Lutte contre le grand banditisme : Les résultats de l’opération conjointe dans quatre régions criminogènes

vendredi 18 avril 2014 à 04h51min

Le ministère de la sécurité a organisé une opération conjointe de lutte contre le grand banditisme dans les quatre régions les plus criminogènes du Burkina du 28 mars au 07 avril 2014. Les zones concernées sont : le Centre-Nord, le Centre-Sud, le Centre-Est et l’Est. L’opération a permis d’identifier et arrêter des suspects dont des présumés délinquants recherchés, de saisir des matériels et autres objets utilisés pour commettre les forfaits. Aussi, une personne a été abattue au cours de l’opération. Une conférence de presse organisée le 17 avril a permis de faire le point de l’opération.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre le grand banditisme : Les résultats de l’opération conjointe dans quatre régions criminogènes

Le phénomène de l’insécurité va grandissant au Burkina. De jour comme de nuit, des délinquants sévissent dans des domiciles, des boutiques, sur des routes nationales… Pire, ils semblent de plus en plus violents. En dépit de l’engagement des différentes forces de sécurité, le phénomène persiste. La quiétude des populations a été sérieusement troublée par une succession d’attaques à main armée durant l’année 2013 et depuis le début de l’année 2014.

« Ces bandits agissent avec des armes à feu ou des armes blanches. Leurs cibles privilégiées sont les cars de transports, les commerçants de bétails, les acheteurs d’or, les boutiques importantes, les organismes opérant dans le domaine des micro-finances (caisses populaires), et les commerçants de marchandises diverses au cours de leurs déplacements. Ils ont une maîtrise parfaite des dates des marchés et les jours à forte fréquentation », précise le Colonel Omer Bationo, le directeur général de la sécurité intérieure. Pour cette conférence de presse, il avait à ses côtés le commandant de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Fada (AG Abdoulaye) et le commandant de la compagnie de gendarmerie de Fada (le capitaine Philippe Dindané). « La minutie et la précision des attaques laissent penser que les malfrats sont très bien informés sur leurs victimes », soutiennent-ils.

L’armée appuie les forces de sécurité

C’est donc pour contrer ce fléau qui tend à devenir un phénomène social que la présente opération a été initiée. Son objectif est de renforcer la quiétude au sein des populations.

Environ 1 200 agents de police, de gendarmerie et des Eaux et forêts ont été mobilisés pour cette opération de grande envergure. Les forces de sécurité ont bénéficié dans certaines régions de l’appui de l’armée de terre. Mais, les forces militaires étaient accompagnées d’officiers de police judiciaire. Aussi, cette opération a-t-elle bénéficié du soutien de l’armée de l’air à travers un avion de surveillance DA 42 et quelques ULM de type Tétras qui ont fourni des renseignements en temps réel aux unités manœuvrant au sol.

Un mort, des arrestations, des saisis importants de matériels…

Ainsi, cette opération grandeur nature a permis de donner les résultats ci-après : une personne abattue, 5179 personnes contrôlées, 501 personnes interpelées, 262 suspects identifiés et gardés à vue, 29 personnes recherchées appréhendées, 30 personnes déjà déférées au parquet, 761 motos saisies, 5 véhicules saisies…

Au nombre de matériels et objets saisis, on compte : 19 Fusils de chasse calibres 12, 13 pistolets de fabrication artisanale, 3 pistolets automatiques, des centaines de cartouches, 36 machettes, des bouteilles de liqueurs frelatées, 78 téléphones portables ; 21,945 kg de chanvre indien, 3 kg de cannabis, des bijoux, des médicaments prohibés, du cyanure…

Les conférenciers n’ont pas manqué d’appeler les populations à collaborer davantage avec les forces de sécurité afin de mettre hors d’état de nuire, ces bandits, en appelant le 16, le 17 ou le 10 10. Aussi, comptent-ils sur l’accompagnement de la presse pour sensibiliser les citoyens.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés