L’ ISSP de l’université de Ouagadougou offre une formation sur le genre

mercredi 19 mars 2014 à 00h11min

L’ Institut supérieur des sciences de la population (ISSP) organise du 17 au 28 mars 14 un atelier de formation régionale sur le genre avec le Docteur Bilampoa Gnoumou, coordonnatrice du projet et chef de l’ unité de formation. Cette première session accueille une vingtaine de participants venus du Benin, du Niger et du Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
L’ ISSP de l’université de  Ouagadougou offre une formation sur le genre

L’organisation de cette formation sur le genre se justifie à double titre : elle répond à un besoin spécifique de l’ISSP, à savoir la prise en compte de la problématique genre dans l’enseignement et la recherche sur les de population et le développement tout en capitalisant dix ans de recherche et d’expertise dans le domaine du genre.

L’intégration du genre dans la formation à l’université de Ouagadougou en général et à l’ISSP en particulier permettra donc de combler un vide en la matière non seulement au Burkina mais aussi en Afrique francophone. Aussi favorisera t’elle la prise en compte systématique du genre dans la formation , la recherche et l’exécution des programmes de développement.

Les inégalités entre sexes encore trop fortes en Afrique

Selon le directeur de l’ISSP, Jean François Kobiané, la mission de l’ISSP est de «  développer à travers la formation et la recherche, les capacités nationales et régionales d’analyse des questions de population et développement, de formulation, de suivi et d’évaluation des programmes de santé et de politiques sociales »

L’introduction du genre dans la formation continue et, plus tard, dans la formation de base à l’université garantira une appropriation effective de l’approche genre dans les travaux de recherche et aussi dans les programmes et politiques de développement.

Au regard des objectifs du millénaire pour le développement, dont l’objectif 3 est consacré à la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, cette formation constitue une véritable opportunité pour les différentes acteurs du développement dans les pays africains toujours en proie à des inégalités encore fortes entre sexes.

La formation régionale en genre est non seulement une occasion d’apprentissage mais aussi de partage d’expérience diverse.

Selon la coordonnatrice du projet , « le présent cours vise à outiller les acteurs et actrices nationaux et régionaux en connaissances sur le concept du genre et aussi sur les liens entre le genre et plusieurs thématiques d’intérêt ( santé de reproduction, violences faites à la femme et éducation) en vue d’une meilleure intégration du genre dans les politiques ,programmes et projets de développement »

Ce cours est composé de quatre modules que sont : module introductif, Genre et santé de la reproduction, Genre et violence à l’ égard de des femmes, Genre et éducation.

TOE Minata(stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés