de discours et prestations d’artistes musiciens. En effet, confie-t-il, « Des artistes burkinabè ont promis venir soutenir bénévolement la manifestation ».

Côté sécuritaire, Zéphirin Diabré dit compter sur les services de sécurité du CFOP et sur l’appui de la police nationale. A cet effet, confie Ablassé Ouédraogo, « Nous sommes en relation avec la Direction générale de la police, notamment au niveau du commissariat central de Ouagadougou ». Déjà, prévient-il, « Toute personne mal intentionnée qui voudrait venir perturber cette manifestation, trouvera la réponse qui sied à son comportement ». Et d’ajouter, « Nous le disons avec fermeté ».

La conférence de presse du jour a également été l’occasion pour le CFOP d’annoncer la sollicitation de quête populaire pour soutenir financièrement les actions entrant dans le cadre de la campagne contre le référendum. Des dispositifs sécurisés de collecte de ces quêtes seront fixés aux entrées du stade du 4 août ce 31 mai 2014, a annoncé Zéphirin Diabré qui a aussi précisé qu’en ce qui concerne les virements bancaires, des réflexions sont en cours pour rendre possible leur encaissement.

La prochaine étape dans le cadre de la conduite de cette campagne contre le référendum, après le Stade du 4 août, pourrait être le stade Sangoulé Lamizana de Bobo-Dioulasso. C’est du moins, ce qu’a laissé entendre Ablassé Ouédraogo.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Le Burkina n’a rien d’autre à offrir aux terroristes que le combat sans merci », affirme Jean De Dieu Somda, vice-coordonnateur du Haut-conseil du CDP
Présidentielle 2020 : Les favoris et les priorités selon notre deuxième sondage
40 ans de vie politique et syndicale : Dr Emile Paré prépare ses mémoires
Elections de 2020 : « Il est hors de question de découpler la présidentielle et les législatives », déclare l’opposition
Inauguration de « La Ruche » à Ouagadougou : « Ça sent la duperie », selon Dr Ablassé Ouédraogo
Eddie Komboïgo à des étudiants : « Si vous n’avez pas confiance en l’avenir, vous aurez un comportement négatif »
Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué
Décès de Jean-Baptiste Natama : Un an déjà
Bobo-Dioulasso : Les responsables de l’URD échangent avec leurs militants
Programme d’urgence pour le Sahel : Plus de 47 milliards de FCFA investis en 2018
Vie des partis : Le RPR annonce 200 nouvelles adhésions
Elections de 2020 : Le CGD pose une batterie de défis à relever
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés