EGLISE CATHOLIQIUE : Triple événement célébré à la Patte d’Oie

lundi 25 juin 2012 à 23h32min

Les fidèles de la paroisse Notre-Dame des apôtres de la Patte d’Oie ont rendu triplement grâce au Seigneur le 24 juin dernier. Et pour cause : Fête de la paroisse, commémoration du 13e anniversaire de l’érection de ladite paroisse et la commémoration du 20e anniversaire de la dédicace de l’Eglise. C’est l’Archevêque de Ouagadougou, Mgr Philippe Ouédraogo qui est allé, lui-même, présider la célébration eucharistique en ce dimanche où on fêtait la saint Jean-Baptiste, le plus grand des prophètes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Joie et grâces à la paroisse Notre-Dame des apôtres. Le 24 juin dernier, beaucoup de coïncidences heureuses pour une action de grâce logique. En effet, Feu Son Eminence Paul Zoungrana a dédié cette paroisse à Notre-Dame des apôtres. Cette fête, en différé, coïncide avec la commémoration du 13e anniversaire de l’érection de la paroisse de la patte d’Oie car c’est le 24 juin 1999 que cette paroisse a été créée. Mais depuis 20 ans, la vie en église-famille au sein de cette communauté était effective.

C’est pour toutes ces raisons que les fidèles de la paroisse ont abandonné leur église en une matinée dominicale pour se rendre sur les lieux de la coordination de Ouaga 2000 qui regroupe deux communautés catholiques de base (CCB). Un vaste terrain vide qui a permis à ces nombreux fidèles de célébrer leur triple événement. Pour le curé de la paroisse Notre- Dame des apôtres, Abbé Isidore Zongo, cette délocalisation de lieu pour célébrer la fête vise à redynamiser les CCB afin que la vie de fraternité et d’amour soit de plus en plus prônée. Cette occasion était belle pour l’Archevêque métropolitain de Ouagadougou de faire trois interpellations principales. Face à la menace de l’individualisme, Mgr Philippe Ouédraogo estime que ce comportement prend le pas sur la vie communautaire, toute chose qui conduit à l’oubli de l’autre.

Sa deuxième interpellation a concerné la vie de foi. Mgr Philippe dénonce le christianisme de façade en faisant allusion à l’adhésion à des groupes de tout genre. Et de s’interroger : « Peut-on être catholique et franc-maçon ou raélien ? » La troisième et dernière interpellation de l’Archevêque a trait à la perte du don à Dieu et à l’Homme au profit de la course à l’argent.

L’archevêque de Ouagadougou a demandé aux catholiques d’être plus solidaires et plus charitables, car dit-il, « la foi sans les œuvres est une foi morte ». Toutes ces interpellations ont été bien accueillies par les fidèles catholiques qui ont chanté et dansé au nom du Dieu Seigneur. Mgr Philippe Ouédraogo a tenu à remercier toute cette foule immense venue des autres paroisses fêter avec les fidèles de la Patte d’Oie. Une célébration qui a été conclue par une pluie qui est toujours un signe de bénédiction.

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés