Promotion du tourisme au Burkina Faso

Baisse de 25% des tarifs des hôtels pour les résidents

vendredi 3 août 2012

La Direction générale du tourisme et l’Association patronale des hôteliers et restaurateurs du Burkina Faso (APHRB) ont animé une conférence de presse, le jeudi 2 août 2012 à Ouagadougou. Les échanges ont porté sur la promotion du tourisme interne et les tarifs préférentiels accordés aux résidants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour la période du 1er août au 30 septembre 2012, 322 unités hôtelières accordent une réduction de 25% sur leurs tarifs pour les Burkinabè et les étrangers résidant au Burkina Faso. Cette mesure concerne les hôtels, les auberges, les campements touristiques, les pensions, les motels et relais de tourisme ou les campings. L’information a été portée aux journalistes, le jeudi 2 août 2012, au cours d’une conférence de presse dans la capitale burkinabè. La décision de l’Association patronale des hôteliers et restaurateurs du Burkina (APHRB) vise à booster le tourisme interne.

Il s’agit pour le président de l’APHRB, Pierre Zoungrana, de rendre les vacances accessibles à un large public pour d’une part encourager les nationaux à fréquenter les établissements hôteliers lors de leurs déplacements à l’intérieur du pays et d’autre part, les inciter à aller à sa découverte. Selon M. Zoungrana, malgré les atouts que présente le tourisme au « pays des Hommes intègres », les taux de fréquentation des sites touristiques et des hôtels demeurent faibles. Pour la Direction générale du tourisme, plusieurs raisons expliquent ce constat. En effet, le tourisme est l’un des secteurs les plus sensibles aux crises aussi bien nationales qu’internationales.

Après la crise sociopolitique qu’a connue le Burkina Faso en 2011, c’est la crise au Mali qui a des répercussions négatives sur le tourisme national. La présente initiative entre dans le cadre d’une série d’actions qui vont être développées par l’ensemble des acteurs du secteur du tourisme afin de rendre les vacances accessibles aux Burkinabè mais aussi d’améliorer la compétitivité de la destination Burkina Faso dans le cadre du tourisme intra régional, a conclu le président de l’APHRB.
L’association patronale des hoteliers et restaurateurs du Burkina invite également les promoteurs des colonies de vacances à entrer en contact avec elle en vue d’organiser des sorties de découverte des quatre zones touristiques du Burkina « aussi belles les unes que les autres ».

Le tourisme contribue pour 8% au Produit intérieur brut et en 2010, les recettes engendrées par ce secteur au niveau mondial sont estimées à plus de 66 milliards de francs CFA, selon le ministère en charge du Tourisme.

Nadège YE

Sidwaya

Imprimer l'article

Messages

  • Grand merci à vous Hôteliers du Faso mais ce n’est pas de votre faute si on ne fréquente pas vos infrastructures. Ce n’est pas que c’est cher mais c’est que’avec les Perdiems qu’on reçoit ici comme salaire, on ne peut pas se le permettre, au risque de voir le foyer voler aux éclats. Sinon vraiment on souhaite passer 3 à 4 nuits voire plus dans vos hôtels avec la famille, nos deuxièmes bureaux mais hélas ! Sinon quand on va en mission hors du Faso et que c’est notre employeur qui paie l’hôtel, vraiment on en jouit grandement ; c’est cool de séjourner dans un hôtel impeccable. Si vous pouvez demander à l’Etat et à nos employeurs de faire un petit geste, je crois que cela allait aller. Une fois encore grand merci à vous d’avoir pensé à nous.

  • Il n’y a pas que la crise qui fait fuire les touristes, vos visas d’entrer sont chers dans la sous région... Les gens vont préféré aller là où les prix sont beaucoup plus abordables pour leur bourse.
    Revoyez le cout des visas d’entrer, sinon mêmes les quelques touriste restants vont fuire...
    A vous de jouer....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés