Gendarmerie nationale : 272 nouveaux sous-officiers pour renforcer la sécurité des Burkinabè

lundi 8 octobre 2012 à 01h48min

La sortie officielle de la 38ème promotion de l’Ecole nationale des sous-officiers de la gendarmerie (ENSOG), a eu lieu le vendredi 5 octobre 2012 au Camp Ouezzin Coulibaly. La cérémonie a été présidée par le chef d’Etat-major général des armées (CEMGA), le Général Honoré Nabéré Traoré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gendarmerie nationale : 272 nouveaux sous-officiers pour renforcer la sécurité des Burkinabè

« Rigueur et probité », c’est le nom de baptême de cette promotion dont le parrain est le Colonel major Bertin Somda, gouverneur de la région de l’Est. Forte de 272 personnes dont 30 filles, la 8ème promotion a intégré l’école le 7 novembre 2010. A l’entrée. Ils étaient 174 élèves en deuxième année. L’un a été a été condamné à la peine d’emprisonnement de 12 mois fermes par le tribunal militaire pour vol. Ce qui entraîne son exclusion de l’ENSOG et sa radiation des forces armées.

Sur le 173 qui ont pris part à l’examen, un seul n’a pas obtenu la moyenne minimale de 12/20 exigée pour être admis. Soit un taux de succès de 99,63 %. Durant deux ans, ces élèves sous-officiers ont reçu diverses formations. Il s’agit notamment de la formation militaire, la formation technique et professionnelle, la formation civique et morale, la formation juridique et bien entendu, des stages pratiques. Au cours de la cérémonie de sortie, les nouveaux sous-officiers, puisqu’ils venaient de prêter serment, ont montré au public qu’ils étaient fin prêts pour assurer sa sécurité. Et cela, par des démonstrations en maniement des armes, en secours à personnes agressées, en sécurité et protection de hautes personnalités, etc.

« Je tiens à rassurer le commandement de ce que notre promotion répondra à ses aspirations légitimes en matière de discipline, de probité morale et de serviabilité », a déclaré le représentant des élèves sous-officiers, Yassia Sawadogo. Des valeurs sur lesquelles ont insisté le chef d’Etat-major général des armées, le commandant de l’ENSOG et le parrain. « Exercez votre métier avec honneur, dignité, dévouement et en cultivant le sens du service désintéressé, qui sont les fondements de la perspective d’une bonne carrière.

Vous devez toujours avoir à l’esprit la spécificité de cette institution et vous plier à ses contraintes », leur a confirmé le Général Honoré Nabéré Traoré.

Tout en saluant les efforts consentis en faveur de l’ENSOG, son commandant, le capitaine Combary N. William, a formulé quelques doléances. Il s’agit principalement de la construction de nouvelles infrastructures, du renforcement du parc automobile et des dotations en habillement, campement, couchage, ameublement et du rétablissement de la prime d’instructeur. Il a souhaité également l’introduction du permis de conduire et du brevet de secourisme dans le cursus de formation.

Aly KONATE (alykona@yahoo.fr)

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés